Les manipulations génétiques

En 2003, la scientifique chinoise Wishan Cheng de l'université médicale de Shangai a réussi à fusionner avec succès des cellules humaines avec des œufs de lapin. Les embryons ont été les premiers hybrides humains et animaux créés par génie génétique.

Elle a pris des ovocytes de lapin et en a retiré tout le noyau, ainsi que toutes les instructions qui leur disent de se développer pour devenir un embryon de lapin. Elle le remplaça par un jeu d'instructions similaire mais provenant d'une cellule humaine. Donc, l’embryon était essentiellement humain avec de petits éléments de lapin.

Pourquoi les chercheurs voudraient-ils combiner l'ADN de lapin et l'ADN humain ? La première raison est à des fins de recherche médicale et peut-être pour faire avancer la recherche sur la transplantation d'organe. La deuxième raison est de créer un être humain amélioré de leur propres mains. C'est pour donner à l'homme des qualités qu'il ne possède pas naturellement, bien que ce soit difficile d’imaginer ce que ce serait.

Le but recherché est l'industrie de l'élevage d'organes

Un an plus tard, en 2004, des chercheurs de la clinique Mayo du Minnesota ont créé des porcs avec du sang humain coulant dans leurs veines. Le cochon est l’un des animaux les plus proches de nous. Et l'une des idées suivies par ces personnes est de se servir de ces cochons afin de « cultiver » des cœurs pour les personnes ayant besoin d'une transplantations cardiaques. On pourra alors leur greffer le cœur du cochon, et avec quelques médicaments pour éviter le rejet d'organes, elles pourrons mener une vie bien remplie et viable.

En ce moment, la technologie médicale est capable de créer des situations étranges, des bizarreries génétiques qui ne devraient pas vraiment se produire et qui ne se produiraient pas à moins qu'on ne commence à apporter des modifications génétiques. Ceci est une preuve de manipulation du matériel génétiquement disponible. Nous créons des monstres hybrides en ce moment même.

Les expérimentations génétiques du passé

Si la science moderne pourrait aujourd'hui créer un être hybride, un être mixte, cela corroborerait en substance la théorie des anciens extraterrestres, car nous disons simplement que ce que l'on découvre aujourd'hui est une redécouverte de ce qui s'était déjà passé il y a des milliers d'années : des expérimentations génétiques.

Mais existe-t-il des preuves concrètes d'une recombinaison de l'ADN dans le passé ancien ? En 1849, dans l'actuel Irak, l'archéologue britannique Austen Henry Layard découvrit de nombreuses tablettes d'argile sumériennes portant des inscriptions en écriture cunéiforme datant de 4000 ans avant J.-C. Sur la base d'interprétations de ces tablettes, des partisans de la théorie des anciens astronautes pensent qu'une race avancée d'êtres intelligents est arrivée sur Terre il y a 450 000 ans, à l'ère des Néandertaliens, et grâce au génie génétique, ils ont créé l'Homo Sapiens – ce que l'on appelle communément l'homme moderne.

Les Sumériens parlent d'une civilisation qui est venue ici de là-haut, d'une autre planète appelée Nibiru. Et ils ont appelé ces créatures les Anunnaki. C'était un peuple très avancé venu chercher de l'or. Et pour ce faire, ils ont du modifier génétiquement les espèces qui se trouvaient sur la planète à l'époque. Selon les textes sumériens, ils ont créé l'homme.

Les extraterrestres auraient pu créer génétiquement des monstres hybrides

Il n’est pas impossible que nous existions à la suite d’expériences de manipulation de gènes. Il y a tellement d'étoiles et de galaxies dans l'espace qu'il est impossible pour un scientifique de dire qu'il n'y a pas d'espèces exotiques qui auraient pu visiter la Terre à un moment ou à un autre. Il est donc tout à fait possible que quelqu'un ou quelque chose ait pu manipuler ces organismes.

Cela signifie donc que si des extraterrestres avaient altéré notre propre ADN, ils auraient également pu altérer l'ADN d'un animal. Ils auraient pu utiliser toutes sortes d’ADN provenant de tous les animaux de la planète Terre.

La création d'un monstre chimérique est certainement une chose possible dans 20 ou 30 ans. Nous avons maintenant la technologie pour créer ce genre de chimères, quelque chose qui pourrait être perçu comme un monstre, mais ce que nous n’avons pas encore à l’heure actuelle, c’est la technologie pour mener une telle créature à terme. Mais ce n'est qu'une question de temps.

Retour à la catégorie : Mystérieux



Cet article a été récemment mis à jour pour la dernière fois le 14 Mars 2019. Il est très récent et nécessite peut-être quelques améliorations.