Extraterrestres, pestes et pandémies

Sommes-nous le laboratoire de l'univers ? Que se passerait-il si la source de toutes les souffrances humaines avait une origine étrangement non terrestre ? Serait-il possible d'accepter le fait que des virus proviennent d'autres planètes de l'univers ? Il faudrait être borné pour croire que les virus n'existent pas sur les autres planètes du cosmos. Quelqu'un aurait-il la technologie pour envoyer des choses sur Terre, quelqu'un qui participe à une guerre intergalactique ?

Suggérer que les extraterrestres viendraient ici et nous anéantiraient, comme nous le voyons dans les films, est irrationnel. En effet, pourquoi se confronter à tous ces ennuis alors que tout ce que vous avez à faire est de libérer une toxine dans l'air ? Des millions de personnes à travers le monde pensent que des extraterrestres nous ont visités. Et si c'était vrai ? Les anciens extraterrestres ont-ils vraiment contribué à façonner notre histoire et pourraient-ils même être responsables de nos épidémies les plus meurtrières ?

L'apparition de Fatima et la grippe espagnole

Au Portugal, le 13 octobre 1917, après une journée qui avait été brillante et sans nuages, le ciel est soudain devenu sombre et inquiétant. Pour ceux qui étaient présents pour y assister, ils ne savent pas encore que le monde est sur le point de basculer. Trois enfants ont prétendu voir ce qu'ils croyaient être la Vierge Marie. Elle a promis de donner aux gens un message de la part de Dieu. De nombreuses personnes ont observé que le soleil semblait se transformer en un disque opaque tournant sur lui-même dans le ciel. Pendant ces manifestations, on a dit aux enfants que Dieu était très en colère contre le monde et qu'il y aurait une punition.

L’incident près du petit village de Fatima a été qualifié de miracle par certains et de canular par d’autres. Mais, pour les partisans de la théorie des anciens astronautes, l'événement est considéré comme une rencontre extraterrestre.

À Fatima, nous voyons des mystères se produire, mais nous ne savons pas vraiment s'il s'agit d'un phénomène divin ou d'un phénomène extraterrestre de type ovni. Nous savons que l'apparition ne s'est pas vraiment identifiée comme telle. C'est dans le contexte de la religion qu'on a dit qu'il s'agissait de la Vierge Marie. La question est de savoir, s'il ne s'agissait pas de la Vierge Marie, alors qui était-elle ?

Peut-être encore plus étrange est le fait que moins d'un an après l'événement, environ 50 millions de personnes sont mortes, victimes du pire fléau de l'histoire. Cette pandémie mortelle, connue sous le nom de grippe espagnole, aurait-elle pu être liée à la prophétie de Fatima ? Il est tout à fait possible que de nombreuses épidémies se soient réellement produites parce que des extraterrestres sont venus ici et ont apporté avec eux des microbes, des bactéries et des maladies. La maladie est responsable de plus de morts que toutes les guerres réunies de l’histoire humaine. Et dès le début, les gens ont cherché une réponse dans les cieux.

Les maladies dans l'Antiquité

Dans l'Antiquité, quand la peste se déclarait, c'était très mystérieux et effrayant. Bien sûr, les gens avaient essayé de l'expliquer. La meilleure façon d’imaginer la maladie était comme une pluie qui tombait du ciel, envoyée peut-être par un Dieu en colère ou irrité. Dans l’imaginaire mythologique, les fléaux étaient toujours le résultat de la colère ou de l'agacement des dieux contre les humains. Les exemples abondent dans le monde antique de maladies liées aux dieux.

Dans l'Égypte ancienne, le dieu de la maladie s'appelait Seth. Les Hittites appelèrent leur dieu de la peste, Irra. Ce nom signifie « feu » ou « brûlant » et c’était leur façon d’expliquer les fièvres démesurées qui s'abattaient sur les gens et qui ressemblaient à des incendies de forêt qui balayaient la terre.

Il y avait une conception de la peste comme une affection physique, quelque chose qui attaque le corps, mais beaucoup de maladies étaient considérées comme le résultat d'une intervention surnaturelle.

