L'El Dorado

El dorado
Le Lac de Guanavita, en Colombie, est considéré comme le site d'un ancien cratère de météores. Ce lac de montagne de forme circulaire est au centre d'une des plus grandes recherches de l'humanité à la recherche de l'El Dorado, la Cité perdue de l'or.

Depuis la nuit des temps, les humains sont obsédés par les légendes d'or et de trésor cachés. Mais que se passerait-il si notre désir pour ce métal précieux était plus qu'une simple recherche de la richesse ? On dirait presque que nous sommes génétiquement programmés pour aimer l'or. L'or était la chair des dieux. En fin de compte, l'or représente notre lien avec les étoiles.

Depuis le XVIème siècle, l'El Dorado est le « Saint Graal » pour les chasseurs de fortune. Les légendes abondent à propos d'un lieu rempli de richesses indicibles quelque part en Amérique du Sud. Pourtant, à ce jour, la ville mythique n'a toujours pas été découverte.

Mais si un tel endroit aussi magnifique existe, comment a-t-il échappé aux explorateurs pendant des siècles ? Certains croient que la réponse se trouve au fond de ce lac mystérieux.

 

Le Lac de Guanavita

L'histoire d'El Dorado s'est développée à partir du lac de Guatavita qui se trouvait sur le territoire du peuple Muisca ou du peuple Chicha. Il ne s'agissait d'une civilisation aussi puissante que celle des Incas ou des Aztèques, mais la tribu possédait énormément d'or.

Le souverain de la moitié sud du territoire de Muisca était connu sous le nom de Zipa, mais les conquistadors qui y arrivèrent au XVIème siècle l'appelaient El Dorado, pour « L'homme Doré » en espagnol. Ils lui ont donné ce nom après avoir observé le rituel le plus sacré des Muisca. Le Zipa aurait été vu flotter sur une péniche royale jusqu'au milieu du lac de Guatavita afin de faire des offrandes en or à un dieu censé vivre au fond du lac.

On disait que le chef, couvert de résine et ensuite saupoudré de poussière d'or, sautait dans l'eau pour se laver, puis que cet or s'accumulait dans ce lac et que des objets en or étaient donnés en offrande dans ce lac si particulier. Et de là est née la croyance en l'El Dorado qui se trouverait quelque part en Colombie.

En 1912, une fouille du lac de Guatavita fut menée par l'ingénieur britannique Hartley Knowles. Knowles a rapporté qu'il avait récupéré environ 20 000 $ de trésors, y compris des artefacts en or. Mais il croyait aussi qu'il y en avait beaucoup plus sous le lit durci de ce lac. Knowles pourrait-il avoir trouvé une preuve que l'histoire du chef Muisca est fondée sur la vérité ? Si oui, qui ou quoi était ce que l'on appelle le dieu qui habitait au fond du lac ?

D'anciens astronautes venus sur terre chercher de l'or

Un certain nombre de chercheurs ont suggéré que d'anciens extraterrestres sont venus sur Terre principalement pour extraire de l'or. Zecharia Sitchin a suggéré que ces extraterrestres avaient besoin d'or pour l'utiliser afin de sauver leur atmosphère et préserver leur planète.

 
L'histoire du mythe de l'El Dorado selon la banque nationale de Belgique.

L'or est-il vraiment important pour l'exploration spatiale et les voyages galactiques ? En fait, c’est très important et la raison en est que l’or est un matériau inerte. Il ne réagit avec rien. L’autre aspect très important est qu’il est un excellent conducteur d’électricité. Et le dernier mais non le moindre est le fait que l’or est un parfait réflecteur de l’énergie infrarouge. Vous pouvez utiliser des couvertures dorées pour protéger les vaisseaux spatiaux contre la chaleur intense d’une étoile ou de toute autre source de chaleur.

L'or est un élément très rare et précieux dans tout l'univers. Les aliens venant sur Terre à la recherche d'or ? Une telle chose pourrait-elle être possible ? Selon les néo-évhéméristes cela n’est pas seulement possible mais ils prétendent que la preuve existe dans les nombreux textes et légendes du monde antique. Comme celle de la légendaire cité inca de Païtiti, censée être située près de la région sud-est du Pérou.

La ville dorée de Païtiti

Les conquistadors sont devenus obsédés par la découverte de cette mystérieuse ville d’or dont ils ont appris l'existence quelque part dans la jungle de l’est du Pérou. Ils l'appelaient Païtiti, la ville dorée. Les histoires de Païtiti et d'El Dorado ont finalement conduit à l'exploration de la jungle amazonienne.

