L'exode des Némédiens

Image de L'exode des Némédiens
Les trente survivants quittent l'Irlande au désespoir. Ils se sont séparés en trois groupes. Le premier groupe, mené par Ibath et Baath, se dirige vers le nord du monde. Les trois fils de Beoan (Erglan, Iartach et Matach) se rendent en Écosse. Le dernier groupe, celui de Semeon, se réfugie au pays des Grecs et fut réduit en esclavage.

Selon la croyance la plus ancienne, ces groupes de fuyards ont péri, sans laisser de descendants, mais des récits ultérieurs, qui tentent de faire une histoire honorable de tous ces mythes, représentent une famille, celle du chef Fergus au côté rouge et de son fils Britain Mael, s'étant établie en Grande-Bretagne et donnant son nom à ce pays. Ce serait d'eux que descendent tous les Britanniques du monde. Ils prirent Moin Conain et emplirent de leur descendance la grande île, l’Ile de Bretagne, jusqu’à ce que Hengist et Horsa, les deux fils de Guictglis, Rois des Anciens Saxons, ne vinssent les conquérir. Ils chassèrent alors les Bretons au-delà des frontières de l’île.


D'après ces récits ultérieurs, les trois autres groupes sont rentrés en Irlande, après de nombreuses errances, sous le nom de Firbolgs et Peuple de Dana. Mais la vérité se trouve sans doute ailleurs et il faut se faire à l'idée que les Némédiens n'existent plus.

Telles ont été les aventures de la descendance de Nemed après la prise de la Tour de Conann.


Revenir au début ...