Guerre nucléaire antique

Explosion nucléaire
Alamogordo, Nouveau-Mexique.
Terrain d'essai de White Sands, 16 juillet 1945.
Tôt le matin, plusieurs officiers militaires et des scientifiques se rassemblent pour regarder une nouvelle arme puissante en cours de test. Certains pensent que l'appareil sera un échec complet, d'autres pensent qu'il pourrait détruire tout l'état du Nouveau-Mexique. Par précaution, les stations d'observation sont placées à une distance de 16 à 30 km du site de test.

À exactement 5h29 et 45 secondes, la première bombe atomique est déclenchée. Trois, deux, un feu ! L'explosion émet une boule de feu de plus de 180 m de large et produit une explosion égale à 20 000 tonnes de TNT. Le champignon atteint les réverbérations et peut être ressenti à une centaine de kilomètres. Le monde avait une nouvelle arme, si terrifiante qu’elle a même choqué son créateur, le Dr Robert Oppenheimer.



Quelques personnes ont ri. Quelques personnes ont pleuré. La plupart des gens étaient silencieux. Pour la première fois de son histoire, la Terre a été attaquée par une arme artificielle au pouvoir incroyable.

Mais si tout ceci était déjà arrivé avant ? Et si une explosion de force encore plus grande avaient jadis façonné l’histoire de la Terre ? Certaines personnes ont laissé entendre, à partir de plusieurs éléments de preuve, qu'il aurait pu exister une guerre atomique il y a très longtemps, avec des bombes atomiques, des explosions atomiques. Selon la théorie des anciens astronautes, les premières explosions atomiques ne se seraient peut-être pas produites dans les années 1940, mais des milliers d'années auparavant.
 

La Bombe atomique a déjà existé dans l’Antiquité

Certaines découvertes récentes semblent indiquer qu’en divers endroits de la croûte terrestre des cataclysmes d’ordre atomique ont eu lieu dans l’Antiquité ou la préhistoire. Les indices géologiques montrent que ces anomalies pourraient avoir causé la destruction de civilisations entières.

Parmi ces indices, on trouve des traces révélatrices de guerres nucléaires.

De larges zones de verre coulé de couleur verte et des cités vitrifiées sont apparues dans les fouilles archéologiques sur les sites suivants :

à Pierrelatte du Gabon ;
dans la vallée de l’Euphrate ;
dans les déserts du Sahara, de Gobi, de Mojave ;
dans l’Ancien et le Nouvel Empire d’Egypte ;
au sud de la Turquie.

A notre époque, des matériaux de cette nature ne sont connus que sur des sites d’essais nucléaires où le sable a été vitrifié par la chaleur. Lorsqu'une bombe atomique explose, la chaleur est si intense qu'elle fait fondre le silicium contenu dans le sable et le transforme en verre. Selon certaines informations, de tels champs de sable fondu, de verre, auraient été trouvés dans des endroits tels que l’Inde.

Des scientifiques ont également trouvé d’anciens gisements d’uranium qui semblent avoir été exploités dans l’Antiquité ou encore avant. Pour faire quoi ?

Certains scientifiques ont apporté la preuve que ces zones de vitrification étaient dues à des météorites. Mais ça n’explique pas les restes que l’on trouve sur une superficie grande comme la Gironde et les Landes réunies en Arabie occidentale et au Yemen. Les experts ont établi que les pierres tranchantes qui jonchent le sol sur 18 000 km2 ne proviennent pas de volcan et semblent dater d’une époque où l’Arabie était un pays fertile et luxuriant avant d’être soudainement calciné à l’état de désert. Seule une guerre atomique pourrait détruire une contrée aussi vaste aussi durablement. Ça fait plus de 300 000 ans que plus rien ne pousse dans cette région.

On retrouve des traces similaires dans le désert de Gobi, en chine.

On apprend plus d’informations en lisant cet article :
https://lesmoutonsenrages.fr/2015/06/13/deserts-vitrifies-et-autres-traces-de-guerres-nucleaires-prehistoriques/

Les descriptions faites dans la Bhagavad Gita

La guerre atomique entre civilisations anciennes peut sembler extraite d’un roman de science-fiction, mais des descriptions d’événements meurtriers similaires se trouvent dans le même texte cité par le Dr. Oppenheimer après le test atomique du Nouveau-Mexique :

Nous savions que le monde ne serait plus le même. Quelques-uns d'entre nous ont ri, d'autres ont pleuré... la plupart sont restés silencieux. Je me suis souvenu de ces vers du poème hindou, la Bhagavad Gita... Vishnu tente de persuader le prince d'accomplir son devoir et, pour l'impressionner, il se dote de bras multiples en disant  :

Maintenant, je suis devenu la Mort, le destructeur des mondes.
 



