Les Mandéens

Cérémonie mandéenne
Les Mandéens / Sabéens / « Chrétiens de Saint Jean », vivaient dans le sud de l'Irak. Ils sont nés de la fusion des derniers Esséniens, disciples de Jean Baptiste, avec les Gnostiques Adonaïtes. Jadis une de leur branche semble avoir essayé de s'implanter dans l'Empire Romain : C'était la secte des Elchasaîtes.

La « mythologie » des Mandéens, de type clairement gnostique, est complexe. Pour eux, le Dieu suprême est Mana Rabba d'Ekara (« Grand Esprit de Gloire ») / Admuth-Heia (Adnaut-Hiya = « Grand Vie ») / Hayya Kadmaye (Hiya Qadmaya = « Première Vie »), Melka-Ziwa (« Roi de la lumière »). Il forme une sorte de trinité avec deux autres divinités : Pira / Pera Rabba (« Grand Abîme ») et Ayar Ziwa Rabba (« Grand Ether Brillant »).

De Mana Rabba d'Ekara a émané une entité appelée Yoshamin (« Yahwé céleste ») / Hayye Tinyane (« Deuxième Vie »). Celui-ci a voulu s'élever au-dessus de la lumière primordiale, mais a échoué dans sa tentative. En punition il a été éjecté du monde pur éthérée et à été banni dans le monde de la lumière inférieure.

Un récit semblable existe chez les autres Gnostiques où l'Eon Sophia chute en voulant atteindre le Plérome de Lumière. Et chez les anciens Cananéens on racontait que Hillel ben Shahar (le prototype de Lucifer) avait chuté en essayant d'atteindre le trône du dieu El-Elyon.

De Yoshamin ont émané d'autres entités (rappelant les « Eons » des autres Gnostiques). Parmi celles-ci il y avait Abathur / Abba d'Uthre (le « Père des Uthras / Splendeurs ») / Atiqa (« L'Ancien ») / Hayye t'Lithaye (« Troisième Vie »). Selon certains textes, c'est en observant son reflet dans les eaux noires du monde inférieur qu'Abathur aurait fait apparaitre Ptahil, le démiurge, créateur des êtres humains.

Une autre émanation de Yoshamin était Manda d'Hayye (« Messager de la Vie »), le rédempteur. Il était aidé de trois assistants (ses fils ?) :
Hibîl-Ziwa (Abel le Brillant).
Shithil (Seth).
Anosh-Uthra (Enoch le Splendide).
Ces trois êtres s'incarneront plusieurs fois sur terre pour aider les humains.

En dessous des mondes de lumière se trouvait le monde des ténèbres (Olam d'Hshukha), rempli d'eaux noires où plusieurs entités s'étaient formées spontanément. Cette opposition dualiste entre un monde de lumière et un monde des ténèbres se retrouve chez les esséniens, les Gnostiques et les Mazdéens.

Ce monde matériel était divisé en quatre zones, chacune étant gouvernée par un coupe mâle-femelle :
- Zartay et Zartanay (ou Zargi et Zargani).
- Hagh et Magh.
- Gaf et Gafan.
- Anatan et Kin.

Anatan et Kin avaient deux filles : Rûhâ (Rûhâyya = l'Esprit-souffle de vie) et Zahriel (Zahrêl / Zahariel = Lilith)

Il y avait aussi, dans la partie la plus basse, un enfer divisé en trois parties :
- L'enfer supérieur, gouverné par Ashdum Melka (le roi Sh'dum).
- L'enfer moyen gouverné par le grand Giv.
- L'enfer inférieur gouverné par Krun / Akrun / Karkum, la « Grande montagne de chair ».

Avec Ashdum, Rûhâ avait eu un enfant : le géant Ur. Et avec Ur, Rûhâ avait eu de nombreux enfants : Les 12 signes du zodiaque et les sept archontes planétaires.

