Un été meurtrier mais masqué

Déplacement rapide : 7 juillet - 14 juillet - 20 juillet - 30 juillet - 8 août - - - -

L'information judiciaire

1er juillet :

Le bilan repart à la hausse aux États-Unis, Trump en colère contre la Chine

Les États-Unis ont enregistré plus de 1 000 décès en 24 heures, mardi. En voyant le lourd bilan de la pandémie de Covid-19 dans son pays et dans le monde, Donald Trump s’est dit « de plus en plus en colère » contre la Chine.

La Chine répond aux États-Unis et impose des mesures de rétorsion à quatre médias américains

La Chine a annoncé, le mercredi 1er juillet 2020, qu’elle allait imposer des représailles contre quatre médias américains présents dans le pays asiatique, après des mesures similaires prises par les États-Unis contre des organes de presse chinois.

Gestion des stocks de masques : Marisol Touraine et Roselyne Bachelot entendues à l’Assemblée

Après Agnès Buzyn, mardi, les deux anciennes ministres de la Santé seront auditionnées le mercredi 1er juillet par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, sur la gestion des stocks de masques en France.

Les États-Unis ont acheté l’intégralité des stocks de Remdesivir (500.000 doses), produit par Gildead. Le temps d’en produire de nouvelles quantités, il y aurait 3 mois de pénurie pour les autres pays, notamment en Europe.

Remdesivir

Municipales : l’étiquette LREM, un effet repoussoir…

L’investiture du mouvement de la majorité présidentielle n’a pas aidé ses candidats. Presque tous les députés et ministres qui se présentaient aux couleurs LREM ont été battus.

L’Union européenne rouvre ses frontières : qui peut y entrer ? Qui ne peut pas ?

À partir du mercredi 1er juillet, l’Union européenne autorise les voyageurs d’une quinzaine de pays, hors de l’espace Schengen. Une liste appelée à être révisée toutes les deux semaines en fonction de l’évolution mondiale de la pandémie de coronavirus.

L’Espagne et le Portugal rouvrent leur frontière terrestre, fermée à cause du coronavirus

La frontière entre l’Espagne et le Portugal a rouvert, mercredi 1er juillet. Elle était fermée depuis le 16 mars, pandémie de coronavirus oblige. Mais les deux pays luttent contre des foyers d'infection.

« Nous ne sommes pas contraints de porter un masque » : les maisons closes rouvrent à Amsterdam

À partir de ce mercredi, tous les « métiers de contact » sont de nouveau permis aux Pays-Bas. Une autorisation qui concerne notamment les travailleurs et travailleuses du sexe, interdits de poursuivre leur activité pendant la crise du coronavirus.

« La Mayenne est le département où le virus circule le plus »

Depuis vendredi 26 juin 2020, le nombre de dépistés positifs au coronavirus en Mayenne a « flambé », selon les chiffres de l’Agence régionale de santé et les informations de Luc Duquesnel, médecin généraliste à Mayenne et coordinateur de l’association départementale pour l’organisation de la permanence des soins (ADOPS 53). Environ 80 en quelques jours.

En Inde, 111 personnes contaminées après avoir assisté à un mariage puis à des funérailles

Une centaine de personnes ont été contaminées par le Covid-19 en Inde, après avoir assisté au mariage d’un jeune homme, puis à ses funérailles, quelques jours plus tard. Il présentait des symptômes semblables à ceux du coronavirus.

10 semaines de stocks de masques demandées aux entreprises en cas de deuxième vague de coronavirus

La secrétaire d’État à l’Économie Agnès Pannier-Runacher a expliqué mercredi 1er juillet avoir signé « une note », qui doit également être paraphée prochainement par la ministre du Travail Muriel Pénicaud et le ministre de la Santé Olivier Véran, pour demander aux entreprises de prévoir 10 semaines de stocks de masques en cas de résurgence de l’épidémie de coronavirus.

L’AP-HP accuse Raoult de « faux témoignage »

Martin Hirsh, le directeur de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), a écrit au président de l’Assemblée nationale à propos des déclarations de Didier Raoult lors de son passage devant la commission d’enquête. Le médecin alerte le parlementaire sur un « faux témoignage » portant sur deux analyses du professeur marseillais : sur les soins reçus par un patient chinois admis au Centre Georges Pompidou et sur les taux de mortalité des patients admis en réanimation.

2 juillet :

Des scientifiques de l'Université de Calgary au Canada disent que le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) peut avoir circulé parmi les humains depuis au moins 2013, mais pas la même variante qui est responsable de la pandémie de COVID-19.

Un laboratoire a analysé les eaux usées humaines situées à Florianopolis (Santa Catalina, Brésil) de fin octobre jusqu'au verrouillage du Brésil début mars. Ils ont détecté le SARS-CoV-2 dans deux échantillons collectés indépendamment le 27 novembre 2019. Les échantillonnages ultérieurs ont été positifs jusqu'au 4 mars 2020 (coïncidant avec le premier cas de COVID-19 signalé à Santa Catalina), avec une augmentation de l'ARN du SARS-CoV-2. Ces résultats montrent que le SRAS-CoV-2 circule au Brésil depuis fin novembre 2019, beaucoup plus tôt que le premier cas signalé dans les Amériques (21 janvier 2020 au États-Unis).

Sorti de déconfinement pour aller à la plage, un ministre néo-zélandais démissionne

Le ministre néo-zélandais de la Santé, David Clark, profondément impopulaire, pour avoir rompu le confinement pour aller à la plage en famille et avoir critiqué un des fonctionnaires les plus appréciés du pays, a donné sa démission.

Les tests d'anticorps COVID-19 qui donnent un résultat sur place en quelques minutes ne sont pas suffisamment fiables et ils devraient cesser d'être utilisés immédiatement, selon de nouvelles recherches menées par des Canadiens.

Le Mexique est passé devant l'Espagne
Le Mexique dépasse le nombre total de morts en Espagne avec 741 nouveaux décès, portant le nombre total de morts à 28 510.

Marisol Touraine et Roselyne Bachelot se refusent à « donner des leçons »

Les deux ex-ministres de la Santé Marisol Touraine et Roselyne Bachelot se sont refusées mercredi 1er juillet, devant l’Assemblée nationale, à « donner des leçons » à leurs successeurs sur la gestion de la crise du coronavirus, tout en soulignant leurs divergences d’appréciation sur plusieurs points.

Les propos de Roselyne Bachelot à l’Assemblée ont choqué les médecins libéraux

Auditionnée à l’Assemblée nationale, Roselyne Bachelot a critiqué de manière virulente les médecins libéraux leur gestion des masques : « Mais enfin, on attend que le préfet ou le directeur de l’ARS viennent avec une petite charrette porter des masques ?  » s’est-elle interrogée. Des propos qui font largement réagir les médecins français.

Un homme de 62 ans a vu sa santé rapidement détériorée avec des symptômes du Covid-19 et a été placé sous ventilation dans un hôpital en France s'est retrouvé avec une érection qui a duré quatre heures.

Les médecins ont dû utiliser des aiguilles pour éliminer les caillots sanguins et soulager l'état de l'homme.

L'homme était en soins intensifs au Centre Hospitaliser de Versailles au Chesnay depuis deux semaines avec fièvre, toux sèche et difficultés respiratoires.

Bien que le coronavirus soit connu pour provoquer des caillots sanguins chez un tiers des patients du Covid-19, il s'agit du premier cas dans lequel les caillots se sont développés dans le pénis d'un patient.

L'homme, qui n'a pas souhaité révéler son nom, était en soins intensifs au Centre Hospitaliser de Versailles au Chesnay depuis deux semaines, éprouvant initialement les symptômes typiques d'une fièvre, d'une toux sèche et de difficultés respiratoires.

Le Parlement donne son feu vert à la sortie « organisée » de l’état d’urgence sanitaire

L’Assemblée nationale a validé par un ultime vote, le jeudi 2 juillet au soir, le projet de loi organisant la sortie de l’état d’urgence sanitaire le 11 juillet, avec de possibles restrictions jusqu’à l’automne. Les oppositions de droite et de gauche dénoncent un prolongement en « trompe-l’œil » de ce régime d’exception.

« 90 % des élèves privés de classe dans le monde »

La pandémie de Covid-19 a imposé un confinement et donc une déscolarisation massive dans le monde entier. Beaucoup d’enfants ont été victimes d’effets néfastes, comme la disparition de l’unique repas du jour à la cantine ou l’obligation paradoxale de travailler. Voire exposées à des violences physiques dans le cadre familial pour les filles.

La Chine n'a jamais signalé l'existence de coronavirus à l'Organisation mondiale de la santé

L'OMS revient en arrière sur l'affirmation originale selon laquelle la Chine s'est auto-déclarée, admet que cela ne s'est jamais produit.

Le bureau de pays en Chine de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est informé par le siège de l’OMS à Genève que des cas de « nouvelle forme de pneumonie » avaient été signalés à Wuhan. Les responsables de l'organisation l'avaient découvert grâce à des informations publiées sur un site Web américain. Des médecins travaillant à Wuhan avaient en effet publié des posts sur le forum d'un site Web américain (ProMED). L'OMS reconnait aujourd'hui que ce n'est pas la Chine qui l'a informé de l'apparition du virus, contrairement à ce qui avait été annoncé jusqu'à présent. Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, avait pourtant soutenu pendant des mois que la Chine avait informé son organisation sur la maladie émergente.

Cette information avec notamment la mise à jour en catimini de la chronologie sur la page de l'OMS fait l'effet d'une bombe et relance la théorie du complot et la nécessité de faire une enquête en Chine pour savoir ce qui s'est réellement passé.

Des badges pour récompenser les enseignants, l’initiative provoque un tollé

Trois académies, Poitiers, Montpellier et Nice ont lancé des badges virtuels afin de récompenser les enseignants de leur investissement pendant la crise sanitaire et le confinement. Semblable à celle des médailles pour les soignants, l’initiative a provoqué la colère de nombreux professeurs qui dénoncent une infantilisation. Certains d’entre eux réclament une hausse de salaire plutôt que des badges.

« La rentrée sera très dure, il faut nous y préparer », annonce macron

Le Président de la République veut engager la France sur « un nouveau chemin  ». Un nouveau gouvernement aura la charge de conduire le pays sur la voie dessinée par macron. Il a présenté son projet et ses priorités à dix journalistes de la presse quotidienne régionale réunis à l’Élysée.

L’épidémie de coronavirus ne donne toujours pas de signaux de reprise en métropole

Le nombre de « clusters » signalés reste stable sur les quatre dernières semaines et le taux de tests positifs au Covid-19 est en légère diminution en métropole, d’après le dernier bilan hebdomadaire de Santé publique France, publié jeudi 2 juillet. A contrario, le virus circule activement en Guyane et à Mayotte.

3 juillet :

Édouard Philippe et son gouvernement ont démissionné, annonce l’Élysée

Un communiqué de presse vient de tomber. Il annonce la démission du Premier ministre et de son gouvernement le vendredi 3 juillet 2020. Ce remaniement était attendu depuis plusieurs jours.

Jean Castex, ex-« Monsieur Déconfinement », succède à Édouard Philippe au poste de Premier ministre. Macron aurait pu envoyer un signal fort en choisissant un Premier ministre de rupture. En désignant Jean Castex, un ultra-droite proche d’Édouard Philippe et de Nicolas Sarkozy, il s’inscrit au contraire dans la continuité. Et confirme qu’il entend mener une politique fascisante qui regarde plus à droite qu’à gauche pour la fin de son quinquennat.

Le bilan d'Édouard Philippe est quant à lui bien sombre :
- les 80 km/h
- les gilets jaunes
- la réforme des retraites
- la défaillance de l'état dans la crise du coronavirus

La France compte 166.960 dépistés positifs dont 29.893 ayant conduit au décès.

Une enquête judiciaire sera ouverte contre Édouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran

François Molins a annoncé le vendredi 3 juillet l’ouverture d’une enquête judiciaire sur la gestion de la crise du coronavirus contre trois anciens ministres.

Boris Johnson appelle à la prudence avant la réouverture des pubs

À la veille de la réouverture des pubs et restaurants en Angleterre, fermés depuis plus de trois mois, Boris Johnson appelle à la prudence. Ce déconfinement est un tournant délicat pour le gouvernement.

La Corée du Nord se félicite de son « brillant succès »

Le leader nord-coréen s’est félicité du « brillant succès » obtenu selon lui par son pays dans sa lutte contre le Covid-19. Pyongyang n’a fait état d’aucun cas de la maladie Covid-19, une version dont doutent les experts alors même que le virus apparu en Chine voisine s’est propagé à tous les continents.

Le coronavirus actuel est plus infectieux que la version originale, selon une étude

Une étude indique que la variante du SARS-CoV-2 qui domine aujourd’hui dans le monde infecte plus facilement les cellules que celle qui est apparue à l’origine en Chine. Une minuscule mutation génétique de la variante du coronavirus 2 du SRAS circulant à travers l'Europe et les États-Unis a considérablement accru la capacité du virus à infecter les cellules. Des expériences de laboratoire réalisées au Scripps Research Institute (Jupiter, FL, USA) ont montré que les virus avec la mutation étaient beaucoup plus infectieux que ceux sans la mutation dans le système de culture cellulaire utilisé par les chercheurs. La variante SARS-CoV-2 qui a circulé lors des premières flambées régionales n'avait pas la mutation D614G qui domine maintenant dans une grande partie du monde, ce qui la rend environ 10 fois plus infectieuse que la souche initialement identifiée en Asie.

Coronavirus en Guyane : pas d’hôpital militaire de campagne mais des renforts sanitaires, selon Véran

Interrogé le vendredi 3 juillet par la chaîne Guyane la 1ère, le ministre de la Santé a annoncé que l’hôpital militaire de campagne déployé à Mulhouse et à Mayotte ne serait pas mobilisé en Guyane pour des raisons « de temps ». Olivier Véran préfère mettre l’accent sur les renforts sanitaires à venir, notamment avec l’envoi du service de santé des armées.

Les sauveteurs en mer privés de bouche-à-bouche

Les sauveteurs de la CRS et de la SNSM ont repris du service sur les plages de Saint-Malo le jeudi 2 juillet. Mais leur prise de fonction estivale est désormais soumise à de nombreuses restrictions sanitaires, dont la suppression du bouche-à-bouche.

Plus de 300 000 personnes vivant dans le nord-ouest de Melbourne ont été enfermées hier pendant un mois alors que les autorités sanitaires se battaient pour contenir une nouvelle flambée qui a infecté des centaines de personnes. L'origine est liée au comportement de certains membres des équipes d'agents de sécurité privés chargés de veiller à ce que les voyageurs internationaux arrivant restent en quarantaine dans leurs chambres dans des hôtels isolés pendant deux semaines. Le personnel de sécurité qui était censé garder les personnes mises en quarantaine aurait eu des relations sexuelles avec elles, alimentant une résurgence dangereuse dans la deuxième plus grande ville d'Australie.

Comment Didier Raoult répond aux accusations de « faux témoignage » ?

Martin Hirsch, le directeur de l’AP-HP, a accusé le professeur Didier Raoult de « faux témoignage » après son audition par les députés de la commission d’enquête sur la gestion de l’épidémie de coronavirus. L’infectiologue a répondu à ces accusations sur Twitter.

Résultats étude trithérapie Zinc - HCQ - AZI

Objectif : Décrire les résultats des patients atteints de coronavirus 2019 (COVID-19) en ambulatoire après un traitement précoce avec du zinc, de l'hydroxychloroquine à faible dose et de l'azithromycine (la trithérapie) en fonction de la stratification du risque.

Cette première étude rétrospective de séries de cas avec des patients externes COVID-19 en milieu de soins primaires a montré que le traitement stratifié par risque pratiqué tôt après le début des symptômes cliniques, avec la trithérapie zinc, HCQ à faible dose et azithromycine était associé à beaucoup moins d'hospitalisations et moins de décès toutes causes confondues par rapport aux patients non traités (données de référence publiques) de la même communauté.

4 des 141 patients traités (2,8%) ont été hospitalisés, ce qui était significativement moins que 58 des 377 patients non traités (15,4%). Par conséquent, les chances d'hospitalisation des patients traités étaient de 84% inférieures à celles du groupe non traité. Un patient (0,7%) est décédé dans le groupe de traitement contre 13 patients (3,5%) dans le groupe non traité. Il n'y a eu aucun effet secondaire cardiaque. Conclusions : Le traitement basé sur la stratification des risques des patients externes COVID-19 le plus tôt possible après le début des symptômes avec la trithérapie utilisée, y compris la combinaison de zinc avec de l'hydroxychloroquine à faible dose, a été associé à beaucoup moins d'hospitalisations et 5 fois moins de décès toutes causes confondues.

4 juillet :

La Catalogne reconfine 200 000 personnes

Le président de la Catalogne a annoncé le samedi 4 juillet le reconfinement de 200 000 personnes dans cette région du nord de l’Espagne à cause d’un nombre important de contaminations du coronavirus.

Il y a un max de tests en ce moment car les réactifs des tests arrivent à date de péremption. On teste tout et n'importe quoi pour ne pas avoir à les jeter. On va bientôt tester les animaux de compagnie. C'est d'un ridicule.

5 juillet :

Deux études rétrospectives américaines concluent que l’hydroxychloroquine est efficace contre le coronavirus et permet de réduire la mortalité des patients. L’une porte sur 6.493 patients, l’autre sur 2.541 patients d’un même hôpital de Détroit. Cette dernière étude a montré que « L’hydroxychloroquine seule a permis de réduire le rapport de risque de 66% et l’hydroxychloroquine + azithromycine de 71% par rapport à aucun des deux traitements (p <0,001)  ».

Une vingtaine de patients malades arrivés d’Algérie en avion sont soignés dans des hôpitaux parisiens. Un article de Libération explique : « Depuis le 29 juin, dans plusieurs grands établissements parisiens, Pitié-Salpêtrière, Tenon, Saint-Antoine, Bichat, mais aussi à Lyon, Marseille, Grenoble et Reims, une vingtaine de malades atteints du Covid-19 ont été hospitalisés. Avec un point commun : ils revenaient tous récemment d’Algérie. Si l’on en juge par leur état au moment de leur prise en charge, ils étaient déjà malades quand ils ont pris leur vol de rapatriement : au moins trois sont en réanimation et un est décédé, précise un médecin parisien, atterré par l’apathie des autorités. Vu l’importance des flux de populations entre la France et l’Algérie durant l’été, il est urgent de prendre des dispositions pour éviter que le virus ne recommence à circuler à bas bruit.  ».<.span>

Fuite dans la presse d’un rapport interne de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers, qui dénonce la gestion de crise calamiteuse de macron et du gouvernement et liste les manquements. Selon le vice-président de la fédération, le colonel Deregnaucourt interrogé par Le Monde, « Les préfets ont très longtemps été aveugles, aucune descente d’informations n’était faite par les délégués territoriaux des ARS (…) La gestion de crise, c’est un métier, on ne la laisse pas aux directeurs administratifs et financiers  », a-t-il estimé, assurant que, dans de nombreux départements, « on a vraiment fait attention à ne pas utiliser les pompiers  ». Les ARS qui ont eu une « gestion comptable et financière du système de santé  » et ont oublié les Ehpad. Quant aux transferts avec tambours et trompettes des malades de l’Est en TGV, c’étaient de « pures opérations de communication  » d’autant qu’il y avait de la place dans les cliniques privées.

Entre mars et début juillet, l’Etat a versé 2 milliards aux médias.

Les hôpitaux de Guyane déclenchent leurs plans blancs face à l’épidémie qui s’accélère

Les trois hôpitaux de Guyane ont déclenché samedi 4 juillet leur plan blanc pour faire face à l’épidémie de coronavirus qui s’accélère, tandis que le gouvernement a annoncé la venue d’un « directeur de crise ».

En Guyane, l’anxiété des plus démunis face au Covid-19

Le pic épidémique est attendu mi-juillet. Dans les bidonvilles de Cayenne, Médecins du monde accompagne les plus éloignés des services de soin.

La Contribution au remboursement de la dette sociale prolongée de dix-huit ans ?

Les députés ont déjà décidé de maintenir jusqu’en 2033 la Contribution au remboursement de la dette sociale. Elle pourrait servir ensuite à rembourser la dette Covid-19 de l’État jusqu’en 2042.

La progression du virus s’accélère dans le monde

La pandémie de Covid-19 a été maîtrisée en Europe. Pour de bon ? Les cas flambent en Amérique et en Inde. Les spécialistes vont scruter avec intérêt l’entrée dans l’hiver de l’hémisphère sud.

Australie :
« Malheureusement, plus de 10 000 personnes ont refusé de se faire tester  », a déclaré la ministre de la Santé, Jenny Mikakos.
Les responsables analysaient toujours les raisons avancées pour refuser le test, mais Mikakos a déclaré : « Le rapport que j'ai reçu est que certaines personnes croient que le coronavirus est une conspiration, ou que cela n'aura pas d'impact sur eux.  »

6 juillet :

La situation sanitaire est stable en France (officiellement 29.920 décès attribués au coronavirus dont 10.497 dans les maisons de retraite et Ehpad). Le nombre de personnes en réanimation continue de baisser, de même que les hospitalisations (7.850 personnes toujours hospitalisées dont 10 cas graves). Il y a 127 « clusters » identifiés : « Sur le reste du territoire national, « la situation épidémiologique est stable », indique la DGS, qui reste toutefois attentive « à l’apparition de potentiels ‘clusters’, dus notamment aux rassemblements familiaux ou festifs en cette période estivale ». 324 foyers de cas groupés ont été identifiés depuis le 9 mai, dont 3 nouveaux. 197 sont désormais « clôturés » tandis que 127 sont toujours actifs » .

La direction corona de la Suède reçoit les éloges de l'OMS, qui estime que le développement suédois d'aujourd'hui est encourageant. « La Suède a fait quelque chose de très important dont les autres pays devraient s'inspirer », a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, à SvD.

Après trois mois et demi de fermeture, le musée du Louvre rouvre ses portes

Le Louvre rouvre ses portes le lundi 6 juillet. Le musée avait été fermé pendant trois mois et demi, en raison de la pandémie de coronavirus.

