Les résultats de l'analyse ADN

Momie du Pérou
Momie du Pérou
Maria possède 30% d'ADN homo sapiens et dans les 70% restant, il y a des bactéries et des virus connus, mais il reste une très grande part d'ADN inconnu totalement de toutes les bases de données.


Pour les petits corps de 60 cm, l'ADN ne montre que 15 à 19% d'ADN homo sapiens, le reste étant soit bactérien soit inconnu.

 
A découvrir également, les momies d'Amérique du sud sur le site Dinosoria.

Les œufs de Josefina (il en existe 4 maintenant, avec un tout petit récemment détecté) sont réels et 3 fœtus a différents stade d'évolution ont été détectés... Son appareil reproducteur est proche de celui des lézards, sans en être tout à fait le même. C'est impossible à truquer, c'est une découverte extraordinaire car on ne connaît pas l'équivalent sur Terre jusqu'à présent.

Pour le bébé Wawita, des mutilations ont été prouvées au niveau de ses pieds et de ses mains, c'était probablement un enfant normal ayant subi une tentative d'élongation du crâne artificielle. Les mutilations sont supposées pour l'instant avoir été effectuées par les Nazcas ou les Incas, probablement lors d'un rituel pour le faire ressembler à Maria. Cette dernière était éventuellement considérée comme une déesse par les indiens plus récents.

Il reste qu'il y a aussi à priori des anomalies génétiques avec ce bébé : était-ce un hybride qui aurait du être tridactyle pour les indiens mais qui ne l'a pas été, d'où sa mutilation ?


Lire la suite ...