El Dorado et Païtiti sont souvent confondus. On considère l'El Dorado comme étant un site aurifère particulier du nord de l'Amérique du Sud, alors que Païtiti était une ville qui appartenait à une autre civilisation contemporaine des Incas dans la région du Pérou, en Bolivie, qu'il reste à découvrir définitivement.

Et c’est ce qui a été la quête de l'explorateur américain Gregory Deyermenjian au cours de ces 25 dernières années. Depuis 1984, en compagnie de son homologue péruvien Paulino Mamani, ils ont organisé plus de 15 expéditions à la recherche de cette ville mythique de l’or.

Il y a une route de pierre inca qui mène à ce qui est supposé être, comme le dit la légende, Païtiti, c'est ce qu'ils ont suivi. Les indigènes disent que Pachamama, la déesse de la terre, a placé tellement d'obstacles comme la mousse, la jungle et les rivières, que certaines choses pourraient être cachées ici à jamais. Leur recherche a commencé à Cuzco, dans le lieu saint des Incas, Coricancha, qui signifie « Cour d’or ».

Le temple Inca de Coricancha

En 1559, les Conquistadores espagnols ont démoli Coricancha pour la construction de la cathédrale de San-Domingo. Elle se trouve toujours au centre de Cuzco et est entourée des ruines de l'ancien temple inca. La cathédrale possède un énorme autel recouvert d'or.

Mais, d’après les archives des conquistadors, il fait pâle figure en comparaison de la magnifique Coricancha, qui était non seulement remplie de statues en or, mais également recouverte de feuilles d’or massif.

L'or était important pour les Inca, parce que c'était la sueur du soleil. Le soleil était la plus haute divinité des Inca et par conséquent, la sueur du soleil représentait la possession la plus sacrée que l'on puisse imaginer.

Une idole du soleil en or, appelée Punchal, se trouvait autrefois à Coricancha. Elle pourrait fournir la preuve que des extraterrestres ont été en contact avec les Inca. Coricancha était célèbre en effet pour son gigantesque disque d'or adoré par les anciens Inca. C'était le symbole d'un disque d'or géant qui aurait atterri du ciel devant le souverain inca Atahualpa. Et il aurait été en contact direct, selon les légendes, avec les dieux du ciel.

Le disque d'or géant qui se trouvait autrefois dans Coricancha aurait-il pu être fabriqué pour honorer des visiteurs extraterrestres ? Et si des extraterrestres venaient vraiment chercher de l'or, est-ce que cela pourrait également fournir la preuve que Païtiti est à proximité ?

En 1533, les Espagnols s'emparent de la ville de Cuzco et pillèrent le temple de Coricancha à la recherche de l'or inca. Mais selon la légende locale, l'or aurait déjà été déplacé au fond d'un lac voisin à 30 km au nord-ouest. Avant que tout le groupe d'espagnols puisse entrer à Cuzco, les prêtres l'ont découvert et ils ont fait remonter tout l'or des temples au lac Puray et ont tout jeté au fond du lac. Rien de tout cela n'a été trouvé, à ce jour.

La quantité d'or aux prix actuels serait estimée à plusieurs milliards d'euros.

Les observations constatées au dessus du lac Puray

Peut-être encore plus mystérieux sont les rapports fréquents d'observations inhabituelles dans le ciel au-dessus du lac et de la région. Ces observations ont été rapportées depuis des centaines d'années. Les habitants de cette région disent non seulement qu'ils ont vu des vaisseaux survoler le lac, mais qu'ils y entraient.

On raconte qu’il y a un petit vortex qui s'ouvre, à peu près de la taille du vaisseau spatial, peut-être 6m de large. Le vaisseau spatial entre dans le lac, le vortex se referme. Plus tard, le vortex s'ouvre et le navire repart.

Si, comme le prétendent les habitants de la région, d’étranges vaisseaux spatiaux extraterrestres parviennent réellement dans cette région, pourrait-il y avoir un lien entre les visites et les légendes de l’or cachées au fond du lac Puray ? Des dizaines de personnes ont risqué leur vie et sont parfois décédées en essayant de localiser Païtiti. Cette ville intéresse le chercheur d'or de base à cause de la valeur financière. Certaines personnes y vont parce qu'elles savent que leur nom sera immortalisé pour toujours. Mais vous avez également des gens qui partent à la recherche du trésor parce qu'ils savent que s'ils le trouvent ça prouvera la véracité de la légende.

Peut-être que le plus grand mystère n’est pas de savoir où les villes mythiques d’El Dorado et de Païtiti pourraient se trouver, mais de savoir ce qui pourrait être révélé une fois qu’elles auront été découvertes.

Retour à la catégorie : Découvertes archéologiques



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.