Le retour de la seconde vague

La fameuse « seconde vague » pourrait arriver dans l’été en raison du « laxisme » ambiant, selon le chef du service des maladies infectieuses de la Pitié-Salpêtrière.

Le Conseil d’État maintient l’interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes

Les rassemblements de plus de 5 000 personnes restent interdits, a rappelé le Conseil d’État le lundi 6 juillet.

Le juge des référés du Conseil d’Etat suspend l’interdiction « sanitaire » des manifs de moins de 5.000 personnes, jugée « excessive ». Il souligne aussi que « le décret ne prévoit pas de délai pour que le préfet rende une décision, ce qui peut empêcher les organisateurs de saisir le juge en temps utile ». Il est donc possible de manifester à moins de 5.000 sans avoir à demander une autorisation au préfet.

Dupond-Moretti à la Justice : « Une déclaration de guerre » pour le principal syndicat de magistrats

À peine nommé ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti déchaîne déjà les passions. Pour le syndicat majoritaire chez les magistrats, cette nomination a en effet des accents de « déclaration de guerre ».

Gérald Darmanin à l’Intérieur : la plainte pour viol « pas un obstacle » selon l’entourage de macron

La plainte pour viol visant le nouveau ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin semble évoluer « dans le bon sens » et cette plainte « n’a pas fait obstacle » à la promotion d’un ministre qui « aspirait à plus », a indiqué l’entourage du président.

Le virus se transmettrait par « micro-goutelettes », donc dans l’air. On le sait depuis des mois, mais les médias reviennent sur le sujet. Dans une lettre ouverte à l’Organisation mondiale de la santé, à paraître prochainement, et dont le New York Times se faisait l’écho samedi 4 juillet, 239 scientifiques appellent l’OMS à revoir ses directives contre la propagation du virus responsable de la pandémie de Covid-19.

La France s’est assurée de la disponibilité de doses suffisantes de remdesivir, dit l’ANSM

Le remdesivir est le premier médicament à avoir montré une efficacité, relative, pour traiter le Covid-19. Les États-Unis ont acheté la quasi-totalité de la production pour les prochains mois, mais « la France s’est assurée de la disponibilité de doses suffisantes  » de l’antiviral. L’Agence du médicament l’assure.

Le traitement au Remdesivir sera facturé jusqu’à 3 100 $ aux États-Unis

Ce tarif, annoncé le 29 juin par son fabricant le laboratoire Gilead, s’appliquera aux patients couverts par une assurance privée. Dans les autres pays développés comme la France, une semaine de traitement coûtera 2 340 dollars. Des montants élevés qui suscitent des critiques.

Déceptions en série dans les essais cliniques pour trouver un médicament contre le Covid-19

Bien que des dizaines de traitements contre le Covid-19 soient actuellement évalués à travers le monde, nombreux sont ceux à rejoindre à terme la liste des essais cliniques abandonnés. Et pour cause, certains traitements, jugés inefficaces, seraient également dangereux pour la santé.

Le coronavirus a très rapidement muté entre la Chine et l’Europe, où la souche répandue à 90% est plus contagieuse mais pas plus mortelle. « Des chercheurs du Los Alamos National Laboratory (Nouveau-Mexique, Etats-Unis), en association avec une équipe britannique de l’université de Sheffield, ont détecté l’existence dans un nombre croissant de souches de coronavirus SARS-CoV-2 d’un changement d’un acide aminé au sein de la protéine spike (spicule) présente à la surface de l’enveloppe du SARS-CoV-2.  », précise un article de blog du Monde. Cette protéine a un rôle important dans l’infection virale. Les raisons de cette mutation sont inconnues, et le virus porteur d’une mutation appelée D614G, est présent dans 95% des cas. En fait, « à Wuhan, les trois variants ont circulé mais c’est le variant porteur de la mutation D614G qui s’est diffusé avec le plus de succès hors de Chine par la suite, en particulier en Europe et dans les Amériques  », précise Étienne Simon-Lorière. Les mutations sur le SARS-Cov-2 sont d’autant plus faciles que le virus comporte environ 30.000 bases, « ce qui en fait le plus long des génomes des virus à ARN connus  ». Cette mutation n’aurait toutefois pas d’impact sur l’efficacité d’un futur « vaccin ».

Les coronavirus saisonniers ne protègent pas les enfants du Covid-19, selon une étude

Une étude réalisée en France auprès 775 enfants montre que les coronavirus saisonniers ne protègent pas les enfants ni du Covid-19, ni des formes graves liées au Covid-19 apparentées à la maladie de Kawasaki.

Les USA sont devenus le plus grand hôpital psychiatrique du monde

A Boston, les résultats d'une enquête nationale évaluant les effets de la pandémie de COVID-19 sur le bien-être émotionnel des adultes américains montrent que 90% des personnes interrogées ont déclaré éprouver une détresse émotionnelle liée à la pandémie.

Selon les résultats de travaux menés par des virologues de l’université de Barcelone, le coronavirus circulait dans la ville depuis mars 2019. Des traces ont été retrouvées dans les eaux usées de la ville datant de cette période. Les chinois demandent à enquêter sur une possible origine du virus en Espagne.

La France est sur « un nouveau chemin »

Le 2 juillet le Président de la République annonçait qu'il voulait engager la France sur « un nouveau chemin ». Un nouveau gouvernement allait avoir la charge de conduire le pays sur la voie qu'il avait lui-même imaginée pour nous dans ses délires. Mais certains dirons plus tard que le gouvernement est comme un bouchon en liège dans un torrent. Voici comment commence la route :

7 juillet :
L'information judiciaire

Ouverture d’une information judiciaire par la cour de cassation contre Philippe, Buzyn et Véran pour leur gestion catastrophique de la crise sanitaire, plus précisément pour « abstention de combattre un sinistre ». Seulement neuf plaintes sur 90 contre les membres du gouvernement ont été jugées recevables.

Selon l’OMS, on n’a toujours pas atteint le « pic » de la « pandémie », qui serait en train d’accélérer au niveau mondial. L’OMS se fonde sur le nombre de dépistés positifs, pas sur la gravité des symptômes, dans un contexte où les pays testent massivement (excepté en France). 535.000 décès dans le monde sont attribués au coronavirus. Par ailleurs, « L’OMS a annoncé qu’elle enverrait ce weekend une équipe d’experts en Chine pour identifier avec leurs homologues chinois la source zoonotique de la maladie. Les experts définiront la portée et les termes de référence d’une mission internationale dirigée par l’OMS  ».

L’OMS suit de près les cas de peste bubonique en Chine

Plusieurs cas de peste bubonique ont été recensés ces derniers jours en Chine. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a souligné que la situation ne présentait pas une menace élevée.

Nouveau gouvernement, avec Jean Castex comme 1er ministre. Il était chargé du « déconfinement » et a vite prévenu que désormais, le « reconfinement » lié à la fameuse « deuxième vague » sera « ciblé » localement. Et décidé sans vote du Parlement, de manière purement administrative. Castex, sarkozyste fervent, a largement contribué à la destruction de l’hôpital public et par exemple défendu de 2005 à 2007 la « restructuration » et la tarification à l’acte qui est en train de tuer le service public hospitalier.

Macron félicite les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok

Le Président de la République a posté pour la première fois une vidéo sur le réseau social TikTok, mardi 7 juillet 2020. Il a profité de la publication des résultats du bac pour féliciter les nouveaux bacheliers via le réseau social très populaire chez les jeunes.

Selon un prix Nobel, refuser de porter un masque équivaut à conduire en état d’ébriété

Alors que deux nouveaux rapports soulignent l’importance du port du masque pour contribuer à réduire considérablement la propagation de virus comme celui du Covid-19, Venki Ramakrishnan, prix Nobel de chimie, a établi un parallèle entre ceux refusant de porter un masque de protection et ceux conduisant en état d'ébriété.

Le coronavirus transmissible par l’air ? L’OMS reconnaît que des « preuves émergent »

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a reconnu mardi 7 juillet que des « preuves émergeaient » sur la transmission par l’air du Covid-19, après qu’un groupe de 239 scientifiques internationaux a sonné l’alarme sur ce mode de contagion.

En Mayenne, 139 nouveaux dépistés positifs en une semaine

Le mardi 7 juillet, la Mayenne compte 245 dépistés positifs au Covid-19 selon l’Agence régionale de santé. 139 nouveaux dépistés ont été recensés en une semaine. Dans le département, quatre points de potentielles contaminations sont à déplorer.

Hydroxychloroquine : pas d’effet préventif, selon une étude

Une large étude sur les patients traités avec le médicament pour une autre maladie n’a pas révélé d’effet protecteur face au Covid-19.

L’Académie de médecine recommande de surveiller les eaux usées

Alors qu’un peu partout dans le monde, des traces du SARS-CoV-2 ont été trouvées dans les eaux usées, l’Académie de médecine a recommandé mardi 7 juillet, la surveillance systématique de ce virus et d’autres dans les stations d’épuration en France.

Bolsonaro contaminé, l’OMS alerte sur l’accélération de la pandémie

Alors que près de 400 000 nouveaux dépistés positifs aient été recensés au cours du week-end et que l’OMS souligne que le pic n’a pas encore été atteint, le Brésil et les États-Unis tournent le dos aux autorités sanitaires mondiales.

Trump confirme avoir notifié le retrait de l’Organisation mondiale de la Santé, Biden réplique

Les États-Unis ont indiqué mardi avoir officiellement notifié l'ONU du retrait américain de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), accusée par Washington d’avoir tardé à réagir face à la pandémie de coronavirus. Le candidat démocrate a immédiatement promis qu’il reviendra sur cette décision s’il est élu.

8 juillet :

Trump a retiré les États-Unis de l’OMS, pour sa gestion « incohérente » de la crise. Ce retrait sera effectif dans 1 an.

États-Unis : de plus en plus d’États face à une flambée des nouveaux dépistés au covid-19

Les États-Unis enregistrent une hausse inquiétante du nombre de dépistés positifs au nouveau coronavirus, principalement chez les jeunes. Face à cette progression du virus, les hôpitaux craignent de ne plus être en mesure de recevoir les patients.

La toxicité du Remdesivir
Le Remdesivir de Gilead, seul médicament autorisé aujourd’hui par l’Agence Européenne du Médicament pour le traitement du coronavirus, aurait bien des effets néfastes, rappelle le Collectif Citoyen dans France Soir. La pharmacovigilance indépendante aux États-Unis fait remonter des effets secondaires. Par ailleurs, l’efficacité du Remdesivir, alias Veklury, n’a pas été démontrée. L’article mentionne les résultats d’une étude sur 5 patients de l’hôpital Bichat qui ont eu des effets secondaires graves : « Cette série de cas de cinq patients COVID-19 nécessitant des soins intensifs pour une détresse respiratoire et traités avec du remdesivir, met en évidence la complexité de l’utilisation du remdesivir chez ces patients gravement malades. Le remdesivir a été interrompu pour des effets secondaires chez quatre patients  ». Le collectif ajoute au sujet de ces résultats : « Un élément choquant est la date de parution de cette étude le 30 juin 2020 (date de disponibilité en ligne) alors que les patients ont été traités entre le 24 janvier et le 1er mars 2020  ». Il n’est pas du tout certain non plus que le Verklury / Remdesivir atteigne le virus.

« Il faut se préparer à une reprise de l’épidémie », prévient Jérôme Salomon

Le directeur général de la Santé alerte sur le risque d’une « deuxième vague » épidémique de coronavirus. « Nous ne savons pas tout sur le comportement saisonnier de ce virus  », explique-t-il dans un entretien au Figaro du mercredi 8 juillet.

Les médias se montrent de plus en plus alarmistes sur une « reprise » ou d’un « regain » de l’ « épidémie », notamment en Mayenne, d’un « relâchement » de la population, et donc une « seconde vague ». Celle-ci serait même en train d’apparaître en Espagne, où des zones sont « reconfinées » même si les conditions sont moins strictes qu’auparavant (pas de maintien à domicile). L’Express a même ressorti une carte des « pays qui ont reconfiné », même quand il s’agit de deux quartiers.

Six clusters en Mayenne, tous les habitants invités à se faire dépister

Face à la pandémie de coronavirus, l’Agence régionale de santé des Pays de la Loire annonce « un plan d’action » en Mayenne. Au total, six clusters sont comptabilisés dans le département. Ce plan d’action est « une première en région Pays de la Loire ».

Des traces de coronavirus dans les eaux usées à Paris

Des prélèvements récents ont montré la résurgence de la présence du virus dans les eaux usées parisiennes. Présents à des niveaux minimes, ils ne traduisent pas de grave résurgence de l’épidémie.

Le coronavirus se transmet une fois sur deux avant l’apparition des symptômes

Des études montreraient que le virus est contagieux avant l’apparition des symptômes, selon France Inter : « Dans une synthèse de plusieurs études publiée mercredi 8 juillet par Santé Publique France, il apparaît que 50% des transmissions surviennent plusieurs jours avant l’apparition des premiers symptômes. On savait cette transmission possible, ces études démontrent qu’elle est vraiment très fréquente.  »

Plusieurs revues et études scientifiques alertent sur la contagiosité du nouveau coronavirus avant l’apparition des symptômes. Une équipe de Santé publique France en fait une synthèse. Publiée le mercredi 8 juillet, celle-ci révèle qu’une transmission du Covid-19 sur deux survient plusieurs jours avant, lorsque le porteur ne présente encore aucun signe de la maladie.

Faute d’aide de l’État, la région Île-de-France arrête provisoirement de payer la RATP et la SNCF

L’Île-de-France arrête de financer la RATP et la SNCF. Une décision provisoire, en vigueur jusqu’à ce que l’État compense les pertes de recettes engendrées par la crise du coronavirus.

Après des cas de peste bubonique en Mongolie, la Russie lance une campagne de dépistage de rongeurs

La Russie lance une campagne de dépistage de peste bubonique sur des rongeurs d’une région frontalière de la Mongolie. Des cas de la maladie ont été confirmés dans le pays voisin.

L’Iran dépasse la barre des 12 000 morts

L’Iran a dépassé la barre des 12 000 morts du coronavirus, ont annoncé le mercredi 8 juillet les autorités qui envisagent un retour des mesures de restrictions dans la capitale Téhéran pour contenir la propagation du virus.

Coronavirus : de possibles problèmes cérébraux même dans des formes bénignes

Des médecins britanniques alertent sur des problèmes cérébraux liés au Covid-19, même dans des formes bénignes du virus. Leur étude montre cependant que le coronavirus n’attaque pas directement le cerveau.

9 juillet :

La Mayenne sous le feu des projecteurs médiatiques

Les journaux, nationaux comme régionaux, se sont largement fait l’écho des résultats publiés par l’Agence Régionale de Santé, mercredi 8 juillet 2020, concernant l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en Mayenne. Certains journalistes sont même venus dans le département, pour réaliser des reportages ou des duplex.

Dans le Grand Est, les acteurs de la crise soulignent les lourdeurs de l’État

Des acteurs de la crise du Covid-19, élus ou responsables administratifs, ont pointé les lourdeurs de l’État dans la gestion de l’épidémie. Ils s’exprimaient devant la commission d’enquête du Sénat.

Le laboratoire mis en cause à Wuhan se défend d’avoir lâché le coronavirus

« Les gens qui imaginent que nous pourrions sortir des animaux de laboratoire pour les vendre ou bien qu’ils pourraient s’en échapper n’ont aucune idée de notre fonctionnement  », affirme le directeur.

L’OMS lance un comité d’évaluation sur la gestion de la pandémie

Le chef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a aussi mis en garde contre les « divisions » de la communauté internationale qui « donnent l’avantage » au coronavirus

Faut-il imposer le port du masque dans l’espace public ?

Alors que le relâchement des gestes barrières se généralise et que le virus continue de circuler en France, la question d’imposer le port du masque dans l’espace public se pose à nouveau. Éléments de réponse avec l’épidémiologiste Catherine Hill.

Pourquoi teste-t-on au fond du nez, et ne prélève-t-on pas juste de la salive ?

Les gens s’étonnent que les tests ACP nécessitent d’aller aussi loin dans le nez, afin de détecter la présence du Covid-19. Pourtant, c’est par les voies respiratoires qu’il circule le plus, puisqu’il se transmet via les gouttelettes de notre respiration, et non via les postillons de notre salive. Mais après on dit aussi que le port du masque serait pour éviter les postillons...

En Mayenne, les touristes inquiets après les annonces de l’Agence régionale de santé

Face à la recrudescence des dépistés positifs au coronavirus, l’Agence régionale de santé (ARS) a lancé un plan d’action en Mayenne. Un plan d’action qui a eu une portée nationale et qui inquiète les touristes et les clients des restaurants et des hôtels.

Coronavirus en Mayenne : la circulation du virus en huit temps clé

Depuis vendredi 26 juin 2020, plusieurs dizaines de dépistés positifs au coronavirus ont été recensés par l’Agence Régionale de Santé (ARS). Un plan d’action sera même déployé dans tout le département, avec l’objectif de tester un maximum de personnes pour trouver encore plus de positifs. Retour sur la pandémie dans le département de la Mayenne dans cet article de Ouest-France.

Après le meeting de Donald Trump, le nombre de cas de Covid-19 s’envole à Tulsa

C’était le 20 juin dernier : Donald Trump, le président américain, a organisé un grand meeting à Tulsa, aux États-Unis. Deux semaines plus tard, le nombre de dépistés positifs au coronavirus augmente fortement dans la ville.

L’Assemblée nationale vote le troisième budget de crise

L’Assemblée nationale a adopté jeudi 9 juillet, un troisième budget d’urgence face à la « crise inédite » du coronavirus, avec un débat sur les contreparties écologiques aux aides publiques octroyées aux entreprises.

Renaud fait une chanson sur le coronavirus.
Renaud


10 juillet :

Le Parlement européen a adopté un règlement qui permet aux fabricants de vaccins contenant des OGM, de nouveaux vaccins controversés qui peuvent donc modifier génétiquement les humains vaccinés, de ne pas mener d’étude environnementale et sanitaire préalable, et de déroger à certaines règles sur les essais cliniques chez les humains.

La Chine détecte la présence de virus sur des emballages de crevettes équatoriennes

Des traces ont déjà été découvertes à Pékin sur du saumon d’importation, et depuis juin plus de 220.000 échantillons de produits alimentaires ont été testés. Selon le Figaro, « Pékin a par ailleurs bloqué les importations de plusieurs producteurs étrangers touchés par le nouveau coronavirus, notamment le volailler américain Tyson Foods et les abattoirs allemands Tönnies. L’Équateur est l’un des pays les plus touchés d’Amérique latine par la pandémie, avec plus de 62.000 dépistés positifs au Covid-19, dont près de 5.000 décès. Les autorités font également état de plus de 3.000 décès probablement dus au nouveau coronavirus, mais non confirmés faute de tests  ».

Nouvelle intervention de Delfraissy du Conseil Scientifique, sur le « relâchement », les « clusters » notamment celui en la Mayenne. L’agence Santé Publique France a évoqué une « tendance à l’augmentation de la circulation du virus en France métropolitaine ». On ne sait pas si les cas en question sont graves ou pas, mais ni le nombre de décès ni le nombre d’hospitalisations pour covid n’augmentent. Les indicateurs utilisés sont par exemple le nombre de tests effectués (qui ne veut rien dire et dépend de la paranoïa ambiante), le nombre d’appels à SOS Médecins (qui dépend certainement davantage du tapage médiatique sur la « 2e vague » que d’une virulence soudaine du virus).

Graves lésions cérébrales possibles même avec de légers symptômes du coronavirus

Selon des neurologues britanniques, le COVID-19 peut causer de graves dommages au cerveau et au système nerveux central, provoquant des psychoses, des paralysies et des accidents vasculaires cérébraux, qui sont souvent détectés à un stade avancé.

Véran.... le « ministre de la mort »

Un surnom qui va lui coller à la peau. L'imposteur criminel #Veran est le ministre de la mort, aucun de ses actes n'a amélioré la santé de la population, il lui collera à la peau une réputation de ministre de l'euthanasie préventive, résultat du "tri" devant palier à la faiblesse de notre système hospitalier.

La présidente de Bolivie annonce qu’elle a été testée positive

Tout comme le chef de l’État brésilien, ou Boris Johnson au Royaume-Uni avant lui, la présidente bolivienne a été contaminée par le nouveau coronavirus.

La pandémie accélère sur le continent américain, sans épargner les puissants

Le Covid-19 progresse en Amérique latine, où plusieurs élus sont été infectés, mais connaît aussi un rebond en Australie et dans certaines régions d’Europe, faisant craindre une deuxième vague de contamination.

Les Serbes dénoncent les ratés du pouvoir face au coronavirus

De nouveaux heurts ont éclaté mercredi 8 juillet à Belgrade lors d’un rassemblement de manifestants furieux des dissimulations et de la gestion par les autorités de la crise du coronavirus.

Nominations de Darmanin et Dupond-Moretti : appels à des rassemblements féministes ce vendredi

Des rendez-vous sont prévus un peu partout en France avec le soutien du collectif #NousToutes. Dès l’annonce du nouveau gouvernement, des militantes avaient dénoncé ce qu’elles appellent le « remaniement de la honte ».

Nomination de Gérald Darmanin. Une étudiante commence une grève de la faim à Nice et réclame sa démission

Victoria Ponza, une étudiante de 23 ans, a commencé une grève de la faim ce mercredi 8 juillet, à Nice (Alpes-Maritimes). Devant le palais de Justice, elle proteste contre la nomination de Gérald Darmanin au ministère de l’Intérieur. Ce dernier est visé par une plainte pour viol depuis 2017. Le dossier a été rouvert par la cour d’appel de Paris, en juin dernier.

Les tests sérologiques bretons de NG Biotech seraient en grande partie chinois

Les tests de détection d’exposition au coronavirus développés en un temps record par la société NG Biotech ne seraient finalement que très peu tricolores. Seul l’assemblage serait réalisé à Guipry-Messac (Ille-et-Vilaine). La jeune société accompagnée par l’État n’en a jamais fait mention dans ses présentations.

