Inanna et l'arbre Huluppu

Arbre Huluppu
Aux premiers jours, aux tout premiers jours,
Aux premières nuits, dans les toutes premières nuits,
En les premières années, en les toutes premières années,

Aux premiers jours quand tout ce qui est requis a été réalisé,
Aux premiers jours quand tout ce qui est requis a été correctement nourri,
Quand du pain a été cuit au four sur la terre,
Quand du pain a été goûté dans les maisons de la terre,
Quand le ciel a été éloigné de la terre,
Et la terre a été séparée du ciel,
Quand le nom de l'homme avait été fixé;
Quand le dieu Anu, avait été porté au loin dans les cieux,
Quand le dieu Enlil, avait été porté au loin vers la terre,
Quand la reine du grand en-dessous,
Ereshkigal, a reçu les enfers pour son domaine.


En ce temps-là, il a été planté un arbre,
un simple arbre, sur les berges du grand fleuve,
Enki / Ea, le père, a planté l'arbre Huluppu / Halub.
Dieu de la sagesse, il l'a planté sur les rives de l’Euphrate,
Avant que le père soit parti pour les enfers.

L'arbre a été arrosé par les eaux de l'Euphrate
Les eaux mêmes qui ont porté Enki à la mer
De petites tempêtes de sable ont été lancées contre lui;
De grands grêlons ont été lancées contre lui.
Comme les tortues qui ont chargé la quille du bateau d'Enki,
Le vent du sud a surgi en tourbillonnant et a soufflé sur l'arbre,
déterrant ses racines et déchirant ses branches,
L'Euphrate l'a emporté au loin sur ses eaux.

Une jeune vierge qui craignait le nom d'Enlil
a ramassé l'arbre dans le fleuve et a dit :

J'apporterai cet arbre à Uruk.
Je l'apporterai au fructueux jardin de la pure Inanna.
Je planterai cet arbre dans son saint jardin.
 

Inanna / Ishtar a entretenu l'arbre avec sa main.
Elle a arrangé la terre autour de l'arbre avec son pied.
Elle s'est demandée :

Combien de temps faudra-t-il pour que j'aie un trône brillant en bois pour m'assoir ?
Combien de temps faudra-t-il pour que j'aie un lit en bois pour me coucher ?
 
 

Les années passèrent

Les années passèrent; cinq ans, puis dix ans.
L'arbre s'est développé admirablement,
Son écorce ne s'est pas fendue.

Mais un serpent qui ne pouvait pas être charmé
A fait son nid dans les racines de l'arbre Huluppu
L'oiseau Anzu / Imdugud a placé ses jeunes dans les branches de l'arbre.
Et la sombre Lilith a établi sa maison dans le tronc.

La jeune femme qui aimait rire en a pleuré.
Combien Inanna a pleuré !
Car ils ne lui laissaient pas son arbre.

Quand les oiseaux ont commencé à chanter à l'aube,
Le dieu du soleil, Utu, a quitté sa chambre royale.
Inanna a appelé son frère Utu, pour lui dire :

O Utu, un jour, quand les destins ont été décrétés,
Quand l'abondance a débordé sur la terre,
Quand les domaines des grands dieux ont été divisés,
Et Enki a fouillé dans les Enfers,
..........
J'ai ramassé l'arbre Huluppu dans l'Euphrates,
je l'ai planté dans mon saint jardin, et j'ai attendu,
attendu pour en faire un trône brillant et un bon lit pour moi.
Puis un serpent s'est niché dans ses racines et il n'a pas pu être charmé,
L'oiseau Anzu a placé ses jeunes dans les branches
Et la sombre Lilith, a construit sa maison dans le tronc.
J'ai pleuré.
Combien j'ai pleuré!
Pourtant ils n'ont pas voulu laisser mon arbre.

Mais Utu, le guerrier vaillant Utu,
Ne pouvait rien pour aider sa sœur Inanna.

Inanna implore l'aide d'Enki

Comme les oiseaux commençaient à chanter lors de la deuxième aube,
Inanna a appelé son père, Enki, (ou Gilgamesh selon une autre version)
pour lui dire :

O Enki, un jour, quand les destins ont été décrétés,
Quand l'abondance a débordé sur la terre,
Quand les domaines des grands dieux ont été divisés,
Et Enki a fouillé dans les Enfers,
...............
J'ai ramassé l'arbre Huluppu dans l'Euphrates,
je l'ai planté dans mon saint jardin, et j'ai attendu,
attendu pour en faire un trône brillant et un bon lit pour moi.

Puis un serpent s'est niché dans ses racines et il n'a pas pu être charmé,
L'oiseau Anzu / Imdugud a placé ses jeunes dans les branches
Et la sombre Lilith (ou Kisil-Lilake), a construit sa maison dans le tronc.
J'ai pleuré.
Combien j'ai pleuré!
Pourtant ils n'ont pas voulu laisser mon arbre.

Enki, le vieil et sage Enki,
Le père d'Inanna a souri.

Derrière elle il s'est dirigé,
Autour d'elle il a tourné pour voir qui était là,
Autour d'elle il a tourné pour voir qui l'avait suivi.
C'était Ninshubur (ou Gilgamesh) qui l'avait suivi,
La reine de l'est, derrière Inanna s'était cachée,
La compagne d'Inanna, était sa domestique fidèle.

Ensemble ils se sont tenus, côte à côte,
Ensemble ils ont agi, épaule-contre-épaule,
Ensemble ils ont voyagé en tant qu'un.
Rapidement vers l'arbre Huluppu
L'arbre où le serpent, qui ne pouvait pas être charmé, se nichait.

Alors Ninshubur a attaché sur le serpent l'œil de la puissance.
Elle la prononcé le mot de l'ordre sur lui,
Elle a chuchoté le cri de l'amour sur lui.
Elle l'a embrassé.

Le serpent, qui ne pouvait pas être charmé, s'est détaché des racines,
Le serpent, qui ne pouvait pas être charmé, a quitté l'arbre Huluppu,
L'oiseau Anzu a abandonné les branches,
L'oiseau Anzu s'est envolé avec ses jeunes vers les montagnes;
Et Lilith a fuit sa maison pour rejoindre la ville,
Dans la ville sacrée d'Uruk, l'arbre a pu être porté.

Dans le tronc de l'arbre les fils d'Uruk ont taillé un trône brillant pour Inanna,
Dans le tronc de l'arbre, les filles d'Uruk ont taillé un lit douillet pour elle;
Des racines de l'arbre Inanna a taillé un pukku / ellag (anneau, boule ou tambour)
pour son frère,
De la couronne de l'arbre elle a taillé un mikku / ekidma (maillet ou baguette)
pour Enki, le sage père;
Et Ninshubur, était sa compagne fidèle, plus proche qu'une sœur.


Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Les textes sumériens



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.