L'organisation du monde inférieur

Avant tout était Melka Ziwa (« Maitre de la lumière »).

D'abord il a créé cinq êtres de lumière, mais en même temps il y avait les ténèbres, car partout où il y a des formes il y a des opposés. Si la droite existe, alors la gauche existe, et le coté gauche du corps, qui est la partie de la nuit, est le plus faible. Comme il y avait cinq êtres originaire de la lumière, il y avait cinq êtres primitifs de l'obscurité.

Leurs noms sont : Akrun (Krun), leur seigneur, Ashdum (Sh'dum), le couple Gaf et Gafan, le couple Hag et Magh, et le couple Zargi et Zargana (Zartai et Zartana). Gafan et Magh sont des femelles complémentaires de leurs époux.

L'obscurité a produit les trois seigneurs des talismans et leurs noms sont sous la forme où ils apparaissent sur les talismans.

Melka Ziwa est la source de toute vie.

Les rayons de lumière et de vie viennent de lui et sont transmis au soleil et aux planètes par les quatre Melkis (Rois célestes / Archanges) dans l'étoile du Nord, et dont les noms sont Arhum-Hiia, Ziv-Hii, In-Hii et Som-Hii (ou Sam-Hii).

De ces quatre vient la force et la vie de Shamish (le Soleil).

La création d'Adam et Ève

Ceci est un texte Mandéen qui nous raconte la création d'Adam et Ève :

Lorsque Ptahil a créé Adam, ce dernier s'effondra car il n'y avait pas d'âme en lui (...) Ptahil est alors monté à la Place de la Lumière. Il est entré dans la présence du « Père des Uthras » (Abathur), et son père lui a dit :
« Qu'est-ce que vous avez accompli ? »

Ptahil lui répondit :
« Tout ce que j'avais fait autrefois avait été un succès, mais mon homologue et le vôtre n'ont pas été couronnés de succès »
(...)
Le père des Uthras (Abathur) est sorti, et il appela Hibil (Abel), Sitil (Seth) et Anos (Enoch), les Uthras qui sont sans défaut. Il les appela et leur donna des ordres, et leurs donna des instructions au sujet des âmes.

Il leurs dit :
« Vous, être les gardiens des âmes (...) Ne laissez pas le méchant Ptahil savoir comment les âmes entrent dans les corps. Le Uthra Ptahil se hâta de descendre et ses assistants (Hibil, Sitil et Anos) descendirent avec lui. »

Autre texte sur la création d'Adam et Ève

Ruha et Ptahil ont essayé de créer Adam et, quand ils eurent fini, il était comme un homme mais il marchait à quatre pattes, avait un visage comme un singe, et criait comme un mouton.

Ils se sont étonnés et se rendirent à la Maison de la vie où on leurs expliqua leur échec, et la Maison de la Vie leurs a dit :
« Nous allons envoyer Hiwel Ziwa (Hibil Ziwa / Abel). »

Hiwel Ziwa est venu, et l'âme était dans ses mains.

Quand l'âme a vu Adam, elle a été horrifiée, et dit :
« Quoi ! Devrais-je habiter dans cette chair et dans ce sang, cette maison de l'impureté ? »
Et elle refusa.

Hiwel Ziwa dit :
« Crois-tu pouvoir refuser l'ordre de la Chambre de la vie ? »

Elle dit :
« Je n'accepterai qu'à une seule condition, c'est que tout ce qui est dans le monde de la lumière doit être aussi dans ce monde : les fleurs, les arbres, la lumière, l'air pur, l'eau courante, le baptêmes, les prêtres, et tout comme il en est là-haut. »

Hiwel Ziwa revint et leurs parla et ramena une lettre. Il ne l'a pas ouverte, mais a parlé, et a promis que la Maison de Vie donnerais tout ce que l'âme avait demandé.