La famine causée par la crise, plus meurtrière que l’épidémie

L’ONG Oxfam a publié jeudi 9 juillet un rapport intitulé « Le virus de la faim », consacré aux désastres économiques de la pandémie de Covid-19 et à la famine engendrée par la crise. Celle-ci devrait faire près de 12 000 victimes par jour dans le monde.

« À ce stade, il n’y a pas lieu d’envisager un reconfinement en Mayenne », assure Véran

Interrogé ce vendredi 10 juillet par Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV et RMC, le ministre de la Santé a évoqué la crise sanitaire qui touche la Mayenne. Malgré l’augmentation du nombre de dépistés positifs au coronavirus, « à ce stade, il n’y a pas lieu d’envisager un reconfinement  » dans le département, a-t-il dit.

Donald Trump envisage d’interdire TikTok et d’autres applications chinoises

Donald Trump et Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine, ont tous les deux fait entendre qu’ils aimeraient interdire l’application chinoise qu’ils soupçonnent d’espionnage.

Non, les États-Unis ne s’en sortent pas bien, répète l’immunologue Anthony Fauci

Anthony Fauci, plus haut expert en maladies infectieuses du gouvernement américain, a réitéré que les États-Unis, malgré le déni du président Donald Trump, voyaient la pandémie de Covid-19 s’aggraver, faute de stratégie cohérente contre le virus.

Dépistages massifs prévus en Mayenne : les doutes des médecins

L’Agence régionale de santé (ARS) veut lancer, à partir de la semaine prochaine, des dépistages massifs en Mayenne pour lutter contre le coronavirus. Une mesure qui n’a pas été annoncée aux médecins. Qui émettent, le vendredi 10 juillet 2020, quelques doutes par rapport à ce dispositif.

Un nouveau virus meurtrier se répand au Kazakhstan selon la Chine, les autorités démentent

La Chine affirme qu’une nouvelle maladie plus meurtrière que le coronavirus se propage actuellement au Kazakhstan. L’ancien pays soviétique a démenti le vendredi 10 juillet.

Toulouse : face à une menace de démission de 25 urgentistes, l’ARS débloque de nouveaux moyens

L’Agence régionale de santé Occitanie et les Hôpitaux de Toulouse ont annoncé vendredi 10 juillet le déblocage de nouveaux moyens pour les urgences, sous pression d’une menace de démission de 25 urgentistes du CHU, sur un effectif de 90.

Le Covid-19 a fait plus de 30 000 morts en France et le virus circule toujours

La France a franchi la barre des 30 000 morts du coronavirus, qui continue de circuler, rappelle Santé Publique France dans son dernier rapport hebdomadaire. Pour éviter une reprise de l’épidémie, les Français sont invités à appliquer les gestes barrières.

La France accorde une aide de 800 millions aux pays d’Amérique latine et des Caraïbes

L’Europe et l’Amérique du Sud vont renforcer leur coopération dans la lutte contre le Covid-19. La France va ainsi mobiliser 800 millions d’euros d’aide, qui profiteront notamment au Brésil et à la République dominicaine.

11 juillet :

Un arrêté passé en catimini ré-autorise l’hydroxychloroquine mais uniquement dans le cadre de les recommandations de mise sur le marché (donc pas pour le coronavirus), si bien que le médicament ne serait a priori pas remboursé hors AMM. Véran l’avait totalement interdit pour le coronavirus le 27 mai suite à l’étude bidon du Lancet (sauf essais cliniques dans un premier temps). Des avocats dont Me Di Vizio qui représente un collectif de 600 avocats avaient déposé des plaintes, rejetées dans conditions probablement illégales par le conseil d’état, pour défendre la liberté de prescription. Le Rivotril peut toujours être prescrit aux patients covid jusqu’au 30 octobre 2020.

Effondrement économique au Liban : la classe moyenne peine à se nourrir

L’ancienne « Suisse du Moyen-Orient » est en pleine banqueroute. À cause de l’effondrement de la monnaie et de l’inflation galopante, la population peine à se nourrir, comme Marcel et Chadia Alam, parents d’une petite fille de 10 mois.

Les pharmacies désormais autorisées à réaliser des tests sérologiques rapides

Les pharmacies sont autorisées depuis samedi 11 juillet, à réaliser des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) qui permettent de savoir, en quelques minutes, si l’on a fabriqué des anticorps contre le nouveau coronavirus, selon un arrêté publié au Journal officiel.

Des médecins réclament « le port du masque obligatoire » dans les lieux publics clos

Dans une tribune parue ce samedi 11 juillet, des médecins réclament le port du masque obligatoire dans les lieux clos, afin d’éviter une deuxième vague de contamination au Covid-19.

12 juillet :

Pour la première fois, Donald Trump porte un masque en public alors que la pandémie fait rage aux États-Unis

Pour la première fois samedi, le président américain est apparu en public avec un masque de protection, lors de la visite d’un hôpital militaire.

Le maire de Nice, Christian Estrosi veut imposer le masque lors des grands événements

Après un concert à Nice sans grand respect des gestes barrières, le maire LR Christian Estrosi a annoncé dimanche 12 juillet, qu’il imposerait désormais le masque pour les grands événements que sa municipalité organise et a demandé à l’État d’en faire de même.

Les médias évoquent des laboratoires saturés pour la réalisation des tests, et même un « parcours du combattant » en Ile-de-France. Les autorités maintiennent que la capacité est de 700.000 tests par semaine. Les tests sont obligatoires par exemple pour certains voyages à l’étranger.

Inde : où est passé l’argent du fonds Narendra Modi contre le Covid-19 ?

Lancé le 28 mars 2020 par le Premier ministre indien, le fonds aurait permis de récolter 1,2 milliard d’euros. Problème : personne n’en a vu la couleur et ses donateurs demeurent discrets.

« La République n’a pas ménagé ses moyens » : Jean Castex veut rassurer en Guyane

Le Premier ministre est arrivé en milieu d’après-midi en Guyane pour un déplacement de 8 heures. Il doit notamment se concentrer sur la question sanitaire du territoire. Devant les préfets et élus, il a tenu un discours qui se voulait rassurant.

Jean Castex parle de la Guyane comme d’une « île » lors de sa visite à Cayenne

Le Premier ministre a suscité les moqueries sur les réseaux sociaux dimanche soir après avoir parlé de ce territoire ultramarin comme d’une « île » alors que la région est située entre le Brésil et le Suriname. Une erreur déjà réalisée par le président Emmanuel Macron lors d’un précédent voyage en 2017.

13 juillet :

Deux bases militaires américaines se confinent au Japon

Deux bases militaires américaines à Okinawa (sud du Japon) se sont confinées après une poussée du nombre de dépistés positifs au coronavirus dans leurs rangs, qui a provoqué des remous dans cette île où la présence de troupes américaines est très contestée.

En Mayenne, « on est très loin d’un reconfinement », déclare le maire de Laval

Invité de la matinale de RTL ce lundi 13 juillet 2020, le maire de Laval a tenu à rassurer les habitants en martelant que « la vie continue ». Alors que la campagne de dépistage massif, qui doit à terme atteindre 300 000 personnes, s’accélère, la piste d’un reconfinement semble « très loin ».

Au Maroc, la ville de Tanger reconfinée après l’apparition de foyers épidémiques

À partir de ce lundi 13 juillet, à midi, Tanger va être reconfinée, ont annoncé les autorités marocaines.

Dupond-Moretti rencontre des « gamins déchirés par la vie » dans un centre éducatif fermé

Le ministre de la justice s’est rendu ce lundi 13 juillet à Épinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis, pour rencontrer des mineurs délinquants dans un centre éducatif fermé. Il a rappelé que 20 nouvelles structures de ce type devraient ouvrir en France, en plus de la cinquantaine existante. Comme quoi les centre de « rééducation » existent aussi en France.

L’immunité pourrait disparaître en quelques mois, indique une étude

Selon une étude de chercheurs du King’s College de Londres, l’immunité acquise après avoir guéri du coronavirus disparaîtrait après plusieurs mois.

Covid-19 oblige, le défilé du 14-Juillet en format réduit

C’est une première depuis 1945 : le traditionnel défilé des armées à Paris, pour la Fête nationale du 14 juillet, sera remplacé par une cérémonie en format réduit, qui mettra à l’honneur les militaires et civils mobilisés pendant la crise sanitaire.

Australie : la police verbalise des fêtards en plein confinement grâce à une commande passée chez KFC

Une vingtaine de personnes ont participé à une fête d’anniversaire dans une maison de la banlieue de Melbourne alors que la ville se reconfine suite à une recrudescence du coronavirus. Une importante commande dans un restaurant KFC a trahi leurs intentions et les participants ont reçu un total de 26 000 dollars australiens de contraventions.

Pourquoi les discothèques ne rouvrent toujours pas

À la fin de l’état d’urgence sanitaire, samedi 11 juillet, de nombreux établissements festifs et culturels ont rouvert, sauf les boîtes de nuit. Cette interdiction interroge alors que l’été donne aux jeunes l’envie de se rassembler, sans gestes barrières. Mais l’encadrement des comportements dans les discothèques ne semble pas être une solution aux yeux des autorités de santé. Explications.

Masques obligatoires dans les lieux publics clos : le Conseil d’État saisi en urgence

Le Conseil d’État a été saisi en urgence par des professionnels de santé et des victimes du coronavirus, ce lundi 13 juillet, pour contraindre le gouvernement à rendre obligatoire le port du masque de protection dans les endroits publics fermés.

Logiciel d’espionnage Pegasus : la demande de retrait d’Amnesty retoquée par la justice israélienne

Le tribunal de Tel-Aviv a rejeté la demande de l’ONG de suspendre la licence d’exportation du logiciel d’espionnage de la firme israélienne NSO. Selon Amnesty international, ce logiciel a été détourné pour surveiller des militants des droits de l’Homme, via leur téléphone portable.

Une dizaine de chevaux retrouvés morts, l’oreille coupée, à travers la France

Depuis le 1er décembre 2018, au moins onze équidés ont été retrouvés mutilés dans différents départements de France. En juin, un âne et une jument ont été tués. Des recoupements entre ces différentes affaires sont en cours.

 

Une fête nationale pas très réjouissante

14 juillet :

1 400 soignants mobilisés pendant la crise du coronavirus invités au défilé militaire du 14-Juillet

À l’occasion du 14-Juillet, un hommage est rendu aux personnels hospitaliers et à leur mobilisation pendant toute la crise du coronavirus, ainsi qu’aux militaires qui ont œuvré pendant cette période.

Une banderole hostile à Macron s'élève dans le ciel pendant la Marseillaise lors du défilé du 14 juillet.
Banderole du 14 juillet


Macron : « Mettez des masques ! »

Début juillet, alors que plusieurs pays, comme la Belgique et le Royaume-Uni, élargissent le port obligatoire du masque, les appels à faire de même en France se multiplient face au relâchement observé des Français.

Dans ce contexte, notant que l'épidémie « repart un peu », macron annonce le 14 juillet que le masque sera obligatoire « dans tous les lieux publics clos », comme les commerces, « à partir du 1er août ». « Mettez des masques ! », lance le président durant une interview télévisée, le recommandant aussi à l'extérieur lorsque la distanciation n'est pas possible : « C'est plus prudent ».

Interview macron du 14 juillet

Macron : 600 jours pour nous réconcilier

Le chef de l’État a accordé une interview télévisée, mardi 14 juillet 2020, à l’occasion de la Fête nationale. Macron s’est donné 1 h 15 pour convaincre. Mais de quoi ?

Wuhan envisage d'établir une réserve de plasma en phase de convalescence collecté auprès des donneurs qui se sont remis du COVID-19, pour aider davantage de patients.
Le Centre de transfusion de Wuhan est chargé du prélèvement du plasma.
Le plasma en phase de convalescence, transformé à partir du plasma prélevé sur des patients du COVID-19 guéris, comprend de nombreux anticorps protecteurs et s'est avéré efficace dans des études sur le traitement des cas graves.


Une deuxième vague hivernale pourrait faire 120 000 morts au Royaume-Uni

Selon une étude publiée ce mardi, le Covid-19 pourrait se propager davantage pendant la saison froide et faire jusqu’à 120 000 morts dans les hôpitaux du Royaume-Uni.

Le Conseil d’État rejette la demande de réouverture des discothèques

Les discothèques avaient saisi le Conseil d’État pour ouvrir cet été. Leur recours a été débouté, lundi, par la haute juridiction administrative qui estime que l’interdiction d’exploitation édictée par le gouvernement ne « revêt pas un caractère disproportionné ».

Macron pris à partie par des Gilets jaunes aux Tuileries

En balade décomplexée avec sa femme au jardin des Tuileries, le président de la République a croisé, mardi 14 juillet, des Gilets jaunes qui lui ont parlé des brigades à moto et de justice sociale, et lui ont dit « Vous êtes mon employé ». Il a dit entendre la colère des manifestants.

Macron en promenade décomplexée aux tuilleries

Énigme en Argentine après la contamination de 57 marins isolés en mer durant 35 jours

Les autorités argentines cherchent à déterminer comment les marins, testés négatifs avant d’embarquer, ont pu être contaminés au Covid-19 sans aucun contact avec la terre ferme durant 35 jours.

La Californie referme ses bars et restaurants, la rentrée scolaire se fera en ligne

Face à l’augmentation rapide du nombre de dépistés positifs, le gouverneur de Californie a annoncé, lundi 13 juillet, la fermeture des bars, salles de restaurant cinémas, zoos et aquariums dans tout l’État. Ces restrictions s’appliquaient déjà dans des zones particulièrement touchées par le Covid-19.

Californie : les anti-masques défient les autorités

Alors que le nombre de dépistés positifs au Covid-19 explose, de plus en plus de Californiens refusent de se couvrir le visage. À Los Angeles, les autorités veulent créer des patrouilles pour faire respecter la loi.

L’Inde reconfine le Bihar et Bangalore, soit 140 millions d’habitants

L’Inde a décidé de reconfiner une région pauvre du nord du pays. Plus d’une centaine de millions de personnes sont concernées.

La Catalogne réimpose le confinement dans la région de Lérida

La justice espagnole avait suspendu lundi le reconfinement à domicile des habitants d’une zone de Catalogne. La région réimpose le confinement le mardi 14 juillet pour les habitants de la commune de Lérida et de sept villes voisines.

Une étude sur la chloroquine débunkée pour ses fausses conclusions par France-Soir. Les études seraient-elles manipulées ?
Etude Epiphare


15 juillet :

Les données concernant le taux de décès des patients en détresse respiratoire placés en réanimation restent inconnues. Une étude chinoise probablement optimiste évoquait un taux de 61% de décès chez ces patients après 14 jours de réanimation. Autres questions importantes, d’après France-Soir, et toujours sans réponses: « Parmi les décès hospitaliers, combien auront été causés par des complications nosocomiales liées à la sédation, l’intubation, et la ventilation mécanique de ses patients en détresse respiratoire ? Enfin, il serait également très utile de savoir quel a été le taux de survivants chez les patients qui ont fait l’objet de transferts « héroïques » en hélicoptère, en avion militaire et en TGV « sanitaire ».  »

Un article paru dans la revue Nature d’après une étude de chercheurs de Singapour évoque une immunité de la moitié de la population au coronavirus. Cela peut être suite à des infections par d’autres coronavirus, comme le SARS dont on trouve encore des traces chez des patients 17 ans après. Ou aussi chez des gens qui n’ont jamais été infectés par aucun coronavirus et auraient donc une immunité naturelle. Fin juillet, Ouest France a évoqué cette étude ainsi qu’une autre allant dans le même sens : « des chercheurs américains avaient d’ailleurs rapporté en avril dernier dans la revue Cell qu’environ 40 % à 60 % des individus non exposés au virus SARS-CoV-2 possédaient des lymphocytes T spécifiques dirigés contre le nouveau coronavirus. On ne sait pas, cependant, si la présence de ces lymphocytes T suffit à engendrer une guérison totale du Covid-19 en cas d’infection, puisque les anticorps interviennent également dans l’éradication du virus. Néanmoins, cette réponse de lymphocytes T, même en l’absence d’anticorps, peut probablement atténuer l’infection  ».

Une étude du collectif « Laissons les médecins prescrire » revient sur les bénéfices de l’azithromycine et de l’hydroxychloroquine, notamment pour l’accélération de la vitesse de guérison de patients moyennement atteints.

Les soldes d'été démarrent mal

Les premiers indicateurs concernant le comportement qu'adopteront les consommateurs durant la période des soldes ne sont pas très encourageants, alors que les Français ont mis en épargne 60 milliards d'euros durant le confinement. Selon un sondage Ifop pour le site de vente en ligne Spartoo, « 54% des Français entendent renoncer aux soldes ou y consacrer un budget moins élevé  » que d'habitude. Il faut également prendre en compte les départs en vacances à cette période et l'absence de touristes en France.

Masque obligatoire, cabines condamnées...

La désaffection des clients dans les boutiques pourrait également être provoquée par les mesures sanitaires peu propices à l'achat. Le personnel devra porter un masque et chaque boutique peut exiger un port du masque obligatoire ou non pour sa clientèle. Le gel lubrifiant pour godemichet reste systématique, certaines boutiques choisissent de condamner leurs cabines d'essayage et les produits doivent être placés à l'isolement durant 24 heures...

L'Alliance du commerce avait demandé fin juin aux autorités d'alléger ce protocole sanitaire pour permettre de fluidifier le retour en magasin, mais en vain. Bruno Le Maire a en effet affirmé qu' « aucun allègement des règles sanitaires » ne sera accordé pour les soldes d'été. Le 14 juillet, à l'occasion d'une interview, macron a par ailleurs affiché sa volonté que le masque soit « obligatoire dans tous les lieux publics clos » à partir du 1er août prochain...

Protégez votre barrière hémato-encéphalique

Depuis quelques jours on peut lire ces avertissements sur Facebook :

Votre cerveau, avec ses nombreuses fonctions essentielles à la vie, est protégé contre les substances potentiellement nocives dans la circulation sanguine par une structure en forme de clôture appelée barrière hémato-encéphalique. Pourquoi en parler maintenant, plus que jamais ? Tout simplement parce que l'endroit EXACT où les « testeurs » (avec le fameux test de « long Q-Tip » menant à l'interprétation RT-PCR de l'échantillon obtenu) obtiennent votre échantillon (pour le « COVID-19 ») s'appelle « barrière hémato-encéphalique ».

Les testeurs avec leurs écouvillons – qu'ils vous rentrent (vraiment loin) jusqu'à TOUCHER la DERNIÈRE BARRIÈRE PHYSIQUE avant d'arriver à votre cerveau – mettent votre barrière hémato-encéphalique EN DANGER.

Des chiens dressés pour détecter les malades du Covid-19

Des goldens retrievers et un labrador ont été dressés au Chili pour détecter les malades du coronavirus.

En Mongolie, un adolescent meurt de la peste bubonique après avoir mangé une marmotte

Un jeune de 15 ans est mort de la peste bubonique en Mongolie, après avoir chassé une marmotte qu’il a ensuite mangée.

Le coronavirus est-il transmissible dans l’air ? L’agence médicale de l’UE étudie la question

L’agence médicale de l’Union Européenne évalue dans quelle mesure les réseaux de ventilation et d’autres dispositifs utilisés sur les lieux de travail pourraient contribuer à la propagation aérienne du coronavirus.

Un homme de 73 est abattu dans la rue par les policiers pour non port du masque

Des agents ont tué par balle un homme de 73 ans dans le comté de Haliburton mercredi matin 15 juillet. L'homme avait refusé de porter un masque et aurait agressé un employé d'une épicerie avant de partir en voiture, selon la Police provinciale de l'Ontario.

16 juillet :

Un microbiologiste de l’Université de Montréal s’inquiète du port obligatoire d’un masque, en raison de la prolifération des bactéries. Selon Antoine Khoury, « Les masques qui sont sur le marché ne font rien pour protéger les gens du virus : ils ne sont pas stériles contrairement à ceux qu’on retrouve dans les hôpitaux et il ne faut pas les porter plus de 15 ou 20 minutes, sinon ils vont se transformer en incubateurs à bactéries. Et c’est encore pire pour les masques en tissus, de véritables ramassis de bactéries parce qu’ils sont poreux  ». Les bactéries qu’on expire et qui sont retenues dans l’humidité prolifèrent et peuvent devenir rapidement pathogènes. Selon lui, le lavage n’enlève que partiellement ces bactéries et il n’estime que les masques ne sont utiles que dans les transports en commun. Ce chercheur ajoute : « La COVID-19 est comme l’influenza, mais en plus virulente. La meilleure façon de combattre cette maladie est d’avoir un système immunitaire fort, donc la clé est d’éviter de l’affaiblir en portant un masque qui obstrue la respiration et qui aide les bactéries à se multiplier ».

Port du masque dangereux

Obligatoire dès la semaine prochaine

Jeudi 16 juillet, le ministre de la Santé Olivier Véran indique que, « d'ici à lundi ou mardi, le port du masque devra être généralisé  » dans les lieux publics clos. Il « invite l'ensemble des Français à, sans délais, (...) porter un masque dans tous les lieux clos et lorsqu'ils sont regroupés encore davantage  ».

Alors que le gouvernement a été très critiqué pour l'absence d'un stock stratégique suffisant, la nouvelle consigne est désormais de « décentraliser », selon le ministre de la Santé Olivier Véran. Avec notamment des stocks de 10 semaines dans les entreprises pour protéger les salariés.

Le port du masque obligatoire « dès la semaine prochaine » dans les lieux publics clos

Le Premier ministre a annoncé, devant les sénateurs, que le décret imposant le port du masque dans les lieux publics clos, entrerait en vigueur la semaine prochaine et non pas le 1er août.

En Mayenne, le port du masque est obligatoire sur tout le territoire dès le samedi 18 juillet, face à l'augmentation du nombre de dépistés positifs. La première mesure ciblait six communes.
Dr Yonathan Freund, la Pitié-Salpétrière

Le naufrage économique de la classe moyenne au Liban : « La « Suisse du Proche-Orient » va devenir un nouvel Afghanistan »

Le Liban risque de devenir le second pays effondré après le Vénézuela.

