La Porte des hommes

Image de La Porte des hommes
Lorsqu'arrivait pour lui le moment de quitter sa retraite, on le conduisait dans une vaste galerie entourée de colonnes, sur lesquelles étaient écrites de nombreuses sentences qu'il devait apprendre par cœur.

L'introducteur aux Mystères le faisait ensuite pénétrer dans une grotte. Là on lui mettait un bandeau sur les yeux et on lui attachait les mains derrière le dos. Cette opération terminée, le môme dignitaire le présentait à la Porte des hommes et invitait le Pastophore (ou apprenti) à annoncer le récipiendaire.


L'interrogatoire

On adressait alors au postulant un certain nombre de questions. S'il y répondait d'une manière satisfaisante, on l'introduisait. Mais, avant d'aller plus loin, il avait à subir un nouvel examen. Cette formalité remplie, on le faisait circuler dans la partie de l'édifice que l'on nommait la Mrantha.

Des éclairs brillaient tout à coup au milieu des ténèbres, le tonnerre grondait avec des éclats formidables. Il fallait que le récipiendaire subisse cette épreuve sans trembler car ce n'était qu'après avoir donné des preuves irrécusables de courage et de sang-froid qu'il pouvait prendre connaissance des constitutions de la Société, à laquelle il jurait une fidélité inviolable.


Lire la suite ...