Imhotep, Dieu ou pas ?

La chronologie égyptienne

imhotep
Beaucoup de gens parlent de Égypte ancienne sans vraiment savoir ce qu’ils disent ou écrivent.

La plupart des « choses » écrites sont justes mais en réalité pas vraiment, parce qu’il y manque un élément important, et même primordial, celui de la localisation temporelle. La raison (qui semble simple et évidente) est que l’histoire de Égypte antique commence avec les premières sédentarisations dans la région du Fayoum vers 8.000 avant J-C pour se terminer avec la fin de la période romaine en 395 après J-C. Nous parlons, quand même, de 84 siècles d’histoire.

Ces 84 siècles d’histoire peuvent être découpés en plusieurs périodes (que j’ai limité à douze) :



  • -8000

  • De 8.000 avant J-C jusqu’à 3.250 avant J-C

    -8000 à -3250

    C’est la période préhistorique ou celle de peuplement le long du Nil


  • -3250

  • Apparition de l’écriture en Égypte

    -3250 à -3100

    C’est la période prédynastique avec la constitution du royaume du Nord (Basse-Égypte) et de celui du Sud (Haute-Égypte)


  • -3100

  • Période Thinite

    -3100 à -2650

    C’est la période Thinite où les rois du sud envahissent le delta pour unifier le pays

  • -2650

  • L’Ancien Empire

    -2650 à -2150

    C’est l’Ancien Empire ou Age d’or où sont posés les bases de la civilisation égyptienne

  • -2150

  • Première Période Intermédiaire

    -2150 à -2060

    c’est la Première Période Intermédiaire où les gouverneurs de province contestent l’autorité royale aboutissant à une guerre civile entre le nord et le sud


  • -2060

  • Moyen Empire

    -2060 à -1785

    C’est le Moyen Empire où Thèbes a imposé sa dynastie au sud, c’est une période de relative sérénité


  • -1785

  • Deuxième Période Intermédiaire

    -1785 à -1580

    C’est la Deuxième Période Intermédiaire où des envahisseurs venus de l’Est ont conquis le Delta, puis l’intégralité du Nord de Égypte puis ont soumis les provinces du Sud


  • -1580

  • Nouvel Empire

    -1580 à -1085

    C'est le Nouvel Empire où les rois thébains ont chassé les Hyksos en dehors de Égypte ; c’est l’apogée de la puissance égyptienne


  • -1085

  • Troisième Période Intermédiaire

    -1085 à -750

    C’est la Troisième Période Intermédiaire où le pouvoir est accaparé par des princes et des prêtres, générant des guerres intestines dans le pays


  • -750

  • Basse Époque

    -750 à -332

    C’est la Basse Époque où après une réunification l’Égypte est occupée par les achéménides (perses)

  • -332

  • Période Hellénistique

    -332 à -30

    C’est la Période Hellénistique ou Ptolémaïque ou Lagide qui commence avec la « libération » du pays par Alexandre le Grand et se termine par la défaite des égyptiens à Actium contre Rome

  • -30

  • Période Romaine

    -30 à 395 ap.J.-C.

    C’est la Période Romaine où Égypte n’est plus qu’une province romaine




Comme vous pouvez le voir (plus exactement le lire), l’histoire de l'Égypte n’est pas linéaire et calme, les périodes de stabilité et d’essor ont succédé à celles d’instabilité, de révolte et d’occupation. Comme me disait un de mes professeurs « si Égypte est perçue comme le Nil, un fleuve stable et calme, il faut voir son histoire comme une succession de crues favorables ou défavorables pour le pays ».

Quand on parle des pyramides en Égypte (à condition de ne pas se focaliser uniquement sur celles du plateau de Gizeh), il faut savoir que la première fut construite au début de l’Ancien Empire et la dernière au milieu du Nouvel Empire.

