Les messages extraterrestres

Nazca se trouve dans la région d'Ica, au Pérou. Dans ce désert en altitude, une série de géoglyphes dessinés avec précision résiste à toute explication depuis sa découverte dans les années 1920. Les « lignes de Nazca », comme on les appelle, sont des géoglyphes de toutes formes et de toutes tailles. Certains représentent des animaux, d'autres des plantes, et quelques-uns semblent même dépeindre des humains ou des créatures à l'apparence humaine. Tous, sans exception, sont faits pour être vus du ciel.


La seule façon d'apprécier véritablement ces dessins dans leur globalité c'est depuis le ciel. Par conséquent, jusqu'à aujourd'hui, le message qui sous-tend ces géoglyphes est très clair : ils ne sont pas fait pour être vus d'en bas, ils sont fait pour les dieux parce que les dieux peuplent les cieux.

La bande de trous

Mais pour certains néo-évhéméristes, il y a encore plus fascinant. A 160 km au nord, près de la vallée de Pisco, des milliers de cratères de diamètre et de profondeur variés ont été creusés dans la montagne sur un axe nord-sud de près de 3 km. Cela fait des décennies que cette mystérieuse bande déconcerte les archéologues. Et à l'instar des lignes de Nazca, ces trous sont visibles dans leur ensemble depuis le ciel uniquement.

Dans les montagnes du Pérou il existe ce qu'on appelle communément la « bande de trous ». C'est l'un des sites les plus intéressants en matière de néo-évhémérisme parce que quel être censé irait creuser tous ces cratères ? Et pour quelle raison ? Il s'agit d'un mystère incroyable d'une grande longévité. Certains prétendent qu'une machine aurait circulé sur cette portion de terre. D'autres pensent qu'il s'agissait d'une sorte d'extraction minière systématique. D'autres encore pensent que les trous sont dus à des pilleurs cherchant des pots dans des sépultures. Aucune de ces explications n'est logique.

Tandis que la bande de trous continue à défier l'entendement, certains néo-évhéméristes pensent qu'il s'agit peut-être d'une sorte de message, un message que l'on trouve aussi ailleurs, à 9500 km de là.

L'alignement de Carnac

Sur la côte ouest de la France, au sud de la Bretagne, se trouve le légendaire site de Carnac : un alignement de plus de 3000 pierres mégalithiques qui s'étend sur plus de 3 km à travers la campagne. Les menhirs de Carnac en Bretagne son fabuleux. Certains mesurent 9 ou 12 m de haut. Il y a plusieurs avenues de mégalithes alignés sur des collines et personne n'a su déterminer précisément leur fonction.

A l'instar de la bande de trous au Pérou, l'alignement de Carnac résiste encore et toujours à toute explication. Cependant, les néo-évhéméristes estiment qu'il est peut-être possible de comprendre ces deux sites mystérieux en les comparant.

La bande de trous s'étend sur 3 km environ. L'alignement de Carnac également. La bande du Pérou mesure 8 cratères de large à un ou deux cratères près de temps en temps. Le même schéma se répète avec les menhirs. Et vu du ciel, la disposition des deux sites est étrangement semblable. Il semblerait qu'il existe un lien entre Carnac et le site du Pérou parce qu'il y aurait là-bas un code laissé à notre attention. Et nous sommes censés le trouver plus tard, quand nous serons capables de comprendre ce code.

Des emplacements d'anciens totems

Certains néo-évhéméristes vont même jusqu'à suggérer que sur la bande de trous il a pu y avoir des totems semblables à ceux qui auraient existé à Stonehenge. Ces totems auraient ensuite disparu parce qu'ils étaient en bois. On a découvert une série de trous pour poteaux tout autour de Stonehenge dans lesquels on peut planter des pieux. Mais ils se sont détériorés au fil du temps pour finir par disparaître. Et peut-être qu'il s'est passé la même chose près de Nazca au Pérou avec les cratères.

Y a-t-il vraiment un lien entre les menhirs de Carnac et les cratères du Pérou, comme le suggèrent les néo-évhéméristes ? Si oui, est-il destiné à transmettre un message ?

Le triangle de Pythagore

Quand on regarde les mégalithes de Carnac, on observe d'étranges alignements. En fait, il se trouve qu'ils reproduisent le triangle de Pythagore. Or, les menhirs ont été positionnés 3000 ans avant que Pythagore n'invente ce triangle. Cette figure mathématique remarquable, recelant des messages secrets, semble suggérer que quelqu'un voulait qu'on sache que le site avait été fait avec des techniques beaucoup plus perfectionnées que les nôtres à l'heure actuelle.

Il y a des milliers d'années, les extraterrestres qui sont venus sur notre planète ont laissé la preuve de leur visite. Ils savaient que dans un avenir lointain, les humains comprendraient que la géométrie de ces édifications en pierre est complexe. Alors tôt ou tard, ils se demanderaient si les créatures venues de l'espace leur avaient rendu visite.

Ces deux anciens sites transmettent-ils un message laissé par les extraterrestres ? Ces derniers avaient-ils l'intention que ce mot soit un jour décodé par l'homme ? Les néo-évhéméristes le clament et affirment qu'une preuve supplémentaire se trouve dans un autre message crypté extraterrestre, au sein même de la Bible.


Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Vestiges de l'Antiquité



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le , il y a moins d'un an.