Cerridwen et son chaudron magique

Cerridwen et son chaudron magique
La déesse galloise Cerridwen représentait la sagesse, la connaissance et la transformation. Son chaudron, l'Amen (ou l’Awen), était utilisé pour préparer des potions. Elle était assistée par un homme aveugle nommé Morda, qui entretenait le feu, et un jeune garçon nommé Gwion Bach, qui remuait les potions.

Elle était une magicienne qui avait appris trois arts : celui de l'enchantement, celui de la magie et celui de la divination. Cerridwen était l'épouse d'un noble, Tegid Foel, à l'époque où régnait le roi Arthur. Elle avait une fille très belle, Creirwy, et un fils affreux nommé Morfran, ce qui signifie « Grand Corbeau », et dont l'apparence ne pouvait s'embellir. Plus tard, il fut connu sous le nom d'Afagddu, qui signifie « Ténèbres absolus ». Cerridwen sentit que, pour gagner le respect et l'acceptation des nobles, il devait avoir de grandes qualités pour compenser sa laideur. Alors elle chercha à lui donner le don de la sagesse et de la connaissance. Grâce à ses arts, elle a trouvé une façon de donner à son fils ces qualités spéciales. Elle récolta des herbes spéciales de la terre pour faire cette potion qui devait être constamment remuée dans l’Amen et cuite pendant un an et un jour dans le chaudron.

 

La potion magique de connaissance

Les trois premières gouttes de liquide de ce chaudron donneraient une connaissance extraordinaire dans divers arts et plein d'esprit de prophétie et le reste était un poison fatal. Pendant que Cerridwen dormait, les trois gouttes brûlantes jaillirent du chaudron et tombèrent sur le doigt de Gwion Bach. Pour soulager sa douleur il mis son doigt dans sa bouche et il acquis instantanément une grande connaissance. Sachant, par sa sagesse, que Cerridwen serait très fâchée une fois qu'elle aurait découvert ce qui s'était passé, il s'est enfuit.

La poursuite et les métamorphoses

Très vite il entendit la furie de Cerridwen le poursuivant. Il commença alors à se métamorphoser en différents animaux pour s'échapper. Cerridwen se transforma elle aussi en animal. Tout d’abord Gwion s’est transformé en lièvre pour courir plus vite et Cerridwen est devenue un lévrier. Il s'est transformé en poisson et a sauté dans une rivière : elle s'est ensuite transformée en loutre. Il s'est transformé en un oiseau dans l'air, et en réponse, elle est devenue un faucon. Epuisé, Gwion s’est réfugié dans une grange où il s’est transformé une dernière fois en graine. Cerridwen s’est transformé en poule noire et l’a mangé.

Naissance du barde Taliesin

Neuf mois plus tard elle a mis au monde un charmant petit bébé. Elle savait que c’était Gwion mais il était si beau qu’elle ne pu se résoudre à le tuer. Alors elle le plaça dans un panier recouvert de peau et elle l’a jeté dans une rivière.

Le bébé a été découvert par Elphin, le fils de Gwyddno Garanhir, Seigneur de Ceredigion, alors qu'il pêchait le saumon. Surpris devant la blancheur du front du garçon, il s'exclama : « C'est un front radieux » (en gallois : tal iesin )… C’est comme ceci que commence la légende du barde Taliesin.


Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

Cerridwen

La potion magique de connaissance

La poursuite et les métamorphoses

Naissance du barde Taliesin


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : Cerridwen et son chaudron magique