Les anciens Chinois ont également relié le surnaturel à des fléaux et à des maladies, mais ils sont allé plus loin dans leurs démarches. Ils ont gardé des dossiers méticuleux sur les épisodes de maladie et les événements célestes réels qui se sont déroulé à la même époque. Ils ont relié des rapports d'observation de comètes inhabituelles, des choses que nous appellerions aujourd'hui des OVNIS, à des éruptions de maladies.

Cette façon de faire a été universelle, pas seulement limitée à quelques endroits de la planète ni à quelques fléaux. En fait, cela a été très cohérent à travers l'histoire. Tant de cultures anciennes différentes à travers le monde ont eu ce point de vue que les épidémies ont été causées par des événements surnaturels qui se sont déroulés dans les cieux.

La peste d'Athènes

En Grèce, en 430 avant JC, Athènes était en guerre contre Sparte. Les batailles sont brutales et sanglantes. Mais les victimes de la guerre ne sont rien en comparaison des scènes d'horreur quand la peste s'abat sur le peuple. Ils ont soif au-delà de la soif. Ils ont viré au rouge, ils ont vomi, ils ont eu une terrible diarrhée, leurs doigts sont parfois devenus noirs. Leurs corps ont été ravagés. Et ils finissent par trouver la mort au terme d'une agonie presque indicible. Des fosses étaient creusées avec 12 à 15 corps empilés et, quand cela n'était pas possible, les cadavres étaient simplement laissés dans la rue ; des corps morts, putrides et en décomposition dans toute la ville ; des milliers de personnes.

Mais la peste d'Athènes était-elle une conséquence biologique de la guerre ou a-t-elle été provoquée par autre chose ? Quelque chose qui n'est pas de cette Terre ?

La totalité du monde civilisé a été ébranlé dès que cette peste a frappé. Vous pouvez certainement corréler les fléaux, les épidémies, les maladies avec le déclin et la chute de nombreux empires.

En ce qui concerne les croyances des anciens Grecs, la peste était très probablement une malédiction des dieux. Mais la colère de Dieu aurait très bien pu être celle des extraterrestres, qui voulaient nous contrôler, nous manipuler, nous changer, et ils l'ont fait, d'une manière très délibérée et perverse.

La peste justinienne

Au milieu du VIe siècle, un autre virus a presque réussi à éliminer la plus grande partie de l’humanité : la peste justinienne. À l'époque, il n'y avait pas vraiment de bonnes statistiques sur le nombre de millions de personnes qui sont mortes, mais un pourcentage important du monde civilisé est mort. Vous savez, tout se passait bien, et puis en une minute, tout à coup, les gens pourrissent en quelque sorte devant vos yeux. D'où cela vient-il ?

À l'instar de la peste d'Athènes, la peste justinienne était accompagnée de multiples rapports d'étranges observations dans le ciel. Les gens ont rapporté avoir vu des objets volants bizarres, qu'ils ont appelés « des boucliers dorés brillants », et des visions de navires en bronze dans le ciel et de créatures sans tête. Et chaque fois que ces événements se produisaient, même en plein journée, des gens tombaient malades. Et on revoyait quelque chose de nouveau, dans le ciel, et il y avait une autre flambée de malades.

Selon les astronomes modernes, au moment de la peste justinienne, il y avait une concentration inhabituellement élevée d'activité cosmique. La littérature islamique de l'époque affirmait très clairement que le ciel était assombri à maintes reprises et que les gens étaient effrayés par les tempêtes de météores et craignaient la chute d'une comète sur la Terre.

Il existe aussi des preuves directes venant de la dendrochronologie – l'étude de l’épaisseur des cernes d’arbres – qui donne une indication de la quantité de lumière que nous recevons pendant les mois d’été. Pour la période de 530 à 550, ou à peu près, nous constatons que les épaisseurs d’anneaux de croissance d’arbres disparaissent presque, ce qui montre que le ciel était vraiment obscurci. C'est, encore une fois, compatible avec la dispersion des comètes et des météores se brisant à leur entrée dans l'atmosphère. Il faut donc se demander si ces particules de poussière qui assombrissaient le ciel ne contenaient pas également des virus et des bactéries.