La situation sanitaire des Vénézuéliens, nombreux à souffrir de la faim, est périlleuse, d'autant plus que sévit le Covid-19. Et la criminalité est montée à des niveaux tels que le pouvoir interdit la publication de chiffres, pour « atteinte au moral de la nation ». L'inflation dépasse 1.000.000 % depuis deux ans, malgré une réforme monétaire, et n'est tout simplement parfois pas mesurable, faute de produits dont on pourrait établir le prix dans les magasins. L'industrie ou l'agriculture ont été dévastés.


« Je dois absolument savoir au plus vite » : à Paris, ruée sur les tests de dépistage Covid

Les médecins s'alarment car les résultats des tests mettent plus longtemps pour arriver car ils font trop de tests par rapport aux capacités des labos assez limitées contrairement à ce que le gouvernement raconte.

Application StopCovid : les sénateurs dénoncent l'échec de sa mise en place dans un rapport

Au travers du rapport « Mieux organiser la Nation en temps de crise », les sénateurs se sont penchés sur la mise en place de StopCovid. Les élus se montrent sévères envers l’application, pointant un faible nombre de téléchargements, l’absence de consensus scientifique sur son efficacité, le choix du Bluetooth ou encore les menaces sur les libertés.

17 juillet :

La mortalité en Suède est repassée en dessous du seuil de mortalité normal. Ça a été annoncé hier dans les journaux.

Après qu’une date d’obligation de port du masque « dans les prochaines semaines » ou pour le 1er août ait été évoquée, finalement ce sera dès lundi 20 juillet, dans tous les espaces publics fermés dont les magasins alimentaires.

Selon un sondage, 85% « des français » sont favorables à l’obligation de porter un masque dans les espaces publics clos, « contre seulement 15% qui désapprouvent cette mesure ». Peut-on croire un tel sondage ?

La maire d’Atlanta poursuivie en justice par son gouverneur

Le gouverneur de Géorgie a porté plainte jeudi contre la maire d’Atlanta, Keisha Lance Bottoms, pour avoir notamment imposé le port du masque dans sa ville.

Des études indiquent que les anticorps anti-coronavirus peuvent s’estomper rapidement, questionnant ainsi l’utilité d’un vaccin, selon le San Francisco Chronicle. « Les dernières informations au sujet de la courte durée de vie des anticorps du coronavirus vient de scientifiques du Kings College à Londres, dont l’étude sur 90 patients atteints de COVID-19 au Royaume-Uni a révélé que les niveaux d’anticorps atteignaient un pic trois semaines après l’apparition des symptômes, puis diminuaient considérablement. Des anticorps puissants ont été trouvés chez 60% des patients, selon l’étude, mais seulement 17% ont conservé la même puissance trois mois plus tard  ».

En matière de gravité du coronavirus, on observe qu’elle est minime. Si il y a des cas détectés, les patients n’ont pas de symptômes ou peu, et ne vont pas à l’hôpital. A l’IHU Méditerranée, il s’agit surtout de patients de retour de vacances dans des pays où le virus circule. Quelques données, au 17 juillet :

Un nombre de décès total stable :

Total des décès au 17 juillet

Un nombre de décès par jour toujours très bas (une vingtaine par jour, mais un pic à 71 le mardi 14 juillet, après un long week-end où, comme d’habitude, on enregistre moins les décès, avec un rattrapage en sortie de week-end) :

Décès quotidiens jusqu'au 17 juillet

On peut constater aussi le jour où, en mai, le nombre de décès annoncé a été négatif.

Le nombre de nouvelles hospitalisations pour coronavirus est stable (données regroupées par France Info) :

Evolution du nombre d'hospitalisations

Hydroxychloroquine : L’essai Recovery mené en Grande-Bretagne par des chercheurs de l’université d’Oxford, qui avait conclu à la dangerosité de ce traitement, souffre elle aussi de graves manquements. Les auteurs de l’étude, dont l’un est proche du labo Gilead qui a réussi à faire autoriser un produit concurrent, le Remdesivir, chercheraient ainsi à dissimuler des failles au niveau des surdoses d’hydroxychloroquine qui ont été données aux patients (des doses toxiques potentiellement mortelles) dès le premier jour. Un collectif citoyen qui a analysé les données brutes estime que l’étude « ne peut pas être considérée comme sérieuse » et pointe une série de manquements souvent ahurissants pour une étude dont les médias ont fait leurs choux gras durant plusieurs jours.

L’appli StopCovid, dont on n’entend plus parler, s’avère inutile et d’ailleurs elle a été très peu téléchargée. 2,3 millions de personnes l’ont tout de même téléchargée en un mois, soit 3% de la population (et certains l’ont enlevée mais le gouvernement ne communique pas le détail de ce chiffre). Il faudrait 20% pour qu’elle ait éventuellement une efficacité.

La Russie accusée de piratage pour s'emparer des recherches pour un vaccin

Le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada accusent un groupe de hackers russes d'avoir tenter de voler leurs recherches dans la mise au point d’un vaccin contre le Covid. Le Kremlin dément.

Selon la ministre belge de la Santé, où les autorités tiennent le même discours qu’en France, « Vous pouvez même être contaminé dans votre jardin si vous n’êtes pas vigilant ».

Maggie De Block

950 km de bouchons en France pour les départs en vacances, depuis des régions avec beaucoup de « clusters » comme l’Est, le nord, la région parisienne, vers des région peu touchées comme la Bretagne, le littoral aquitain ou le sud de la France.

Des manifestants qui ont osé protester en mai contre la gestion de crise du coronavirus, au début du « déconfinement » ont reçu un PV alors qu’ils n’ont jamais été verbalisés ou interpellés. Ils avaient pourtant des masques et ont respecté les « distances de sécurité ». En fait, ils ont été pistés par des agents des renseignements et par vidéosurveillance.

Israël réimpose des restrictions durant les week-ends

Le gouvernement israélien a décidé, en raison du nombre croissant de nouveaux dépistés positifs au Covid-19 détectés chaque jour, la fermeture de certains lieux publics durant les week-ends.

Le taux de transmission du virus bondit en Bretagne

Selon des données du ministère de la Santé, le taux de reproduction du virus en Bretagne a fortement augmenté ces derniers jours. Les quatre départements bretons passent dans le rouge. Selon Santé publique France, la situation n’est toutefois «pas alarmante».

En Île-de-France, « les courbes repartent à la hausse », prévient l’ARS

Où en est l’épidémie de coronavirus en Île-de-France ? « Depuis quelques jours, les courbes repartent à la hausse », dit Aurélien Rousseau, le directeur général de l’Agence régionale de Santé, à Europe 1. Mais « on en est encore à une étape où on peut réagir », précise-t-il.

En Mayenne. « Seulement 3 à 5 % des tests sont positifs », dit le laboratoire Biolaris

Plus d’une semaine après l’annonce par l’Agence Régionale de Santé d’un dépistage massif en Mayenne, Maxime Boyer, le codirecteur du laboratoire Biolaris, situé à Laval, fait le point sur l’activité. Ses équipes analysent 350 tests par jour actuellement mais la part de positivité est faible. Il n'y a rien en Mayenne !

En Chine, un foyer de Covid-19 découvert au Xinjiang

La Chine fait état ce vendredi 17 juillet d’au moins cinq nouveaux cas de Covid-19 au Xinjiang, vaste région du nord-ouest du pays

Le nombre de décès a-t-il été surestimé en Angleterre ?

Le nombre de décès du Covid-19 en Angleterre pourrait avoir été surestimé. Cette possibilité est soulevée par une étude de l’université d’Oxford. En cause : la méthode de comptage utilisée par les autorités sanitaires anglaises.

Londres va renforcer le budget de son système de santé

Le gouvernement britannique va verser trois milliards de livres (3,3 milliards d’euros) supplémentaires au Service national de Santé (NHS) afin de faire face à une possible résurgence de l’épidémie de coronavirus. En France on continue de fermer des lits.

Les habitants de Barcelone appelés à rester chez eux après une hausse du nombre de dépistés positifs

En Espagne, les habitants de l’agglomération de Barcelone sont appelés à ne pas sortir de chez eux, sauf pour raisons essentielles. En cause : une hausse du nombre de dépistés positifs au coronavirus constatée ces derniers jours.

Des cartels colombiens font régner la terreur pour se protéger

En Colombie, des cartels de la drogue et des groupes rebelles n’hésitent pas à tuer les civils qui enfreindraient les règles de confinement qu’ils imposent dans les zones rurales.

Face à la menace d’une deuxième vague, l’Europe durcit ses mesures

Face à la recrudescence des contaminations par le coronavirus et la menace d’une deuxième vague, les autorités de plusieurs pays d’Europe ont durci les mesures anti-Covid. Tour d’horizon des reconfinements et autres mesures comme le port du masque obligatoire, décidés ces derniers jours en Europe.

Pourquoi est-il marqué sur des boîtes de masques qu’ils ne protègent pas des virus ?

On peut y lire en effet : « Ce produit ne protège pas des contaminations virales ou infectieuses ».

Les télés passent en boucle les mêmes reportages depuis le mois de mars.
Le même reportage en boucle


19 juillet :

Une pharmacienne espagnole a cultivé les bactéries présentes dans les masques qu’on doit porter dans les lieux publics, après différentes durées d’utilisation. Dans certains cas, des staphylocoques sont apparus, et des bactéries sont présentes même dans les masques tout juste déballés qui devraient être stériles. Elle explique tout dans cette vidéo sous-titrée en français.

Les tensions montent en l’absence d’accord, le sommet prolongé ce dimanche

Après une série de rencontres multilatérales sans percées significatives, les 27 dirigeants de l’Union européenne se retrouvent dimanche midi 19 juillet pour poursuivre les négociations. Depuis vendredi, les Pays-Bas et leurs alliés « frugaux » résistent à accepter un plan qui bénéficierait aux pays les plus touchés par la pandémie, l’Espagne et l’Italie en tête.

Babak a été oublié 86 jours en réa en Grande Bretagne ; son témoignage poignant

La Corée du Nord annonce qu'elle est en train de développer LE vaccin contre le coronavirus.

La Russie, quant à elle, pourrait avoir un vaccin dès le mois de septembre.

Oxford publiera demain les données d'essai du vaccin COVID-19.

Voici ce que nous savons jusqu'à présent :
La prestigieuse université d'Oxford, qui travaille sur le vaccin COVID-19 développé conjointement par l'université et AstraZeneca, publiera demain les données pour les premières étapes des essais sur l'homme. Le candidat vaccin de l'université d'Oxford est actuellement dans la troisième phase des essais sur l'homme qui sont en cours sur des cobayes humains au Brésil.

Pouvez-vous être infecté par COVID-19 deux fois ?

Les experts disent que la possibilité est « certainement réelle ».

Les espoirs diminuent que « l'immunité de troupeau » puisse aider à éradiquer la pandémie mondiale tenace au milieu des préoccupations croissantes que les gens puissent être réinfectés avec le COVID-19.

Les experts conviennent que les allégations d'infections récurrentes nécessitent des études plus approfondies puisque nous ne sommes que depuis quelques mois dans la crise sanitaire et que les preuves sont anecdotiques. Mais s'il est prouvé que les patients guéris peuvent « attraper » le virus une seconde fois, cela affecterait leur propre immunité tout en compliquant les efforts pour obtenir le Saint Graal de la recherche médicale actuelle : des vaccins efficaces.

La chine fait face à une seconde vague : 79 cas en 4 jours. La Chine accuse le saumon de Norvège.

La Norvège affirme que son poisson n’est pas à l’origine de la poussée de Covid-19.

Le saumon, victime collatérale de la crise en Chine

A cause du coronavirus, « le cours du saumon s’écaille »

Le saumon peut-il être à l'origine d'une seconde vague ?

Panique chinoise sur le saumon.

Selon l'ITF, La Fédération internationale des ouvriers du transport, 300000 membres d'équipage sont bloqués à bord en raison du covid et environ autant bloqués à terre au chômage ne pouvant pas effectuer le changement d'équipage. C'est 600 000 marins touchés par les restrictions.

« 300 000 marins sont piégés à bord de ces navires, et 300 000 autres sont confrontés à des ruines financières chez eux, désespérés de soulager ces navires et de recommencer à toucher des salaires. Les gouvernements sont le principal obstacle à la résolution de la crise croissante du changement d'équipage  », a déclaré le Secrétaire général de l'ITF, Stephen Cotton. « Les gouvernements doivent agir avant de voir plus de personnes mourir, ou pire – une catastrophe maritime majeure. Une action urgente est requise.  »

Le port du masque obligatoire

20 juillet :

Dès lundi 20 juillet, un masque est donc obligatoire dans les « espaces publics clos ». Sinon, c’est 135€ la première fois. Le 2e PV, si dans les 15 jours, ça passe à 1.500 €, et ensuite la prison : en cas de violation « à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, de six mois d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende« . A l’étranger, des manifestations ont lieu contre cette obligation, déclarée un peu partout dans le monde en même temps (Italie, Allemagne, Espagne le 15 juillet avec obligation dans tous les lieux publics, Canada, Angleterre, en Belgique le 23 juillet), et d’autres pays l’imposent depuis le « déconfinement ».

Le masque aurait du être obligatoire dès le mois de février, mais nous n'en avions plus. Et c'est maintenant qu'il n'y a plus rien que le gouvernement nous oblige à porter le masque. Comme si c'était pendant la seconde prolongation que l'arbitre t'obligeait enfin à porter un maillot aux couleurs de ton équipe alors que tout le reste du match s'est déroulé torse nu.

Les laboratoires d’analyse sont à 100% de leurs capacités pour la réalisation de tests dans certaines régions, comme dans le Finistère où beaucoup de vacanciers sont arrivés. Selon France Bleu Finistère, « Depuis le début du mois de mai, il y a eu un peu plus de 19 000 tests PCR dans le Finistère. Dont près de 6 000 ces deux dernières semaines et 2 500 en fin de semaine dernière ! Un chiffre qui va encore augmenter cette semaine. Le Finistère a une capacité de 900 tests par jour environ. Il manque du personnel que ce soit chez les privés ou dans les centres de prélèvement des hôpitaux ».

Une étude a été menée par des chercheurs Russes du Skoltech Center for Life Sciences ont étudié le génome de virus présents chez des patients prélevés entre le 11 mars et le 23 avril. Le coronavirus mute rapidement, si bien qu’il a fallu reconstituer son évolution. « En combinant des données génétiques sur les souches circulant en Russie avec des données sur les antécédents de voyage, les scientifiques ont conclu que la diversité virale de la Russie résulte d’au moins 67 importations de virus distincts dans différentes villes russes à la fin février et au début mars  », explique un article à ce sujet. Ces importations de virus viendraient principalement d’Europe et non de Chine.

Plan de relance de l’UE : le sommet prolongé une nouvelle fois, macron sort de ses gonds face au blocage

D’intenses tractations se sont poursuivies toute la nuit entre Européens pour tenter de parvenir à un compromis sur un plan de relance post-coronavirus jugé crucial à l’heure où le cap des 600 000 morts a été franchi dans le monde. Suspendu le lundi 20 juillet au petit matin, le sommet reprendra dans l'après-midi.

Alors que l’épidémie flambe aux États-Unis, Trump refuse d’imposer le port du masque

« Je veux que les gens aient une certaine liberté », a répondu le président américain lors d’une interview diffusée ce dimanche. Il est convaincu que le virus « va disparaître ». Depuis le début de l’épidémie, les États-Unis ont enregistré plus de 140 000 morts dues au coronavirus.

La Grande Bretagne donne son accord pour 90 millions de doses de vaccins en plus

Le gouvernement britannique a donné son feu vert à 90 millions de doses de vaccins supplémentaires contre le coronavirus.

Un traitement contre le Covid-19 jugé prometteur au Royaume-Uni

Des essais cliniques d’un traitement à base d’interféron bêta auraient réduit de manière « très significative » l’essoufflement des patients, selon l’entreprise Synairgen, qui les a conduits. Le médicament réduirait à près de 80 % le risque de développer une forme sévère. Selon le directeur général du laboratoire Synairgen qui produit ce médicament, il pourrait s’agir d’une « avancée majeure ». L’étude n’a, pour l’instant, été réalisée que sur un nombre de patients réduit.

Y a-t-il « entre 400 et 500 clusters » en France comme l’a indiqué Olivier Véran ?

Invité sur FranceInfo ce lundi 20 juillet, le ministre de la Santé Olivier Véran a affirmé qu’il existait entre « 400 et 500 clusters » de coronavirus en France. Ces chiffres évoqués par le ministre de la Santé correspondent en fait au nombre total recensé depuis le 9 mai. D’après le dernier point épidémiologique de Santé publique France, « au 15 juillet, 97 clusters » en France métropolitaine « étaient toujours en cours d’investigation ». C'était donc une fake news gouvernementale.

Nouvelles sanctions sanitaires en Espagne face à la hausse du nombre de dépistés positifs

De nouvelles sanctions sont imposées en Espagne pour tenter de freiner le rebond du nombre de dépistés positifs au coronavirus. La région de Murcie, dans le sud-est du pays, vient de fermer les discothèques et bars de nuit sans terrasses.

Deux projets de vaccins « produisent une réponse immunitaire »

Deux projets de vaccins contre le Covid-19 ont produit une réponse immunitaire importante et sont bien supportés par les patients, selon les résultats de deux essais cliniques.

21 juillet :

Les Vingt-Sept adoptent le plan de relance

Les dirigeants européens ont adopté à l'unanimité le budget européen 2021-2027 ainsi que le plan de relance adossé, à l'occasion d'un Conseil européen à Bruxelles. Depuis février dernier et le début de la crise sanitaire, il s'agit de la première réunion physique entre les 27.

Baptisé "Next Generation EU", le plan de relance prévoit d'investir 750 milliards d'euros pour soutenir les États membres, tirer les leçons de la crise et relancer l'économie. Sur cette enveloppe, 390 milliards d'euros sont accordés sous forme de prêts (remboursés par chaque État) et 360 milliards d'euros sous forme de subventions (remboursées en commun).

Le budget européen (ou cadre financier pluriannuel) pour la période 2021-2027 a été adopté pour un montant de 1 074,3 milliards d'euros. Il doit désormais être approuvé par le Conseil de l'UE et le Parlement européen.

La Commission Européenne envisage de demander une dérogation à l’Agence européenne du médicament (EMA), pour autoriser un vaccin contre le covid avant la fin des essais cliniques. Ce vaccin est développé par AstraZeneca, Advent-IRBM et l’université d’Oxford.

La SNCF expérimente la prise de température de voyageurs

Les premiers tests seront menés ce mardi à la Gare de Lyon, à Paris. La température des passagers du TGV sera prise avant leur embarquement et sur la base du volontariat.

Le professeur Delfraissy recommande « d’arrêter les embrassades »

Le président du conseil scientifique recommande ce mardi 21 juillet d’éviter les embrassades afin de limiter la propagation du virus. Selon lui, les Français doivent comprendre que « rien n’est gagné ».

La deuxième vague, « hypothèse la plus probable », pour Jean-François Delfraissy

Le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy a décliné, ce mardi matin, les trois scénarios possibles de suites de l’épidémie qui se profilent après l’été. Selon lui, une deuxième vague est l’hypothèse « la plus probable ».

Selon Santé Publique France, le nombre officiel de décès du covid-19 passe en une journée de 30177 à 30165, soit un nombre de morts pour la journée de -12 ! Comment ce chiffre peut-il devenir négatif ? Ils sont vraiment sérieux chez SPF ?

Graphique des décès jusqu'au 21 juillet


Espagne : 13 % des bars, hôtels et restaurants ont mis la clé sous la porte à cause de la pandémie

En Espagne, pays où le confinement a été particulièrement strict, près de 40 000 établissements d’hôtellerie-restauration ont fermé définitivement, soit 13 % du secteur. Un taux qui pourrait grimper à 20 % d’ici la fin de l’année.

« Ridicule », « fake news », « laxisme lexical » : Les réactions politiques à l’interview de macron

Le président de la République a donné une nouvelle interview, mardi au 20 heures de TF1, en duplex depuis l’Élysée, où il est revenu sur le plan de relance européen, mais aussi sur les questions de sécurité.

22 juillet :

Aux États-Unis, l’Association des médecins et chirurgiens libéraux AAPS porte plainte contre le blocage de la prescription d’hydroxychloroquine, soulignant que « Le taux de mortalité du COVID-19 dans les pays qui permettent l’accès au HCQ n’est qu’un dixième du taux de mortalité dans les pays  » qui l’interdisent. Le communiqué précise aussi que « Les chimistes polonais ont même montré comment synthétiser HCQ à partir d’ingrédients bon marché et largement disponibles. Le coût de ce médicament est inférieur à un dollar la dose, contrairement aux alternatives très coûteuses proposées par les responsables de la FDA  ».

Suite à des relevés dans les eaux usées de la région parisienne, le coronavirus n’a été retrouvé qu’à « un faible niveau ». L’Observatoire épidémiologique dans les eaux usées dit qu’à la sortie du « confinement » à la mi-mai, le virus n’était plus détectable. « C’est l’un des moyens pour surveiller la progression de l’épidémie », explique L’Express.

100 € par mois de masques jetables : c’est l’estimation de l’UFC Que Choisir sur le budget moyen mensuel d’une famille de 4 personnes.

Les hospitalisations en raison du covid continuent à baisser (6.366 personnes), il y a eu 7 morts en 24 h et il ne reste plus que 445 personnes en réanimation. Il n’y a donc plus d’épidémie. Au niveau national on compte alors 30.172 morts dont 19.656 dans les hôpitaux, et les décès à domicile ne sont toujours pas comptabilisés. La Direction générale de la santé prévient toutefois que « le virus circule toujours sur l’ensemble du territoire national  », insiste tout de même Europe1.

AstraZeneca et l’université d’Oxford, à qui l’Europe a commandé 300 millions de doses de vaccin, déclarent que le produit pourrait être livré à « la fin de l’année ». Le directeur général explique : « On travaille main dans la main avec les régulateurs, on échange nos données au jour le jour de façon à faire que l’évaluation se fasse très vite. On fabrique en parallèle des essais cliniques, ce qui nous permet de gagner du temps  ». Ledit vaccin devrait être vendu « à prix coûtant » soit environ 2,5 € la dose. Actuellement, près de 200 vaccins contre le covid sont en cours de développement dans le monde.

