Les diablotins

Diablotin
Beaucoup d'enfants ont peur dans le noir et ne peuvent pas trouver le sommeil si la lumière ne reste pas allumée dans leur chambre. Ils faut parfois laisser les placards ouverts et ils prétendent entendre des bruits anormaux dans leur chambre, comme s'il y avait quelqu'un d'autre qui s'y trouvait.

Pour les aider à vaincre leurs peurs on leur donne souvent de petites figurines à l'effigie de héros armés d'épées. Les figurines de personnages de la Guerre des Étoiles marchent aussi très bien avec leurs sabres laser.

Mais peut-être n'ont-ils pas complètement tort et sont-ils réellement visités pendant la nuit par ce qu'on appelle des « diablotins ».

 
 

Le cas de Chris Fliming

Chris Fleming, animateur de l'émission télévisée Dead Famous and Psychic Kids, aurait été victime d'une sorte de diablerie démoniaque depuis son enfance. Tout a apparemment commencé dans les années 1970, alors que Fleming n'était qu'un jeune enfant. À l'époque, il vivait à Hoffman Estates, dans l'Illinois, et prétend que sa maison était très intensément hantée, non seulement par des fantômes, mais aussi par ce qu'il appelle des « petits démons », qu'il décrit comme étant hauts de 3 pieds environ et plutôt d’apparence reptilienne, un peu à la manière de Gremlins, et qui, selon lui, « jetteraient un coup d’œil par-dessus les murs, sortirait ou volerait dans les placards et les coins sombres de la maison ». Il a parlé de la profonde peur qu’ils lui avaient inculquée ainsi :

Je suis devenu si terrifié en tant qu'enfant que je dormais les lumières allumées, que je dormais le dos contre le mur toutes les nuits et que j'avais devant moi une lueur dans l'épée de jouet en plastique sombre que ma mère m'avait donné pour m'aider à me sentir en sécurité. J'ai même fini par placer une croix, avec des bougies et de l'eau bénite à côté de mon lit chaque nuit.

La manifestation de ces petites créatures a ralenti au cours des dernières années de son enfance et s'est arrêtée brutalement. Ce n'est que quelques décennies plus tard qu'elles ont commencé à lui apparaître de nouveau à l'âge adulte.

Dans une interview avec Dave Schrader sur Darkness Radio, il a relaté une rencontre particulièrement poignante de 2009, quand l’une des choses est apparue et il a décidé d’essayer de la saisir. Selon Fleming, il l'a chassé dans un placard, mais une fois sur place, elle a tout simplement disparu. Il a également décrit comment il en était venu à classer les petits monstres en tant que « diablotins », se rappelant d'une séance de spiritisme au cours de laquelle il avait demandé quel genre d'esprits hantaient son domicile et ils avaient répondu : « Juste des diablotins ».

Fleming a continué à donner des conférences sur ses expériences et il théorise qu'elles sont en fait des démons de niveau inférieur qu'il croit avoir pour travail sinistre de briser la volonté d'une famille afin que des démons plus puissants puissent entrer et causer le chaos. Il a même émis l'hypothèse que d'autres créatures similaires et de petites gens à travers le monde sont également ces diables sous des formes différentes, prenant simplement des formes différentes et portant des noms différents selon les cultures, comme des djinns, des fées et des gnomes, ce sont tous fondamentalement des démons qui terrorisent les humains depuis des millénaires. Sur une dernière note, Fleming a averti les gens de ne pas enquêter ni de communiquer avec de telles créatures, car ils sont apparemment très dangereux et ont la capacité de se répandre « comme un virus ».

Des démons de bas niveau

Un récit similaire de l'apparition d’un de ces mystérieux et malicieux « lutins » a été rapporté sur le site Your Ghost Stories et aurait eu lieu en 1975, alors que le témoin n’était qu’un enfant. Il affirme qu'au moment de l'incident, sa famille venait de rentrer d'un voyage sur la route à Fresno, en Californie, et se rendait à leur domicile à Salt Lake City, dans l'Utah. Ils avaient décidé d'essayer de prendre un raccourci, mais avaient fini par se perdre dans le désert du Nevada. Tandis qu'ils circulaient sur les routes de campagne au milieu de nulle part, ils se sont apparemment rendus dans une toute petite ville, accroupie au fond de ce paysage lunaire, où ils se sont arrêtés pour la nuit.

