L'histoire de la radiesthésie

Image de L'histoire de la radiesthésie
En 1930, l'abbé Bouly inventa le terme « radiesthésie » en France, où la tige cédait la place au petit pendule utilisé comme détecteur. L'Association des Amis de la Radiesthésie a été créée en 1930 et la British Society of Dowsers a été fondée en 1933.

Un radiesthésiste est une personne très sensible à certaines substances et sa sensibilité est amplifiée par la tige ou le pendule. Personne n'est absolument certain du lien entre la personne et l'objet recherché. Cela ressemble plus à un médium psychique, plus proche d'une perception extra-sensorielle (ESP) qu'à de la physique contemporaine.


Le moyen utilisé, que ce soit la tige ou le pendule, comme mentionné précédemment, amplifie la sensibilité de la personne, et son fonctionnement et ses indications sont essentiels. Le remplacement de la baguette par de petits pendules s’explique par le fait qu’il est souvent plus facile de travailler cet objet, en particulier pour les diagnostics médicaux. Les pendules sont généralement de petites balles attachées à une ficelle fine fixée au bout d'un bâton. La ficelle doit être en fibre non-tissée, de préférence en nylon, de manière à enregistrer tous les mouvements parasites du pendule. Il est nécessaire que la personne soit expérimentée dans l'utilisation du pendule afin de ne laisser aucune de ses activités musculaires influencer l'activité du poids. La seule activité désirée du pendule doit être provoquée par l'influence de l'objet recherché.


Lire la suite ...