La lumière bleue

Sur cette page nous allons aborder le sujet de la lumière bleue qui fait controverse depuis quelques mois dans les milieux scientifiques et sur les réseaux sociaux. Qu'est-ce que la lumière bleue ? Nous allons vous présenter les sept points clés sur la lumière bleue et vous dévoiler toute la vérité à son sujet et ainsi mettre un terme à certaines croyances ou idées reçues.

La lumière visible est beaucoup plus complexe que vous ne le pensez

Lumière bleue
La lumière du soleil est l’une des sources de la vie. C’est elle qui permet la photosynthèse dans le règne végétal et c’est également elle qui permet la production de certaines vitamines indispensables à notre bonne santé (mélanine, vitamine D, vitamine E, etc…). Se promener à l'extérieur à la lumière du soleil nous expose à la lumière. Basculer un interrupteur mural pour allumer la lumière dans votre maison ou votre lieu de travail vous expose également à la lumière. Cette dernière est artificielle. Vous installer devant votre écran d’ordinateur ou utiliser un téléphone portable ou tout autre appareil numérique vous expose à nouveau à d’autres sortes de lumières. Toutes ces choses font que vos yeux sont exposés à une variété de rayons lumineux visibles (et parfois invisibles) qui peuvent avoir une gamme d'effets divers et variés.

La plupart des gens savent que la lumière du soleil contient des rayons lumineux visibles et des rayons ultraviolets invisibles qui permettent de bronzer ou peuvent brûler la peau. Ce qu’on appelle communément un « coup de soleil » n’est en réalité que le résultat d’une exposition de la peau à la lumière ultraviolette. Ça peut aller jusqu’à de graves brûlures et provoquer des cancers de la peau. Mais ce que beaucoup de gens ne savent pas, c'est que la lumière visible émise par le soleil comprend une gamme de rayons lumineux de couleurs différentes qui contiennent différentes quantités d'énergie. Si cette lumière est parfaitement visible, ça ne signifie pas que ces ondes d’énergie ne sont pas sans effet sur notre métabolisme.

 

Qu'est-ce que la lumière bleue ?

La lumière du soleil contient des rayons de lumière rouge, orange, jaune, vert et bleu et de nombreuses nuances de chacune de ces couleurs, en fonction de l'énergie et de la longueur d'onde des rayons pris individuellement (aussi appelé rayonnement électromagnétique). Combiné, ce spectre de rayons de lumière colorés crée ce que nous appelons la « lumière blanche » ou lumière du soleil.

Sans entrer dans la physique compliquée, il existe une relation inverse entre la longueur d'onde des rayons lumineux et la quantité d'énergie qu'ils contiennent. Les rayons lumineux qui ont des longueurs d'onde relativement longues contiennent moins d'énergie, et ceux qui ont de courtes longueurs d'onde ont plus d'énergie.

Les rayons à l'extrémité rouge du spectre de la lumière visible ont des longueurs d'onde plus longues et, par conséquent, moins d'énergie. Les rayons sur la partie bleue du spectre présentent des longueurs d'onde plus courtes et donc plus d'énergie. Ils sont à la limite de l’ultra-violet.

Les rayons électromagnétiques situés juste au-delà de l'extrémité rouge du spectre de la lumière visible sont appelés infrarouges – ils chauffent, mais sont invisibles à nos yeux. Les « lampes chauffantes » que vous voyez parfois dans certains restaurants pour conserver les aliments au chaud émettent des rayons infrarouges, mais ces lampes émettent également une lumière rouge visible pour que les gens sachent qu'ils sont allumés, comme pour les autres types de lampes chauffantes.

À l'autre extrémité du spectre de la lumière visible, les rayons de lumière bleue avec les plus courtes longueurs d'onde (et la plus haute énergie) sont parfois appelés lumière bleue-violette ou violette. C'est pourquoi les rayons électromagnétiques invisibles situés juste au-delà du spectre de la lumière visible sont appelés rayons ultraviolets (UV).

Les dangers et les avantages des UV

Les rayons UV ont une énergie plus élevée que les rayons de la lumière visible, ce qui les rend capables de produire des changements dans la peau en créant ce qu’on appelle le bronzage. Les ampoules des cabines de bronzage émettent une quantité contrôlée de rayonnement UV spécifiquement pour cette raison.

