Naissance de la Santéria à Cuba

Image de Naissance de la Santéria à Cuba
La Santería était née. C’est un système de croyances qui fusionne des aspects de la religion yoruba, apportés au Nouveau Monde par des esclaves Yoruba, avec le christianisme et les religions des peuples autochtones des Amériques.

Un sentiment d'espoir soutenait l'essence interne de ce que l'on appelle aujourd'hui Santería, un nom propre (et anciennement péjoratif) pour désigner la religion indigène du peuple lukumi du Nigéria. Leur religion, fondée sur le culte de la nature, a été reconnue et documentée par les propriétaires d'esclaves.


L'origine du mot Santería

Santería est un terme péjoratif qui caractérise les formes déviantes catholiques d'adoration des saints. C’est devenu par la suite un nom commun pour désigner cette religion. Le terme santero(a) est utilisé pour décrire un prêtre ou une prêtresse remplaçant le terme traditionnel Olorisha en tant que prolongement des divinités. Les orishas sont connus comme les saints à l'image du panthéon catholique. Afin de préserver et de protéger (masquer) leurs croyances traditionnelles, les esclaves Lucumi ont syncrétisé leurs Orichás avec des saints catholiques. En conséquence, les termes « saint » et « orichá » sont communément utilisés de manière interchangeable parmi les praticiens. Les européens pensaient que les esclaves africains avaient adopté la religion catholique et en étaient de fervents pratiquant alors qu’en réalité ils pratiquaient leur religion ancestrale dissimulée sous des pratiques chrétiennes.


Lire la suite ...