Donald Trump change de ton et appelle les Américains à porter un masque

Pour son premier point presse depuis plusieurs mois sur la crise de coronavirus, le Président Américain a incité la population à porter un masque, après avoir nié à plusieurs reprises son utilité.

Tests au Covid-19 : des délais encore trop long pour obtenir une date de rendez-vous

« Les dates de rendez-vous sont encore trop longues, il y a des efforts à faire », a déploré Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique pendant la pandémie, qui l’a expérimenté à ses dépens. En Île-de-France, il faut par exemple près d’une semaine d’attente.

Coronavirus en Guyane : manifestation devant la préfecture pour plus de moyens en matière de santé

Des palettes et des pneus ont été incendiés mardi 21 juillet devant la préfecture de Guyane, à Cayenne, lors d’une manifestation pour demander davantage de moyens pour les services de santé, alors que ce territoire est le plus touché outre-mer par le Covid-19.

Le virus pourrait être transmis par l’air rejeté quand on respire

Les microscopiques gouttelettes que nous rejetons lorsque nous respirons et parlons pourraient transmettre le virus, selon une étude de chercheurs de l’université du Nebraska.

En Mayenne, une ruée vers les garages pour faire changer ses plaques d’immatriculation

Depuis une semaine, des garagistes de la Mayenne sont pris d’assaut par de nombreux automobilistes, qui souhaitent enlever le « 53 » sur leur plaque d’immatriculation. En cause : la peur d’être victimes de dégradations en vacances, comme le département a été sous le feu des projecteurs à cause du coronavirus.

La France, 6e pays d’Europe en nombre de morts par habitant

En Europe, la France est le 6e pays européen ayant déclaré le plus grand nombre de morts liés au Covid-19 par rapport à sa population, selon une étude de Santé Publique France, publiée mercredi 22 juillet.

Les élites russes auraient accès à un vaccin expérimental depuis avril

Moscou aurait lancé une campagne secrète de vaccination expérimentale contre le Covid-19 pour les milliardaires russes, PDG et responsables politiques, depuis le mois d’avril, rapporte Bloomberg.

23 juillet :

Toute la France est en-dessous du seuil de contamination « épidémique ». Même en Mayenne, il n’y a que 50 dépistés positifs pour 100.000 habitants (et pas des personnes présentant forcément des symptômes), alors que les seuils épidémiques des virus respiratoires sont entre 150 et 200 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Pourtant, il est question d’un « seuil d’alerte ». La veille, Jean-François Delfraissy du Conseil scientifique déclarait sur RMC que « Ça a redémarré, on est sur une ligne de crête un peu instable, les chiffres sont inquiétants… ».

Le Dr Gérard Delépine s’interroge sur les raisons qui ont pu amener à confiner, et qui ne sont pas médicales d’après ses arguments. Dans une tribune parue dans Economie Matin, il dénonce la « peur panique créée par les médias et les gouvernements » et un « lobby de l’Apocalypse » au sujet de la fameuse « deuxième vague », une « désinformation » qui s’intensifie. Il explique aussi par exemple les tests ne sont pas fiables, que se baser sur un nombre de « cas » pour estimer la présence d’une épidémie est inapproprié, et que même le nombre de nouveaux « cas positifs » n’augmente pas.

Enfin, le Dr Delépine s’interroge sur l’intérêt du blocage économique complet du pays et demande « à qui profite le crime ? » Il conclut en rappelant que « Toutes les données scientifiques publiées montrent que le Covid-19 a quitté la France pour cette année et que la deuxième vague dont on nous menace n’est qu’un nouveau croquemitaine créé pour entretenir la panique, justifier des mesures sanitaires liberticides et injustifiées, qui plombent l’économie  », et appelle à refuser les tests ainsi que le port de masque.

L’agence de presse chinoise, Xinhua, affirme qu’une « nouvelle étude montre que les premières souches de coronavirus d’Italie ne proviendraient pas de Chine  ». L’article revient sur une étude menée par l’Université de Milan sur le virus trouvé en Lombardie : « Les scientifiques ont découvert que les souches appartenaient à deux lignées distinctes, chacune jouant un rôle dominant dans certaines provinces, mais qu’elles ne contenaient pas de souches virales isolées dans les premiers mois de l’épidémie en Chine  ». Il aurait pu y avoir « plusieurs introductions » du coronavirus dans la région de Lombardie, ont déclaré les chercheurs, ajoutant que ces souches formaient des foyers relativement isolés dans différentes zones. Les virus pourraient provenir d’Europe centrale, où des souches présentant des mutations similaires avaient été détectées, selon l’étude. Des souches auraient pu entrer en Italie fin janvier. L’article mentionne aussi une étude de l’institut Russe Skolkovo des sciences et technologies, qui a identifié 67 souches du coronavirus circulant dans le pays entre fin février et début mars, et que celles-ci provenaient surtout d’Europe.

Au Québec, le nombre « cas actifs » de covid a été revu à la baisse à l’occasion d’une mise à jour, passant de 44,4% à 2,5%, et les guérisons sont quant à elles passées de 45,6% à 87,6%. Ces chiffres qui étaient clamés dans tous les médias ont été fortement critiqués.

Un peu partout, des événements festifs sont annulés en raison des craintes d’une « deuxième vague » de covid-19. La braderie de Lille prévue début septembre, en fait partie. Certains maires annulent tout sans donner de date limite, un hall d’exposition annonce sa fermeture jusqu’au 31 décembre

Un sénateur lance le parti Italexit, sur le modèle du Brexit

Un sénateur italien a lancé jeudi 23 juillet, l’Italexit, parti souverainiste qui vise à sortir son pays de l’UE sur le mode du Brexit britannique.
Parti Italexit


24 juillet :

La première commande de masques aurait été passée le 18 mars, selon la Direction générale de la santé, ou du moins les documents qu’elle a transmis à l’avocat Di Vizio, qui représente plusieurs médecins.

Jair Bolsonaro, positif au Covid-19, se promène à moto et discute sans masque

Le président brésilien Jair Bolsonaro, contaminé par le coronavirus, s’est promené jeudi 23 juillet, à moto et s’est entretenu sans masque avec des balayeurs près de sa résidence à Brasilia, à en croire des photos diffusées dans les médias.

25 juillet :

La plainte de deux étudiants de Sciences Po contre Philippe et Véran pour mise en danger d’autrui par le maintien du premier tour des municipales a été jugée recevable par la commission des requêtes du conseil d’État.

Castex et Véran appellent à la responsabilité et évoquent un reconfinement

Face à la remontée des cas de contamination, les membres du gouvernement se préparent à rétablir des mesures strictes, mais souhaitent avant tout que la population fasse preuve de sérieux.

26 juillet :

Les masques sont maintenant obligatoires

Selon un sondage Yougov pour le Huffington post (1.023 répondants), 1 français interrogé sur 3 refuserait de se faire vacciner contre le coronavirus, surtout chez les 25-34 ans où 38% refuseraient certainement ou probablement.

Un premier cas en Corée du Nord, chiffres records de contaminations dans le monde

Les cas de contaminations au nouveau coronavirus augmentent partout dans le monde, même au Vietnam ou en Corée du Nord, pays jusqu’à présent épargnés.

Alerte « maximale » en Corée du Nord après un premier cas présumé de Covid-19

La Corée du Nord a déclaré « l’urgence maximale » après la découverte sur son sol d’un premier cas « suspecté » de nouveau coronavirus, et ordonné le confinement de la ville de Kaesong (sud) où il a été détecté.

Les touristes britanniques en Espagne furieux d’être mis en quarantaine

Les touristes britanniques de retour dans leur pays ce dimanche 26 juillet après des vacances en Espagne ont réagi avec colère à la décision du gouvernement de Boris Johnson de rétablir pour eux, sans préavis, une mise à l’isolement de quatorze jours.

Le Maroc isole huit villes après une « hausse considérable » des cas de contamination

Les autorités marocaines ont annoncé dimanche l'interdiction de déplacements de et vers huit villes du pays, donc la capitale économique Casablanca, la capitale touristique Marrakech, Tanger, le deuxième pôle économique du royaume, et Fès. Une mesure qui intervient à quelques jours de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, traditionnellement marquée par des réunions familiales.

27 juillet :

Un collectif de médecins principalement allemands, l’ACU, a créé un site collaboratif pour partager l’information, enquêter sur les décisions prises par les autorités dans le contexte du coronavirus, et étudier leur proportionnalité. Ils demandent une information complète et objective du public sur les données et les processus de décision. Le magazine L’Express leur reproche très vite de minimiser le coronavirus et a classé son article à ce sujet dans la rubrique « complotisme ». Leur conférence a été traduite.

« Inquiétante » augmentation des cas en Belgique, la province d’Anvers dans le rouge

Nos voisins pourraient encore durcir les mesures prises pour lutter contre la propagation du Covid-19 alors que le nombre de cas confirmé explose depuis quelques jours.

Des travailleurs de la santé accusent Bolsonaro de crime contre l’humanité à la CPI

Des membres du personnel de la santé au Brésil ont demandé lundi 27 juillet, à la Cour pénale internationale (CPI) d’ouvrir une enquête sur la réponse du président Jair Bolsonaro à la pandémie de Covid-19, qui constitue selon eux un crime contre l’humanité.

28 juillet :

Se faire tester sans ordonnance, c’est maintenant possible

Sans symptôme ni prescription médicale, les tests PCR (nasal) sont désormais entièrement remboursés.

Au Brésil, des médecins « cobayes » d’un vaccin

Les volontaires sont recrutés principalement parmi les professionnels de santé qui, par leur profession, sont les plus exposés au virus dans ce pays, deuxième le plus touché au monde par la pandémie de Covid-19 après les États-Unis.

Les stades ne pourront pas accueillir plus de 5 000 personnes jusqu’à début septembre

Il n’y aura pas plus de 5 000 personnes dans les stades d’ici la fin août. Le gouvernement en a décidé ainsi.

Faute de spectateurs, le Grand Rex ferme ses portes pour la première fois de son histoire

Le Grand Rex, complexe parisien de 7 salles de cinéma depuis 1932, parmi les plus grands en Europe, fermera en août pour la première fois de son histoire, en raison de la baisse de fréquentation et de l’absence de blockbusters, conséquence de la crise sanitaire du coronavirus.

La région de Madrid annonce de nouvelles restrictions

La région de la capitale espagnole Madrid a annoncé mardi 28 juillet, des mesures pour tenter de freiner la reprise de l’épidémie de Covid-19 comme le renforcement du caractère obligatoire du masque et la limitation des rassemblements à dix personnes.

Une vidéo postée par Donald Trump retirée par Twitter pour désinformation sur le Covid-19

Le président américain a diffusé sur les réseaux sociaux lundi soir des vidéos et des postes disant que les masques n’étaient pas nécessaires et faisant la promotion de la chloroquine. Twitter a supprimé les messages concernés.

Les tests PCR sont-ils dangereux pour le cerveau ?

Partagée sur les réseaux sociaux de nombreuses fois et dans de nombreuses langues, une publication affirme que les écouvillons des tests PCR endommageraient la barrière hémato-encéphalique, qui protège le cerveau. Est-ce vrai ?

Les Sables-d’Olonne. Plages fermées : entre incompréhension et sage décision, les réactions fusent

En raison de l’épidémie de Covid-19, le maire des Sables-d’Olonne a décidé de fermer les plages urbaines trois heures par jour, pendant une semaine. Une décision qui n’a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux.

29 juillet :

Olivier Véran déclare que le pays « n’est pas dans une deuxième vague du coronavirus  ». Bien-sûr, il faut continuer « les efforts » pour l’éviter. Et BFM de préciser que : « La Corée du Sud déclarait fin juin qu’elle luttait depuis mi-mai contre « une deuxième vague » de coronavirus, avec entre 35 et 50 nouveaux cas répertoriés chaque jour. En Belgique, on prévoit déjà que la deuxième vague de coronavirus « connaîtra un pic épidémique plus important que la première vague », selon des scientifiques  ».

Appel du mouvement de soignants Bas les Masques ! pour dénoncer la destruction de l’hôpital public.

La Commission européenne a signé un contrat avec Gilead pour obtenir du Remdesivir, le seul médicament reconnu par l’Agence européenne du médicament. En plus de son prix élevé, ses effets bénéfiques sont controversés et ses effets secondaires nombreux, d’après les études qui ont pourtant défendu son utilisation. le montant du contrat est de 63 millions d’euros pour traiter seulement 30.000 personnes; soit 2.100 € par personnes. Alors que la chloroquine tant contestée ne coûte même pas 15 € pour tout le traitement.

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, a annoncé devant la commission Judiciaire du congrès américain sur les lois antitrust qu’au même titre que la propagande terroriste et l’exploitation sexuelle des enfants (pourtant peu censurée), le fait de dire que l’hydroxychloroquine peut guérir du coronavirus et que c’est prouvé doit être censuré sur son réseau social.

Twitter, Facebook et YouTube ont supprimé la vidéo d’une conférence de presse de plusieurs médecins américains demandant qu’on les laisse prescrire de l’hydroxychloroquine, et qui avait été partagée par Trump.

L'état d'urgence prolongé jusqu'en octobre en Italie

Instauré pour une période initiale de six mois à partir du 31 janvier, après la confirmation de deux premiers cas de contamination à Rome, l'état d'urgence renforce les pouvoirs des exécutifs aussi bien national que régionaux et permet notamment de dégager des moyens supplémentaires pour les hôpitaux.

La Russie espère une production industrielle d’un vaccin dès septembre

La Russie espère entamer la production industrielle de deux vaccins contre le coronavirus respectivement en septembre et en octobre, a annoncé mercredi 29 juillet, la vice-Première ministre russe, Tatiana Golikova.

Au coeur de l'été, les français partent en vacances

30 juillet :

Pour la première fois depuis le pic atteint le 8 avril, le nombre de patients admis en réanimation pour une infection Covid-19 augmente très légèrement, avec un lit occupé de plus que la veille, à 381 malades.

Au cœur de l'été, le pays observe une accélération de la diffusion du virus. Quand la moyenne était de 560 nouveaux dépistés positifs par jour sur les 21 premiers jours de juillet, elle dépasse depuis les 1.000 dépistés positifs. « Individuellement et collectivement, nous devons agir dès maintenant pour freiner cette propagation virale active », réclame la DGS.

Il y a « de moins en moins de monde dans les hôpitaux » d’Auvergne-Rhône-Alpes, et il y a aussi « de moins en moins de cas graves dans la région », annonce la presse locale. De son côté, CNews annonce qu’il pourrait ne pas y avoir de « seconde vague », en tout cas pas une « déferlante » mais peut-être une « vague diffuse ».

LCI s’interroge : « Pourquoi la hausse du nombre de dépistés positifs n’entraîne-t-elle pas une augmentation des hospitalisations ? », qui stagnent autour de 600 par semaine « depuis le déconfinement ».

Trump évoque officiellement un report des élections présidentielles, prévues le 3 novembre, en raison de la crise du coronavirus. Mais la date ne pourrait plus changer et elles devraient se tenir de toute manière.

France Info annonce au sujet des entrées en réanimation pour covid une « très légère hausse pour la première fois depuis le 9 avril » : + 1 patient. En effet, depuis des semaines le nombre de personnes en réanimation baisse de manière continue.

Publication de l’étude du Pr Luc Montagnier et du docteur en mathématiques Jean-Claude Perez sur la manipulation génétique très probable du coronavirus, en y ajoutant des morceaux de VIH.

Les Suédois appelés à télétravailler jusqu’en 2021

En Suède où il n’y a pas eu de « confinement », le nombre de nouveaux cas de coronavirus continue de chuter. Malgré tout, le pays a passé le cap des 80 000 dépistés positifs et les autorités craignent un regain d’activité du virus durant l’automne. Aussi invitent-elles les Suédois continuer à travailler de chez eux dans les mois à venir.

Didier Raoult porte plainte contre Martin Hirsch pour « dénonciation calomnieuse »

Didier Raoult a déposé plainte contre Martin Hirsch, le directeur des hôpitaux de Paris (AP-HP), qui avait accusé le professeur de l’Institut Méditerranée-Infection à Marseille de « faux témoignage ».

Après que Martin Hirsh, directeur de l’AP-HP (les hôpitaux publics de Paris) l’ait traité de menteur, Didier Raoult porte plainte contre lui pour diffamation.

AstraZeneca, qui développe avec l’université d’oxford un vaccin que l’Europe a déjà payé, vient d’obtenir une exemption de poursuites quand il y aura des effets secondaire de ce produit. Un produit développé de manière accélérée, et qui sera testé à grande échelle sur la population. Selon l’agence Reuters, « AstraZeneca s’est vu accorder une protection contre les futures réclamations en responsabilité du fait des produits liés à son vaccin COVID-19 prometteur par la plupart des pays avec lesquels il a conclu des accords d’approvisionnement, a déclaré un cadre supérieur à Reuters ».

Ce dirigeant de l’entreprise, Ruud Dobber, explique : « Il s’agit d’une situation unique où nous, en tant qu’entreprise, ne pouvons tout simplement pas prendre le risque si dans … quatre ans le vaccin montre des effets secondaires (…) Pour la plupart des pays, il est acceptable de prendre ce risque sur leurs épaules parce que c’est dans leur intérêt national ».

Pourquoi le futur vaccin contre le coronavirus aura des effets secondaires (et c’est normal)

Alors que la course contre la montre pour trouver un vaccin contre le coronavirus s’intensifie, des scientifiques américains se sont inquiétés d’un potentiel rejet de la population. En cause : les fake news qui fleurissent ici et là sur internet. Alors pour couper l’herbe sous le pied à toute théorie complotiste, des scientifiques américains ont fait le choix de la prévention : oui, le vaccin contre le coronavirus aura des effets secondaires.

Macron est arrivé à Brégançon pour trois semaines de vacances « décomplexées »

Le président de la République a rejoint le Fort de Brégançon. Sauf imprévu, il devrait y rester trois semaines mais sera attentif à l’évolution de la situation sanitaire ainsi qu’aux dossiers d’actualité nationale et internationale.

31 juillet :

Nouveauté en Europe, l’Allemagne a décidé unilatéralement de classer 3 régions d’Espagne comme étant « à risque » et impose une quarantaine aux touristes en provenance de ces régions sauf s’ils sont négatifs aux tests covid.

Les enfants de moins de cinq ans pourraient être extrêmement contagieux selon une étude

Selon une étude, publiée jeudi dans une revue médicale américaine, les très jeunes enfants pourraient être d’importants propagateurs du virus. Les chercheurs ont observé la présence du Covid-19 en quantité « 10 à 100 fois supérieure » aux autres dans leurs voies respiratoires.

Les enfants, surtout les petits, seraient en fait « extrêmement contagieux ». On en revient donc à la théorie des mois de février-mars. C’est une étude menée à Chicago et publiée dans une revue US, « JAMA Pediatrics », qui « relève que le taux de matériel génétique du coronavirus détecté dans le nez des enfants de moins de cinq ans était largement plus élevé que celui trouvé chez les enfants plus âges et des adultes », explique un article des Echos.

Selon le Dr Violaine Guérin, médecin du Collectif Laissons-les prescrire, la Direction Générale de la Santé a envoyé un mail aux « professionnels de santé du secteur ambulatoire » (les médecins libéraux) qui doivent s’organiser pour s’approvisionner en matériel de protection de manière autonome à partir du 2 octobre.

Un vaccin développé aux États-Unis par la société Moderna va être testé sur 30.000 personnes, suite à de premiers essais cliniques sur 45 participants considérés comme encourageants. L’entreprise dit pouvoir fournir 500 millions de doses par an dès 2021. Ce vaccin devrait coûter beaucoup plus cher (50 à 60 $) que celui développé en Europe par AstraZeneca (2,5 €). Ce serait le plus cher de tous les vaccins en cours de développement.

Le même jour on apprenait que deux chinois ont été arrêtés aux États-Unis pour avoir fait de l’espionnage industriel par cyberattaque chez Moderna et d’autres entreprises, et Moderna serait victime de tentatives de cyberattaques de la part de la Chine, qui nie.


Le Mexique va tester un vaccin développé par Sanofi

Le ministre des affaires étrangères a expliqué que des Mexicains participeront, avec 35 000 volontaires du monde entier, à la phase finale des tests d’un vaccin contre le covid-19 développé par le laboratoire Sanofi.

Le premier chien testé positif aux États-Unis est mort

Buddy, un berger allemand de sept ans, est décédé, le 11 juillet, après avoir été positif au Covid-19 aux États-Unis. Le chien présentait les mêmes symptômes que les humains.

Espagne : le pays entre en récession avec un PIB qui s’effondre de 18,5 %

L’économie espagnole entre en récession après un deuxième trimestre où le PIB recule. Il pourrait reculer de 18,5% selon l’Institut national de la statistique.

L’Italie en récession après une chute de 12,4 % de son PIB au deuxième trimestre

Le PIB italien « enregistre sa valeur la plus basse depuis le premier trimestre 1995 », a souligné l’Institut national des statistiques dans un communiqué. Le pays a été le premier en Europe touché par l’épidémie de coronavirus.

Le PIB de la zone euro a reculé de 12,1 % au deuxième trimestre

L’activité économique dans la zone euro a subi au deuxième trimestre une contraction sans précédent en raison des mesures mises en œuvre pour freiner la pandémie de coronavirus.

Le Vietnam enregistre son premier mort

Le pays asiatique, qui avait réussi à endiguer la progression de l’épidémie, voit le Covid-19 réapparaître. Un homme testé positif dans la semaine est décédé, une première au Vietnam.

En Allemagne, la moitié des patients sous assistance respiratoire sont décédés

La mortalité a atteint 53 % pour les personnes atteintes par le Covid-19 outre-Rhin quand elles étaient placées sous assistance respiratoire, selon une étude publiée dans la revue scientifique The Lancet

Port du masque obligatoire en extérieur dans certains secteurs de la métropole de Lille

Le préfet du Nord a pris un arrêté imposant le port du masque à l’extérieur dans les endroits les plus fréquentés de Lille, Roubaix ou encore Tourcoing. Une mesure destinée à freiner la propagation de l’épidémie de coronavirus.