Mais trop d'exposition aux UV provoque un coup de soleil douloureux – et pire encore, peut conduire à un cancer de la peau ou provoquer des maladies auto-immunes. Ces rayons peuvent également endommager les yeux en leur causant des brûlures irréversibles, par exemple la photokératite ou la « cécité des neiges ».

Mais le rayonnement ultraviolet, avec modération, a également de nombreux effets bénéfiques pour le corps humain et il serait dangereux de s’en priver. Les UV aident par exemple le corps à fabriquer des quantités adéquates de vitamine D et permettent la bonne absorption par l’organisme d’éléments tels que le calcium qui participe au renforcement de nos os. C’est pourquoi les personnes âgées qui s’exposent moins au soleil sont souvent sujettes à des fractures (col du fémur notamment).

Généralement, les scientifiques disent que le spectre de la lumière visible comprend un rayonnement électromagnétique avec des longueurs d'onde allant de 380 nanomètres (nm) sur l'extrémité bleue du spectre à environ 700 nm sur l'extrémité rouge. La lumière bleue est généralement définie comme une lumière visible allant de 380 à 500 nm. La lumière bleue est parfois décomposée en lumière bleu-violet (environ 380 à 450 nm) et en lumière bleu-turquoise (environ 450 à 500 nm).

Ainsi, environ un tiers de toute la lumière visible est considéré comme une lumière visible à haute énergie (HEV) ou une « lumière bleue ». Il est donc tout à fait normal d’être confronté à la lumière bleue et nous le sommes depuis l’aube des temps les plus reculés. Il ne faut pas s’imaginer que la lumière bleue est une radiation nucléaire nocive pour les êtres vivants.

Points clés de la lumière bleue

Tout comme le rayonnement ultraviolet, la lumière bleue visible – la partie du spectre de la lumière visible ayant les plus courtes longueurs d'onde et la plus grande énergie – présente à la fois des avantages et des dangers. Voici des choses importantes à savoir sur la lumière bleue :

1. La lumière bleue est partout.

La lumière du soleil est la principale source de lumière bleue, et le fait d'être à l'extérieur pendant la journée est l'endroit où la plupart d'entre nous y sont le plus exposés. Mais il existe également de nombreuses sources intérieures de lumière bleue artificielle, notamment l'éclairage fluorescent et les LED, ainsi que les téléviseurs à écran plat.

Plus particulièrement, les écrans d'ordinateurs, d'ordinateurs portables, de smartphones et d'autres appareils numériques émettent des quantités importantes de lumière bleue. Mais la quantité de lumière HEV émise par ces appareils ne représente qu'une fraction par rapport à celle émise par le soleil.

2. Les rayons lumineux HEV rendent le ciel bleu.

Les rayons lumineux à haute énergie et à courte longueur d'onde situés à l'extrémité bleue du spectre de la lumière visible se dispersent plus facilement que les autres rayons visibles lorsqu'ils frappent des molécules d'air et d'eau dans l'atmosphère. Le plus haut degré de dispersion de ces rayons est ce qui rend un ciel sans nuages de couleur bleu.

3. L'œil n'est pas très bon pour bloquer la lumière bleue.

Les structures antérieures de l'œil humain adulte (la cornée et la cristallin) sont très efficaces pour bloquer les rayons UV avant qu’ils n’atteignent la rétine sensible à la lumière à l'arrière du globe oculaire. En fait, moins de 1% des rayons UV du soleil atteignent la rétine, même si vous ne portez pas de lunettes de soleil.

D'autre part, pratiquement toute la lumière bleue visible traverse la cornée et le cristallin et atteint la rétine.

4. L'exposition à la lumière bleue peut augmenter le risque de dégénérescence maculaire.

Le fait que la lumière bleue pénètre jusqu'à la rétine (la paroi interne à l'arrière de l'œil) est important, car des études en laboratoire ont montré qu'une trop forte exposition à la lumière bleue peut endommager les cellules sensibles à la lumière de la rétine. Cela provoque des changements qui ressemblent à ceux de la dégénérescence maculaire, ce qui peut conduire à une perte de vision permanente et des tâches jaunes.

