Les farfadets

Farfadet
Les farfadets sont des esprits élémentaires assez proches des lutins. On les a souvent confondu avec des fées mais il s'agit de tout autre chose.

Bien souvent, les farfadets se rendent invisibles aux humains. Parfois ils se montrent sous des aspects les plus divers et s'amusent à semer la débandade dans les foyers. Dans les croyances populaires on les assimile parfois aux esprits farceurs car ils aiment faire des plaisanteries telles que dérober des objets, causer des bruits de casseroles en plein milieu de la nuit, et se glisser dans le lit des femmes pendant leur sommeil. Mais bien entendu ce ne sont pas de vrais incubes. Ils font simplement tout cela pour s'amuser car ils sont de nature assez joueuse et très espiègle.

Les farfadets se rencontrent essentiellement en France dans deux régions particulières : tout d'abord le Poitou et la Vendée, et aussi en Provence où on les appelle des « fadets » (ce qui a sans doute dérivé en l'expression provençale « fada » qui signifie fou, imbécile, écervelé).
 

Le travail de Berbiguier

Alexis Vincent Charles Berbiguier était un auteur démonologue français né et mort à Carpentras (1764-1851). Toute sa vie il a été obsédé par les farfadets et il nous a légué un ouvrage en trois volumes et 274 chapitres qui traite de ces esprits démoniaques : Les farfadets ou Tous les démons ne sont pas de l'autre monde.

D'après lui, les farfadets sont directement sous l'autorité de Belzébuth qu'il considère comme le chef suprême de la cour infernale.

En lisant son ouvrage on apprend notamment que les farfadets sont capables de rendre les hommes impuissants en utilisant un talisman dont ils ont le secret ; qu'ils se glissent entre la jarretière et la culotte des dames les plus honorables et que ça les amuse beaucoup. Mais plus grave, ils peuvent mettre enceintes les vierges innocentes et les épouses trop confiantes. Ils vont même jusqu'à s'infiltrer sous les draps en présence de leur mari. Ils font ça non seulement pour nuire, mais surtout pour s'amuser.

Les farfadets n'ont peur de rien et c'est justement à ça qu'on les reconnait.

Monsieur Berbiguier a heureusement trouvé un moyen pour mettre un terme aux agissements des farfadets. Sa technique consistait à lacérer d'aiguilles et d'épingles des foies de bœuf qu'il avait spécialement préparé en les faisant revenir dans un mélange d'huile d'olive et de souffre. A ce qu'on dit, Alexis Berbiguier était un fin cuisinier et il adorait préparer des petits plats.

Mais ce n'est pas tout. Il a également inventé un appareil lui permettant de voir les farfadets comme s'il les regardait dans un miroir, alors qu'ils sont de nature invisible la plupart du temps. Son appareil s'appelle le « baquet révélateur ».

Le baquet révélateur est un vase en bois rempli d'eau. Il se pose sur le bord de la fenêtre. D'après lui, cet appareil permettrait d'observer les farfadets quand ils se trouvent dans les airs (car le farfadet vole à l'instar de beaucoup de démons).

Les pouvoirs attribués aux farfadets

Les farfadets ont la capacité de contrôler la météo. Quand ils sont dans les airs ils sont capables, en se mettant à plusieurs, de rassembler les nuages et de provoquer des orages. Ce sont eux qui allument les éclairs et font gronder le tonnerre.

Les farfadets sont très doués pour les imitations et les métamorphoses. D’abord ils cherchent à faire connaissance avec les personnes qu’ils veulent persécuter. Ils ont des manières trompeuses et adoptent les politesses les plus raffinées. Très vite, on ne se méfie pas et on s'en fait des amis. Ils nous flattent et nous complimentent. Ils usent de cette ruse jusqu'à ce que nous les invitions à entrer dans nos maisons. Une fois qu’ils y sont entrés et qu’ils ont pris connaissance des lieux et du caractère de leurs victimes, ils agissent d’après leurs pouvoirs et pour le malheur des occupants.

Quels sont donc les malheurs que l'on peut leur attribuer ?

Il semblerait que ce soit par eux que viennent tous les maux qui désolent l’humanité. Les farfadets se plaisent à vivre dans le chaos. Ils font tout leur possible pour empêcher le bien alors qu'ils entretiennent le mal. Ils s'en prennent aux humains en les attaquant sur leurs faiblesses qui sont les sept péchés capitaux. Ils vont par exemple chercher à les détruire par l’orgueil et l’ambition. Ce sont eux qui sont à l'origine des divorces et des guerres. Ils empoisonnent le lait d’une mère qui nourrit son enfant. Ils sont la cause des naufrages en mer et de toutes les calamités qui s'abattent sur la terre, les catastrophes naturelles, tremblements de terre, raz-de-marée, sécheresses, etc. Ça serait même eux qui font monter le prix du pétrole à la pompe.

Vous avez bien raison d'avoir peur des farfadets, même s'ils ne vous font pas encore de mal. Il leur arrive aussi très souvent de causer le mal sans faire peur. Sachez qu'ils peuvent prendre la figure qui leur convient le mieux pour exécuter leurs projets. On les retrouve métamorphosés en incube dans le lit de votre femme. Ils se changent en succube pour commettre envers les hommes le crime de Sodome et de Gomorrhe. Les farfadets sont très vicieux et pervers.

Leur perversion va jusqu'à faire souffrir les animaux de compagnie et les animaux de la ferme. Leur cruauté est immense. Ils se nichent dans les poils des uns et dans les plumes des autres, ils se métamorphosent en puces, en tique ou en poux.

La nuit ils peuvent s'insinuer dans vos oreilles, dans vos narines ou même dans votre anus.

Quand on cherche à les chasser, ils s'envolent comme des papillons de nuit puis reviennent bourdonner à vos oreilles, changés en moustique.

Comment capturer les farfadets ?

Faire prisonnier un farfadet
M. Berbiguier décide d'utiliser des bouteilles pour enfermer les petites créatures qui se trouvent dans son baquet. Et ça fonctionne ! Mais au début il n'arrivait à les conserver qu'une ou deux semaines tout au plus. Il réussit à trouver une combine pour les garder prisonniers à vie, tant que la bouteille n'est pas cassée. Pour cela il utilise un subterfuge afin de les désorienter : il leur lance du tabac dans les yeux. Les farfadets sont complètement perdus et n'y voient plus rien. Ils tombent comme des mouches. Il les recouvre alors de tabac.

Au petit matin il n'y a plus qu'à ramasser ce tabac et à l'enfermer dans une bouteille après y avoir ajouté du vinaigre et du poivre. La bouteille est ensuite scellée avec de la cire.

Berbiguier alla même jusqu'à proposer une de ces bouteilles au conservateur du Museum d'histoire naturelle pour l'exposer en tant que nouvelle espèce et convaincre les incrédules de l'existence des esprits malins. On n'aurait qu'à remuer la bouteille pour entendre le cri des farfadets prisonniers.



Lire la suite ...   


Cet article a été récemment mis à jour pour la dernière fois le 14 Octobre 2018. Il est très récent et nécessite peut-être quelques améliorations.