Les musulmans fêtent l’Aïd dans la joie malgré le coronavirus

L’épidémie de Covid-19 n’a pas empêché les Français de confession musulmane de se réunir pour fêter l’Aïd el-Kébir, date importante de leur calendrier religieux. Port du masque et gestes barrières étaient de rigueur.

La moitié des personnes jamais infectées par le coronavirus posséderaient une immunité préexistante

Il s’agit d’une étude particulièrement intrigante, publiée dans la célèbre revue « Nature ». Celle-ci révèle la présence de cellules immunitaires dirigées contre le nouveau coronavirus chez la totalité des patients atteints de Covid-19 étudiés, mais également chez plus de 50 % des personnes n’ayant jamais été infectées par le SARS-CoV-2.

Dinan : le port du masque désormais obligatoire dans le centre historique

À compter du samedi 1er août 2020, le port du masque sera obligatoire dans douze rues et places du centre historique de Dinan (Côtes-d’Armor). La mesure sera appliquée jusqu’au 30 août 2020.

1er août :

La Russie annonce qu’elle va autoriser son premier vaccin contre le covid d’ici au 12 août, afin d’entamer une vaccination de masse de la population début octobre. Les essais cliniques seraient déjà finis avec de bons résultats. Ce vaccin a été développé par le Centre de recherche en épidémiologie et microbiologie Nikolaï Gamaleïa.

Une étude rétrospective menée à La Réunion sur le traitement par azithromycine/hydroxychloroquine, parfois avec des corticoïdes, de 23 patients 8 jours après les premiers symptômes. Il n’y a eu aucun décès, ni parmi ces patients ni dans toute l’île, à cause du Covid.

À Berlin, 15 000 personnes manifestent contre les sanctions sanitaires

Les organisateurs attendaient 500 000 personnes, ils étaient tout de même 15 000 à défiler le 1er août à Berlin, pour protester contre les mesures prises pour endiguer l’épidémie de coronavirus.

Pandémie de coronavirus : « Les effets seront ressentis pour les décennies à venir », prédit l’OMS

Les effets de l’épidémie de coronavirus vont se faire sentir pendant des « décennies », a annoncé l’OMS, alors que pointe déjà une bataille des vaccins.

Des centaines d’enfants infectés dans une colonie de vacances aux États-Unis

Des centaines d’enfants ont contracté le coronavirus en colonie de vacances fin juin dans l’État américain de Géorgie. Les tests menés depuis sont une nouvelle preuve que les enfants sont à la fois susceptibles d’attraper le Covid-19 et de le transmettre.

Le port du masque obligatoire dans 69 communes en Mayenne : « Ça va sécuriser les gens »

Depuis lundi 27 juillet 2020, le port du masque est obligatoire dans un périmètre défini dans quatre communes de la Mayenne : Laval, Château-Gontier-sur-Mayenne, Mayenne et Évron. Le samedi 1er août 2020, le préfet de la Mayenne, Jean-Francis Treffel, a pris un nouvel arrêté imposant le port du masque à l’échelle de 69 communes pour soi-disant « sécuriser les gens ».

Les quatre scénarios de l’exécutif face à l’épidémie

Le gouvernement, avec le Conseil scientifique, envisage quatre scénarios pour faire face à une seconde vague de l’épidémie de coronavirus.

2 août :

La ville de Melbourne en Australie a déclaré « l’état de catastrophe » pour 6 semaines, suite à « 671 nouveaux dépistés positifs dans la même journée »… Avec au programme des mesures draconiennes comme celles qu’on a connues en France. En plus du « reconfinement » décidé dès le 8 juillet et du port d’un masque obligatoire dans l’espace public le 22 juillet : couvre-feu de 20h à 5h du matin, déplacements limités à 5 km et seulement pour des « achats de première nécessité », raisons médicales etc., fermeture des commerces « non essentiels », fermeture des écoles, télétravail généralisé, contrôles partout, et l’armée est même « déployée afin de contrôler que les dépistés positifs au Covid-19 restent bien à leur domicile. Les personnes contaminées qui ne respectent pas ce confinement – et continuent de propager le virus – encourent une amende de 5 000 dollars australiens (environ 3 000 €). À ce jour et malgré cette amende pour le moins salée, plus de 800 personnes infectées par le coronavirus ont été contrôlées en dehors de leur domicile ».

La Belgique interdit les voyages vers plusieurs zones en Espagne, en Suisse et en France

La Belgique a établi une liste rouge des pays européens à risque en raison de l’épidémie de covid-19. Les voyageurs en provenance de certaines régions françaises, espagnoles ou suisses, entre autres, seront interdits d’entrée sur le territoire.

La Mayenne, seul département français à être interdit par la Belgique

La Mayenne sur liste rouge ? C’est en tout cas ce que laisse penser l’annonce faite samedi 1er août 2020 par la Belgique d’interdire à ses ressortissants de se rendre en Mayenne. Si d’autres régions d’Europe, en Espagne notamment, sont également visées, la Mayenne est le seul département français concerné.

Plus de 200 000 morts en Amérique latine et aux Caraïbes

La pandémie de nouveau coronavirus a fait plus de 200 000 morts en Amérique latine et aux Caraïbes, dont près des trois quarts au Brésil et au Mexique. Il s’agit de la deuxième région la plus durement touchée par le Covid-19, derrière l’Europe.

Rebond de l’épidémie de coronavirus en Tunisie et premier mort depuis des semaines

Le nombre de personnes contaminées par le nouveau coronavirus a décuplé en Tunisie, un mois après l’ouverture des frontières, et le pays a enregistré le premier mort depuis plusieurs semaines.

L’Iran enregistre un record du nombre de nouveaux dépistés positifs depuis plus de trois semaines

Les autorités iraniennes ont annoncé, dimanche 2 août, avoir enregistré 2 685 dépistés positifs au nouveau coronavirus en 24 heures, un record depuis près d’un mois en Iran, qui fait face à une recrudescence de la maladie Covid-19 depuis fin juin.

Port du masque obligatoire en Mayenne : « Un constat d’échec de la stratégie de dépistage massif »

Lundi 3 août 2020, le port du masque sera obligatoire dans 69 communes de la Mayenne. Pour Luc Duquesnel, coordinateur de l’association départementale pour l’organisation de la permanence des soins (Adops 53) et président de la branche généraliste du syndicat CSMF, cette décision marque l’échec de la stratégie de dépistage massif des Mayennais.

Jean Castex visite la plateforme du Samu social de Paris et participe à une maraude

Le Premier ministre s’est rendu au Samu social, auprès des personnes sans-abri particulièrement exposées à l’épidémie de nouveau coronavirus.

3 août :

En déplacement dans le Nord, alors qu'un nombre croissant de communes françaises imposent le port du masque dans certains lieux publics ouverts, Jean Castex appelle les Français à « ne pas baisser la garde » afin d'éviter un « reconfinement généralisé ».

Dans la Mayenne, le port du masque devient obligatoire dans les rues et les espaces publics de 69 communes. Biarritz, Bayonne, Nice prennent des mesures similaires.

Le masque « très efficace » dans les lieux clos

À partir de lundi 3 août 2020, le port du masque est obligatoire dans les rues de 69 communes mayennaises. Mais selon le créateur de start-up Martin Blachier, c’est essentiellement dans les lieux fermés que cette protection s’avère utile.

La France compte alors 191.295 dépistés positifs au coronavirus depuis le début de l'épidémie, dont
30.294 mortels. Les autorités sanitaires font également état d'une légère remontée du nombre de patients admis en réanimation (13 lits occupés de plus), pour la deuxième fois en cinq jours.


Au Pérou, l’héritage précolombien victime du Covid-19

Le Pérou est le pays est le plus touché d’Amérique du Sud après le Brésil, avec plus de 400 000 dépistés positifs et 19 000 morts. Les pilleurs y ont mis à profit le confinement, qui laisse les sites archéologiques sans surveillance.

Le British Medical Journal publie une étude qui montre que l’hydroxychloroquine est la molécule à effet antiviral la plus efficace contre le covid, avec 4,5 jours de symptômes en moins pour les patients.

Comment un mariage à Annecy est devenu le plus gros foyer épidémique de la région

L’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne Rhône-Alpes a entamé une campagne de dépistage du Covid-19 en Haute-Savoie fin juillet, à la suite du diagnostic d’un cas positif le 16 juillet. Rapidement, douze autres personnes positives ont été identifiées et l’effet domino s’est poursuivi.

Selon des chercheurs de Harvard, il faut multiplier les tests de coronavirus de 1 à 5 $ de mauvaise qualité pour détecter de nouveaux cas, en raison de la difficulté d’accès à des tests corrects. Selon eux, le grand nombre de faux positifs n’est pas un problème. Ces tests pourraient être faits à la maison et donner un résultat en 1/4 d’heure. Ces chercheurs « rappellent qu’en outre, le système actuel rate neuf cas sur dix, puisque relativement peu de personnes se font dépister, selon les estimations des Centres de lutte contre les maladies. La FDA n’a encore autorisé aucun de ces tests à bandelette, qui coûteraient entre 1 et 5 dollars ».

La Russie promet des centaines de milliers de doses de vaccin dès 2020

La Russie a assuré lundi 3 août qu’elle serait prochainement en mesure de produire des centaines de milliers de doses de vaccins par mois contre le nouveau coronavirus et « plusieurs millions » dès le début de l’année prochaine.

Entrée en vigueur à Lille de l’arrêté qui impose le port du masque à l’extérieur dans plusieurs secteurs de la métropole.

Il n’y aurait peut-être jamais de « solution magique » contre le coronavirus, avertit l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti lundi 3 août qu’il n’y aurait peut-être jamais de « solution magique » contre la pandémie de coronavirus en dépit des espoirs suscités par les recherches sur de possibles vaccins.

Un infectiologue propose de « laisser les jeunes se contaminer entre eux »

Le chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris, Le professeur Eric Caumes, relance le débat sur l’immunité collective en proposant, dans un entretien au Parisien, de « laisser les jeunes se contaminer entre eux ».

De nombreux étudiants infirmiers et en médecine sont privés de prime Covid

Au plus fort de la crise sanitaire, ils sont venus prêter main-forte dans les hôpitaux et les Ehpad. Seulement, les critères particulièrement stricts d’attribution de la prime les laissent sur la touche, tout comme une partie du personnel soignant.

De mystérieuses graines chinoises inquiètent les autorités américaines et canadiennes

Envoyées par voie postale depuis la Chine, de mystérieuses graines arrivent aux États-Unis, au Canada et en Europe, suscitant de nombreuses interrogations depuis plusieurs jours. Les services de l’Agriculture de différents États américains mettent en garde face à ces colis énigmatiques.

4 août :

La situation sanitaire en France reste fragile et pourrait basculer « à tout moment » vers une circulation incontrôlée du nouveau coronavirus, selon le conseil scientifique COVID-19, qui juge « hautement probable qu'une seconde vague épidémique soit observée à l'automne ou hiver prochain ».

« La France se trouve dans une situation contrôlée mais fragile, avec une recrudescence de la circulation du virus cet été. L'avenir de l'épidémie à court terme est en grande partie entre les mains des citoyens », notent ses membres dans un avis publié par le ministère de la Santé.

Les annonces de macron pour les aides à domicile

Lors d’une visite à Toulon sur le thème du grand âge et de l’autonomie le mardi 4 août, le président de la République élu a annoncé la mise en place d’une prime Covid pour les 320 000 professionnels de l’aide à domicile.

L’immunité croisée de la population déjà contaminée par d’autres coronavirus se confirme dans une nouvelle étude publiée dans la revue Science. Selon cette étude US, les quatre coronavirus qui circulent régulièrement en Europe semblent avoir une immunité croisée avec le COVID-19, ce qui expliquerait la protection de certaines personnes « en particulier les enfants, et une variabilité dans la gravité », précise Didier Raoult, qui avait fait la même hypothèse avec son équipe.

Risque d’une deuxième vague au Royaume-Uni en septembre

La Grande-Bretagne pourrait faire face à une deuxième vague, deux fois plus virulente que la première, de l’épidémie liée au nouveau coronavirus, si elle rouvre ses écoles sans avoir mis en place au préalable un système efficace permettant de tester et de suivre les personnes contaminées, selon une étude publiée mardi 4 août.

Le Dr Eric Menat s'interroge sur l’utilité des tests dans une tribune publiée par France Soir. Il a interrogé 84 médecins généralistes sur leurs consultations depuis deux mois au sujet du coronavirus : « On constate que 81% n’ont vu aucun cas de Covid-19 sur la période Juin et Juillet 2020. Par ailleurs, 15% des patients sont revenus avec un test positifs sur la même période bien que la majorité ne soient pas malades. Sur ces 84 médecins, 1 seul a eu un patient hospitalisé en 2 mois ! ». Il constate aussi que dans la région où il exerce au sud de Toulouse, le nombre de tests a été multiplié par trois, et donc le nombre de personnes positives aussi, mais que celles-ci ne sont pas malades. Il montre ces deux courbes, qui montrent une corrélation entre le nombre de tests et le nombre de dépistés positifs :

Le Conseil scientifique incite les métropoles à se préparer à un confinement local

Dans un long avis rendu public le mardi 4 août, le Conseil scientifique pointe les nombreuses évolutions et organisations nécessaires pour faire face à une seconde vague de l’épidémie, prévisible à partir de novembre.

Le Conseil Scientifique appelle à se préparer à « une deuxième vague » à l’automne, et prévient qu’il y a des risques de « reconfiner » les 20 grandes villes françaises. Au passage, l’avis affirme que « Six mois après le début de la pandémie COVID-19, aucun médicament n’a fait la preuve scientifique de l’efficacité d’une activité anti-virale directe efficace ». Cet avis dit qu’il faut aussi impliquer la « société civile » dans les décisions ou les mesures à prendre pour qu’elles soient mieux acceptées. Alors que le coronavirus est apparu partout dans le pays, et même principalement dans de petites villes au début, le conseil écrit que « Les métropoles sont des lieux de propagation naturelle des épidémies lorsque des clusters ne peuvent plus être maitrisés par des mesures très localisées ».

Une étude compare les taux de mortalités pour coronavirus dans différents pays, en fonction des traitements par hydroxychloroquine (HCQ) ou non. L’HCQ a un impact sur le taux de décès, qui est réduit par son utilisation, de même que par les tests de dépistage. L’étude note aussi que 10 jours après l’interdiction de l’HCQ en France, le taux de décès est parti à la hausse alors qu’il baissait. A l’inverse, en Algérie, au Brésil, en Égypte, au Maroc ou encore en Iran, où l’HCQ a été prescrite et même recommandé, les taux de létalité sont similaires et sont restés bas.

Une étude menée en Italie sur plus de 3.400 patients de 33 hôpitaux du pays conclut que « l’utilisation de l’hydroxychloroquine est associée à une réduction de 30% de la mortalité ». très peu d’effets néfastes ont été constatés, en revanche « Le taux de mortalité des patients recevant de l’hydroxychloroquine (HCQ) était de 8,9/1000 patients/jour, le taux de mortalité de ceux qui ne recevaient pas d’hydroxychloroquine était de 15,7/1000 patients/jour. Le traitement a commencé dès le premier jour d’admission dans la plupart des centres cliniques, à la dose de 400 mg une fois par jour, pour une durée moyenne de 10 jours. 76% des patients étaient sous traitement HCQ ».

Le Dr David Nabarro, envoyé spécial de l’OMS, confirme qu’on peut très bien répondre efficacement à la crise du covid sans « confiner » toute la population. Il recommande aux pays de faire tout leur possible pour ne pas reproduire ces confinements complets et de regarder comment la Suède a géré cette crise. Il vaut mieux selon lui interrompre la transmission et agir sur les foyers épidémiques.

Client tabassé dans une laverie pour une histoire de masque : un suspect interpellé

Dimanche 2 août, un client d’une laverie du Val-d’Oise avait été roué de coups par quatre hommes après avoir demandé à un autre usager de porter un masque, obligatoire dans ce lieu clos. Un premier suspect a été interpellé mardi 4 août.

Deux fortes explosions dans le port de Beyrouth : au moins 100 morts et 2 750 blessés

Deux fortes explosions ont été ressenties à dans la zone portuaire de Beyrouth au Liban. De nombreuses images circulent sur les réseaux sociaux montrant l’ampleur des dégâts. D’après un nouveau bilan provisoire, au moins 73 morts et 3 700 blessés sont à déplorer. Les origines de l’accident ne sont pas connues.

5 août :

Des scènes de dévastation après la double explosion à Beyrouth

Au Liban, les habitants de la ville comptent leurs morts au milieu d’une ville détruite par les deux explosions attribuées à un stock de nitrate d'ammonium.

Explosions à Beyrouth : lourds soupçons de négligence

Au lendemain des deux explosions qui ont fait plus de 100 morts et plusieurs milliers de blessés à Beyrouth au Liban, les premiers éléments de l’enquête évoque des négligences importantes qui auraient entraîné la catastrophe.

Explosions à Beyrouth : le cataclysme était annoncé

Le nitrate d’ammonium qui a explosé dans le port de Beyrouth et dévasté la capitale libanaise était arrivé en 2013, lors de l’escale forcée d’un cargo à destination du Mozambique. Le navire avait été abandonné et la cargaison, stockée provisoirement dans un entrepôt peu adapté, attendait toujours une destination.

Le masque obligatoire gagne du terrain en Europe

L’usage obligatoire du masque face au coronavirus gagne rapidement du terrain dans les villes d’Europe, notamment en France et aux Pays-Bas, face à la menace d’une reprise incontrôlée de l’épidémie qui a franchi la barre des 700 000 morts dans le monde.

Washington accorde 1 milliard à Johnson & Johnson pour 100 millions de doses de vaccin

Johnson & Johnson, via sa filiale Janssen, avait déjà reçu fin mars 456 millions de dollars. Le nouveau milliard financera un projet de démonstration de fabrication à grande échelle de son vaccin expérimental.

L’agriculture intensive augmente les risques de pandémie selon une étude

L’exploitation des terres pour l’agriculture intensive, qui rapproche des humains les animaux sauvages dont l’habitat est dérangé, rend plus probable la survenue de pandémies telles que celle du Covid-19, selon une étude publiée le mercredi 5 août.

L’OMS demande aux jeunes de refréner leurs envies de faire la fête

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a de nouveau enjoint aux jeunes d’assumer « leurs responsabilités » pour éviter de propager le coronavirus, leur rappelant qu’ils peuvent également être des vecteurs de transmission, alors que les vacances et les fêtes battent leur plein.

6 août :

France Soir publie une analyse des incohérences de l’étude Recovery menée en Angleterre, dans laquelle des doses trop importantes d’hydroxychloroquine ont été données à des patients déjà très malades, entraînant une surmortalité. L’article sollicite un audit indépendant sur cette étude.

En Grande-Bretagne, des centaines de morts du coronavirus seront retirés des statistiques officielles suite à une nouvelle comptabilisation. En effet, toutes les personnes qui ont à un moment été diagnostiquées comme contaminées au covid et qui sont décédées ensuite ont été considérées comme décédées du covid. Au total, 4.000 personnes pourraient être retirées des morts du coronavirus. Le 24 juillet, les autorités annonçaient pas moins de 51.596 décès dûs au coronavirus.

Facebook retire une vidéo de Trump jugée mensongère sur la pandémie, Twitter bloque son compte de campagne

Estimant qu'elle enfreignait son « règlement sur la désinformation dangereuse autour de la maladie » du Covid-19, Facebook a, pour la première fois, retiré une vidéo de la page de Donald Trump dans laquelle il expliquait que les enfants étaient « presque totalement » immunisés, de par leur âge, contre le nouveau coronavirus. De son côté, Twitter a momentanément interdit à son compte de campagne de continuer à tweeter tant que cette même vidéo n'était pas retirée.

Une immunité basée sur d’autres mécanismes que les anticorps serait-elle la clé ?

Peut-on être protégé contre le Covid-19 malgré un test sérologique négatif, ou même sans jamais avoir attrapé cette maladie ? Une immunité encore mal comprise, basée sur d’autres mécanismes que les anticorps, pourrait peut-être freiner l’épidémie.

Les tests Covid enfin déployés dans les aéroports

À Roissy – Charles de Gaulle, environ 2 000 passagers venant de pays « à risque » ont été testés depuis le renforcement des contrôles sanitaires aux frontières le 1er août.

L’Allemagne impose dès samedi des tests aux voyageurs de retour de régions à risque

L’Allemagne a annoncé que les voyageurs de retour de régions à risque devront se faire dépister au Covid-19 dès samedi, a annoncé le ministre de la santé.

Pendant l’épidémie de Covid-19, le nombre de morts a baissé dans les Côtes-d’Armor

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, le nombre de morts a baissé dans les Côtes-d’Armor. Entre le 1er mars et le 20 juillet 2020, 2 629 décès ont été comptabilisés par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques). C’est 119 de moins par rapport à 2019, sur la même période, et 176 de moins par rapport à 2018.

Le coronavirus et les enfants : ce que l’on sait et ce l’on ignore

Depuis le début de la pandémie, les études ont confirmé que les enfants risquent peu de tomber gravement malades du Covid-19. Mais sur la question de leur contagiosité, il n’existe aucun consensus scientifique.

La Grèce ferme ses frontières aux voyageurs la nuit

Face à une hausse du nombre de dépistés positifs au Covid-19, la Grèce a décidé de fermer ses frontières terrestres aux voyageurs durant la nuit. Si le gouvernement exclut un nouveau confinement, les mesures sanitaires ont également été resserrées dans le pays.

Explosions à Beyrouth : macron plaide « l’amitié » face aux critiques d’ingérence au Liban

Une partie de la classe politique a critiqué, la visite de macron au Liban, au surlendemain d’explosions meurtrières à Beyrouth, qualifiant son discours d'ingérence. Le chef de l’État réfute toute « ingérence » alors qu'il s'est pourtant présenté en donneur de leçons.

