Le Popol Vuh

Création de l'Univers selon le Popol Vuh par Diego Rivera

Création de l'Univers selon le Popol Vuh par Diego Rivera
Dans la bibliothèque de Newberry, à Chicago, dans l'Illinois, se trouve le manuscrit maya connu sous le nom de Popol Vuh. Littéralement traduit par « le livre du peuple », il s'agit d'une collection d'histoires orales Maya transmises à travers les âges.

Écrit au milieu du XVIe siècle, cet incroyable livre couvre un éventail de sujets, y compris ceux liés aux mythes de la création maya. Le Popol Vuh parle de la création de l'univers. Il parle du fait qu'au début tout était dans l'obscurité. Il y avait une mer primordiale. Et puis ces créateurs, hommes et femmes, ont dit le mot, et avec le mot, la Terre a été créée et les animaux ont été créés. C'est un peu comme la combinaison du livre de la Genèse et du livre des Chroniques dans la Bible. C'est une histoire de batailles entre les dieux, puis elle relie la création du monde au présent à travers les rois des Kichés. C'est vraiment le seul mythe complet de la création maya que nous ayons.


Ce qu'ils disaient, c'est qu'un cadre avait été créé pour que certaines divinités se manifestent physiquement et prennent des décisions quant à ce qui allait se passer. Dans le cas des Mayas, c'était un choix quant à l'endroit où les Mayas allaient vivre, ainsi que la sélection de certains sites sacrés.

Dans tout le monde antique, il y a eu de nombreux mythes similaires d'êtres d'un autre monde venant sur Terre et interagissant avec certains des plus anciens humains. La plupart des historiens traditionnels croient que ces histoires ne représentent que des croyances religieuses et spirituelles. Mais est-il possible, comme le pensent les partisans de la théorie des anciens astronautes, que le Popol Vuh, ainsi que d'autres récits de la création ancienne, représente une preuve réelle d'un contact avec des extraterrestres dans un passé lointain ?

Peut-être que les réponses peuvent être trouvées enfouies au plus profond de la jungle du Guatemala.

El Mirador

Au cœur de la jungle guatémaltèque se trouvent les ruines de l'ancienne ville maya d'El Mirador. Datant au moins du Ve siècle avant notre ère, ce site serait antérieur à la civilisation maya classique. Mais curieusement, il a été brusquement abandonné vers 150 av. J.-C.

Les archéologues occidentaux ont redécouvert le site en 1979 dans une zone actuellement contrôlée par l'un des cartels de la drogue les plus redoutés de la région. Aujourd'hui, des soldats armés montent la garde juste à l'extérieur du site archéologique, plus grand que Manhattan, qui abrite l'une des plus hautes pyramides du monde.

El Mirador, en fait, possède des dizaines de pyramides. Beaucoup d'entre elles sont aussi grosses que tout ce que les Maya classiques ont fabriqué. Mais c'est aussi l'une de leurs plus anciennes villes. Mais la découverte la plus intrigante à El Mirador est probablement une sculpture représentant une représentation de l'histoire de la création maya connue sous le nom de Popol Vuh. Elle remonte à plus de 2 000 ans et elle est la plus ancienne version connue à avoir survécu après que les conquistadors espagnols aient pris le contrôle de l'Amérique centrale au XVIe siècle.

Le pillage des conquistadors

Les conquistadors ont demandé la destruction de tous ces codices mayas. Et donc, après ce pillage et cette destruction, le Popol Vuh a été recréé par l'élite dirigeante à l'époque. Et, dans la mesure de leurs moyens, ils ont essayé de mettre sur papier leurs histoires et les mythologies de leurs ancêtres. Mais ces histoires remontent beaucoup plus loin dans le temps.

Le Popol Vuh est à la base de la civilisation maya. Il est aussi fondamental que la Bible est au christianisme. Mais maintenant, des choses comme ce que nous avons trouvé à El Mirador nous disent que cette histoire remonte au moins à 200 ans av. J.-C. Et c'est excitant. À présent, le Popol Vuh est devenu un élément central du peuple maya, et ce jusqu’à ses origines.

Curieusement, le récit de Popol Vuh et le Livre de la Genèse de la Bible hébraïque contiennent de nombreuses similitudes, y compris les récits concernant la création du monde, des animaux et enfin de l’humanité. Les deux incluent des histoires d'une grande inondation. Et dans les deux textes, il est suggéré que son créateur a délibérément gardé secrètes des informations de l'humanité. Mais ce qui est unique au Popol Vuh, c’est le récit d’une époque antérieure où l’homme avait accès à un plus grand savoir.

Le récit de la création du Popol Vuh

Dans le grand récit de la création maya, le Popol Vuh, les dieux ont créé les humains et ces derniers possédaient une connaissance extraordinaire. Si bien que cela a inquiété les dieux. Et ils ont donc mis un voile sur la conscience des gens pour qu'ils ne puissent voir que ce qui se trouvait juste devant eux. Ils ont limité leur capacité de savoir.

Les premiers êtres humains du Popol Vuh étaient très intelligents. Ils ont essentiellement compris les choses. Ils pouvaient voir des choses. Et alors, les dieux de la création ont dit : « Oh, nous ne pouvons pas avoir cela. Donc, ce que nous devons faire est de placer un écran sur cette vision. » Les connaissances sont devenues de moins en moins accessibles à l'ensemble de la population.

Qu'est-il arrivé aux humains qui étaient plus intelligents que nous ? S'agissait-il des anciens Égyptiens, des Sumériens et de nombreuses autres cultures anciennes ? Apparemment, ces zones disposeraient de tous les documents nécessaires pour reconstruire complètement notre histoire. Ce sont les zones les plus instables sur Terre. Cela pourrait-il être pourquoi ces régions sont régulièrement troublées ?

Les héros jumeaux

Est-il possible que les humains anciens possèdent un savoir plus grand que celui que nous possédons actuellement, comme semble le suggérer la mythologie maya ? Si oui, qui étaient ces dieux que les Mayas croyaient être leurs créateurs ? Selon des partisans de la théorie des anciens astronautes, leur véritable identité pourrait être révélée en examinant l'une des sculptures contenues dans le Popol Vuh, les « héros jumeaux ».

Si vous regardez cette sculpture, le gars porte clairement un casque et il a ce genre de sac à dos. Et il flotte dans l'espace, ou descend du ciel. Vous avez ce qui semble être une sorte de casque. Et même l'une des figures ressemble à une soucoupe volante. Ces sculptures de pierre pourraient-elles être des représentations d'anciens astronautes ? Et si tel est le cas, cela indiquerait que ces extraterrestres nous ont réellement créés. Et en fait, ils sont toujours là aujourd'hui pour nous manipuler et nous guider vers l'avenir.

Est-ce que les sculptures d'El Mirador contiennent des informations sur le passé de l'humanité que nous n'avions pas pour but de découvrir ? Si tel est le cas, les extraterrestres auraient-ils créé des barrières et des conflits armés pour nous empêcher de connaître nos véritables origines ? Ou y a-t-il une explication encore plus profonde ? Des néo-évhéméristes suggèrent que la preuve ultime de ce qu'ils tentent de cacher peut être trouvée en examinant l'un des sites les plus disputés de la Terre : le Mont du Temple.

Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Phénomènes bizarres



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le , il y a moins d'un an.