Comment définir la Pocomanie ?

Image de Comment définir la Pocomanie ?
Le terme de Pocomanie est typiquement français. Il est formé de l'assemblage des termes « Pukkumina » et du suffixe d'origine grecque « manie » qui signifie passion, obsession et étymologiquement, littéralement de « folie ». En effet, « mania » désignait la folie en grec ancien.

La petite folie

La Pocomanie est parfois surnommée « Span » ou encore « petite folie ». Le terme de « Span » fait référence à la capacité de concentration que manifestent les adeptes pour entrer en possession, en transe. Ils sont alors comme sous l'emprise d'une folie.


Mais cette interprétation n'est que la vision européenne d'un culte d'origine afro-jamaïcaine issus de formes survivantes de religion africaine mélangées (on parle d'un syncrétisme) avec des éléments protestants apparus lors du grand renouveau de la Jamaïque dans les années 1860.

Le port d'embarquement

Il est préférable d'utiliser le suffixe « mina », comme dans la Kumina ou encore la Tambor De Mina. En effet, Mina est également le nom donné à toute la côte africaine située à l’Est du Fort Mina, au Ghana, dont beaucoup d'esclaves provenaient. Arrivés dans les Amériques, il y avait une assimilation au port d’embarquement dont les esclaves provenaient. Il était de coutume d’appeler les esclaves en fonction de leur port d’embarquement, comme c'est le cas pour les Kromanti qui provenaient Fort-Kormantin. Les esclaves provenaient de différentes ethnies mais ils étaient tous rassemblés dans un même fort avant d'être déportés. Ensuite, ceux qui arrivaient Fort-Kormantin étaient tous appelés des Kromanti et ceux qui venaient de Fort Mina étaient les Minas. On retrouve ce suffixe de Mina dans de nombreux cultes syncrétiques.


Lire la suite ...