7 août :

L’Education nationale a publié un nouveau protocole de mesures sanitaires très allégé pour la rentrée. Comme l’a demandé le Haut Conseil de la santé publique dans un avis rendu le 7 juillet, et cela de manière à ce que les cours aient lieu pour tous les enfants. Du coup, la distanciation n’est plus obligatoire si elle n’est « pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir la totalité des élèves ».

Londres impose une quarantaine pour les voyageurs en provenance de Belgique, d’Andorre ou des Bahamas

Le ministère des Transport britannique a annoncé, jeudi, que les voyageurs en provenance de Belgique, d’Andorre ou des Bahamas seront de nouveau soumis à une quarantaine à partir de samedi, en raison d’une « importante augmentation » du nombre de dépistés positifs au nouveau coronavirus dans ces pays.

Un médecin radiologue, Pierre Cave, appelle à refuser la vaccination dans une tribune parue dans Nexus. Selon lui, elle est plus dangereuse que le virus. Il considère que « l’épidémie est terminée », que les vaccins ont été élaborés beaucoup trop vite, et surtout, il avance un argument qu’on n’entend pas : « les vaccins sont CONTRE-INDIQUÉS chez les sujets qui ont été contaminés ( = phénomène d’interférence virale et d’amplification virale). Il s’avère qu’un grand nombre de personnes ont été contaminées par le coronavirus sans avoir des signes apparents de la maladie. Ce sont les “porteurs sains” ».

L’Inde dépasse les deux millions de dépistés positifs déclarés

Après les États-Unis et le Brésil, l’Inde est le troisième pays à passer ce cap. Mais les experts pensent que ces chiffres sont encore sous-estimés.

Pour certains malades du coronavirus, les symptômes perdurent des mois après la contamination. « Selon une étude sur 143 patients italiens sortis de l’hôpital, publiée le 9 juillet dans la revue médicale Jama Network, 87% souffraient encore d’au moins un symptôme 60 jours après le début de la maladie. Fatigue et difficultés respiratoires le plus fréquemment. Une autre étude publiée début juillet par l’agence de santé publique des États-Unis montrait que sur 350 personnes interrogées deux à trois semaines après avoir été testées positives, environ 60% des patients hospitalisés et un tiers des malades à domicile n’étaient pas guéris », explique un article du site Egora.

Bientôt le port du masque obligatoire dans le Sahara
Bientôt obligatoire dans tes toilettes
Bientôt obligatoire sur la Dune du Pilat... ah non... quand même pas.... Eh ben si.

De plus en plus de villes, y compris sur le littoral, imposent le port d’un masque dans l’espace public, partout ou de manière perlée. Le 7 août, il est même devenu obligatoire sur la dune du Pilat avec l’arrêté du maire de La Teste-de-Buch dans le bassin d’Arcachon.

« Il faut prendre l’habitude de porter le masque », assure macron

Le président de la République élu a donné, jeudi 6 août dans la soirée, une interview au cours de son déplacement au Liban. Il est revenu sur le port du masque, obligatoire dans les lieux publics clos et désormais aussi en extérieur dans de nombreuses villes.

Olivier Véran en bon toutou de son maitre appelle les Français à « tenir bon » et porter le masque

Le ministre de la santé, en visite dans un Ehpad en Dordogne vendredi 7 août, a demandé aux Français de « tenir bon » et de continuer à porter le masque malgré la canicule qui frappe la France ces jours-ci.

Masque obligatoire dès samedi dans plusieurs quartiers de Marseille

Le port du masque sera obligatoire dès samedi 8 août et jusqu’au 31 août dans plusieurs quartiers très fréquentés de Marseille, ont annoncé les autorités locales face à la progression du nombre de cas de dépistage positif au coronavirus.

Masque obligatoire à Rennes : une mesure diversement accueillie

Dès samedi, le port du masque sera obligatoire en ville, sur les marchés et dans certains parcs de Rennes. Les passants se montrent plutôt résignés en soulignant toutefois des incohérences.

Deux écoles ferment en Allemagne quelques jours seulement après la rentrée scolaire

Deux établissements scolaires dans le nord de l’Allemagne ont dû fermer leurs portes après l’apparition de cas de dépistés positifs au Covid-19, quelques jours seulement après la rentrée scolaire, ont annoncé vendredi 7 août les autorités locales.

Une protéine suspectée de jouer un rôle dans les cas graves de la maladie

Des chercheurs français ont relevé un taux très élevé d’une protéine – 100 à 1 000 fois plus que la normale – chez des patients atteints de forme grave du coronavirus.

Air France rétablit le vol direct Pékin-Paris, une première en Europe

Air France va exploiter d’ici fin août un vol Pékin-Paris, le premier vol direct rétabli entre la capitale chinoise et l’Europe depuis la fermeture des lignes à cause de l’épidémie de Covid-19.

Hospitalisations : -49 par rapport à la veille
Nouveaux patients hospitalisés : -5 par rapport à la veille
Retours à domicile : +166 par rapport à la veille
En réanimation : -7 par rapport à la veille (plus que 383 en réa)
Nouveaux patients en réanimation en baisse de 1 par rapport à la veille
Et seulement 12 décès à l'hôpital en 24h alors que le 15 avril on avait 1438 décès en une journée
C'est vachement inquiétant quand même de voir que les gens ne regardent pas les bons chiffres. Vous ne trouvez pas ?

Les villes tombent les unes après les autres

8 août :

1.400 communes ont imposé le port d’un masque dans les rues, dont beaucoup de grandes villes comme Rennes, Marseille, Nancy, Nice, Ajaccio, Strasbourg, Brest…
Il y a vraiment quelque chose dans ce pays :
- port du masque obligatoire dans les lieux les plus insolites
- les villes qui tombent les unes après les autres (Quiberon, Lille, Paris, Toulouse, Nancy, et maintenant Marseille)
- Les policiers non masqués qui font des interpellations musclées pour non port du masque en Ardèche
- Bientôt les milices de Castex qui vont arpenter les rues de nos villes et de nos campagnes à la recherche des répliquants rebelles
- La police qui pourchasse les gens sur les plages avec des drones de combat.

Le « conseil scientifique » (prolongé jusqu’en octobre 2020) maintient la pression sur la « deuxième vague » qui, c’est sûr, interviendra à l’automne, mais différemment de la première. Le Dr Druais, membre dudit conseil, explique ainsi à Ouest France que « Très probablement et la maladie se présentera sans doute d’une manière différente ». Tant de certitudes… La stratégie est désormais de laisser les maires décider, pour favoriser l’adhésion de la population aux différentes mesures de restriction de nos libertés. Il observe d’ailleurs que « la population n’a pas adhéré à StopCovid », pourtant la communication a été puissante et de long terme pour nous la faire télécharger. Selon lui, la Suède n’a pas eu de bons résultats dans sa gestion de crise. pourtant elle a moins de morts que nous et n’a pas confiné… Quant aux libertés versus crainte d’une deuxième vague, il balaie la question : « On a toujours un problème pour doser entre coercition et éducation. Je préfère l’éducation à la coercition. C’est plus compliqué, c’est long. Mais c’est à terme plus performant. La coercition peut être nécessaire mais ne peut pas être la seule réponse ». Selon lui, il n’y a pas non plus de traitement « miracle », surtout pour la « phase initiale », alors que la chloroquine est justement très efficace à ce stade.

Les masques ont aggravé le déficit commercial

Le commerce extérieur de la France s’effondre. Les exports d’avions et de voitures sont en berne. Mais les importations de masques ont explosé.

Rentrée scolaire : les règles sanitaires s’allègent, les profs s’inquiètent

De la maternelle à l’université, les consignes sanitaires du gouvernement sont allégées pour faciliter la rentrée. Les syndicats d'enseignants s’en inquiètent, car l’évolution de l’épidémie reste incertaine.

Un four à UV pour réutiliser les masques jetables

Avec l’épidémie de Covid-19, la consommation de masques à usage unique a connu une croissance exponentielle. Une PME de Saint-Herblain, Ingenica-LLI, a conçu un appareil capable de les désinfecter.

9 août :

Le quotidien économique Les Echos admet que « Le Covid-19 ne tue presque plus en Europe ». Selon cet article, « Malgré des foyers inquiétants ici ou là, les grands pays européens, massivement frappés au printemps, n’enregistrent plus que des flux résiduels de cas ou de décès  ». L’Espagne, est-il précisé, « dément faire face à une deuxième vague de cas », et que l’augmentation du nombre dépistés positifs n’y serait due qu’à l’augmentation des tests et pas parce que le virus « se diffuse ».

UN PEU DE MATHEMATIQUES
Nous avons un virus très contagieux qui infecte 50% des gens. On fait des tests de dépistage sur 20 personnes et 10 sont contaminées.
• A présent le virus est moins répandu et moins contagieux, il n'infecte qu'une personne sur 5. On fait un test de dépistage sur 100 personnes et 20 sont contaminées. LE NOMBRE DE CAS A DOUBLE, C'EST L'AFFOLEMENT GÉNÉRAL !
• Ensuite le virus est presque disparu, ne circule plus beaucoup et il infecte une personne sur 10. On fait un test de dépistage sur 300 personnes et 30 sont contaminées. PANIQUE GÉNÉRALE ! C'EST LA SECONDE VAGUE !
• On continue encore ? C'était la démonstration que le nombre de cas ne dépend absolument pas du virus.
• Les puristes vont dire qu'il y a aussi le taux d'incidence et qu'il faut regarder le rapport du nombre de cas par le nombre de tests. Mais en mars on testait uniquement les malades graves qui entraient à l'hôpital. Souvent des personnes âgées. Maintenant on dépiste les gens dans la rue, souvent des jeunes car les personnes âgées sortent moins. Bien souvent ils sont asymptomatiques, donc ils ne sont pas malades. Le panel de la population suivie n'est absolument pas le même qu'en mars. Comment faire des statistiques là dessus si d'un jour à l'autre l'échantillon de la population n'est plus le même. Pour être vraiment puriste il aurait fallu tester un certain nombre de personnes représentatives de la population par tranche d'âge et continuer à tester le même type d'échantillon tous les jours. Ainsi on aurait pu suivre exactement la progression de l'épidémie ne manière statistique et fiable. On peut bien sur tester plus de personnes dans un but sanitaire (les mettre en quarantaine si elles sont positives) mais ça ne devrait pas impacter le suivi statistique. Et je me demande ce qui est réellement fait avec les personnes testées positives. A mon avis rien.
• Le taux d'incidence est donc le rapport du nombre de cas par le nombre de tests. Le nombre de tests ne dépend pas du virus. Il a été démontré ci-dessus que le nombre de cas ne dépend pas non plus du virus. Donc par simple déduction, le taux d'incidence est le rapport de deux nombres qui ne dépendent pas du virus, donc il ne dépend pas non plus du virus.
• Au vu de tout ça, la démonstration est faite que le seul compteur qui dépend vraiment du virus est uniquement le nombre de décès.

Le masque obligatoire dans certaines zones de Paris et d’Île-de-France dès lundi

Le port du masque sera obligatoire dans certaines zones de Paris et d’Ile-de-France à compter de lundi, 8 h, pour les personnes de plus de 11 ans.

Pertes d’au moins 30 à 40 milliards d’euros pour le tourisme français

L’épidémie de covid-19, ainsi que les sanctions sanitaires de confinement et de distanciation sociale, a eu un impact financier important sur le secteur du tourisme français, dont les pertes sont estimées à près de 40 millions € par le gouvernement.

64 % des Français sont pour le port obligatoire du masque à l’extérieur

Les Français sont désormais majoritairement favorables au port du masque à l’extérieur, près des deux-tiers d’entre eux souhaitant qu’il devienne obligatoire dans les lieux publics ouverts. C’est ce qu’affirme un sondage (sans doute truqué) publié le dimanche 9 août.

Plus de 5 millions de dépistés positifs aux États-Unis

Le cap des cinq millions de dépistés positifs au Covid-19 a été franchi dimanche 9 août aux États-Unis et 162 000 personnes sont déjà mortes des suites du virus sur son sol. Donald Trump a présenté samedi un plan d’aide à l’économie américaine.

10 août :

Le coronavirus provoque un gros manque à gagner pour la France

Les hôtels français accusent une forte baisse de fréquentation en juillet, sauf en Bretagne. L’absence des touristes étrangers se paye cash : au moins 30 milliards d’euros.

L’ARS met en garde après un rassemblement de centaines de personnes dans la Marne

Une soirée festive a réuni plusieurs centaines de personnes dans la nuit de samedi à dimanche dans la Marne, alors que le coronavirus circule toujours en France et que de nombreuses villes ont rendu obligatoire le port du masque en extérieur. Mais finalement : rien.

Devant la hausse du nombre de dépistés positifs en Europe, l’Italie craint d’être « encerclée »

L’Italie, qui reste fermée aux ressortissants des Balkans et exige une quarantaine pour les voyageurs en provenance de Roumanie et de Bulgarie, s’inquiète d’être « encerclée » par la hausse des contagions au coronavirus chez ses voisins européens dont la France. Pourtant il n'y a plus rien en France.

Les aides de l’État vont être étendues à diverses professions

En visite à Lourde lundi 10 août 2020, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a annoncé que de nouveaux secteurs d’activité bénéficieraient d’exonération de charges et de chômage partiel.

Paris se masque en pleine vague de chaleur caniculaire

Après Bruxelles et Madrid, le port du masque devient obligatoire dès 8 h le lundi 10 août dans certains quartiers très fréquentés de Paris. La stricte application de cette mesure de lutte contre le coronavirus pourrait se heurter à la vague de chaleur caniculaire en cours.

Après le confinement, les Français boudent les soldes

Après deux mois de fermeture, les commerçants attendaient beaucoup des soldes, décalés du 15 juillet au 11 août. Entravées par les protocoles sanitaires, les promotions post déconfinement et l’envie de plein air des gens, ils n’ont pas connu le succès espéré.

L’agence européenne appelle à des mesures face à la « résurgence » imaginaire du virus

L’agence européenne en charge des maladies infectieuses a exhorté lundi 10 août les États européens à « réinstaurer certaines mesures » pour prévenir la « résurgence réelle » du Covid-19 observée sur le Vieux continent.

11 août :

« On nous a traités comme des animaux » : des passagers du Costa Magica portent plainte

Alors que le Covid-19 sévissait à bord du Costa Magica, les 2 300 passagers n’ont été ni informés, ni confinés, ni aidés, assurent leurs représentants. Dans l’angoisse durant des jours, sans soutien de l’équipage, les passagers, dont un millier de Français, ont « été livrés à eux-mêmes », dénonce Stéphanie Dubois, membre du collectif qui vient de déposer plainte contre Costa.

L’Indonésie commence à tester un vaccin chinois

1 600 volontaires se sont proposés pour tester un vaccin contre le coronavirus mis au point par le laboratoire Sinovac Biotech. Le « Coronavac » fait partie des rares vaccins à être en phase III, la dernière étape des essais cliniques avant l’homologation.

Vladimir Poutine dit que la Russie a un vaccin, baptisé Spoutnik V

La Russie est le premier pays à officiellement valider un vaccin contre le Covid-19, a déclaré mardi 11 août Vladimir Poutine. L’OMS souligne qu’aucune étude détaillée des résultats des essais russes n’a été publiée pour établir l’efficacité des produits que le pays dit avoir développés. Elle ajoute que fin juillet les essais du vaccin du centre Gamaleïa n’en étaient qu’à la phase 1, alors que six autres dans le monde en étaient déjà à la phase 3.

Le jour où la Russie annonce que son premier vaccin anti covid sera commercialisé dès le 1er janvier 2021, l’OMS annonce qu’il n’y aura peut-être jamais de vaccin, et qu’il ne faut pas se précipiter pour lancer les essais sur l’homme. Selon le patron de l’OMS, même si tout est « sous contrôle », il faut maintenir la pression sur les « sanctions sanitaires ».

Pour la souche qui circule actuellement en Europe il n'y a plus assez de malades pour tester l'efficacité d'un vaccin ni même celle d'un médicament. Déjà pour les études effectuées en mai il n'y avait pas assez de cobayes. Ça prend donc le chemin pour que ça dure 5 ans avant d'obtenir un produit safe.
Donc c'est bien parti pour enterrer l'idée d'un vaccin à jamais. Ça va faire comme H1N1 et le MERS. L'OMS est très pessimiste.

Castex annonce qu’il va demander aux préfets de demander aux maires d’imposer le port d’un masque partout dans l’espace public. Le port du masque doit également se généraliser en entreprise. Les contrôles seront renforcés. Les manifestations de plus de 5000 personnes sont interdites encore jusque fin octobre. En Suède, qui est un exemple pour la France en matière de gestion de crise covid, il n’y a pas d’obligation de mettre un masque, ni en Norvège, ni au Danemark.

Pour la première fois depuis le 24 mai, les hospitalisations liées au coronavirus ont légèrement augmenté. « Les chiffres restent relativement faibles, avec 180 nouvelles hospitalisations en 24 heures et 28 admissions en réanimation. Cela porte le nombre de patients Covid actuellement hospitalisés à 5045, dont 396 dans des services de soins intensifs. Rappelons que les malades en réanimation étaient au nombre de 7148 le 8 avril, au plus fort de l’épidémie de coronavirus », précise un article de France Soir.

L’Espagne en situation « critique » avec les plus mauvais chiffres d’Europe

Six semaines après avoir résisté au premier assaut de l’épidémie du nouveau coronavirus, l’Espagne se retrouve dans une situation « critique », selon les experts, avec les pires chiffres de contagion d’Europe occidentale.

En Algérie, le groupe pharmaceutique public Saidal se lance dans la production à grande échelle d’hydroxychloroquine. 25 à 30.000 boites du médicament seront produites dans un premier temps.

Les masques sont-ils inefficaces contre le Covid-19 ? Ouest-France vous répond

Alors qu’ils deviennent obligatoires dans de nombreuses villes, dans certains lieux publics ouverts, les anti-port-du-masque-obligatoire ne décolèrent pas. Parmi les raisons de leur mécontentement, une étiquette, présente sur les emballages de masques chirurgicaux, qui prouverait que les masques sont inutiles contre le coronavirus.

Castex (1er ministre), qui « appelle les français à se ressaisir » selon Les Echos, annonce un nouveau prolongement de l’interdiction des manifestations au-delà de 5.000 personnes, pour l’instant jusqu’au 30 octobre. Il impose à nouveau « des obligations de déclaration des rassemblements de plus de 10 personnes ». De plus, il va demander aux préfets « d’étendre le plus possible l’obligation du port du masque dans les espaces publics » donc aussi dehors. Et il annonce aussi une multiplication des « contrôles », avec amendes et sanctions à la clé. Cela au nom d’un « risque de résurgence » du virus. Cela ne vaut que pour les piétons.

La France est « dans l’attente de grands laboratoires pour disposer d’un vaccin »

Le ministre de la santé Olivier Véran, en déplacement à La Grande-Motte près de Montpellier le mardi 11 août, s'affuble du titre de porte parole de tous les français et assure que « la France est dans l'attente de grands laboratoires pour disposer d’un vaccin », alors que la Russie a affirmé avoir développé le « premier vaccin » contre le coronavirus et que les français ne veulent pas se faire vacciner.

12 août :

La justice saisie après la diffusion d’un certificat contre-indiquant le port du masque

L’Agence régionale de santé (ARS) du Grand Est a saisi la justice en début de semaine après la diffusion sur Facebook, par une médecin généraliste alsacienne, d’un certificat médical permettant à tout un chacun d’invoquer une contre-indication au port du masque. dénoncée à la justice par l’ARS du Grand Est. Elle a déjà été suspendue par l’ARS. Le Figaro rapporte que «  Ce certificat n’a aucune valeur légale », prévient Jean-Marie Letzelter, président du Conseil départemental de l’ordre des médecins du Bas-Rhin, interrogé par l’AFP. Dr Letzelter indique avoir alerté l’ARS dès la « mi-avril » du comportement de la médecin généraliste de 60 ans, en pleine pandémie de coronavirus, puis avoir renouvelé le signalement il y a quelques jours « avec différents documents, dont ce certificat », élément nouveau au dossier. « L’ARS a suspendu (la médecin) lundi », a-t-il affirmé, une information non confirmée à l’AFP par l’agence. Interrogée par Le Figaro, elle explique que « le masque est une arnaque totale » et que « on entre en dictature ».

L’hydroxychloroquine est efficace pour les patients à haut risque, et « dire le contraire est dangereux », selon un médecin US qui critique les affirmations de la FDA (financée par les labos pour 1/3) et du Dr Fauci.

La Chine assouplit les conditions d’entrée pour les Européens

La Chine a assoupli les conditions d’entrée des ressortissants de 36 pays européens, facilitant l’accès au visa pour les personnes déjà titulaires d’un permis de séjour mais bloquées à l’étranger depuis quatre mois pour cause d’épidémie.

Le port du masque devient obligatoire dans la région de Bruxelles

Le port du masque devient obligatoire dans l’espace public à compter du mercredi 12 août, sur tout le territoire de la région de Bruxelles pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Un manque criant de moyens dans les Ehpad ?

Une association de familles dénonce le manque criant de personnels dans les maisons de retraite. Un avis partagé au sein des établissements avec parfois quelques réserves.

La Nouvelle-Zélande prête à reporter ses élections et prolonger le confinement

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern réfléchissait, mercredi 12 août, à un possible report des élections de septembre en raison de la résurgence, encore modeste, de l’épidémie, les experts s’échinant à comprendre l’origine des nouveaux cas dépistés dans un pays exempt de contaminations locales depuis mai. Le confinement d’Auckland pourrait aussi être prolongé.

Philippe Juvin dénonce « une absence de clarté » problématique du gouvernement

Le Premier ministre Jean Castex a durci le ton, mardi 11 août, face à l’évolution de la pandémie de coronavirus en France. Mais pour Philippe Juvin, chef du service des urgences de l’hôpital Pompidou, à Paris, ces annonces manquent de « clarté » et d’« autorité ».

Un appel aux professionnels de santé pour renforcer les structures de soins

Afin d’anticiper les besoins de renfort dans les structures sanitaires, sociales et médico-sociales en cas de seconde vague à l’épidémie de Covid, l'agence régionale de santé des Pays de la Loire et l'État lancent un appel aux volontaires. Étudiants et professionnels, actifs ou retraités.

