La révélation

Image de La révélation
Cette scène nous rappelle étrangement l’histoire d’Aleister Crowley qui a reçu une révélation d'une entité appelée Aiwass lors d’un voyage au Caire. Cette entité qu’il appelait d’ailleurs son ange gardien lui dicta Le Livre de la Loi.

Dans le Coran il s’agit de l’Ange Gabriel qui aurait dicté à Mahomet les versets du Coran. On peut donc facilement se demander si le prophète n’est pas un genre d’Aleister Crowley, un simple occultiste qui s’est auto-proclamé guide suprême. Par la suite, tout au long de l’histoire, on retrouvera très souvent des gourous de sectes qui prétendent eux aussi avoir reçu une révélation. Certains affirment même que cette révélation vient d’extraterrestres qui se servent d’eux comme d’un messager. Ou alors c’est vraiment arrivé comme on le dit et tous les suivants s'en inspirent pour se comparer à un prophète et se donner une certaine légitimité.



Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

 Début : Les anges

 La révélation

 L’importance des anges dans l’Islam

 Deux anges vous accompagnent

 L’alphabet arabe dicté par les anges

Retour à la catégorie : La magie islamique
Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : La révélation


Découvrez d'autres publications de ce site, par curiosité :

Jouer aux apprentis sorciers n'est pas sans danger
La sorcellerie est une science transmise de génération en génération essentiellement par l'initiation. Elle s'accompagne parfois de pouvoirs paranormaux chez les personnes en ayant reçu le don. On dit d'eux que ce sont des...
Les apprentis sorciers et leurs erreurs rituelles

Les quatre pouvoirs du magicien
Les « Quatre Pouvoirs du Magicien » constituent de très anciennes règles d'initiation à la magie et consistent en "savoir", "oser", "vouloir" et "se taire". Connaître la connaissance pour accomplir des rites magiques, oser les...
Les Quatre pouvoirs du magicien : une charte de magie

Les pythagoriciens
Pour Pythagore, le silence est d'or, le nombre aussi. Fondée au VIe siècle av. J.-C., la fraternité pythagoricienne mêle enseignements profanes : mathématiques, géométrie, musique, et considérations...
Les pythagoriciens forment une secte dans l'Antiquité