La nudité rituelle

Origine de la nudité rituelle dans la Wicca

Dans l'ouvrage La Charge de la Déesse, de Doreen Valiente, on rencontre cette phrase :

Et vous me célébrerez vêtus des seuls nuages…
 

Célébration wiccane dans la nudité rituelle
Il existe d'autres livres consacrés à la Wicca qui expriment un peu la même chose. Dans Aradia the gospel of the witches  de Leland, l'auteur fait allusion aux Sorcières italiennes qui sont entièrement nues pour célébrer le rite d'Aradia durant les sabbats. Il faut aussi rappeler que Gerald Gardner, le père fondateur de la néo-wicca contemporaine, pratiquait notoirement le nudisme et il était membre d'un club de naturisme en Angleterre. Le naturisme apporte avec lui toute une philosophie en rapport avec le retour à la nature qui n'est pas sans rappeler les fondements de la Wicca.

Se montrer humble face à Mère Nature

Nudité
Femme nue, le corps recouvert de boue et de suie
La nudité rituelle n'est pas totalement innocente. Elle permet à l'homme de se dépouiller de tout artifice humain, donc artificiel, industriel, et de se montrer humble devant Mère Nature, tel qu'il est vraiment. C'est en quelque sorte du respect pour les divinités païennes, exactement comme le chrétien qui s'agenouille quand il est en adoration devant Dieu.

Certains diront qu'on peut arriver à la même chose en étant nu sous une robe rituelle. Pour eux, l'important est de se montrer différent de la vie de tous les jours. Mais est-ce réellement suffisant de comparaître sous un autre aspect ? Est-ce vraiment notre "Moi" ? Et pourquoi ne le serions-nous pas dans nos habits quotidiens ? Est-ce une profanation ?

Il est vrai que toutes ces questions donnent l'avantage aux fervents défenseurs de la nudité rituelle qui met tout le monde à égalité, les hommes comme les femmes, les riches comme les pauvres. On apparait tous devant la Déesse dans le plus simple appareil. Ceci est symbolique de l’égalité.

La vraie question porte sur l'âge des adeptes et sur leur pudeur. On peut ainsi s'imaginer que des personnes âgées ne soient pas à l'aise à se montrer dans la plus totale nudité auprès de jeunes gens beaux et sportifs. L'éducation de certains leur aurait également inculqué un côté pudique exagéré qui les mettrait dans un malaise profond d'enlever leurs vêtements en public.

Un sentiment de confiance

Au sein d'un clan wiccan doit régner un sentiment de totale confiance. La nudité, justement, nécessite un tel sentiment. Si le clan est vraiment soudé et que tous les membres sont en parfaite harmonie les uns par rapport aux autres, il n'y a donc pas de barrière à se montrer nu auprès de ses confrères et consœurs. On peut se montrer tel que l'on est sans avoir aucune honte ni aucun complexe.

Mais rappelons tout de même que la nudité rituelle n'est pas dans le but de se montrer nu devant les autres mais bien de se présenter naturel et dépouillé devant la Déesse. Le regard des autres n'est pas important. Ce n'est pas une exhibition. Il ne s'agit pas non plus d'une célébration satanique qui se termine en orgie générale. Ne surtout pas confondre nudité et sexualité.

De plus ce geste doit venir de soi. Il n'y a pas d'obligation ni de loi. Les membres ne sont pas forcés à le faire. Si on ne le sent pas, on peut ne pas le faire. Dans un clan doit exister un très fort sentiment d'amitié et de partage. Si ce n'est pas le cas tout est artificiel et ça conduit généralement à des soucis très graves qui peuvent conduire à sa dissolution.

Un sentiment d'intimité

L'autre sentiment qu'implique la nudité est celui d'intimité. Que l'on soit beau ou laid, jeune ou vieux, on se montre tel que l'on est sans se dissimuler derrière des vêtements artificiels. Par cette action de « dépouillement » on affirme que l’on est ouvert au regard des autres sans craindre aucun jugement et nous même sans porter le moindre jugement sur les autres. Ceci ne peut être réalisé que dans un certain climat d'intimité avec les autres et ceci conduit à cette intimité.

Le sentiment d'intimité rapproche et instaure un sentiment de confiance. Si avant d'ôter sa parure le climat de confiance n'existait pas et que planait une certaine appréhension, une fois que tout le monde est dans la même tenue d'Adam il n'y a plus aucune appréhension et la confiance s'installe. Le plus dur est de franchir cette barrière très fine qui nous protège des autres, du moins c'est ce que nous pensons qu'elle fait.

Mais ce rapport d'intimité obligée nécessite que les membres d'un clan soient tous triés sur le volet et qu'il n'y ait pas parmi eux quelques pervers. Il est en ce sens beaucoup plus simple de pratiquer le nudisme à la plage car cette intimité n'y règne pas.

L'aspect sexuel de la Wicca

La Wicca, en tant que religion de la nature, est également un culte de la fertilité et présente en ce point une forte connotation sexuelle mais aussi sensuelle. C'est l'une des raisons pour laquelle la nudité rituelle y figure comme l'un des éléments central. Les cycles des saisons correspondent aux cycles de la vie et les différentes célébrations sont souvent des hommages à la fertilité. La sexualité y est omniprésente et sublimée en tant que symbole sacré de la vie. Le Grand Rite vénère de façon symbolique cet aspect.

Dans la Wicca, que ce soit sous une forme symbolique ou réelle, on fait souvent appel à l'énergie sexuelle. Elle est sublimée au travers le « désir » et considérée comme la force intérieure la plus puissante et la plus difficile à dompter en raison de son origine purement animale. La nudité rituelle prend alors la signification symbolique d'une représentation de cette énergie appelée par d'autres « libido ». En ce sens, elle n'est pas dissociée de la sexualité comme cela peut exister dans d'autres doctrines et notamment la philosophie naturiste. Au contraire, cette sexualité est sacralisée et célébrée. Elle permet de s'approcher du divin.

Une telle approche demande donc une parfaite confiance entre les membres d'un clan. Cet objectif n'est pas toujours réalisé dans beaucoup de groupes qui se limitent alors à une approche exotérique de la nudité rituelle et où ces célébrations perdent presque tout leur sens. L'aspect animal et sauvage y sont absents.

Un don de soi

La nudité rituelle est une chose très difficile à vivre pour certains car il faut faire preuve de beaucoup d'abnégation. Il s'agit d'un don de soi et d'une ouverture vers les autres. Se montrer tel que l'on est réellement peut être émotionnellement choquant pour certaines personnes. Mais c'est aussi cela qui participe à la cohésion d'un clan, à l'entraide et à l'amitié. On pourrait presque parler d'amour des autres. C'est bien plus que de l'amitié. Et cet amour s'arrête à la frontière de l'acte sexuel mais bien souvent les préliminaires qui permettent la montée du désir en font partie. C'est ainsi que les membres d'un groupe wiccan peuvent s'adonner à des caresses ou même pratiquer le massage tantrique dans la plus totale nudité.

La nudité rituelle contribue à aimer l'autre tel qu'il est mais également à s'aimer et s'accepter soi-même tel que l'on est. « Tout le monde est beau » est une des doctrines de la wicca.



Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

 Début : Nudité rituelle

 2. Se montrer humble face à Mère Nature

 3. Un sentiment de confiance

 4. Un sentiment d'intimité

 5. L'aspect sexuel de la Wicca

 6. Un don de soi


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : Origine de la nudité rituelle dans la Wicca


Retour à la catégorie : Occultisme et ésotérisme (suite)



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.