Les conquistadores apportent la variole

Dans la vallée du Rio Grande, lorsque Francisco Coronado et les Espagnols ont exploré pour la première fois la région qui est maintenant le Nouveau-Mexique, ils ont apporté avec eux une arme dévastatrice dont ils ne réalisaient même pas qu’elle faisaient partie de leur arsenal, la maladie.

La variole, la varicelle et la rougeole se sont propagé dans les peuples autochtones beaucoup plus rapidement que les conquistadores eux-mêmes ne pouvaient voyager. Les virus et les bactéries ont provoqué de graves invasions qui ont vraiment changé le cours de l'histoire.

Ainsi, lorsque les conquistadores sont arrivés dans le Nouveau Monde, ils ont été porteurs de la petite vérole par inadvertance. Ils y ont été immunisés, mais les Amérindiens n’ont jamais vu la petite vérole et ont été dévastés. Cela a conduit les Conquistadores, avec environ 900 soldats, d'être en mesure de détruire l’empire aztèque.

Le virus de l'homme blanc

Des centaines de milliers de personnes, peut-être un million ou plus, sont mortes simplement parce qu'elles ont été exposées aux virus de l'homme blanc. Les populations indigènes du nord-est américain ont subi le même sort lorsque les premiers colons européens sont arrivés sur leurs côtes. Le capitaine James Cook et son équipage ont également décimé les populations des îles du Pacifique Sud.

Sommes-nous comme eux et si nous étions confrontés à quelque chose que nous n'avions pas vu auparavant, cela nous effacerait-il rapidement de la planète sans que nous puissions réagir ?

« La Guerre Des Mondes » était une belle histoire dans la mesure où, à la fin, le rhume a tué les extraterrestres. Il est difficile de croire qu'une telle chose puisse arriver : les aliens éternuent et ils n'ont rien à faire de plus. Pourquoi est-ce farfelu ? Pour de nombreux scientifiques, la possibilité que des maladies exotiques soient transmises de la même manière est une autre possibilité. Si nous avons des maladies depuis le début des temps et que nous avons eu des visites d'extraterrestres, il est très possible qu’ils nous les aient accidentellement apportées. Ici, sur Terre, les virus se développent souvent dans de nouveaux environnements. La même chose pourrait-elle être vraie concernant des virus entrant sur notre planète depuis un autre monde ?

Les virus extrêmophiles

Si des virus extraterrestres existent, pourraient-ils survivre au voyage interstellaire vers la Terre ? De nombreux scientifiques pensent que la réponse peut être trouvée dans des organismes microscopiques appelés extrêmophiles.

Un extrêmophile est un organisme qui peut survivre à des conditions extrêmes. De hautes températures, de basses températures, une haute pression, une basse pression et ainsi de suite.

Mais bien sûr, le terme est basé sur les humains, ce que nous trouvons extrême. Mais du point de vue du virus, nous sommes des extrêmophiles. Nous vivons dans l'oxygène, qui est toxique pour cet organisme anaérobie. Donc, s'ils nous étudiaient, ces virus diraient :

Ces humains sont des extrêmophiles incroyables. Ils peuvent respirer de l'oxygène.
 

La vie a été trouvée dans presque tous les environnements de la planète. Et c'est tellement excitant parce que d'autres planètes ont des conditions très différentes de celles de la Terre. Cela nous donne l’espoir que si la vie peut exister dans presque toutes les conditions de la planète, elle peut aussi être présente sous une autre forme sur une autre planète.

Survie des bactéries dans l'espace

En 2007, un morceau de roche infesté par des bactéries est attaché à l'extérieur de la Station spatiale internationale. Après 18 mois passés dans l'environnement hostile de l'espace, la roche est récupérée. Et une colonie de bactéries a réellement survécu.

