Le balmisme - définition

Image de Le balmisme - définition
Vous devez maintenant vous demander pourquoi, dans un article consacré au balmisme, nous ne parlons que de l'Obeah. En effet, quelques explications s'imposent :
- Un balmyard est le nom donné à l'endroit où les Obeah-men effectuent leurs activités.
- Balmists est le nom que l'on donne parfois aux Obeah-men
- Le balmisme représente donc l'activité des obeah-men dans le balmyard. Par extension on peut dire que le balmisme correspond à la pratique de l'obeah.


Le balmisme est le nom donné à la pratique de l'obeah

On peut même aller encore plus loin car nous avons vu que la séparation entre l'Obeah et la Myal n'est pas très nette. Ces deux pratiques peuvent être désignées sous le seul et même terme de « balmisme ». Le balmisme serait donc en fait l'ensemble des pratiques ancestrales africaines ayant cours à la Jamaïque. Il peu s'agir de pratiques de sorcellerie, pour faire le mal, ou de celles utilisées pour la guérison et pour faire le bien. Il est d'ailleurs important de noter qu'une même personne peut pratiquer les deux à la fois. Ce n'est pas comme en Europe où il existe des sorciers pratiquant la magie noire et des magiciens pratiquant la magie blanche. Dans le balmisme les deux sont confondus. L'obeah-man n'est pas totalement noir et la Myal n'est pas seulement de la magie blanche. L'une ou l'autre des pratiques est du balmisme. Le balmisme est un genre d'occultisme africain implanté à la Jamaïque.


Lire la suite ...