La Magie Noire Pendant l'Antiquité

Homme préhistorique

La magie existe depuis l'aube des temps anciens, on a d’ailleurs retrouvé des bâtons datant de l'époque préhistorique qui portaient des runes rappelant l’univers de la sorcellerie. La Magie Cérémonielle est un art très ancien qui permet d'invoquer et de contrôler les esprits par une utilisation savante de certaines formules. Un magicien est souvent représenté de nos jours par un homme portant des vêtements sanctifiés et tenant dans sa main une baguette magique. Avec cette baguette il va inscrire des figures hiéroglyphiques sur le sol. Ces symboles primitifs venus de l'Antiquité (et peut-être même d'avant), pourraient posséder le pouvoir de contrôler les habitants invisibles et les éléments du monde astral.

Mais cette science des sages fut pervertie et détournée. Au fil du temps, comme dans n’importe quelle chose, certains ont détourné les buts de la magie essentiellement bons et favorables à l’espèce humaine pour inventer des pratiques négatives. La magie noire et toutes ses pratiques sombres que l’on évoque encore aujourd’hui avec crainte était née.

 

L'Egypte : l'un des berceaux de la magie noire

L'Egypte fut longtemps un grand centre d'apprentissage et le berceau de nombreux arts et de sciences ésotériques. Elle fourni un environnement idéal pour l'expérimentation transcendantale. Mais est apparu un groupe appelés « Les Magiciens Noirs de l'Atlantide ». Ils ont détourné les pouvoirs de la magie pour les utiliser à des fins de contrôle des humains au lieu des esprits. Ils ont continué d'exercer leurs pouvoirs surhumains jusqu'à ce qu'ils corrompent complètement les mœurs de la civilisation égyptienne.

En établissant une caste sacerdotale ils ont usurpé la position autrefois occupée par les initiés, ils ont saisi les rênes du gouvernement spirituel. Ainsi la magie noire a dicté la religion d'Etat et paralysé les activités intellectuelles et spirituelles de l'individu en exigeant son acquiescement complet et sans hésitation dans le dogme formulé par le cléricalisme. Le Pharaon est devenu une marionnette dans les mains du Conseil Ecarlate, un comité d'archi-sorciers élevés au pouvoir par la prêtrise.


Statues dans l'ancienne Egypte
Statues dans l'ancienne Egypte

Ces sorciers de l'Antiquité ont commencé la destruction systématique de toutes les clés de la sagesse antique, de sorte que personne ne pût avoir accès à la connaissance nécessaire pour atteindre un certain niveau en magie sans d'abord devenir un adepte de leur ordre. Ils ont vidé les rituels ancestraux de leurs mystères tout en promettant de les préserver intacts, de sorte que même si un néophyte réussissait à gravir tous les échelons de son étude il ne pouvait pas garantir de la connaissance à laquelle il avait eut droit. L'idolâtrie a été introduite en encourageant le culte des images qui, au tout début de la sagesse mystique avaient été érigées uniquement comme symboles pour l'étude et la méditation.

De fausses interprétations ont été données aux emblèmes et aux figures des Mystères, et de nouvelles théologies ont été élaborées de toutes pièces pour confondre les esprits de leurs fidèles. Les masses, privées de leurs guides spirituels légitimes ont sombré dans l'ignorance et sont finalement devenues les esclaves abjects de ces imposteurs spirituels. La superstition s'est mise à prévaloir universellement et les magiciens noirs ont fait main basse sur les affaires nationales, avec le résultat que l'on connait. L'humanité souffre encore du sophisme des intrigues des prêtres de l'Atlantide et de l'ancienne Egypte.

 

De fausses écoles de magie

Alors que la magie cérémonielle complexe de l'antiquité n'était pas nécessairement mauvaise, il y eut des perversions et l'on vit apparaître plusieurs fausses écoles de magie. La sagesse transmise depuis la nuit des temps était avant tout destinée à améliorer l'existence des gens. Mais cet art est compliqué et ne fonctionne pas à chaque fois. Faire appel à un magicien pour soigner un malade ne garantie pas d'avance la guérison.

Pour quelqu'un qui a étudié les bases de la magie il est alors facile de détourner ses pouvoirs pour son compte personnel avec l'espoir d'obtenir des mondes invisibles des connaissances rares ou une puissance surnaturelle. Certains recherchent la vie éternelle alors que d'autres visent l'enrichissement personnel. Même pour une sorcier débutant il est plus facile de se servir des pouvoirs occultes pour combattre un ennemi ou produire des nuisances que pour apporter le bien.