Bien que davantage de recherches soient nécessaires pour déterminer combien la lumière bleue naturelle et artificielle correspond à « trop de lumière bleue » pour la rétine, de nombreux fournisseurs de soins oculaires craignent que l'exposition à la lumière bleue supplémentaire des écrans d'ordinateur, de smartphones et d’autres appareils numériques augmente le risque de dégénérescence maculaire d'une personne plus tard dans sa vie. Mais le fait est qu’à présent rien n’est encore prouvé et les statistiques ne montrent pas encore une augmentation significative de cas de cataractes ou autres maladies de l’œil.

5. La lumière bleue numérique contribue à la fatigue oculaire.

Parce que la lumière bleue à haute énergie et à courte longueur d'onde se disperse plus facilement que toute autre lumière visible, elle n'est pas aussi facilement focalisée. Lorsque vous regardez des écrans d'ordinateur et d'autres appareils numériques qui émettent des quantités importantes de lumière bleue, ce « bruit » visuel non ciblé réduit le contraste et peut contribuer à la fatigue visuelle des yeux. Cette fois, c’est prouvé scientifiquement.

La recherche a montré que les lentilles qui bloquent la lumière bleue avec des longueurs d'onde inférieures à 450 nm (lumière bleu-violet) augmentent significativement le contraste. Par conséquent, les lunettes d'ordinateur avec des lentilles jaunes peuvent augmenter le confort lorsque vous regardez des appareils numériques pendant de longues périodes.

Mais si vous passez vraiment de longues heures devant un ordinateur en portant des lunettes jaunes, ce sont ensuite ces lunettes qui produiront un effet indésirable et vont altérer votre vision des couleurs, même quand vous ne les portez pas.

6. La protection de la lumière bleue peut être encore plus importante après une chirurgie de la cataracte.

La lentille de l'œil humain adulte bloque près de 100% des rayons UV du soleil. Dans le cadre du processus de vieillissement normal, la lentille naturelle de l'œil bloque également la lumière bleue à courte longueur d'onde – le type de lumière bleue susceptible d'endommager la rétine et de provoquer une dégénérescence maculaire et une perte de vision.

Si vous avez une cataracte et êtes sur le point de subir une opération chirurgicale, demandez à votre chirurgien quel type de lentille intraoculaire sera utilisé pour remplacer votre cristallin naturel et quelle protection à la lumière bleue fournit-elle. Après la chirurgie de la cataracte, vous pourriez bénéficier de lunettes dotées d'un filtre spécial à lumière bleue, surtout si vous passez de longues heures devant un écran d'ordinateur ou si vous utilisez d'autres appareils numériques.

7. Toutes les lumières bleues ne sont pas mauvaises.

Si la lumière bleue est vraiment mauvaise, alors pourquoi ne pas bloquer toute les lumières bleues, tout le temps ?

Ce serait une très mauvaise idée. Il est bien documenté qu'une exposition à la lumière bleue est essentielle pour une bonne santé. La recherche a montré que la lumière visible à haute énergie stimule la vigilance, aide la mémoire et la fonction cognitive et améliore l'humeur. D’ailleurs, après le passage à l’heure d’hiver, nous sommes naturellement moins exposés à la lumière du soleil, et en particulier à la lumière bleue qui représente un tiers de cette lumière, et nous sommes souvent de mauvaise humeur.

La luminothérapie

Ce qu'on appelle la luminothérapie est utilisée pour traiter les troubles affectifs saisonniers (TAS). Il s’agit d’un type de dépression lié aux changements de saisons. Les symptômes débutent habituellement à l'automne et se poursuivant pendant l'hiver. Dans les pays qui ont adopté l’heure d’hiver et l’heure d’été, ces troubles affectifs sont dangereusement augmentés lors du passage à l’heure d’hiver.

Les sources de lumière pour cette thérapie émettent une lumière blanche brillante qui contient une quantité significative de rayons de lumière bleue HEV.

En outre, la lumière bleue est très importante dans la régulation du rythme circadien – l'éveil naturel du corps et le cycle du sommeil. L'exposition à la lumière bleue pendant la journée aide à maintenir un rythme circadien sain, c’est à dire notre « horloge interne ». Mais trop de lumière bleue tard dans la nuit (lire un livre sur une tablette avant de s’endormir ou jouer à des jeux vidéos tard dans la nuit) peut perturber ce cycle, causant potentiellement des nuits blanches et une fatigue pendant la journée. On peut être sujet à des troubles du sommeil, à des paralysies du sommeil ou des phases de rêve lucide ou de faux réveil.