Alors l'âme (Nishimta) est entrée dans le corps d'Adam et il sa pu se tenir debout et parler, et Hiwel Ziwa lui a enseigné la lecture et l'écriture, comment se marier, comment enterrer les morts, comment abattre un mouton, et toutes les connaissances.

Les archontes planétaires

Le démiurge Ptahil était assisté par les sept archontes, esprits des sept planètes. Ceux-ci l'aidaient à asservir les âmes des hommes dans la matière. On retrouve également ces sept archontes chez les Gnostiques et les Yazdanites.

Ces archontes se sont incarnés sur terre, au cours des temps, dans les divers faux-prophètes qui ont égaré les hommes. On retrouve la même doctrine dans certains textes de l'hindouisme.

Liste des archontes planétaires :

- Estera / Libat / Liwet / Amamit (Vénus).
- Enba /Enwo / Nbu (Mercure).
- Sin / Sera / Saurel (Lune)
- Kewon / Kiwan (Saturne)
- Bel / Bil (Jupiter)
- Nirigh (Mars)
- Il / Ilil / Kadush / Adunay / Shamish (Soleil)

Les sept archontes

Ruha ayant vu cela, elle a souhaité avoir sa race, son peuple, et sa tribu. Elle est venue au fils d'Adam, et a tué un mouton. Avec sa peau elle a fait un tambour, et de ses os, elle a fait une flûte, et avec ses sept enfants, (les archontes des sept planètes) elle a joué et chanté et dansé.

Il m'a donné le haut sacerdoce.
Il m'a donné le poignard et l'épée.
Il m'a donné l'instrument de musique
Il m'a donné l'art du chant.
Il m'a donné le métier de l'ouvrier en cuivre.

Ruha est allée au fils d'Adam et lui dit :
« Venez, vous amuser avec nous ! »
et il s'en alla.

Liwet (l'archonte de Vénus) se para comme une belle femme, et le fils d'Adam la prit et devint le père de son enfant.

Ruha, aussi, se déguisa en Hawa (Ève), et se donna à Adam, et Adam entra dans l'eau avec elle.

Comme on le lui reprochait, quelques temps après, en disant :
« N'avez-vous pas vu comment elle était grande dans l'eau ? »,
il répondit qu'il n'avait rien su, car elle avait employé la sorcellerie.

Les Juifs furent des enfants de Ruha et d'Adam. Leurs grands hommes étaient les enfants de Ruha, Moïse était fils de Kiwan (l'archonte de Saturne), et Abraham était fils de Shamish (l'archonte du Soleil).

Ils ont voyagé et voyagé jusqu'à ce qu'ils arrivent à Ur-Shalam (Jérusalem), qu'ils ont appelé Uhra-Shalam (« La route est terminée »). Ils voulaient des livres et Melka d'Anhura dit :
« Un livre doit être écrit qui ne cause pas de soucis aux Mandéens », et ils ont envoyé l'un des Melkis (Rois célestes), T'aw s'Melka (Ie « Roi-Paon » des Yézidis ?) pour écrire la Torah (Ancien Testament).

Les Juifs n'avaient pas de prêtres, de sorte qu'Anosh-Uthra (l'Eon Enoch) mis sa semence dans le Jourdain, et les femmes juives ont bu et sont tombées enceintes et enfantèrent de 365 prêtres.

Inoshvey bu aussi de l'eau, et elle mit au monde Yahia (Jean Baptiste), et tous les hommes qui sont nés de la semence du Jourdain ont été baptisés par lui et sont devenus prêtres.

