Les Contes du Mabinogion

Le Mabinogion

Le Mabinogion est une collection de 12 contes gallois qui est devenue une contribution majeure à la littérature mondiale. Certains des contes peuvent être trouvés dans des documents datant du XIIIème siècle, tandis que d'autres sont censés être encore plus vieux.

Le Mabinogion est divisé en trois sections. La première partie est faite de quatre branches, ou mabinogi :
Pwyll, prince de Dyfed;
Branwen, fille de Lyr;
Manawydan, fils de Lyr;
et Math, fils de Mathonwy.

Tous connecté par un personnage commun, Pryderi, les contes semblent avoir lieu dans le sud-ouest du Pays de Galles.

Dans la première branche, les parents de Pryderi, Pwyll et la déesse du cheval Rhiannon, se marient; au troisième, Pryderi tombe sous le charme, mais se libère; Au quatrième, Pryderi meurt au combat. Bien que Pryderi soit présent dans la deuxième branche, l'histoire se concentre sur le roi Bran le Béni, sa sœur Branwen et son demi-frère Efnisien.

Les deux autres sections du Mabinogion sont sept légendes galloises natives et trois romances, qui comprennent les contes de Culhwch et Olwen, La Dame de la Fontaine, et Enid. Ceux-ci appartiennent à la tradition arthurienne, ce qui les rend intéressants pour les érudits, mais certains pensent que ces deux sections ne devraient pas être incluses dans le Mabinogion.

Le mariage de Branwen

Furieux qu'il n'ait pas été consulté dans le mariage de sa demi-soeur Branwen avec le roi Matholwch d'Irlande, Efnisien a tué les chevaux de Matholwch. Pour faire la paix, Bran a donné à Matholwch un chaudron magique. Cependant, l'acte de violence n'a pas été oublié. Maltraitée, Branwen a fait appel à son frère, le roi Bran de Grande-Bretagne, pour l'aider et il a envahi l'Irlande avec son armée.

Pourtant, Bran était désavantagé parce que les Irlandais utilisaient le chaudron magique pour soigner leurs soldats tombés au combat. Brisant le chaudron, l'armée de Bran est sortie victorieuse. Cependant, il a été tué dans la bataille. La tête de Bran a été enterrée à Londres pour empêcher l'invasion par la France.

Retrouvez plus de détails sur cette légende dans l'article consacré aux familles galloises

Pwyll et Rhiannon

Rhiannon sur son cheval blanc
Un jour, Pwyll de Dyfed aperçut une belle femme chevauchant un cheval blanc. Tombé instantanément amoureux, Pwyll la pourchasse, ne réalisant pas qu'elle était Rhiannon, la déesse des chevaux. La poursuivant sans succès pendant trois jours, Pwyll finit par demander à Rhiannon de s'arrêter. Elle dit alors qu'elle voulait l'épouser à la place de son fiancé, Gwawl vab Clud. Ainsi, Pwyll a passé une année à essayer de tromper Gwawl pour libérer Rhiannon de sa promesse.

Le jour du mariage entre Pwyll et Rhiannon, Gwawl se présente devant Pwyll. Celui-ci ne le connait pas et en toute innocence lui promet tout ce qui lui sera en son pouvoir de lui donner. Gwawl demande la main de Rhiannon. Celle-ci se voit contrainte d'accepter le mariage avec Gwawl sous peine de déshonorer Pwyll. Après l’annulation du mariage entre Rhiannon et Pwyll, celui entre Rhiannon et Gwawl est prévu pour dans un an.

Finalement, le jour du banquet, Pwyll réussi à enfermer Gwawl dans un sac magique duquel il ne le laissa pas sortir avant qu’il ait renoncé à Rhiannon. Pwyll et Rhiannon se sont mariés et ont eu un enfant; Cependant, des problèmes ont rapidement suivi. Alors que le bébé était sous la garde des servantes de Rhiannon, l'enfant disparait la nuit de sa naissance. Pour éviter les reproches, elles ont couvert de sang les vêtements de Rhiannon qui fut accusée d’infanticide et d'avoir mangé le bébé. Pwyll la châtie à une pénitence humiliante devant tous les invités de la cour.

Teirnon Twrv Vliant, prince de Gwent-Is-Coed, découvre l'enfant dans son écurie et le confie à son épouse. Celle-ci appela l'enfant Gwri Gwallt Euryn, signifiant « Gwri aux cheveux d'or ». Plus tard, alors qu’il était âgé de 7 ans, et montrant une ressemblance frappante avec Pwyll, il est ramené à ses vrais parents. Rhiannon a été absous de toute culpabilité et elle a nommé l'enfant Pryderi qui signifie « souci » ou « malchance » car il en a créé beaucoup à ses parents.

Manawydan et la femme de Llwyd

Mabinogion
Après la mort de Pwyll, Rhiannon a épousé Manawydan. Tous deux ont vécu avec Pryderi à Dyfed. La terre était en proie à une brume mystérieuse qui faisait disparaître les troupeaux et la nourriture. Un jour, Manawydan s'est réveillé pour trouver ses champs vides. Voyant quelques souris, il en attrapa une. Bientôt, un homme nommé Llwyd est venu à lui et lui a demandé la souris, expliquant que c'était la métamorphose de sa femme. Llwyd explique que les dévastations avaient été causées par vengeance contre Rhiannon pour avoir rompu son engagement envers Gwawl, son ami.

Manawydan marchande la levée de la malédiction sur Dyfed contre la souris.

 

Culhwch et Olwen

Avec le remariage de son père, le roi Cilydd, Culhwch a été invité par sa nouvelle belle-mère pour épouser sa fille. Quand il a refusé, elle a lancé une malédiction sur lui de sorte qu'il ne pouvait seulement épouser Olwen, la fille du roi géant. Tombé désespérément amoureux d'Olwen, qu'il n'avait jamais vue, Culhwch la chercha.

Cependant, le père d'Olwen, Ysbaddaden, était également maudit : sa mort suivrait le mariage d'Olwen. Pour empêcher Culhwch d'épouser Olwen, Ysbaddaden lui donna des tâches impossibles à réaliser, comme récupérer une paire de ciseaux et un peigne de la tête de Twrch Trwyth, un énorme sanglier. Avec l'aide de son cousin le roi Arthur, Culhwch a accompli les tâches et a finalement épousé Olwen.



Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

Le Mabinogion

Le mariage de Branwen

Pwyll et Rhiannon

Manawydan et la femme de Llwyd

Culhwch et Olwen


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : Les Contes du Mabinogion




Cet article a été récemment mis à jour pour la dernière fois le 27 Octobre 2018. Il est à jour.