Ogoun        

Dans la religion vaudou, Ogoun est le seigneur du pouvoir, de l'autorité et du triomphe.

Ogoun est un esprit d'épines de fer dans la bataille, de fer dans les armes et d'intrépidité dans l'action personnelle. Il a les yeux sombres et à la peau sombre. Il aime le contraste d'un uniforme militaire blanc et d'une ceinture rouge. Il utilise souvent l'identité catholique de Saint Jacques le Majeur et porte toujours un couteau sur lui, une épée ou une machette. C'est un fumeur et un buveur de rhum, mais il est toujours le chasseur de pirate et jamais lui-même le pirate.

On le trouve souvent sous d’autres alias : Gu, Ogun, Ogu, Ogum, Ogou, Ogorin, Ogu-badagri, Saint-Georges, Saint-Jacques, Saint-Sébastien

Ogoun le militaire, le mercenaire

Ogoun est identifié avec St Jacques de la religion catholique, avec le guerrier en général, et il se présente souvent sous la forme d'un général de guerre révolutionnaire.

Dans les temps modernes, Ogoun assume des rôles paramilitaires et militaires plus souvent qu’auparavant. Il est toujours un officier, jamais un soldat du rang. Ses dossiers montrent toujours qu'il a progressé dans les grades. Ogoun obtient toujours sa position par le mérite, jamais par des pistons.

Ogoun est la figure guerrière traditionnelle dans la religion du Dahomey. Il est assez similaire au dieu Zeus de la mythologie grecque. En tant que tel, Ogoun est puissant, triomphal. Plus récemment, Ogoun a pris un nouveau visage qui n'est pas tout à fait lié à ses racines africaines : c'est un chef politique astucieux et puissant, un genre de Che Guevara. Cependant, ce guerrier politique est beaucoup plus une image de l'endroit où la lutte se déroule en Haïti moderne.

Ogoun le forgeron

À l'origine, il était le dieu de la forge. Cependant, maintenant que la forge est devenue quelque chose d’obsolète, il s’est transformé en loa de la guerre.

Ogoun est un artisan du métal, en particulier en ce qui concerne les véhicules à moteur en fer et les armes qui obéissent à ses commandes. Il a également été un travailleur de l’acier et un constructeur de navires.

Les gens se souviennent de lui comme quelqu’un de simple et direct dans son discours.

Les enfants d’Ogoun

Les Scions d'Ogoun sont également inclinés dans le même état d’esprit. Ce sont des personnalités fortes, des artistes et des patriotes responsables. Fidèles à leur père, ils ont travaillé comme experts en feux d'artifice et en démolition, comme hommes d'affaires agressifs, comme sbires de dictateurs et combattants de la liberté cachés dans la jungle. Personne ne les appelle des lâches.

Les prophéties d’Ogoun

Ogoun peut aussi se montrer puissant par la prophétie et la magie. C'est Ogoun qui aurait fait germé l'idée et dirigé la révolte de 1804 et donné le pouvoir aux esclaves de conquérir leur liberté. Il est appelé maintenant pour aider les gens à obtenir un gouvernement plus responsable et capable de subvenir à leurs besoins.

Parfois, le loa Ogu interprète les messages de Dumballah.

Les origines d’Ogoun

Ogoun est de la famille Nago loa. Ce loa aime le bruit de la bataille et c'est probablement pourquoi il est le maître de la foudre et de l'orage dans la religion vaudou. Selon la tradition vaudou, Ogu-badagri "jette" la foudre et le tonnerre.

Son symbole est un sabre planté dans la terre devant l'autel. Son passé le suit en ce sens que « la forge d'Ogu » est le nom donné à une tige de fer coincée dans un brasier qui le représente.

Les possessions d’Ogoun

Ogoun vient à posséder les gens dans divers aspects de son caractère, mais les gens sont assez familiers avec chacun d'eux. Certains de ces aspects sont les suivants :

- Ogoun le guerrier blessé. Ici, il assume même une pose de la figure du Christ que les gens connaissent bien de leurs associations chrétiennes.

- Ogoun le ferrailleur, donne de la force aux serviteurs en les frappant sur les cuisses ou le dos.

- En tant qu'Ogoun Badagris, il peut soulever une personne et l'emmener pour indiquer son attention particulière et son patronage.

Mais dans tous les aspects d'Ogoun, on trouve le thème dominant du pouvoir et du militantisme. Il représente un vétéran du « temps des baïonnettes ».

Ses possessions peuvent parfois être violentes. Ceux qui sont « montés » par lui sont connus pour se laver les mains dans du rhum enflammé sans en ressentir la moindre douleur et sans garder la moindre séquelle plus tard. Ils ne reçoivent jamais d'eau; ils sont plus comme « taquinés » avec de l'eau. Ils s'habillent de dolman rouge et d’un képi français et agitent un sabre ou une machette, mâchent un cigare et réclament du rhum dans une vieille phrase « Gren mwe fret » (mes testicules sont froids).

Les pouvoirs extraordinaires d’Ogoun, le super-héros

Tel un super-héros des films Marvel, il est capable de protéger celui qu’il possède contre les balles et les blessures par arme blanche. Il est recouvert de fer et immunisé contre le feu et les balles. Pour le rendre plus à l'aise, la congrégation lui sert du rhum blanc. Le symbole d'Ogou est un morceau de fer qu'il utilise pour combattre ses ennemis. Il est un loa respecté.

Ogoun est la divinité du feu et des « éléments métallurgiques » et le rouge est sa couleur. C’est en quelque sorte un Thor de la mythologie nordique. Par conséquent, il aime que les animaux rouges lui soient offerts; par exemple, des cochons rouges ou des coqs roux.

Il aime être salué avec du rhum, pas avec l'eau plus traditionnelle. Souvent ce rhum est versé sur le sol puis allumé et les flammes envahissent le péristyle.

L'épée, ou, bien plus communément, la machette, est son arme favorite et il fait souvent d'étranges prouesses de s'en emparer, ou même pour enfoncer la poignée dans le sol, puis de chevaucher la lame sans se percer la peau.

Les autres caractéristiques d’Ogoun

Les membres de cette famille sont de grands buveurs, mais l'alcool n'a aucun effet sur eux.

Il aime les cigares et le rhum. Il a une passion pour le feu et aime les femmes. Il est l'esprit du feu et de l'eau.

Son arbre préféré est le manguier. Son jour préféré est le mercredi.



Lire la suite ...