Pourtant la Station spatiale internationale est en orbite terrestre basse. Entre le jour et la nuit il a des sautes de température monstrueuses. Elle reçoit le rayonnement cosmique et dans le vide de l'espace la vie a néanmoins survécu.

Bien que de nombreux scientifiques rejettent toujours l’idée de formes de vie microscopiques existant dans l’espace, même la NASA prend de grandes précautions pour protéger les personnes de toute contamination par des extraterrestres. Lorsque les astronautes sont allés sur la Lune, ils se sont retrouvés isolés pendant deux semaines à leur retour, car l’idée de virus dormants à la surface de notre Lune était prise très au sérieux.

De la même manière, des anciens extraterrestres pourraient être venus sur la planète Terre en costume de protection pour se protéger et pour nous protéger de la contamination. La NASA fait donc exactement la même chose aujourd'hui.

En 2006 et 2008, des biologistes à bord de plusieurs missions de navette spatiale ont fait une découverte effrayante. La bactérie Salmonella exposée à une gravité nulle est devenue plus meurtrière jusqu'à 700%. Il est intéressant de noter que ce qu’ils ont découvert, c’est qu’à gravité zéro, des mutations de la culture ont conduit à une augmentation considérable de la virulence du virus de la salmonelle. Ils font de leur mieux pour reproduire le fait que les bactéries voyagent dans l’espace. Il existe un risque que si vous importiez des virus ou des éléments dans l’espace, cela pourrait devenir une forme beaucoup plus meurtrière de ce même germe qui s’était initialement développé sur Terre.

L'épidémie de grippe espagnole

La capacité des virus à évoluer et à muter à une vitesse incroyablement rapide était également à l'origine de la pandémie la plus meurtrière de l’histoire, celle-là même qui a suivi l’événement de Fatima au Portugal, la grippe espagnole.

Nous ne savons pas pourquoi elle est venue, pourquoi elle est repartie. Cela rendait la Première Guerre mondiale presque ridicule à côté de cette épidémie. Aucune arme n'a été utilisée et personne n'avait élevé le niveau de défense face à elle. La grippe espagnole a tué avec peu d'effort. Si l’on en croit les chiffres actuels, les 50 à 100 millions de personnes décédées au cours de cette épidémie représenteraient peut-être une grippe normale, mais la situation a changé. Il y a eu une mutation. Nous avions une grippe pandémique qui a tué des jeunes. Ils tombaient morts comme des mouches. Plus récemment, les scientifiques ont avancé une théorie selon laquelle elle devait provenir de l'espace. Cela ouvre la possibilité qu'il y ait une connexion OVNI. Peut-être qu'ils nous gèrent de façon très brutale.

La grippe espagnole a finalement disparu aussi vite qu’elle était arrivée, disparaissant complètement un an plus tard, en 1919. Les scientifiques pensent que le virus a muté au point de ne plus être nocif pour l'homme.

Mais comment ce virus incroyablement mortel a-t-il frappé simultanément différents endroits du monde ? Aurait-il pu avoir un quelconque lien avec les événements étranges survenus à Fatima et les prédictions aberrantes communiquées à trois enfants, supposés provenir d'un paradis, ou de ce que certains appelleraient une source extraterrestre ?

Des virus envoyés délibérément

Y a-t-il quelque part, dans les espaces lointains, quelqu'un qui dispose de la technologie nécessaire pour envoyer des éléments sur Terre, de sorte que ce qui semble être un mécanisme de transport normal devienne réellement un mode de livraison très sophistiqué ? Est-ce qu'à notre insu sommes-nous mêlés à une guerre intergalactique ?

Le lien entre les fléaux mortels et les phénomènes célestes apparaît fréquemment dans les histoires anciennes. La plupart des scientifiques appellent aujourd'hui cela de la superstition. Ils l'appelaient avant des faits concrets. Mais une sculpture ancienne découverte au XIXe siècle en Égypte pourrait-elle prouver que nos ancêtres en savaient plus que ce que nous leur accordons ?

Retour à la catégorie : Observations d'Ovnis



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 9 Avril 2019. Il est à jour.