Quand on parle des Dieux égyptiens, avec une histoire si morcelée il est évident que les cultes ont évolué, changé, etc. Certains Dieux des origines ont perdu de leur importance pour parfois la regagner, puis disparaitre, puis réapparaitre, puis etc. L’histoire des Dieux égyptiens est à l’image de celle du pays.
 

Alors, Imhotep, un dieu ou pas ?

imhotep
Donc pour revenir à Imhotep, quand je peux lire (ici ou là) que Imhotep était un Dieu, c’est vrai mais uniquement à la fin de la basse époque à Deir el-Bahari, puis sous les lagides, il devient le fils du Dieu Ptah et d’une mortelle Kheredou-Ankh à Memphis (alors qu’avant cette période, c’était le Dieu Nefertoum qui était le fils du Dieu Ptah et de la Déesse Sekhmet), puis vers la fin de la dynastie lagide, à Memphis il remplace le Dieu Ptah. Mais bien avant sa divinisation, Imhotep a été associé au Dieu Djehouty/Thot (Dieu de la connaissance et de l’écriture) sous le Nouvel Empire comme patron des scribes.

Il n’est pas anodin de remarquer que le fameux Imhotep fut divinisé sous les lagides. Le nom de cette période (et dynastie) vient de Ptolémée 1er, fils de Lagos, né en Macédoine qui fut un des généraux d’Alexandre le Grand et qui hérita de la satrapie d'Égypte à la mort de ce dernier. Il est amusant aussi de rappeler qu’il fallut attendre Ptolémée III pour avoir un pharaon qui parle l’égyptien.

Les lagides, étant plus grecs que véritablement égyptiens, ont appréhendé les cultes des Dieux et Déesses égyptiens comme des grecs. Chez les grecs, de nombreuses divinités (plus exactement des demi-dieux) étaient des humains tout comme Achille, Hercule, etc. Il n’est pas interdit de penser que l’humain Imhotep a été divinisé dans le panthéon égyptien à la mode des grecs.

La question est de savoir comment nous pouvons être si précis dans cette datation et cette évolution de la déité de Imhotep (comme me l’avait fait remarquer la charmante personne adepte du blocage « c’est vous qui le dites »). En réalité, il suffit juste de savoir lire…

A l’origine Imhotep se nomme « iy em hotep » (celui qui vient en paix) tel que nous pouvons le lire sur les inscriptions datant de l’époque où il a vécu ou peu de temps après sa mort. Puis au Nouvel empire, son nom s’écrit « im hotep » en relation ou non avec le Dieu Djehouty (Thot en grec). A la basse époque, son nom est toujours écrit « im hotep » et toujours avec celui du Dieu Ptah, d’ailleurs dans la statuaire égyptienne, Imhotep est représenté plus petit que le Dieu Ptah montrant ainsi son rang inférieur au Dieu. Sous les lagides, Imhotep est représenté entre les jambes du Dieu Ptah, montrant ainsi sa filiation avec le Dieu et la Déesse Sekhmet sa mère) mais toujours dans une proportion inférieure. A cette même époque, le nom d’Imhotep est précédé du hiéroglyphe qualificatif représentant un dieu assis, montrant ainsi qu’il a accédé au rang de divinité. Vers la fin de la dynastie Lagide, le Dieu Imhotep (son nom est toujours précédé du qualificatif pour indiquer qu’il est un Dieu) est représenté dans la statuaire de même taille ou par la suite plus grand que le Dieu Ptah. Voilà pourquoi, je peux être aussi précis…

Mais revenons sur un détail que nous montre la graphie et la statuaire. Ptah est le Dieu principal de Memphis en basse Égypte et Djehouty celui d’Héliopolis en moyenne Égypte. Sous la 4ème dynastie (au milieu de l’ancien empire), le clergé de Memphis a pris de l’ascendance sur la famille royale par rapport à celui d’Héliopolis, Ptah est associé au Dieu Rê (Dieu créateur de l’univers). Au Moyen Empire, Ptah fait parti des cinq grands dieux égyptiens avec , Aset (Isis en grec), Ousir (Osiris en grec) et Amon ; il a ainsi remplacé Djehouty. Le Dieu Ptah, qui avait d’abord la Déesse Neith (déesse de la Basse Égypte) comme épouse, a été représenté avec une nouvelle épouse : la déesse Sekhmet plus proche du clergé de Memphis.

