Basse et haute magie

Talisman de magicien
Certains magiciens font la division entre basse magie et haute magie selon la méthode utilisée. En Haute Magie ils n'ont pas besoin d'objet ni de quoi que ce soit d'autre de matériel : il n'y a que du vibratoire émanant du mage directement, sans accessoires. Au contraire, en basse magie, ils utilisent des supports. Ce qu'ils considèrent comme Basse Magie est par exemple le tarot et le pendule.

Il convient de faire une mise au point sur ces pratiques et de clarifier un peu la situation.

Les supports sont importants même en haute magie. Les mages ayant atteint une maturité spirituelle suffisante continuent d’utiliser leurs instruments magiques car à force d'utiliser toujours le même accessoire, ce dernier s'imprègne des pouvoirs du mage si bien que quand le magicien l'utilise il n'a plus besoin de faire appel à sa propre énergie. L’outil s’utilise comme un « levier d’énergie ». Et ça lui permet donc de concentrer toute son énergie sur le sort qu'il lance sans se préoccuper de la focalisation de l'énergie.

Quelques explications s'imposent...

Un autre critère de distinction plus approprié

Nous distinguons aussi Haute et Basse magie mais pas selon les mêmes critères. En effet, il est possible de distinguer différents niveaux dans la magie : la Haute Magie et la « basse magie ». La distinction se fait par le niveau des moyens employés et le degré des pouvoirs mis en œuvre et non par l'objectif à atteindre ni par l'utilisation ou non de supports.

Ainsi, on peut très bien utiliser des outils en Haute magie, et c'est même, au contraire, tout à fait recommandé (si on considère que ce sont des moyens). Par « moyens » on peut également désigner les entités invoquées. Par exemple la basse magie fera uniquement appel au vibratoire alors que la Haute Magie fait appel à des démons et la Haute Magie Divine s'aidera de la théurgie pour communiquer directement avec Dieu.

Pour en savoir plus sur la haute-magie nous vous encourageons à lire cette page.

Comparable à « amateur » VS « professionnel »

Sans vouloir nous venter nous pensons que la distinction selon les moyens employés est plus juste. C'est un peu la même distinction que l'on fait entre « amateur » et « professionnel ». Par exemple un amateur va tondre sa pelouse avec une tondeuse électrique aéroportée alors qu'un professionnel (genre entreprise de paysagiste) va venir avec des engins thermiques. Ils pratiquent de la « Haute tonte de pelouse » avec du matériel de pro (broyeurs, etc...). Dans l'aviation c'est la même chose. Le pilote amateur va piloter un petit biplace alors que le pilote de chasse pratique la Haute Voltige avec du matériel dernier cri. On n'en est pas encore à piloter un avion de chasse par transmission de pensée comme dans le film avec Clint Eastwood "Firefox".

Une autre raison pour utiliser les instruments en haute magie est expliquée ici dans le paragraphe 3 : "Les instruments de la magie cérémonielle"

Nous pensons que plus on grimpe dans les « hauteurs » de la magie et plus les instruments sont importants.

Une démonstration mathématique

Mathématiquement ça se comprend aussi très bien. Supposons que le maximum que l'on puisse atteindre en pouvoir magique soit de 100 points et qu'un apprenti sorcier ne possède qu'un pouvoir de 20 points. Si en basse magie on utilise des instruments il va falloir 15 point à l'apprenti pour contrôler ses instruments et il ne lui reste alors que 5 points pour pratiquer sa véritable magie. Pour un mage qui a atteint un potentiel de force de 80, s'il n'utilise pas d'instruments il va devoir utiliser une partie de son potentiel, par exemple 15 points, pour se concentrer, contrôler sa force et la diriger... Il ne lui reste que 65 points en véritable force magique. En utilisant un instrument qui est au préalable chargé et imprégné de ses pouvoirs il n'aura besoin que de 5 points pour se concentrer sur cet instrument et il lui reste encore 75 points en pur pouvoir.

Celui qui pratique la Haute Magie aura donc besoin de beaucoup plus d'instruments car chaque instrument symbolise une force spirituelle de l'univers différente ou une qualité différente (volonté, force, amour, colère, violence, etc...). C'est le même principe que pour les couleurs des bougies qui représentent chacune un principe différent.

Le principe des quatre couleurs

Pour bien comprendre le raisonnement exposé ici, voici une autre image : en basse magie on utilise un stylo Bic 4 couleurs. En Haute Magie on utilise 4 stylos de 4 couleurs différentes. Quand vous prenez votre stylo 4 couleurs pour écrire en rouge vous devez d'abord réfléchir et sélectionner la couleur rouge avant de pouvoir écrire en rouge. Vous pouvez oublier de le faire et vous tromper de couleur (écrire dans la dernière couleur utilisée). En magie, une telle erreur peut avoir de fâcheuses conséquences.

En haute magie, le magicien a un stylo rouge dédié uniquement au rouge, un stylo vert dédié uniquement au vert. Quand il saisit son stylo rouge pour écrire en rouge, dès qu'il l'a en main il n'a plus besoin d'y penser... c'est un soucis en moins et il peut concentrer toute son énergie sur ce qu'il fait et non sur « comment il le fait ».

Les instruments et les supports sont donc des outils de déchargement qui permettent à l'esprit du magicien de se décharger de certaines tâches et de concentrer toute son énergie à la magie qu'il pratique sans avoir à se soucier de problèmes matériels. Nous pensons donc que les supports et instruments ne constituent en aucune manière une façon de distinguer la basse magie de la haute magie et qu'ils sont, au contraire, encore plus nécessaires quand on pratique la Haute Magie.



Lire la suite ...   
Retour à la catégorie : La magie blanche (suite 6)



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.