La géométrie sacrée

En 1971, à Londres, en Angleterre, après avoir passé des années à étudier la philosophie de l'Égypte Antique dispensée dans les écoles des Mystères, John Michell démontre l'existence d'un ancien code : un code numérique et géométrique apparemment incrusté dans les édifices sacrés de l'Égypte mais aussi dans le monde hébreux et dans les plans de la cité céleste de la Nouvelle Jérusalem.

John Michell était un intellectuel, un mystique, un génie et un auteur extrêmement prolifique. La géométrie et la géographie n'avaient quasiment pas de secret pour lui. Mais il est surtout connu pour les diagrammes de la Nouvelle Jérusalem.

En étudiant minutieusement la description de la ville présente dans le chapitre 21 du livre de l'Apocalypse, Michell découvre un motif sacré. Au centre de son diagramme se trouve un cercle dans un carré de Namer. Le rond est divisé en sections égales formant un cercle du zodiaque et les douze portes de la ville céleste, trois de chaque côté du carré, représentent les douze tribus d'Israël.


Ce diagramme est également une figure géométrique et John Michell affirmait qu'il s'agissait des plans censés être utilisés pour bâtir la Nouvelle Jérusalem plus tard. Il disait que tout ceci était inscrit dans le Livre de l'Apocalypse, grâce aux mathématiques et à la géométrie.

Dans son ouvrage Les dimensions du Paradis, John Michell suggère que cette géométrie sacrée représentait l'ordre de l'univers.

Les néo-évhéméristes indiquent que le même concept est présent à l'autre bout de la terre, à Nazca, au Pérou.

Le Soleil, l'Étoile et la Croix

Dans le désert péruvien, parmi les géoglyphes, se trouve un dessin géométrique singulièrement différent des autres lignes de Nazca. On l'appelle Le Soleil, l'étoile et la croix. Le géoglyphe du Soleil et de l'étoile est l'un des plus intéressant du site de Nazca. Par ailleurs, comme il est dans une région isolée, la vallée de Palpa, peu de touristes le voient. Pourtant, il s'agit de loin du diagramme le plus étrange et le plus précis mathématiquement de tous les dessins présents à Nazca.

Le géoglyphe du soleil, de l'étoile et de la croix est un polygone en forme d'étoile dessiné avec précision. Il est composé de deux carrés encadrant un cercle parfait. Tous possèdent le même centre et le même diamètre. A l'intérieur on observe des cercles à l'intérieur d'autres cercles. Idem pour les carrés. Ce dessin rappelle celui de la Nouvelle Jérusalem et il est comparable à une autre figure géométrique.

Quand on le regarde, on s'aperçoit immédiatement qu'il s'agit de ce que l'on appelle un Mandala, ou un Yantra en Inde et au Tibet. La présence d'un Mandala ou d'un Yantra dans un désert reculé du Pérou est particulièrement intéressante.

Ce dessin est un symbole très sacré. Il représente le lien entre les hommes et le royaume des dieux. Par conséquent, on est obligé de se demander une fois de plus ce qu'était le royaume des dieux.

Les plans du Temple de Bobobudur

Il est très intéressant de remarquer que, vu du ciel, ce dessin est très similaire, pas identique, mais très similaire au plan du Temple de Borobudur par exemple. Le temple bouddhiste de Borobudur se trouve en Indonésie, à plus de 17700 km à l'ouest de Nazca. Il est composé d'une série de cercles parfaits disposés à l'intérieur d'une plateforme de carré parfait.

On est obligé de se demander si tous ces lieux sont connectés. Le néo-évhémérisme excelle dans ce domaine. Cette théorie soutient que les peuples d'autrefois n'étaient pas isolés. Ils étaient en contact les uns les autres. Et au final, ils étaient en contact avec les extraterrestres.

S'agit-il de l'enseignement d'une ancienne civilisation qui aurait transmit aux autres et incorporé dans les plans des cités divines des nouvelles Jérusalem ? Ou s'agit-il d'un savoir qui nous aurait été transmit par une forme d'intelligence divine ?

Le diagramme de la Nouvelle Jérusalem, celui du Soleil, de l'Étoile et de la Croix de Nazca, le plan du Temple de Borobudur et d'autres structures géométriques contiennent-ils des codes mathématiques et géométriques ? Si oui, font-ils partie d'un message extraterrestre spécifiant notre origine céleste et nous expliquant comment reprendre contact ? Peut-être est-il possible de comprendre la pertinence de ce code sacré en étudiant les alignements de mystérieux sites avec les étoiles un peu partout dans le monde...

Un message crypté à déchiffrer

Il existe des points communs absolument fascinants dès qu'on est en présence d'une même valeur. Avec le chiffre 3, la géométrie peut exister. La molécule d'ADN est sous-tendue par un motif géométrique. La géométrie est intrinsèque à la structure de l'Univers. En dessinant une figure à trois côtés on obtient un triangle : l'élément de base de toute la géométrie. Peut-être qu'on apprendra des choses très intéressantes quand on saura déchiffrer le message.

Sommes-nous entourés de messages extraterrestres dissimulés dans des motifs élaborés, intégrés dans des alignements géographiques, gravés dans la pierre, creusés dans la terre, voire cryptés dans notre ADN ? Si oui, est-il significatif que nous soyons tout juste en train de découvrir ces messages ?

Une grande partie de ce que nous savons sur les civilisations, l'architecture et le savoir faire technique de l'Antiquité, est chiffré. Il y a des codes dans la littérature. Dans les diagrammes de la Nouvelle Jérusalem on voit bien qu'il y a un code géométrique dans l'architecture du dessin. Ces codes nous ont été laissés il y a très longtemps afin qu'on trouve notre voie et qu'on se rappelle qui nous sommes.

Sommes nous en présence d'une sorte de message qui aurait été laissé sur terre par le passé et que nous devrons déchiffrer quand notre civilisation sera plus évoluée et notre savoir plus important ? Il semble qu'en ce moment nous soyons tout juste en train de disposer du savoir et des techniques nécessaires à la compréhension de ces codes afin d'en découvrir le sens caché.

Est-il possible que les réponses aux questions les plus fondamentales que se posent l'homme :
– d'où venons-nous ?
– pourquoi sommes-nous sur Terre ?
– et où allons-nous ?
soient dans des messages extraterrestres cachés juste à côté de nous, en attendant qu'on les déchiffre ?

Peut-être que la clé de chiffrement se trouve dans la combinaison séculaire de notre propre ADN, ou dans un élément encore inconnu, et qu'une fois que nous aurons « cracké » le code les réponses à nos questions seront infiniment plus importantes que nous l'imaginons.


Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : L'ésotérisme et la psychologie



Cet article a été récemment mis à jour pour la dernière fois le . Il est très récent et nécessite peut-être quelques améliorations.