La planète Mars

Le 31 juillet 2008, Phoenix Lander de la NASA touche avec succès la surface martienne. Et tout en recherchant des preuves d'une vie microbienne, le robot spatial trouve des traces d’eau gelée sous le sol. La découverte d'un élément si essentiel à la vie laisse supposer que Mars aurait abrité des formes de vie extraterrestres dans un passé lointain.

Lorsque nous commençons à fouiller le système solaire à la recherche d'une espèce extraterrestre, nous commençons réellement à nous rendre compte que Mars est de loin le meilleur candidat. Étant donné que notre système solaire local a déjà l'exemple de deux planètes, l'une ayant clairement la vie parce que nous sommes ici, et une autre, comme Mars, où elle aurait pu démarrer et puis, simplement parce qu'elle était au mauvais endroit ou pas tout à fait optimale, cela n'a pas continué, ceci laisse espérer qu'il y a vraiment plus de vie ailleurs dans l'univers.

Mars occupe une place particulière dans notre conscience et notre folklore, même en remontant jusqu'à l'époque des Grecs anciens. Et cela devient d'autant plus important que nous approchons de la fin du XIXème siècle, où vous disposez d'une astronomie fiable, de puissants télescopes pouvant voir, par exemple, certains des canaux de la planète Mars.


Les gens ont commencé à imaginer une civilisation qui existait peut-être il y a longtemps sur Mars et qui a créé ces canaux pour le transport ou pour d'autres raisons. Mais alors quelque chose de cataclysmique est arrivé, cette possibilité de vie sur cette planète a été détruite. Les habitants ont donc dû fuir et aller ailleurs.

Est-il possible que Mars ait été une planète fertile comme la Terre ? Et si oui, aurait-elle pu abriter une espèce d’êtres que nous appelons les Gris, comme le pensent certains partisans de la théorie des anciens astronautes ?

Mars, la planète guerrière

Toutes les mythologies considèrent Mars comme la planète de la guerre. Donc, vous ne pouvez pas exclure que, dans le passé, cela pouvait être il y a 10 000 ou cent milliers d'années, Mars avait une civilisation. Et la civilisation s'est détruite, quelle qu'en soit la raison, et certains des gagnants de la situation se sont échappés sur Terre.

Nos ancêtres étaient également convaincus qu'il y avait de la vie sur Mars. Mars a toujours été désignée comme ce jumeau cosmique de la planète Terre. C'est presque comme si cela faisait en quelque sorte partie de notre ADN qui nous dit que nous devons aller sur Mars. Et si nous avions un frère à un moment donné, il est probable que nous trouverions des preuves de la présence de ce frère sur Mars.

Tout ce que nous savons sur le contact avec la vie non humaine dans le passé ou dans une période plus récente est quelque peu humanoïde. Peut-être que d'autres preuves peuvent être trouvées non pas sur Terre, mais à la surface d'une planète proche. Et donc, découvrir que cette espèce aurait une base sur Mars est, je pense, tout à fait dans la ligne des attentes.

Un astéroïde dévastateur sur la planète rouge

Dans son livre, Life and Death on Mars, le physicien John Brandenburg décrit un cratère d'impact dans la région de Lyot, sur Mars, qui a plus de 125 km de diamètre. Il pense que cette frappe de comète pourrait avoir causé une profonde perturbation du système planétaire de Mars.

C'est un grand cratère à double anneau. Ceci est arrivé à une planète qui ne reçoit que la moitié de la lumière du soleil en comparaison à la Terre et a un quart de la surface, donc cela aurait été un événement de changement climatique absolument dévastateur pour la planète.

Il se peut qu’il y ait eu un événement très dramatique dans lequel une autre pièce de la naissance du système solaire, un gros astéroïde, a en quelque sorte fait un survol rapproché, une sorte d'accrochage avec Mars et a emporté avec lui beaucoup de son atmosphère. C'est une manière très populaire de regarder ce qui peut avoir mal tourné avec Mars.

Mais si Mars a longtemps nourri la vie, avant de perdre son atmosphère, une vie intelligente et peut-être même une civilisation auraient-elles pu exister et même prospérer sur la planète rouge ? Et si oui, où les habitants seraient-ils allés après le cataclysme ? Certains disent que les réponses à ces questions se trouvent dans l'histoire d'origine de la première civilisation de la Terre. D'autres pensent qu'ils sont cachés dans le sous-sol de la planète.

Le monde souterrain de la planète Mars

N'importe quel type d'espèce vivant sur Mars aujourd'hui serait probablement souterrain. Maintenant, c’est une pièce intéressante pour étoffer l’idée que les Gris occupent Mars. Nous savons qu'ici sur Terre, nous voyons des preuves d'activité souterraine. Peut-être que les Gris viennent de Mars.

Mais si Mars avait pu autrefois soutenir la vie, et peut-être des êtres intelligents, d'autres planètes plus lointaines de l'univers auraient-elles également abrité la vie et peut-être même une civilisation florissante ?



Références : Ce thème est abordé dans la série télévisée X-Files, Saison 1, épisode 9.

La Nasa réfléchit à l'installation d'une colonie sur Mars

Terraformation de Mars
Le problème majeur qui se pose à la Nasa pour installer une colonie sur la planète Mars concerne l'acheminement du matériel qui soit capable de monter des habitations le plus simplement possible une fois sur place. Il est nécessaire également que ces habitacles puisse résister aux rudes conditions qui sévissent sur la planète rouge.

C'est avec ce cahier des charges que la Nasa a lancé le programme Innovative Advanced Concepts. L'une des idées qui ressort de ce projet est l'étude actuelle du mycélium des champignons pour tisser un réseau de filaments sous terre qui servirait à fabriquer les matériaux de construction tel que des briques.

Ce procédé possède plus d'un avantage. Il est possible de déterminer la forme de la brique en faisant pousser le mycélium autour d'un support. Les fibres sont naturellement protégées par une couche protectrice de glace. Elle présente à la fois l'avantage de protéger des radiations solaires et hydrate le champignon quand elle fond. Ces briques de mycélium constituent un très bon isolant. Une couche supplémentaire de bactéries permettra de produire de l'oxygène naturellement pour les occupants de la colonie.

Les briques seront finalement cuites une fois leur forme et leur croissance définitive atteinte. Elles auront alors la propriété supplémentaire d'être d'excellents retardateurs de feu.

Ces possibilités innovantes sont à l'étude par la Nasa mais il est clair que l'idée directrice est bien d'installer une colonie sur Mars dans un futur plus ou moins proche.
 
Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Les ovnis et la vie extraterrestre



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le , il y a moins d'un an.