Interview de Robert Oppenheimer réalisée par la chaîne NBC en 1965


Faisant partie d'une ancienne écriture sacrée hindoue connue sous le nom de Mahabharata, la Bhagavad Gita a été écrite entre le Ve et le IIe siècle avant J.-C. Ce texte impressionnant de 100 000 vers contient des histoires sur l'ancien empire OJ Rama, qui aurait existé il y a plus de 12 000 ans, soit environ 5 000 ans avant la plus ancienne civilisation enregistrée en Mésopotamie.

Si vous lisez les anciennes épopées indiennes, elles se lisent comme de la science-fiction moderne. Pourtant, elles ont des milliers d'années et portent des références non seulement aux chars volants et à ces dieux dotés de ces incroyables capacités technologiques, mais également aux armes incroyables qu'ils ont utilisées lors de ces batailles épiques.

Ils avaient ce qu'on appelait l'arme de Brahma.

Beaucoup de gens ont été tués, ont brûlés et ont même fondus par l'arme Brahma.

Des tenants de la théorie des anciens astronautes estiment que l'arme Brahma était un dispositif nucléaire précoce, car la description de ses séquelles mortelles ressemble étrangement aux effets de l'exposition à un rayonnement radioactif intense. C'est une théorie largement ignorée par la science conventionnelle qui dit qu'il n'y a aucune preuve qu'une bombe nucléaire ait été décrite dans le Mahabharata et la Bhagavad Gita. Cela décrit une bataille. Dans les batailles, il y a souvent des explosions, de grandes explosions.

Certes, les batailles ont des explosions, mais ce n'est pas vraiment ce que nous examinons. Il faut regarder l'ensemble de l'image. Une des références que nous avons, par exemple, parle de ces explosions « plus brillantes que mille soleils ». Et quand ces explosions ont eu lieu :
les soleils tournoyaient dans les airs,
les arbres étaient en flammes et
il y avait juste cette destruction massive.
Après ces explosions, les personnes qui survivent
commencent à perdre leurs cheveux
et leurs ongles commencent à tomber.

Nous avons ici une référence précise à une intoxication par les radiations dues aux retombées nucléaires. Et ces textes ont des milliers d'années.

Mais si le Mahabharata est basé sur des faits, les archéologues n’auraient-ils pas découvert de preuves physiques ou radiologiques ? Selon certains partisans de la théorie des anciens astronautes, ils l'ont. Si ces champs de sable vitrifié existent, cela confirmerait les descriptions données dans les anciens écrits sanscrits selon lesquelles le peuple de cette époque possédait des armes ressemblant à nos armes nucléaires modernes. Elles s'appelaient Brahmastras.

Selon les textes hindous, les Brahmastras sont issus de dieux. Mais qui étaient ces êtres surnaturels ? Beaucoup de ces dieux hindous avaient un aspect différent de celui des humains. Généralement, ils sont souvent décrits comme ayant la peau bleue, ce qui pourrait bien être une description d'extraterrestres.

Des traces de vitrification

Champignon atomique
Dans son livre de 1979, Atomic Destruction in 2000 Before J.-C., le chercheur britannique David Davenport a affirmé avoir trouvé un épicentre de 50 mètres de largeur à Mohenjo-Daro, où tout semblait avoir été fondu au moyen d’un processus de transformation appelé « vitrification ».

La vitrification est un processus dans lequel une pierre de type régulier est fondue dans un état de magma puis se durcit à nouveau. Mais une fois que la pierre est à nouveau durcie, on a l'impression que c'est du verre.

À Mohenjo-Daro, nous trouvons des signes de vitrification, ce qui n’aurait pu être réalisé que si le matériau avait été exposé à une chaleur extrême par un type de souffle atomique.


