La capacité à voir dans l'obscurité

Nyctalope
L'œil possède des limites physiques de sensibilité, mais certains humains, à l'instar de quelques espèces animales, sont plus doués que d'autres pour voir dans le noir. C'est ce qu'on appelle des nyctalopes. Ils disposent d'une vision scotopique supérieure à la normale.

Les animaux nocturnes, comme la chouette ou le lynx, sont des animaux qui ont la capacité de bien distinguer les choses dans la pénombre. Ils disposent d'une vision crépusculaire améliorée. Cette faculté qu'on appelle nyctalopie est un pouvoir surnaturel chez les humains qui intrigue depuis longtemps. Mais elle présente aussi des inconvénients. Bien souvent, les nyctalopes font preuve d'une mauvaise vision en pleine lumière ou sous un éclairage puissant.

Quelques explications sur le fonctionnement de l'œil s'imposent.

 

Le mécanisme des cônes et des bâtonnets

La vision humaine (ou animale) utilise les photons véhiculés par la lumière pour percevoir le monde. Ces photons font réagir un capteur qu'on appelle l’œil. En réalité, ce dernier est tapissé de deux types de capteurs qui sont respectivement les cônes et les bâtonnets.

Les cônes de l'œil

Ils permettent la perception des couleurs comprises dans une amplitude de longueur d'onde donnée. Certains cônes sont sensibles au rouge, d'autres sont sensibles au vert, etc... Il faut donc plusieurs cônes pour former toutes les couleurs de l'arc en ciel. Certaines personnes ne disposent pas d'un certain type de cônes et sont dans l'incapacité de différencier deux couleurs comme le rouge et le vert. Ce sont des daltoniens.

L'œil humain possède environ 5 millions de cônes.

Les bâtonnets de l'œil

Les bâtonnets ne permettent pas de différencier les couleurs. Par contre, ils ont la capacité de réagir à l'intensité lumineuse. Ils sont également beaucoup plus sensibles et réactifs que les cônes et peuvent couvrir une très grande plage d'intensité, allant de la pénombre à la forte luminosité.

Ces cellules sont plus larges et plus longues que les cônes, elles nécessitent donc moins de lumière. Il n'existe qu'un seul type de bâtonnets ce qui explique qu'ils permettent seulement une vision monochrome.

Les bâtonnets se trouvent en majorité à la périphérie de l'œil et ils permettent de capter les mouvements. Ils sont directement connectés aux zones du cerveau jouant un rôle dans la vigilance et l'alerte, ainsi, tout mouvement périphérique ou changement d'intensité lumineuse, même faible, permet de prévenir d'un danger.

L'œil humain normal comprend environ 120 millions de bâtonnets.

La vision scotopique

Un nyctalope possède un nombre de bâtonnets plus élevé que la normale ce qui lui permet de mieux voir dans la pénombre. Mais la conséquence de cette capacité est qu'il distingue moins bien les couleurs en raisons de sa carence en cônes. Et s'il distingue moins bien les couleurs en pleine lumière, dans l'obscurité il ne voit que les formes et les mouvements en noir et blanc. Les choses sont distinguées en fonction de leur différence de luminosité qui peut parfois être très faiblement marquée. Mais une légère différence, surtout si l'objet est en mouvement, lui permet de le distinguer.

Cette capacité de vision nocturne, telle que décrite ci-dessus, est ce qu'on appelle la vision scotopique (du grec ancien skotos signifiant « obscurité »). C'est une vision particulière qui peut être reproduite par certains dispositifs électroniques d'intensification de la lumière comme les militaires peuvent en utiliser (lunettes ou jumelles de vision nocturne). Ces appareils fournissent une vision monochrome teintée de vert.

La vision scotopique concerne la vision de nuit. Pour la vision crépusculaire on parle alors de vision mésopique. La vision scotopique commence quand l'illumination est inférieure à la millicandela par mètre carré.

Un temps d'adaptation

La vision scotopique des nyctalopes n'est pas immédiate et nécessite un certain temps d'adaptation qui peut être plus ou moins long suivant les individus. En effet, il faut que les pigments aient le temps de se régénérer quand on passe rapidement de la lumière du jour à la pénombre. Pour une personne normale, dans le noir complet il faut environ 20 minutes pour s'adapter. La sensibilité maximale n'est atteinte qu'au bout de 45 minutes. Elle est alors un million de fois plus élevée qu'immédiatement après avoir pénétré dans la zone obscure.

Pour les nyctalopes il est difficile de dire quel est leur temps d'adaptation car ça peut varier d'un individu à un autre. Certains peuvent mettre aussi longtemps qu'une personne normale, mais atteindre une sensibilité à la lumière des milliers de fois plus grande. D'autres, au contraire, s'adaptent extrêmement rapidement sans avoir une sensibilité maximale beaucoup plus élevée que la normale. Mais cette rapidité d'adaptation fait d'eux des nyctalopes car au bout de 5 minutes ils peuvent voir dans le noir un million de fois mieux que quelqu'un qui mettrait 45 minutes pour atteindre la même acuité visuelle.

Remarque : Il ne faut pas confondre le mot nyctalope avec le mot anglais nyctalopia qui désigne exactement le contraire, c'est à dire une personne atteinte de cécité nocturne.