Valentiniens

Valentin, fondateur de la deuxième école égyptienne du gnosticisme, succède à Basilidès en 136. Préfigurant les théories de Bardesane qui les modifia, il considérait que l’Être suprême était resté de nombreux siècles dans un repos absolu. Le premier signe d’éveil fut la manifestation de Sa pensée.

Le principe de tous les Éons était le silence et la profondeur. Par engendrement successifs de nouveaux éons, on en arrive à la création de l’homme.


Le Christ envoyé par le Père n’a apporté sur terre que son corps spirituel et céleste, la Vierge Marie n’ayant servi que d’un vaisseau dont il n’avait rien conservé de charnel. Il n’y a aucune résurrection des corps et l’âme ne pourra être sauvée que par les mérites de Jésus-Christ.

Après le départ de Valentin pour Rome, ses disciples restés à Alexandrie se divisèrent en un grand nombre de sectes.

Qui était le gnostique Valentin ?

Les valentiniens
L'origine du monde selon Valentin
Valentinus était le plus connu et le plus influent des hérétiques gnostiques. Il est né, d'après Épiphane (Haer., XXXI), sur la côte égyptienne. Il a été formé à la science hellénistique à Alexandrie. Comme beaucoup d'autres docteurs hérétiques, il se rendit à Rome, peut-être pour diffuser ses idées. Il y arriva pendant le pontificat d'Hyginus et y demeura jusqu'au pontificat d'Anicetus. Au cours d'un séjour d'une quinzaine d'années peut-être, alors qu'il s'était d'abord allié à la communauté orthodoxe de Rome, il s'était rendu coupable d'essayer d'établir son système hérétique. Ses erreurs ont conduit à son excommunication, après quoi il s'est rendu à Chypre où il a repris ses activités d'enseignant et où il est décédé probablement vers 160 ou 161.

Valentin a prétendu avoir puisé ses idées dans Théodas ou Theudas, disciple de Saint Paul, mais son système est évidemment une tentative d'amalgamer les spéculations grecques et orientales du type le plus fantastique avec les idées chrétiennes. Il était particulièrement redevable à Platon. De ce dernier a été dérivé le parallèle entre le monde idéal (le plérome) et le monde inférieur des phénomènes (le kénome). Valentinus s'est librement inspiré de certains livres du Nouveau Testament, mais a eu recours à un étrange système d'interprétation selon lequel les auteurs sacrés étaient tenus pour responsables de ses propres vues cosmologiques et panthéistes. En élaborant son système, il était complètement dominé par des fantaisies dualistes.

Il a assumé, comme le commencement de toutes choses, l'Être Primal ou Bythos, qui après des siècles de silence et de contemplation, a donné naissance à d'autres êtres par un processus d'émanation. La première série d'êtres, les éons, étaient au nombre de trente, représentant quinze syzygies ou couples sexuellement complémentaires. Grâce à la faiblesse et au péché de Sophia, l'un des éons les plus bas, le monde inférieur soumis à la matière est amené à l'existence. L'homme, l'être le plus élevé du monde inférieur, participe à la fois à la nature psychique et à la nature matérielle (hylique). Le travail de rédemption consiste à libérer le supérieur, le spirituel, de sa servitude vers le bas. C'était la parole et la mission du Christ et du Saint-Esprit.

La christologie de Valentin est extrêmement déroutante. Il semble avoir maintenu l'existence de trois êtres pour la rédemption, mais le Christ, le Fils de Marie, n'avait pas de corps réel et ne souffrait pas. Le système de Valentinus était extrêmement complet et avait été élaboré de manière à couvrir toutes les phases de la pensée et de l’action.

Alors que Valentinus était en vie, il fit de nombreux disciples et son système était la plus répandue de toutes les formes du gnosticisme. Son école était divisée en deux branches, l’orientale et l’italienne. La première s'est répandue à travers l'Égypte, la Syrie et l'Asie mineure, la seconde à Rome, en Italie et dans la Gaule méridionale. Parmi les disciples les plus en vue de Valentin, qui, cependant, ne suivirent pas servilement leur maître dans toutes ses vues, se trouvaient Heracleon, Ptolémée, Marcos et Bardesane. Un grand nombre des écrits de ces gnostiques et un grand nombre d'extraits des écrits de Valentin existent toujours. Tertullien lui attribue l'évangile apocryphe de Valentin, qui, selon Irénée de Lyon, était le même que « l'évangile de la vérité  ».

Parmi les sources : Catholic Encyclopedia
http://www.newadvent.org/cathen/15256a.htm



Acheter un livre sur les valentiniens

  • Gnose et gnostiques

    Gnose et gnostiques des origines à nos jours

    Les gnostiques, Basilides, Valentin, Marcion, prêchent des doctrines étranges se présentant comme une connaissance secrète (gnose) que Jésus-Christ aurait transmise à ses proches.

    Un livre de Roland Hureaux.

  • G comme Gnose

    G comme Gnose

    Le sens premier de Gnose est la Connaissance. De quelle Connaissance s'agit-il ? Une belle réflexion sur la Gnose remontant à l'origine de l'homme.

    Un livre de Henri Gallois.

  • Les enseignements secrets de la gnose

    Les enseignements secrets de la Gnose

    Ce livre de Matgioi présente les bases de l'enseignement gnostique pour qui veut mener des études gnostiques approfondies.

  • Le Kybalion

    Le Kybalion

    Étude sur la philosophie hermétique de l'ancienne Égypte et de l'ancienne Grèce. Les principes hermétiques de la Gnose et de l'Hermétisme

  • Les gnostiques

    Les Gnostiques

    Les Gnostiques ont posé des questions radicales sur les origines de la vie et notre but sur terre.

    Un livre de Jacques Lacarrière.

  • Manual for Gnostic

    Manual For Gnostic

    Un livre en anglais qui comprend doctrines, prières et pratiques à l'attention des gnostiques.


Ces livres sont en vente sur Amazon.fr
En tant que Partenaire Amazon, dramatic.fr réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

  • Gnose et gnostiques

    Gnose et gnostiques des origines à nos jours

    Les gnostiques, Basilides, Valentin, Marcion, prêchent des doctrines étranges se présentant comme une connaissance secrète (gnose) que Jésus-Christ aurait transmise à ses proches.
    Un livre de Roland Hureaux.

  • G comme Gnose

    G comme Gnose

    Le sens premier de Gnose est la Connaissance. De quelle Connaissance s'agit-il ? Une belle réflexion sur la Gnose remontant à l'origine de l'homme.

    Un livre de Henri Gallois.

  • Les enseignements secrets de la gnose

    Les enseignements secrets de la gnose

    Ce livre de Matgioi présente les bases de l'enseignement gnostique pour qui veut mener des études gnostiques approfondies.

  • Le Kybalion

    Le Kybalion

    Étude sur la philosophie hermétique de l'ancienne Égypte et de l'ancienne Grèce. Les principes hermétiques de la Gnose et de l'Hermétisme.

  • Les gnostiques

    Les Gnostiques

    Les Gnostiques ont posé des questions radicales sur les origines de la vie et notre but sur terre.

    Un livre de Jacques Lacarrière.

  • Manual for Gnostic

    Manual for Gnostic

    Un livre en anglais qui comprend doctrines, prières et pratiques à l'attention des gnostiques.


Ces livres sont en vente sur Amazon.fr
En tant que Partenaire Amazon, dramatic.fr réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Retour à la catégorie : Sectes philosophiques et religieuses



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.