Les stryges

Stryge
Nous arrivons aux Stryges. C'étaient de vielles Lamies chez les anciens (3). Chez nos ancêtres c'étaient des sorcières ou des spectres qui mangeaient les vivants. Il y a même dans la loi salique un article contre ces monstres :

« Si une stryge a mangé un homme, et qu'elle en soit convaincue, elle paiera une amende de huit mille deniers, qui font deux cents sous d'or. »

Il parait que les stryges étaient communes au Ve siècle, puisqu'un autre article de la même loi condamne à cent quatre-vingt-sept sous et demi celui qui appellera une femme libre stryge ou prostituée.

Comme ces stryges sont punissables d'amendes, quelques-uns ont cru que ce nom devait s'appliquer exclusivement à des magiciennes. Main en ces temps-là on soumettait aux lois les spectres et les fantômes aussi bien que les êtres encore vivants : les capitulaires de Charlemagne et de Louis-le-Débonnaire imposent de graves peines aux fantômes enflammés, qui paraissaient dans les airs…Et ces apparitions lumineuses étaient des aurores boréales
 

Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

Les lémures et les stryges

Les lamies chez les grecs

Les goules chez les arabes

Les stryges

Les stryges à l’époque des Carolingiens


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : Les stryges