Fabrication artificielle de l'or

Fabrication artificielle de l'or
A l'Université impériale de Tokyo, en mars 1924, dans une des premières expériences sur l'énergie nucléaire, le professeur Hantaro Nagaoka soumet un isotope du mercure à une tension de 150 000 volts sous une couche diélectrique d'huile de paraffine pendant quatre heures. Le but est de supprimer un proton d'hydrogène du noyau du mercure afin de produire un nouvel élément : de l'or.

L'expérience est un succès !

Le professeur Nagaoka a résolu un mystère qui a échappé aux scientifiques pendant des siècles : le mystère de la pierre philosophale.

La pierre philosophale était un matériau qui pouvait être considéré comme un matériau magique qui transformerait en or un métal peu coûteux tel que le plomb. L'idée que l'on puisse faire cela est attrayante en soi. Pendant des milliers d'années, les rois ont recherché ce dispositif mythique capable de créer de l'or à partir de métal commun. Les scientifiques et les alchimistes ont passé des siècles à essayer d'en inventer un.


Même Sir Isaac Newton était obsédé par le mystère de la pierre philosophale au XVIIème siècle. Pourtant la Couronne d'Angleterre, craignant une possible dévaluation de l'or, avait rendu la pratique de l'alchimie punissable de la peine de mort.

Au moment de l'expérience du professeur Nagaoka en 1924, la plupart des scientifiques avaient déclaré que le processus de production d'or à partir d'un autre métal était impossible. Mais cela a rapidement changé une fois qu'ils ont su où regarder. Le secret de l'alchimie réside en fait dans les étoiles.
 

Comment est fabriqué l'or naturellement ?

Quand vous pensez à la façon dont l'or est fabriqué, naturellement, l'or se forme essentiellement dans les réactions nucléaires qui se produisent à l'intérieur des soleils. Et puis il se propage à travers l'univers lorsqu'une supernova se produit et que le soleil explose et envoie tous les matériaux à travers l'espace.

Parce que nous pouvons maintenant faire des réactions nucléaires contrôlées, nous avons la capacité, enfin, de fabriquer de l’or à partir d’autres éléments.

A l’Université Irvine de Californie, le Dr. A.J. Shaka mène des expériences en alchimie presque tous les jours. Il met du mercure dans un tube et le mercure a un isotope mineur de 0,15%. L'isotope de mercure 196, comme on appelle cet isotope, captera en fait un neutron et, dans le but de porter le réacteur à sa pleine capacité, M. Shaka supprime les barres de contrôle qui absorbent les neutrons et les empêchent de réagir avec d'autres atomes. Cela génère de l'énergie à un rythme effarant.

En termes de quantité d’énergie, y compris l’énergie électrique que vous pouvez générer à partir d’une masse donnée de matière, le nucléaire est environ 10 à 20 millions de fois meilleur que toute autre chose. Après 24 heures, l'expérience est un succès et donne de l'or. Une véritable pierre philosophale fonctionne dans le sous-sol d'un petit bâtiment universitaire.

L'alchimie a été précieuse pour la science pour ses multitudes de découvertes, mais ironiquement, elle n’a jamais produit d’immenses richesses. Si vous irradiez la matière pendant environ une journée dans un réacteur, vous produirez environ deux dixièmes de centimes d'euro d’or. Dans la mesure où l'utilisation du réacteur coûte 150 euros de l'heure pour le faire fonctionner, vous êtes assez loin du compte.

Mais si l’alchimie moderne est jugée beaucoup trop inefficace pour créer de grandes quantités d’or, il n'en a pas toujours été ainsi. Les partisans de la théorie des anciens astronautes pensent qu’une technologie beaucoup plus grande que la nôtre était à l’œuvre il y a des milliers d’années, dans l’Égypte ancienne.

Fabrication de l'or en Égypte ancienne

L'Égypte était un endroit où l'or était lié aux dieux. L'idée était que l'or était une sorte de métal divin. L'élément divin est très présent dans l'ancien système de croyance égyptien. L'or était la chair des dieux. Il avait donc une très grande signification.

L’Égypte avait probablement la plus grande réserve d’or du monde antique. Et nous trouvons que dans certaines des lettres qui ont survécu entre les rois de Babylone, d'Assyrie et d'autres avec l'Égypte, que beaucoup d'entre elles expriment des demandes. Elles disent essentiellement au roi d'Égypte :

Oh, Pharaon mon frère, envoyez-moi s'il vous plaît de l'or, beaucoup d'or, car l'or est comme de la poussière dans le pays de mon frère, le pharaon.
 

Mais comment l’or est-il devenu tellement plus abondant dans l’Égypte ancienne que dans les pays voisins ? Et pourquoi les Égyptiens considéraient-ils ce métal comme quelque chose qui n’était pas de ce monde ?

Selon certaines théories il est tout à fait possible que les Égyptiens aient été capables de réellement fabriquer de l'or et ils auraient pu avoir reçu une aide d'un autre monde pour le faire.

La Grande Pyramide de Gizeh était-elle une fabrique d'or ?

Si les transmutations alchimiques peuvent être effectuées dans une installation modeste telle que celle de l'Université de Californie, à Irvine, qu'est-ce qui pourrait être possible avec un réacteur plus grand ? Un réacteur, peut-être, de la taille de la grande pyramide de Gizeh.

Christopher Dunn a suggéré que la pyramide de Gizeh est une sorte de machine géante et qu'une sorte de réaction chimique se produisait à l'intérieur de la pyramide. Il est possible que la pyramide de Gizeh ait été utilisée pour transformer d'autres éléments en or.

En regardant dans les plans des arrangements internes, des passages, des chambres et des puits, son apparence ne ressemblait à rien qui puisse être utilisé comme une tombe. La précision avec laquelle elle a été construite, la précision de taille des pierres qui entrent dans sa construction, la chambre de la reine, la grande galerie, puis aussi des milliers et des milliers de tonnes de granit qui ont été transportés sur le Nil, ce sont des caractéristiques criantes pour nous dire qu'il s'est passé quelque chose ici ; il y a quelque chose de différent.

Elle a été construite comme une machine, peut-être a-t-elle fonctionné comme une machine... Se pourrait-il que la grande pyramide soit la pierre philosophale originale ? Si oui, comment une civilisation ancienne aurait-elle pu construire l'équivalent d'un réacteur nucléaire ? La recherche séculaire de la pierre philosophale représente-t-elle plus qu'un simple désir d'or et de richesse ? Pourrait-elle représenter, comme le suggèrent certains chercheurs, une technologie perdue ? Peut-être que la clé de cette connaissance est encore cachée quelque part, ici, sur Terre, et peut être qu'elle sera trouvée dans des régions contenant encore de grandes quantités de trésors cachés comme le plateau de Gizeh, en Égypte, qui est loin d'avoir révélé tous ses secrets.

Retour à la catégorie : Phénomènes bizarres



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.