Cette nuit-là, le témoin dit qu'il s'est endormi sur le ventre, comme d'habitude, les bras sur le bord du lit. Au milieu de la nuit, son sommeil a été interrompu par la sensation que quelqu'un lui tirait le bras. Dans sa somnolence, il a d'abord pensé qu'il s'agissait du chien de la famille, même s'ils ne l'avaient pas amené avec eux. Néanmoins, le témoin était fatigué et se rendormit avant d'être réveillé par quelque chose qui lui tirait plus fort et presque douloureux le bras. Cette fois, il sortit de son étourdissement et fut complètement réveillé, regardant la pièce sombre pour ne rien voir. À ce moment-là, le témoin affirme que son bras a été tiré si fort qu'il est tombé du lit. Pris de panique, il leva les yeux pour voir que son agresseur était une sorte de brume verte et vaguement humanoïde. Il explique ce qui s'est passé ensuite comme ceci :

Eh bien, ma mère a sauté du lit et a couru derrière cette chose en criant : « Non ! ». Puis elle le frappa avec la main qui entrait en contact avec la chose et on pouvait entendre un son fort. Une fois que cette chose a été touchée, elle a lâché mon bras et laissé échapper un cri aigu comme je n'en avais jamais entendu auparavant. Il a commencé à tournoyer comme un entonnoir puis a disparu dans le drain situé au centre de la pièce. Mon père avait dormi pendant presque tout ce temps et ne s'était pas réveillé jusqu'à ce qu'il entende crier. J'ai fini par dormir entre mes parents le reste de la nuit sans autre incident.

Des années plus tard, je racontais cette histoire à quelqu'un qui avait beaucoup d'expérience avec le paranormal et le surnaturel. Ce qu'il m'a dit était que la chose que j'avais rencontrée était un lutin. Un lutin est un démon de bas niveau qui se nourrit de l'âme des jeunes enfants. Ils ont également la capacité de prendre forme et apparaissent généralement comme des enfants à d'autres enfants. Il m'a également dit que le folklore et la mythologie avaient des racines réelles et que beaucoup d'anciennes fables sont encore vraies aujourd'hui comme elles l'étaient il y a des centaines d'années. Il m'a également dit que j'avais beaucoup de chance. Beaucoup d'enfants disparus se sont retrouvés entre les mains de ces démons et n'ont jamais été retrouvés.

Un diablotin derrière la fenêtre

Il est intéressant de noter que nombre de ces rapports semblent effectivement concerner des enfants. On se demandait si le récit de Porterville avait peut-être aussi quelque chose à voir avec la créature attirée sur les trois jeunes enfants de la famille. Au Royaume-Uni, alors que le témoin n'était qu'une fillette de 8 ans. Elle prétend s'être couchée une nuit, mais a été empêchée de dormir par une série de bruits de robinets à sa fenêtre. Curieuse, elle se dirigea vers le bruit et jeta un coup d'œil dans la nuit pour voir une étrange entité se cacher juste derrière la vitre, qu'elle décrirait ainsi :

Cette « chose » était assise sur mon rebord de fenêtre à l'extérieur, humanoïde, à peu près de la même taille qu'un enfant de 4 ans, mais son corps était presque squelettique, elle était si mince qu'elle rendait la tête un peu trop grosse pour l'apparence de son corps. Il n'avait pas de poils, mais de grands yeux noir-rouge et une bouche pleine de nombreuses petites dents acérées, presque comme des chats. Je me suis cachée sous les couvertures très effrayée et je n'ai pas dormi du tout cette nuit-là.

Le lendemain, elle dit qu'elle en a parlé à sa mère, mais qu'elle ne veut pas croire cette histoire bizarre. Cependant, la témoin était convaincue de ce qu'elle avait vu et trois égratignures sur la vitre lui assuraient que tout était bien réel. Bizarrement, à l'école, en cours d'art, elle a dessiné l'image de la créature qu'elle avait vue et a été choquée d'apprendre qu'une autre enfant avait dessiné de manière indépendante l'image exacte de la même entité. Quand elle a demandé à la fille ce que c'était, elle a raconté sa propre expérience et c'était une d'une concordance parfaite avec la sienne, y compris la même description de la chose et trois marques d'éraflure sur la vitre. Le plus troublant de tout est ce qui s’est passé de nombreuses années plus tard, ce qu’elle explique ainsi :

J'avais 22 ans à l'époque et je vivais dans une chambre au 3ème étage de cet immeuble. J'avais un petit ami appelé Martin qui restait chez moi ou je restais chez lui de temps en temps. Un jour, nous nous sommes réveillés. A mon réveil, il a allumé la télévision et nous a préparé du café et Martin m'a demandé : « Est-ce que tu as un diablotin ? » J'ai répondu avec quelque chose du genre : « avons-nous lu trop d'histoires de fées ? », puis il a expliqué ce qu'il avait vu derrière ma fenêtre : il a été réveillé par les 3 robinets de la fenêtre et avait vu cette "chose" dont les descriptions correspondaient à ce que j'avais vu tant d'années auparavant. Quand j'ai regardé de plus près à la fenêtre, il y avait 3 égratignures à l'extérieur…
 



Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

Diablotins

Le cas de Chris Fliming

Des démons de bas niveau

Un diablotin derrière la fenêtre


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : Les diablotins




Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 23 Novembre 2018. Il est à jour.