Lorsque les archéologues britanniques, indiens et pakistanais ont commencé à effectuer des fouilles dans le désert de Sian, aux frontières de l'Inde et du Pakistan, à la fin des années 1940 et au début des années 1950, ce qu'ils ont trouvé dans ces villes – Mohenjo-Daro, Harrapa, Kot Diji – était des preuves archéologiques montrant qu'il y avait apparemment des armes atomiques qui avaient explosé. Seulement c'est arrivé dans les temps anciens.

Il existe d'autres preuves dans certaines régions d'Afrique et du Moyen-Orient, où il semblerait que ce soit comme si une sorte d'explosion atomique s'était produite là-bas et avait transformé le sable du désert en verre. Et c'est exactement ce qui s'est passé à Alamogordo, au Nouveau-Mexique, quand ils ont fait exploser la première bombe atomique dans le désert.

Les étranges ruines découvertes dans la vallée de l'Indus pourraient-elles réellement contenir des traces d'une ancienne explosion atomique ? Si oui, d'où venaient ces armes puissantes ? Qui les utilisait ? Et pourquoi ?
 

La guerre entre les dieux racontée dans le Mahabharata

Dans les textes indiens anciens eux-mêmes, il est dit :

À un moment donné, trois villes géantes gravitaient autour de la Terre. Ces villes géantes étaient faites de métal brillant et de fer. A un moment donné, ces trois villes sont entrées en guerre. Les dieux se sont jetés des armes, détruisant ces villes, ils sont tous allés en flammes et le feu s'est abattu sur la Terre.

Donc, quand vous lisez ces passages, la question qu'on se pose est la suivante : qu'est-ce que nos ancêtres ont essayé de décrire ici ? Il semblerait qu'ils ont été témoins d'une sorte de technologie. Pourtant, nos ancêtres, tout en étant très intelligents, ne comprenaient pas les aspects fondamentaux de cette technologie. Ils ont donc créé quelque chose de divin, de surnaturel, mais cela n'a jamais été divin. Ça n'a jamais été surnaturel. Les villes en métal brillant pourraient parfaitement correspondre à des engins spatiaux. Mais les anciens hindous n'avaient pas encore cette notion.

Si, en fait, le Mahabharata décrit des événements historiques, pourrions-nous également trouver des récits similaires dans d'autres écrits anciens ? En fait, nous n'avons pas besoin de chercher plus loin que dans les pages de la Sainte Bible.

Les histoires de guerre atomique décrites dans la Bible

Selon l'une des histoires contenues dans le livre de la Genèse, des anges ont été envoyés par Dieu pour détruire les villes de Sodome et de Gomorrhe à cause des péchés de leurs habitants. Mais certains théoriciens ont suggéré que ce qui est arrivé à Sodome et Gomorrhe, deux villes situées à l'extrémité de la mer morte, a été une sorte d’explosion nucléaire qui a anéanti cette région.

Seul un homme du nom de Lot, avec sa famille, devait être épargné. Mais en se sauvant, la femme de Lot ignore l'avertissement des anges de ne pas regarder en arrière et, en regardant l'horreur et la dévastation, se transforme en une colonne de sel.

Lorsque vous vous trouvez dans une zone d’essais nucléaires et que vous êtes témoin d’une explosion nucléaire, on vous dit de détourner le regard et de ne pas regarder directement l’explosion. Et voici que nous avons une description similaire dans le texte biblique ancien où des instructions ont été données :

Quoi que vous fassiez, ne regardez pas en arrière car vous allez mourir.
 

Et bien sûr, c'est arrivé à la femme de Lot. La Bible raconte que l'épouse de Lot aurait été transformée en une colonne de sel. L’idée serait qu’en cas d’explosion nucléaire, des personnes soient soudainement vaporisées, incinérées, minéralisées.

Se pourrait-il que l'histoire de Sodome et Gomorrhe soit en réalité une description d'une explosion nucléaire, similaire à celle décrite dans le Mahabharata des Hindous ? Les histoires du Mahabharata et de la Bible représentent-elles des événements historiques réels ? Pour les partisans de la théorie des anciens astronautes, la réponse est un "oui" retentissant.

Ils croient que les soi-disant « anges » qui ont provoqué la dévastation sont en réalité des êtres d'une autre planète – des visiteurs extraterrestres armés d'armes perfectionnées.

Et vous, croyez-vous en ces conneries racontées dans la Bible ?



Lire la suite ...   
Retour à la catégorie : Secrets de l'Antiquité



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.