L’alchimie en tant que philosophie

Alchimie
Les alchimistes se donnaient volontiers le titre de Philosophes.

En réalité, ils étaient des « philosophes » d’un genre particulier qui se disaient dépositaires de la Science par excellence, contenant les principes de toutes les autres, expliquant la nature, l’origine et la raison d’être de tout ce qui existe, relatant l’origine et la destinée de l’univers entier.

Cette doctrine secrète, c’était la mère de toutes les sciences, la plus ancienne de toutes, celle qui étudiait le monde et son histoire et qui, selon la tradition, avait été révélée aux hommes par le dieu Hermès (le Dieu Thoth égyptien), d’où le nom de Philosophie hermétique donnée à cette doctrine.


Mais c’est abusivement que l’on confond cette doctrine et les opérations proprement dites : l’Alchimie était, avant tout, une pratique et, en tant que telle, elle était l’application de la Philosophie hermétique.
 

Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

 Début : Philosophie Hermétique

 L’alchimie en tant que philosophie

 Les théories hermétiques

 L’Alchimie pratique

 L’Elixir de longue vie

 Des facultés améliorées

Retour à la catégorie : Esotérisme et sciences occultes (suite 3)
Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : L’alchimie en tant que philosophie


Découvrez d'autres publications de ce site, par curiosité :

La religion du peuple
La sorcellerie était autrefois la religion du peuple et dans certaines familles la pratique de la sorcellerie était héréditaire. Il n’est pas nécessaire d’être le septième enfant d’un septième enfant pour être un...
La sorcellerie en tant que religion du peuple

Le calendrier Maya
La journée du le 21 avril 1519 fut une journée très importante pour l'explorateur espagnol Fernando Cortés, âgé de 34 ans. C'était le vendredi saint. Il arrive à Veracruz où il fonde le...
Découvrir les secrets cachés du calendrier Maya

La secte qui prospère avec la bénédiction de l'Eglise
Ephraïm, Gérard Croissant de son vrai nom, est le fondateur de la très catholique communauté des Béatitudes. A la suite d'une embrouille avec les services fiscaux français il délocalise une partie de ses activités sectaires en Suisse. Un faisceau...
Secte des Béatitudes : avec la bénédiction de l'Eglise