Mais quand il a vu beaucoup de Pharisiens et de Sadducéens venir pour le baptême, il leurs a dit :

Race de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir ? (Mt.3: 7)
Race de vipères, comment pourriez-vous, vous qui êtes mauvais, dire de bonnes choses ? Car c'est par la grandeur de cœur que la bouche parle. (Mt.12: 34)
Serpents, race de vipères, comment pourriez-vous échapper à la damnation de l'enfer ? (Mt.23: 33)

 

Rivalité entre les Juifs et les Mandéens

(Aprés le déluge ...) Noh (Noé) sortit s'amuser sur la terre. Ruha sortit et vit Noh et elle prit l'apparence de sa femme. Elle le salua en lui disant :
« Je suis Anhuraita, votre femme ! »

et il la prit et elle devint enceinte et enfanta trois fils, Ham, Yam, et Yafet (ou Sum, Lam et Lapit = Cham, Sem et Japhet).

Ce sont les pères de la race humaine. Ham est devenu le père des Noirs, les esclaves, Yam des nations blanches, dont Abraham et les Juifs, et Yafet des Gitans (Kauliyahs). Mais Sam et sa femme Anhar sont les ancêtres des Mandéens.

Six mille ans plus tard, les planètes, qui sont les enfants de Ruha et de 'Ur, construisirent la Maison sacrée (la K'aba), qui est à Ur-Shalam (Jérusalem).

Dans Jérusalem, Ruha a donné une part de son royaume à Musa (Moïse) des Beni-Israiils (Fils d'Israel). Musa était contre les Mandéens mandai et s'était brouillé avec eux en Égypte. Ardwan (Ardban), roi des Mandéens, eut une vision et entendit une voix sortant de la Maison de la vie en disant :
« Lève-toi, sors de cet endroit, pour votre santé et votre bien-être. »

Il se leva, emporta les Mandéens et ils sortirent d’Égypte et vinrent à la mer, qui s'est asséchée, laissant une route avec des montagnes d'eau de chaque côté.

Ainsi, ils ont quitté l’Égypte.

Mais Firukh Melka, frêre d'Ardwan Melka, est resté en Égypte et s'est battu avec les Juifs. Il fut encerclé et déconfit par eux et s'enfuit. Voyant la route à travers la mer, il passa avec son peuple, mais alors qu'ils étaient au milieu de la mer, les montagnes d'eau se refermèrent sur eux et ils furent tous noyés.

Ardwan Melka avec ses soixante mille Mandéens voyagèrent et voyagèrent jusqu'à ce qu'enfin ils arrivèrent à la T'ura d'Maddai (la Terre des Mandéens).

La montagne s'est ouverte pour eux, car elles étaient hautes et grandes, et impraticables, et ils sont passés. Elles se refermèrent et Hiwel Ziwa dit à Ardwan Melka :
« Restez ici avec les Mandéens, et les Douze signes du zodiaque et les sept planètes ne se prononceront pas contre vous. »

Musa était à leur poursuite, mais quand ils ont atteint la Tura d'Maddai, ils ne purent pas aller plus loin et ils retournèrent à Urshalam. Les Juifs ont vécu là jusqu'à ce que Yahia (Jean-Baptiste) soit né de 'Inoshwey.

Comment Hibil Ziwa alla chercher Ruha dans les ténèbres

Ruha était la sœur de Hagh et de Magh dans le monde des ténèbres. Ce fut Hiwel Ziwa (Hibil Ziwa / Abel le brillant) qui l'a faite sortir du monde des ténèbres dont Akrun est le maître.

Avec ce dernier se trouvent Gaf et Gafan, qui sont homme et femme, et Hagh et Magh et Sargi et Sargani, qui sont aussi homme et femme, et Ashdum, qui avait Ruha pour épouse. Le lion, le scorpion et le frelon sont leurs symboles.

Mais je vais vous dire comment Ruha est venue dans le monde supérieur.

Une fois, les Melkis (Anges) et les 'Uthris (Eons / Splendeurs), douze mille d'entre eux, souhaitèrent voir Melek Ziwa (le Roi de lumière / Mana Rabba d'Ekara), le grand dieu de tous, chacun d'eux ayant une question à poser sur le monde créé, telles que « Pourquoi les arbres sont verts ? », « Pourquoi cela se produit-il, et pourquoi cela ?...» et ainsi de suite. Chacun d'eux avait une question.