Des régions d'Italie imposent une quarantaine aux vacanciers revenant de certains pays

Plusieurs régions d’Italie vont imposer une quarantaine aux voyageurs de retour de certains pays européens considérés comme à risque pour la propagation du coronavirus.

Le ministre de la Santé américain sceptique au sujet du vaccin russe

Le ministre américain de la Santé a fait part mercredi 12 août, de son scepticisme après l’annonce du développement par la Russie du « premier » vaccin contre le coronavirus assurant une « immunité durable ».

L’Italie évite pour le moment la deuxième vague : comment l’expliquer ?

Avec 259 nouveaux dépistés positifs au coronavirus enregistrés lundi 10 août, et moins de 500 ces dernières semaines, l’Italie fait figure de bonne élève parmi les pays européens qui font face à une recrudescence de contaminations. Une surveillance efficace du virus qui pourrait s’expliquer par une anticipation du déconfinement et une vigilance extrême de la part des autorités.

Infirmiers et médecins s’inquiètent d’un risque de pénurie de gants

Après les masques, c’est la pénurie de gants qui inquiète les professionnels de santé. Ceux-ci ont de plus en plus de mal à s’approvisionner car la demande pour ce type de matériel augmente, ainsi que les prix, alors que l’épidémie pourrait reprendre.

Explosions à Beyrouth : la moitié des hôpitaux de la ville « hors service » et le Covid-19 en hausse

Plus de la moitié des hôpitaux de Beyrouth, dont trois des plus importants, sont « hors service », a indiqué, mercredi 12 août 2020, Richard Brennan, directeur régional des urgences de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Et le coronavirus est en pleine expansion.

Des chiens vont-ils pouvoir dépister le Covid-19 ?

Les chiens peuvent-ils détecter le Covid ? En tout cas, c’est ce en quoi croient les participants du programme Nosais, qui a récemment mis en place une campagne de détection du Covid-19 par des chiens. Mais est-ce fiable ? Cela va-t-il être mis en pratique partout en France ?

2 500 nouveaux dépistés positifs en 24 heures en France, une « nette dégradation »

Dans son bilan quotidien de l’épidémie de coronavirus, Santé publique France relève une hausse significative du nombre de dépistés positifs. Plus de 2 500 nouveaux dépistages positifs ont été enregistrés en 24 heures, un niveau qui n’avait pas été vu depuis mai.

À Paris, les clients des bars pourraient être tracés

Laisser son nom et son numéro de téléphone dans les bars et restaurants permettrait de mieux identifier les personnes ayant été en contact avec des malades du Covid-19.

13 août :

« La majorité des nouveaux cas ne sont pas graves  », titre le magazine Capital. En effet, les entrées en réanimation « stagnent », et l’article conclut que « la plupart des contaminés ne contractent donc pas de formes sévères de la maladie  ». La plupart ou la quasi totalité des « contaminés » vont bien, d’ailleurs les autorités ne parlent plus de décès ni d’hospitalisations, mais de « nouveaux cas », de « taux d’incidence », de « clusters » de cas. « Entre mi-mai et début août, la courbe du nombre hebdomadaire de nouveaux patients admis dans les services de réanimation a largement chuté, malgré une légère progression ces deux dernières semaines  », précise l’article.

Dans l’Indre, les chiffres des hospitalisations annoncés par les autorités étaient faux et largement surévalués. Le 11 août, Santé Publique france a déclaré que 41 personnes étaient hospitalisées pour covid, mais en réalité il n’y en avait plus qu’une seule. « Actuellement, il y a peu d’hospitalisations Covid dans le département. Philippe Vansyngel, ‎le responsable du pôle santé publique et environnementale de l’Indre pour l’Agence régionale de santé, en convient : les chiffres relatifs à l’hospitalisation des patients Covid-19 extraits de la base de données nationale Géodes et publiés par Santé publique France sont erronés. Le secrétaire général de la préfecture, Stéphane Sinagoga, l’assure : « Un seul patient Covid, sans gravité particulière » est hospitalisé dans le département », explique La Nouvelle République.

Un livre sorti en Italie revient sur la question de l’origine du coronavirus, et reprend la théorie du Pr Luc Montagnier sur la fuite du labo de Wuhan. Montagnier et Jean-Claude Perez, docteur en mathématiques, ont étudié la description du génome et ont conclu que « Il existe des bases communes et convergentes qui permettent de conclure à l’inclusion de parties d’origine étrangères dans le génome du coronavirus. Il existe aujourd’hui des technologies permettant de réaliser cette manipulation dénommée CRISPR/ARN  ». les deux scientifiques ont eu beaucoup de mal à publier leur étude (parue fin juillet dans l’International Journal of Research). Le livre du scientifique Italien spécialiste des biotechnologies Joseph Tritto affirme aussi que le virus est la conséquence d’une manipulation génétique en laboratoire destinée à ajouter des fragments de VIH qui permet au SARS-Cov2 de s’ancrer à la cellule humaine et d’y pénétrer. Tritto pense à une fuite accidentelle du virus.

Une étude chinoise sur 3.410 contacts proches de 391 personnes infectées montre une contagion très limitée de l’entourage. C’est à la maison que le risque de contagion est le plus élevé : « Parmi 3410 contacts étroits, 127 (3,7%) ont été secondairement infectés. Parmi ces 127 personnes, 8 (6,3%) étaient asymptomatiques. Sur les 119 cas symptomatiques, 20 (16,8%) ont été définis comme légers, 87 (73,1%) comme modérés et 12 (10,1%) comme graves ou critiques. Par rapport au milieu familial (10,3%), le taux d’attaque secondaire était plus faible pour les expositions dans les établissements de santé (1,0%) et dans les transports publics (0,1%). Le taux d’attaque secondaire augmentait avec la gravité des cas index, de 0,3% pour les symptômes asymptomatiques à 3,3% pour les cas légers, 5,6% pour les cas modérés et 6,2% pour les cas graves ou critiques. Les cas index avec expectoration étaient associés à un risque plus élevé d’infection secondaire (13,6% contre 3,0% pour les cas index sans expectoration  ».

En Allemagne, des gouvernements de Landers menacent des parents dont un des enfants est positif au coronavirus s’ils ne prennent pas des mesures drastiques de distanciation. Les enfants testés positifs doivent être placés en quarantaine, isolés dans leur chambre et sans aucun contact, même pour les repas, avec leur famille. Cela quel que soit l’âge des enfants puisque des parents d’enfants de 3 ans ont reçu le courrier d’injonction, raconte le journal Die Welt (traduction d’extraits en français). Si ces injonctions ne sont pas respectées, les parents sont menacés du placement des enfants, ce qui a l’air d’être encore plus courant qu’en France (52.000 mineurs placés en 2018 en Allemagne).

Récession « record » au Royaume-Uni, l’OMS surveille le vaccin russe

Entre les annonces de Vladimir Poutine et la production en Amérique Latine d’un vaccin élaboré conjointement par le laboratoire AstraZeneca et l’université d’Oxford, la course pour trouver un vaccin contre le coronavirus s’accélère, tandis que le Royaume-Uni déplore une récession sans précédent.

Le Brésil veut produire le vaccin russe, le Mexique et l’Argentine celui d’AstraZeneca

La perspective de mise au point d’un vaccin contre le nouveau coronavirus met l’Amérique Latine en émoi. Très touchés par l’épidémie, les pays du continent se disputent la production des remèdes.

En Chine, le coronavirus découvert sur du poulet brésilien

Le coronavirus à l’origine de la maladie Covid-19 a été découvert au cours d’un contrôle de routine sur du poulet importé du Brésil, premier producteur mondial, ont annoncé les autorités chinoises.

En Espagne, la Galice interdit de fumer dans les rues trop fréquentées

La Galice prend des mesures restrictives de prévention pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Dès le jeudi 13 août, il sera interdit de fumer dans les rues et aux terrasses s’il est impossible de respecter une distance de sécurité d’au moins deux mètres entre les personnes.

Plus de 750 000 morts de l’épidémie dans le monde et 20 millions de dépistés positifs

750 003 personnes sont décédées du coronavirus dans le monde depuis décembre 2019.

Une liste de médecins noirs suscite la polémique au sein de la profession

Une liste de médecins noirs circule sur les réseaux sociaux, à la demande de patients se disant victimes de discriminations auprès des soignants blancs. La Licra (la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) demande au ministre de la Santé de se saisir de ce sujet. Le monde médical est divisé : l’ordre des médecins s’est prononcé contre, mais le syndicat des jeunes médecins généralistes soutient l’initiative.

Agression d’une infirmière dans un bus. Les deux adolescents présentés à un juge

Les deux adolescents de 16 ans soupçonnés d’avoir frappé une infirmière qui leur demandait de mettre un masque ont été présentés à un juge jeudi 13 août. Ils pourraient être placés en détention provisoire et mise en examen pour « violences aggravées ».

Le port du masque à l’extérieur rendu obligatoire dans plus de 6 300 communes

Comme Rennes samedi dernier et Nantes à partir de demain, plusieurs communes, notamment de la région parisienne, ont rendu le port du masque obligatoire à l’extérieur. Plus de 60 départements sont concernés.

Vers une généralisation du port du masque dans les entreprises ?

Les entreprises sont l’un des principaux lieux de contamination au coronavirus, et de plus en plus de spécialistes de la santé appellent à y rendre le port du masque obligatoire.

Recrudescence du coronavirus. Cri d’alarme des médecins d’Espagne

Une deuxième vague de coronavirus est au seuil de l’Espagne, l’un des pays le plus endeuillé d’Europe par la pandémie. Les médecins appellent les autorités à réagir pour garder le contrôle sur l’épidémie.

Les indicateurs se dégradent, encore 2 669 dépistés positifs en 24 heures

La circulation du Covid-19 continue de s’accélérer en France. Dans son point hebdomadaire, la Direction générale de la Santé note une forte progression de l’incidence et du taux de positivité des tests. Une vingtaine de départements atteignent un niveau de vulnérabilité modérée. Pourtant, vu de chez nous, il n'y a plus rien en France.

L’OMS appelle à financer le dispositif international de lutte contre le Covid-19

L’Organisation mondiale de la santé a lancé un appel à un financement urgent du dispositif international créé pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre le Covid-19, l’Accélérateur ACT, visant à assurer à tous les pays un accès équitable aux tests, traitements et vaccins.

14 août :

Des traces de coronavirus ont été trouvées dans des ailes de poulet congelées importées du Brésil en Chine. Des emballages de crevettes en provenance d’Équateur ont aussi été testés et avaient des traces de covid, selon les autorités chinoises. « À la mi-juillet, la Chine avait bloqué six usines de viande brésiliennes en raison d’inquiétudes concernant le coronavirus, alors que des milliers de cas se propageaient dans l’industrie alimentaire  », précise la presse.

L’Europe a réservé de nouvelles doses de vaccin, 200 millions, auprès du groupe US Johnson & Johnson. 200 millions de doses supplémentaires pourraient être commandées et livrées d’ici la fin 2021 si ledit vaccin s’avère « sûr et efficace », selon Midi Libre.

En Angleterre, plus d’1,3 million de tests en kit ont été comptés deux fois dans le total des personnes testées positives ou non.

Paris et Marseille zones actives de circulation, de nouvelles restrictions possibles

Vendredi 14 août, un décret paru au Journal officiel classe Marseille et Paris comme des « zones actives » de circulation du coronavirus. Ce classement des deux agglomérations permet aux préfets d’interdire la circulation des personnes et des véhicules, ainsi que l’accès aux moyens de transport collectif dans certaines zones.

Le calcul des « cas positifs » à Paris est surévalué en raison des tests sur les voyageurs arrivant de l’étranger. Il n’empêche, Paris est classée comme « zone de circulation » du virus. A cause de ces « cas positifs » non parisiens, le fameux « taux d’incidence » qui est la proportion de « cas positifs » est boosté à la hausse. Les passagers arrivant en France sont inscrits arbitrairement comme résidant à Paris. « Selon nos informations, le biais viendrait notamment du fait qu’un laboratoire basé à Paris aurait enregistré les individus à l’adresse de son siège social lorsque ceux-ci n’avaient pas renseigné leur code postal sur leur fiche », explique Le Parisien. Ledit « taux d’incidence » à Paris aurait ainsi été gonflé d’environ un tiers.

Le Royaume-Uni va imposer une quatorzaine aux voyageurs venant de France et des Pays-Bas

En raison d’une hausse du nombre des dépistés positifs au Covid-19 en France et aux Pays-Bas, les personnes en provenance de ces deux pays seront soumises à une quarantaine de deux semaines, sur le sol britannique à partir du samedi 15 août.

En Suisse, un jeune homme en parfaite santé a été annoncé mort du coronavirus. Il s’agirait d’une « erreur » due à « un signalement clinique ambigu », selon l’Office fédéral de la Santé. Une fillette de 9 ans annoncée morte du covid avait en réalité 109 ans.

Les professionnels de santé libéraux devront à partir du 4 octobre faire eux-mêmes leurs stocks de masques FFP2 et de blouses, gants, lunettes etc. (pour 3 semaines), suite à une décision récente du gouvernement.

Masques, tests… la stratégie du gouvernement contre le Covid est-elle vraiment adaptée ?

Le nombre de dépistés positifs au Covid-19 repart à la hausse dans le pays. En réaction, le gouvernement adapte sa stratégie de lutte contre l’épidémie. Cette stratégie, pas toujours limpide, est de plus en plus remise en question. Des voix commencent à s'élever.

Pour le maire de Bordeaux, il ne « faudra pas hésiter » à interdire de fumer

Interviewé par Europe 1 le vendredi 14 août, le nouveau maire de Bordeaux, l’écologiste Pierre Hurmic estimait qu’« il ne faudra pas hésiter » à interdire la cigarette si la communauté scientifique juge la mesure efficace pour lutter contre la propagation du coronavirus. Ce mec est un fou furieux.

« Le port du masque ne sert absolument à rien » : à Nice, une conseillère d’opposition crée la polémique

Sylvie Bonaldi, conseillère municipale d’opposition à Nice, a jugé le port du masque inutile contre le Covid-19, dans une publication sur Facebook. Elle parle du masque comme d’un outil servant à « mesurer la soumission du peuple ». Ses propos ont été vivement critiqués par des internautes et des responsables politiques locaux mais beaucoup sont également de son avis.

En Grèce, restos et bars ferment à minuit dans les régions touchées

Les autorités grecques durcissent le ton alors que le pays a vu le nombre de dépistés positifs augmenter depuis l’ouverture du pays aux touristes à la mi-juin. Dans certaines zones, le port du masque est obligatoire en intérieur et extérieur, les fêtes sont interdites et les bars sont fermés de minuit à 7 h.

Port du masque : les amendes vont tomber dès ce week-end en Ille-et-Vilaine

Le port du masque est désormais obligatoire dans certaines villes d’Ille-et-Vilaine, ainsi que sur les marchés en plein air. Face à un virus qui circule de plus en plus, la préfecture appelle à respecter ces gestes barrières. Sous peine de sanctions.

Plus de 20 000 affiches déployées dans les rues de Laval

Collages d’affiches, distribution de masques, mise en place d’un bus de dépistage… Les moyens déployés pour inciter les Lavallois (et visiteurs extérieurs) à adopter la bonne attitude pour contrer le coronavirus sont conséquents.

Les masques sont-ils équipés de puces RFID ?

Les masques seraient-ils là pour brider nos libertés individuelles, nous tracer voire nous contrôler ? C’est l’une des idées en vogue dans la sphère complotiste qui met garde contre des puces RFID qui seraient cachées dans certains masques.

La Suède n’est pas convaincue de l’efficacité du port du masque généralisé

Alors que de nombreux pays conseillent à leur population le port du masque, la Suède reste l’un des derniers pays en Europe à ne pas le faire. Anders Tegnell, l’épidémiologiste en charge de la stratégie de lutte contre le Covid-19 en Suède, n’est pas convaincu de l’efficacité de cette mesure.

L’obligation de port du masque à Paris étendue à de nouveaux quartiers à partir de ce samedi matin

La préfecture de police de Paris a annoncé vendredi 14 août l’extension du port obligatoire du masque dans certains quartiers de Paris à partir du samedi 15 août. Les rassemblements de plus de 10 personnes seront également interdits si les gestes barrières ne peuvent pas être garantis.

À Nantes, première journée de contrôle du port du masque obligatoire

Depuis le vendredi 14 août, le port du masque est obligatoire dans trois zones de Nantes.

Les hospitalisations de malades du Covid-19 de moins de 40 ans sont-elles vraiment en hausse ou est-ce une nouvelle fake news gouvernementale ?

Dans son bilan hebdomadaire du 13 août, Santé publique France relève que le nombre de personnes hospitalisées en raison du coronavirus augmente de nouveau dans l’Hexagone, notamment chez les moins de 40 ans. Qu’en est-il vraiment ?

Les hospitalisations toujours en baisse

Le Covid-19 continue de circuler en France, avec une nouvelle hausse quotidienne des contaminations. Cependant, le nombre de malades pris en charge dans les hôpitaux ou en réanimation poursuit sa baisse. Il n'y a plus rien.

Les personnes obèses atteintes du Covid-19 risquent quatre fois plus d’en mourir, rapporte une étude

Parmi les personnes contaminées par le coronavirus, les malades obèses présentent un risque de décès de 2,68 à 4,1 fois supérieur à celui des patients n’étant pas en situation de surpoids. L’analyse des données médicales de plus de 6 000 sujets en Californie a par ailleurs montré que c’est bien l’obésité qui est en cause, et pas les comorbidités qui peuvent y être associées.

Les frontières des États-Unis avec le Canada et le Mexique restent fermées

Les frontières terrestres des États-Unis avec le Canada et le Mexique vont rester fermées pour les voyages non-essentiels encore un mois supplémentaire en raison de la crise sanitaire, a-t-on appris ce vendredi 14 août.

15 août :

Le Haut conseil de la santé publique « recommande » de mettre un masque dans tous les lieux clos, publics ou privés collectifs. Donc à l’école, en entreprise, à la gym… Cela, juste après la sortie d’une étude allant ce sens. Les conclusions du HCSP, diffusées samedi 15 août, découlent de l’étude des publications « décrivant les contaminations survenues dans des espaces publics clos (restaurant, bus, bateaux de croisières, répétitions de chorales, etc.) et certains milieux professionnels (abattoirs, etc.) ». Evidemment, toutes les autres « mesures barrière » sont maintenues.

Elargissement de l’obligation de porter un masque à Paris. Le pèlerinage de Lourdes du 15 août est limité à 5.000 personnes sur chaque site.

À Lourdes, les milliers de pèlerins attendus pour l’Assomption devront porter un masque

Port du masque obligatoire, accès limité à 10 000 personnes et interdiction de toucher les parois de la grotte… Les célébrations de L’Assomption à Lourdes sont perturbées cette année par la pandémie de Covid-19.

La Grande-Bretagne impose une quarantaine à toute personne entrant dans le pays à partir de ce samedi 15 août. « Quelque 160.000 Britanniques actuellement en France, ainsi qu’une partie des 300.000 Français vivant au Royaume-Uni en vacances dans leur pays ou ailleurs, n’ont eu que quelques heures pour rentrer chez eux, sous peine de devoir se confiner à leur retour. Le Royaume-Uni, le plus endeuillé en Europe par le virus (plus de 41.000 morts), craint une flambée de contaminations au moment où il cherche à relancer son économie, qui a subi un effondrement sans équivalent sur le continent  », précise Capital.

La frontière grecque est fermée depuis vendredi 14 août. Les frontières Mexique-Etats-Unis et Canada – Etats-Unis sont en grande partie fermées jusqu’au 21 septembre.

Le Puy-du-Fou, le festival de De Villiers, a obtenu (par arrêté préfectoral du 10 août) une dérogation pour pouvoir accueillir 9.000 personnes ce week-end. « Les services de l’État, eux, justifient cette dérogation par « les campagnes de dépistages réalisées ces derniers jours » et qui « montrent que le département connaît pour l’instant un niveau de vulnérabilité limité ». Pour le moment la dérogation ne concerne que le spectacle du 15 août alors que la préfecture réévaluera la situation pour accorder la même permission pour le week-end du 21 et 22 août  », selon Capital.

États-Unis : Afin d’évaluer très rapidement un potentiel vaccin, l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) du Dr Anthony Fauci a lancé la fabrication d’une souche du virus pour l’inoculer à des volontaires sains. Ceci, alors que selon Fauci et bien d’autres, il n’y a toujours pas traitement efficace contre le covid.

Plus de 6 millions de dépistés positifs en Amérique Latine, l’Équateur prolonge l’état d’urgence

Plus de 6 millions de cas de dépistage positif au Covid-19 ont été enregistrées en Amérique Latine depuis le début de la pandémie, dont plus de la moitié au Brésil. En Équateur, le président a annoncé, vendredi, la prolongation de l’état d’urgence jusqu’au 13 septembre.

La Corée du Sud durcit ses mesures de restriction

La Corée du Sud a durci, le samedi 15 août 2020, les mesures de restrictions face à la crainte d’un regain du nouveau coronavirus pour Séoul et ses environs, après avoir enregistré le chiffre le plus élevé de contaminations quotidiennes en cinq mois.

Les sanctions sanitaires se renforcent à travers le monde entier

De la Nouvelle-Zélande à la Corée du Sud, les autorités imposent des mesures locales pour limiter ce qui fait craindre dans certains pays une nouvelle vague de contaminations de la maladie Covid-19, qui a fauché plus de 758 000 vies dans le monde.

Les restrictions des déplacements sans porter un masque continuent, notamment à Paris où il en faut un peu partout désormais. Les joggeurs doivent en avoir un mais pas les cyclistes sauf s’ils sont à l’arrêt.

La France face à la peur de la deuxième vague

Port du masque étendu aux Champs-Élysées, appel de médecins à l’imposer en entreprise, pèlerinage à Lourdes sous surveillance : les initiatives se multiplient pour éviter une deuxième vague du Covid-19 en France.

Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Les phénomènes paranormaux



Cet article a été récemment mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.