En fonction des clergés au pouvoir, l’ordre et l’importance des dieux et déesses pouvaient changer, leurs époux et épouses également, ainsi que leurs enfants.
 

Imhotep, vizir ou pas ?

Autre point sur le fameux Imhotep (vous remarquerez que j’utilise le nom grec pour ne pas vous perturber), j’ai pu lire un peu partout que ce Monsieur avait été le vizir du pharaon Djéser sous la 3ème dynastie qui avait succédé à son père Khâsekhemoui. Déjà il faut signaler que le mot « vizir » est un mot arabe apparut à l’époque musulmane, que le mot égyptien est « tjaty » mais qu’il n’est apparu que sous la 4ème dynastie pour désigner la fonction créée par le pharaon Snéfrou pour son fils Néfermaât et que les historiens (honte à eux) ont fait la confusion volontaire entre les deux mots parce que les fonctions étaient quasiment identiques.

Donc Imhotep a difficilement pu être « tjaty » (ou vizir en arabe), la fonction n’étant pas encore créée et le mot n’existant pas encore à son époque.

En revanche, nous savons que Imhotep était prince, garde du sceau royal, grand prêtre d’Héliopolis (ce qui explique sa relation avec Djehouty), prêtre lecteur, chef sculpteur, directeur de tous les travaux du roi. Sur une statue du pharaon Djéser, il est écrit que Imhotep est le chancelier du roi de Basse-Égypte, le premier après le roi de Haute-Égypte, administrateur du grand palais, noble héréditaire, grand prêtre d’Héliopolis, le constructeur et le sculpteur. De toute évidence, il était surement le personnage le plus important du royaume après pharaon.

Imhotep, architecte ou pas ?

J’ai pu lire aussi que Imhotep avait été l’architecte/concepteur de la pyramide à degrés de Djéser, qu’il avait généralisé l’utilisation de la pierre comme matériaux de construction, etc. Nous devons l’attribution de ces différents rôles à Manéthon, un prêtre égyptien ayant vécu sous le règne de Ptolémée II (souvenez-vous un des pharaons qui ne parlait que grec au début de la dynastie lagide) qui, bien qu’ayant écrit une histoire de Égypte en trois volumes (perdu depuis) et uniquement en grec, n’a jamais fait preuve d’une grande rigueur quant à la vérification de ses sources.

Il est évident que, en tant que « directeur de tous les travaux du roi », Imhotep avait surement son mot à dire sur les constructions, cela n’en fait pas un architecte ou le concepteur de la pyramide à degrés.

Quant à la première utilisation de la pierre, archéologiquement nous savons que c’est faux mais au niveau des sources nous savons que c’est Hérodote (qui a visité Égypte à la fin de la Basse Époque) qui a raconté ça. Encore avec Manéthon on pouvait parler de manque de rigueur mais pour Hérodote les justes qualificatifs seraient : absence totale de rigueur, aucune vérification des sources et même invention…

Imhotep, fondateur de la médecine égyptienne ou pas ?

J’ai pu lire que Imhotep était le fondateur de la médecine égyptienne. Le nom de Imhotep est mentionné sur un papyrus médical (le papyrus Ebers du nom de son acheteur et traducteur) comme ayant été l’auteur d’un traité médical. Seulement ce papyrus a été rédigé à la fin de la Deuxième Période Intermédiaire (bien des années après la véritable existence de Imhotep) et il est une compilation des connaissances médicales de cette époque.

Que le nom de Imhotep y soit mentionné n’est pas anormal, il ne faut pas oublier qu’il était (encore à cette époque) le patron des scribes et que ce n’est (peut-être) qu’à ce titre qu’il y figure. Ce qui peut laisser supposer que le dernier copiste de ce recueil était originaire de moyenne Égypte.