Ils montèrent sur des véhicules semblables à des navires mus par l'électricité et montèrent vers Awathur jusqu'à ce qu'ils atteignent le plus haut des cieux. Quand ils eurent atteint le plus haut des cieux, une aveuglante lumière tomba sur eux, et ils ne purent pas la regarder, mais tombèrent sur leur face. Seuls Hiwel Ziwa, qui était avec eux, est resté debout.

Avec Melek Ziwa sont deux puissants esprits appelés Shishlam Rabba, l'ouvreur de route, et Yawar Rabba. Hiwel Ziwa pria Shishlam Rabba de lui ouvrir un chemin à travers la barrière de lumière pour qu'il puisse approcher Melek Ziwa, Seigneur de toutes choses, et Melek Ziwa en a donné la permission à Shishlam Rabba, en disant :
« Allez, apportez-moi Hiwel Ziwa ! »

Les autres ne pouvaient approcher et restaient prostrés, mais les réponses à leurs questions sont venues dans leur esprit sans avoir besoin de questionner.

En outre, comme les 'Uthris et les Melkis aspiraient à voir le Seigneur de tous, ils virent dans leur esprit un visage de lumière, qui était la ressemblance de Dieu, dont l'autre nom est Parsufa Rabba ad 'Iqara (Grande Face de Gloire). Il s'agit de son nom secret qu'aucun, à part les initiés, ne sait. J'ai révélé ce nom sacré pour vous !

Quand ils ont eu cette vision, les Melkis et les 'Uthris se mit à prier et à adorer.

En ce qui concerne Hiwel-Ziwa, qui s'était approché plus près qu'eux, il a reçu ce souverain pouvoir qu'il cherchait, il l'a obtenu. Il a dit aux Melkis :

Je vais descendre, et construire un monde appelé Olma ad eHshukha / Olam d'Hshukha (Le Monde des Ténèbres).
 

Il descendit et alla plus bas et encore plus bas, durant des années et des années, jusqu'à ce qu'il atteigne Akrun T'ura ad Besera (Krun, la montagne de chair) dans les profondeurs de la création. Le monde visible repose sur ce roi des ténèbres, et sa forme est celle d'un pou énorme.

Quand il vit Hiwel Ziwa, Akrun dit :
« Pourquoi es-tu venu dans notre royaume ?
Comment as-tu voyagé jusqu'ici ? Maintenant, je vais t'avaler ! »

Et il ouvrit sa bouche. La gorge d'Akrun était vaste, et elle avait une telle puissance d'aspiration que tout pouvait être attiré dedans. Mais Melek Ziwa avait envoyé deux esprits puissants pour protéger Hiwel Ziwa. Dans le royaume des esprits l'un est plus puissant que l'autre, et ils ont combattu près de Hiwel Ziwa.

Lorsque Akrun voulu aspirer Hiwel Ziwa de sa place pour l'avaler, ils poussèrent un rayon de lumière semblable à une épée dans la gorge d'Akrun, et celui-ci trembla, voyant qu'un plus puissant que lui était arrivé et que le pouvoir de Hiwel Ziwa venait du Roi de la lumière du jour. Ziwa représentait la pure lumière du jour, tandis que Anhura, représentait la lumière de la lune. Lorsque Hiwel Ziwa a vu que Akrun, le Seigneur des Ténèbres, était blessé, il dit :
« C'est la le travail de Melek Ziwa ! »

Et il commanda Akrun, en disant :
« Je viens pour prendre Ruha (L'Esprit-Souffle).
Demandez à Ashdum, son conjoint, de renoncer à elle.
Ruha est le souffle de vie dans le monde créé, et notre respiration vient d'elle. »

Alors les puissances des ténèbres donnèrent Ruha à Hiwel Ziwa, hors, à cette époque, elle était enceinte.

