De la Mission Stardust aux cyborgs

Mission Startdust
Mission Stardust
L'objectif principal de la mission Stardust était de collecter des échantillons d'une comète et de les renvoyer sur Terre pour analyse en laboratoire. Les comètes sont d'anciens corps de glace et de poussière qui se sont formés au-delà de l'orbite de la planète la plus éloignée. Ils devaient contenir des matériaux à partir desquels le système solaire était formé, conservés dans la glace pendant des milliards d'années.

Lorsque l'équipe internationale de 200 scientifiques a commencé à examiner les particules récupérées, ils ont constaté que ces particules étaient en réalité d'anciens composants du système solaire, mais que leur nature et leur origine étaient plutôt inattendues.

Si les terriens envoient des sondes dans l'espace, les extraterrestres peuvent-ils faire de même ?


 

La sonde Stardust

Pour obtenir plus de données probantes d’une pureté intacte, la NASA a envoyé une sonde robotique, appelée Stardust, pour étudier une comète passant dans notre système solaire à plus de 20 km par seconde. La mission de Stardust était d'aspirer les grains de poussière contenus dans le nuage de gaz et de poussières qui suit la comète Wild 2, une comète qui s'approche périodiquement de la terre.

Le vaisseau spatial de la NASA plonge à travers la queue de la comète 81P-Wild 2, ouvre un petit collecteur de poussière, façonné comme une raquette de tennis, et des milliers de grains de poussière broyés passent à travers le tamis. Les particules de comète sont collectées sur des blocs d'un matériau collant appelé aérogel. Les résultats étourdissent même les scientifiques les plus cyniques.

Nous commençons tout juste à gratter la surface de ce que sont ces échantillons. Nous avons trouvé des acides aminés, et ceux-ci constituent l’un des premiers pas vers la vie et c’est dans la comète.

Le détecteur de Stardust est revenu sur Terre et les particules recueillies ont été étudiées en détail et de nombreux composés organiques ont été découverts, y compris l'acide aminé Glycine, qui est un élément essentiel à la vie.

 
Les premiers résultats des analyses des poussières rapportées par Stardust, publiés sur le site de l’École Normale Supérieure de Lyon.

Les astéroïdes et les météores pourraient-ils vraiment être le système de transmission des microbes extraterrestres et d'autres formes de vie extraterrestres ? Des germes étranges et des maladies mortelles pourraient-ils être le résultat d'auto-stoppeurs biologiques dans l'espace ? Si vous regardez les archives historiques, les épidémies arrivent soudainement, de presque nulle part.

On pense donc que les comètes sont les vecteurs naturels sur lesquels on pourrait compter pour être à l'origine de ces épidémies. Presque toutes les civilisations anciennes craignaient les comètes en tant que porteurs de la peste et de la mort. Mais s'agissait-il vraiment de superstitions primitives ?

Le minéralogiste Mike Zolensky a une théorie selon laquelle les acides aminés qui se trouvent dans des comètes et les planètes pourraient avoir semé la vie sur la terre et dans toute la galaxie. Cette idée veut qu’une fois une vie surgit dans un endroit, qu'elle se répande dans l’univers. Nous savons que les blocs de la vie sont dans des comètes et les astéroïdes dans notre système solaire, et nous avons connaissance de preuves que ça se passe de la même façon dans d'autres systèmes solaires. Donc, probablement, la vie est-elle partout dans l'espace si elle est ici.

Les extraterrestres nous sondent depuis longtemps

La vie pourrait s'épanouir dans toute la galaxie, et si nous envoyons des sondes pour les étudier, est-ce que des personnes intelligentes, étrangères à notre galaxie, pourraient en faire de même ? Est-ce que les extraterrestres nous regardent déjà ?

Depuis les années 1970, les nations ont envoyé des sondes pour étudier l’espace et pour rechercher des éléments de preuve de la vie extraterrestre. Donc, si nous avons été capables de le faire, l'ont-ils fait eux aussi ? Existe-t-il une technologie alien dans le système solaire ? Et par technologie, les premières observations sont des choses. Une sonde extraterrestre pourrait avoir une capacité de traitement d’informations fantastique d’une puissance intellectuelle énorme. Et ce n'est pas inconcevable, au vue de l'histoire de la terre, qu'il y a eu une certaine technologie étrangère dans le système solaire ou ici même sur notre planète.

Paul Davies du SETI est convaincu qu'une espèce extérieure intelligente pourrait analyser la terre à l'aide d'une technologie microscopique. Si nous commençons à penser non pas en termes de sondes comme nos sondes tel que nous les concevons – vous savez, un gros morceau de métal – mais en termes de nanotechnologie, nous pouvons être entourés par de telles choses sans même le savoir. Après tout, vous pouvez réaliser beaucoup de choses avec des objets minuscules et légèrement robotiques, pas plus grand qu'une bactérie. Cela ressemble à un fantasme de science-fiction, mais les extraterrestres pourraient nous regarder dans la vie réelle avec de telles nanosondes.

Des avatars cybernétiques

Le cybernéticien Kevin Warwick pense que la prochaine étape des aliens serait de lancer une mission de reconnaissance plus sophistiquée sous forme d'avatars cybernétiques. Ce pourrait bien être des robots qui apparaissent en premier sur Terre et non les aliens. Les extraterrestres seront sur une planète distante, plusieurs galaxies ou éons plus loin, et commanderont des robots envoyés ici. Ils les commanderaient directement comme des extensions d'eux-mêmes. Donc, leurs pensées et leurs sentiments contrôlent les robots, par télépathie, et les informations leur sont retournées.

Nous devrions être capables de trouver plausible cette idée que la forme de vie extraterrestre ressemble réellement aux robots tels qu'ils sont décrits ici. Puisque nous avons la main sur nos robots que nous avons envoyés, ils peuvent avoir une sorte de manipulation similaire sur leurs propres robots.

Si des êtres de l'univers entier envoient des sondes et même des avatars robots sur la terre, ce ne sera que plus tard que l'intelligence extraterrestre décidera de venir visiter notre planète en personne. Le premier contact risque donc d'être uniquement avec des êtres cybernétiques, des cyborgs.


Lire la suite ...   
Retour à la catégorie : Extraterrestres



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.