Consultez notre article sur le rêve lucide et le faux réveil

Filtres à lumière bleue et lunettes de protection

Si vous utilisez votre téléphone en permanence – en particulier si vous l'utilisez principalement pour envoyer des SMS, envoyer des e-mails et naviguer sur le Web – un moyen pratique de réduire votre exposition à la lumière bleue consiste à utiliser un filtre de lumière bleue.

Les appareils électroniques numériques émettent une lumière bleue qui peut causer des tensions oculaires et entraîner des problèmes oculaires avec le temps.

Ces filtres sont disponibles pour les smartphones, les tablettes et les écrans d'ordinateur et empêchent des quantités importantes de lumière bleue émises par ces appareils d'atteindre vos yeux sans affecter la visibilité de l'écran. Certains sont fabriqués avec un verre trempé mince qui protège également l'écran de votre appareil contre les rayures.

Les lunettes pour travailler sur ordinateur peuvent également être utiles pour réduire l'exposition à la lumière bleue des ordinateurs et autres appareils numériques. Ces lunettes spéciales sont disponibles sans prescription médicale si vous n'avez pas besoin de correction de la vue ou si vous portez régulièrement des lentilles de contact pour corriger votre vue. Ou elles peuvent être spécialement prescrites pour optimiser votre vision spécifiquement pour la distance à partir de laquelle vous visualisez vos appareils.

Si vous souffrez de presbytie et que vous portez régulièrement des lentilles progressives ou des lunettes à double foyer, les lunettes d'ordinateur munies d'une loupe simple vous offrent l'avantage supplémentaire d'avoir un champ de vision beaucoup plus large. Mais gardez à l'esprit, cependant, que ce type de lunettes d'ordinateur est exclusivement réservé pour voir des objets à distance de bras et ne peut pas être porté pour la conduite ou d'autres besoins de vision à distance.

En outre, un certain nombre de fabricants de lentilles ont introduit des revêtements antireflet anti-éblouissement spéciaux qui bloquent également la lumière bleue provenant à la fois de la lumière naturelle et des appareils numériques. Vous pouvez également envisager des lentilles photochromiques, qui offrent une protection transparente contre les rayons UV et la lumière bleue à l'intérieur et à l'extérieur et qui s'assombrissent automatiquement en réponse aux rayons UV à l'extérieur pour augmenter le confort et réduire l'éblouissement.

Demandez à votre ophtalmologiste ou à votre opticien quel type de correction de la vue et quelles lentilles conviennent le mieux à vos besoins pour visionner votre ordinateur et vos autres appareils numériques et protéger vos yeux de la lumière bleue.


Conclusion :

Ce n’est pas la lumière bleue qui est dangereuse pour la santé. La lumière bleue est nécessaire à la vie.

Ce qui est dangereux est de rester tard le soir devant un écran d’ordinateur. C’est notamment le cas des gamers. On peut ensuite avoir le sommeil perturbé, connaître des troubles affectifs, des dépressions, une perte de la vigilance et de la mémoire, ainsi que d’une détérioration de la fonction cognitive.

Mais pour ce qui est des gamers, ce n’est pas uniquement la lumière bleue qui produit ces effets mais également l’excitation du jeu, la concentration accrue à une heure avancée, l’adrénaline, etc. Aucune paire de lunettes ni aucun filtre ne résoudra ces problèmes d’addiction aux jeux et à la dépendance aux smartphones.

Les écrans d’appareils électroniques et les appareils eux-mêmes émettent bien d’autres ondes qui sont sans doute bien plus dangereuses que la lumière bleue (rayons X, ondes radio, wifi, etc…). Mais le plus dangereux pour la santé de l’être humain est sans doute le passage à l’heure d’hiver le dernier dimanche d’octobre.

Source :

D’après un article en anglais du Dr Gary Heiting qui compte plus de 25 ans d'expérience en tant que fournisseur de soins ophtalmologiques, éducateur en santé et consultant auprès de l'industrie des lunettes. Ses intérêts particuliers se portent sur les lentilles de contact, la nutrition et les soins de la vue préventifs.

Lire la suite ...   


Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 24 Octobre 2018. Il est à jour.