Avec elle, Hiwel Ziwa a pris un talisman, un sceau, sur lequel étaient représentés le symbole de Gaf et un scorpion. C'était pour protéger Ruha quand elle pris le chemin pour les mondes supérieurs. Ruha demanda à Hiwel Ziwa :
« Où m'emportes-tu ? »
Il lui montra le chemin.

Mais Ruha avait une sœur, nommée Zahariel (Zahrêl / Zahriel = Lilith). Quand elle vit Hiwel Ziwa, Zahariel tomba amoureuse de lui, et, comme rien ne lui était caché, il sut qu'elle aspirait à lui. Alors il l'a prise elle aussi, avec Ruha. Elle lui donna un fils, Ptahil (le Démiurge). Ainsi Ptahil, celui qui prend les âmes pour les peser et qui envoie ses esprits chercher les âmes dans les corps, est l'enfant de la lumière et des ténèbres.


Acheter un livre sur les Mandéens

  • Gnose et gnostiques

    Gnose et gnostiques des origines à nos jours

    Les gnostiques, Basilides, Valentin, Marcion, prêchent des doctrines étranges se présentant comme une connaissance secrète (gnose) que Jésus-Christ aurait transmise à ses proches.

    Un livre de Roland Hureaux.

  • G comme Gnose

    G comme Gnose

    Le sens premier de Gnose est la Connaissance. De quelle Connaissance s'agit-il ? Une belle réflexion sur la Gnose remontant à l'origine de l'homme.

    Un livre de Henri Gallois.

  • Les enseignements secrets de la gnose

    Les enseignements secrets de la Gnose

    Ce livre de Matgioi présente les bases de l'enseignement gnostique pour qui veut mener des études gnostiques approfondies.

  • Le Kybalion

    Le Kybalion

    Étude sur la philosophie hermétique de l'ancienne Égypte et de l'ancienne Grèce. Les principes hermétiques de la Gnose et de l'Hermétisme

  • Les gnostiques

    Les Gnostiques

    Les Gnostiques ont posé des questions radicales sur les origines de la vie et notre but sur terre.

    Un livre de Jacques Lacarrière.

  • Manual for Gnostic

    Manual For Gnostic

    Un livre en anglais qui comprend doctrines, prières et pratiques à l'attention des gnostiques.


Ces livres sont en vente sur Amazon.fr
En tant que Partenaire Amazon, dramatic.fr réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

  • Gnose et gnostiques

    Gnose et gnostiques des origines à nos jours

    Les gnostiques, Basilides, Valentin, Marcion, prêchent des doctrines étranges se présentant comme une connaissance secrète (gnose) que Jésus-Christ aurait transmise à ses proches.
    Un livre de Roland Hureaux.

  • G comme Gnose

    G comme Gnose

    Le sens premier de Gnose est la Connaissance. De quelle Connaissance s'agit-il ? Une belle réflexion sur la Gnose remontant à l'origine de l'homme.

    Un livre de Henri Gallois.

  • Les enseignements secrets de la gnose

    Les enseignements secrets de la gnose

    Ce livre de Matgioi présente les bases de l'enseignement gnostique pour qui veut mener des études gnostiques approfondies.

  • Le Kybalion

    Le Kybalion

    Étude sur la philosophie hermétique de l'ancienne Égypte et de l'ancienne Grèce. Les principes hermétiques de la Gnose et de l'Hermétisme.

  • Les gnostiques

    Les Gnostiques

    Les Gnostiques ont posé des questions radicales sur les origines de la vie et notre but sur terre.

    Un livre de Jacques Lacarrière.

  • Manual for Gnostic

    Manual for Gnostic

    Un livre en anglais qui comprend doctrines, prières et pratiques à l'attention des gnostiques.


Ces livres sont en vente sur Amazon.fr
En tant que Partenaire Amazon, dramatic.fr réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Retour à la catégorie : Complotisme et sociétés secrètes



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.