Dans un autre traité médical complet, le papyrus Edwin Smith (du nom de son acheteur), datant d’à peu près la même période (la Deuxième Période Intermédiaire), on ne trouve pas mention du nom de Imhotep. Cette absence de référence serait surprenante surtout quand on prétend qu’il était le père de la médecine.

Nous savons (grâce aux autres inscriptions au dos du papyrus) que ce document a appartenu à un prêtre de Sekhmet du Ramesseum de Louxor (nécropole thébaine). A cette époque, Imhotep n’était pas encore le fils de Sekhmet et de Ptah. Ce prêtre n’allait pas rendre hommage au patron des scribes mais à la déesse qu’il servait, ce qu’il a fait d’ailleurs.

Imhotep, l’introducteur du mythe osirien ou pas ?

J’ai pu lire également qu’il avait réformé la religion égyptienne et que c’est lui qui y avait introduit le mythe osirien. Les plus anciennes preuves du mythe osiriaque datent de la fin de la période Thinite mais ce sont les rois de la 5ème dynastie (rappelons que Imhotep a vécu au début de la 3 ème dynastie) qui ont mis réellement en place un véritable culte à la dévotion d’Ousir (Osiris en grec) et d’Aset (Isis en grec). Les principales activités du culte d’Ousir se situe dans la région de Abydos (dans le sud de l’Égypte) qui fut la nécropole (justement) des rois de l’époque Thinite.

A l’époque des lagides, c’est Ptolémée 1er qui importe le culte osiriaque à Alexandrie sous la forme de Sérapis (ou Sarapis en grec ancien) qui a les traits d’Hadès, faisant le lien entre le dieu grec des enfers et le dieu égyptien du monde du dessous.

Le nom Sérapis vient d’une contraction du nom du taureau Api ou Apis qui est une manifestation terrestre du dieu Oser (Osiris). On célébrait le culte d’Oser-Apis, seulement en grec le « o » est un article et « Oser-Apis » est devenu « le » « Sérapis ».

Ce culte n’est pas arrivé par hasard. Alexandre Grand s’était fait accepter par le clergé égyptien en tant que fils de Ammon (dieu oracle de l’oasis de Siwa). Ptolémée 1er devait se choisir un Dieu qui soit différent de celui d’Alexandre mais qui convienne à la fois aux égyptiens et aux grecs. Ce choix d’un Dieu venant d’Abydos, lieu de sépulture des premiers pharaons et situé au Sud, permettait de faire un lien avec les premiers pharaons (essentiel pour un souverain qui était né en Macédoine et ne parlait pas l’égyptien) et symboliquement unissait le sud au nord et de plus la représentation empruntée à Hadès contentait les grecs.

Dans ce contexte, il était normal d’inclure dans la légende que l’humain, devenu demi-dieu grâce aux lagides, Imhotep soit celui qui avait introduit le mythe osirien dans la religion égyptienne même si nous savons que celui-ci existait bien avant Imhotep et qu’il n’a fait l’objet d’un culte particulier que longtemps après sa mort.

Conclusion

Les légendes peuvent paraitre attrayante, mais la réalité est (souvent et même très souvent) plus passionnante. Donc arrêtez de lire (et/ou colporter) des âneries trouvées un peu partout (à part les miennes bien sûr) et cherchez…



Auteur : Frédéric de Villard – Aubaud

Frédéric de Villard–Aubaud

Historien-Ecrivain
Frédéric de Villard – Aubaud est un historien de formation, docteur en histoire et archéologie égyptienne et biblique, ancien maître de conférence, ancien professeur des universités, Docteur DA en musicologie, qui a déjà écrit plusieurs livres disponibles sur Amazon et dans d'autres librairies. Voir la page de son éditeur : la pierre philosophale
Retour à la catégorie : La mythologie égyptienne et les pharaons



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.