Le mystère du manoir Rudloe

Une base secrète en Angleterre pourrait-elle détenir des preuves de visites extraterrestres ? S'il y avait quelque part au Royaume-Uni, n'importe quelle installation secrète où auraient été apportés des débris d'OVNI, ça serait au Manoir Rudloe. Le gouvernement britannique est-il en possession d'un vaisseau spatial extraterrestre ?

Le ministère britannique de la Défense, ou MOD, a fait une annonce surprenante. Ils publient l'intégralité de leurs fichiers OVNI aux Archives nationales d'Angleterre. Je pense que le motif du MOD était de faire en sorte que les gens cessent de leur poser des questions. Ils pourraient se soustraire à toutes ces demandes difficiles faites par des personnes conformément à la loi sur la liberté d’information. Et ils l'ont décrit de manière à réduire les coûts. Mais en réalité, c'était presque comme s'ils ne voulaient plus rien avoir à faire avec le sujet. Je crois toujours qu'ils s'intéressent beaucoup à ce sujet, mais ils ne veulent pas être vus publiquement en train de le faire.

Après un déploiement qui a duré plus d'une décennie, il est apparu que le ministère de la Défense avait accumulé plus de 60 000 documents relatifs à des rencontres d'ovnis. Mais les chercheurs triant dans les archives ont pu déterminer qu'il manquait 18 fichiers clés.

Il y a eu un certain nombre de cas très célèbres dans lesquels des personnes ont pris de très bonnes photos, de très bonnes images de film que le MOD ne peut pas retrouver et aurait égaré. De grandes parties de leurs dossiers ont apparemment été détruites. Et il semble qu'ils aient une très bonne raison à perdre des informations vraiment importantes.


Après qu'une demande a été soumise, les fonctionnaires du ministère de la Défense ont finalement retrouvé les fichiers manquants. Chaque fichier contient plus de 200 documents. Nous parlons donc de milliers de documents. Ils ont envoyé ces fichiers aux Archives nationales et tout le monde s’attendait à une libération imminente. Mais dans un geste sans précédent, le ministère de la Défense a ensuite rappelé les fichiers. On n'avait jamais entendu parler de cela avant. À ce jour, ces 18 fichiers restent sous clé. Donc, quelque chose de très mystérieux se passe.

Pourquoi le ministère britannique de la Défense enverrait-il des fichiers OVNI aux Archives nationales et les rappellerait-il soudainement sans explication ? Certains initiés du gouvernement ont laissé entendre que les dossiers avaient été déplacés pour être conservés pendant qu'une autre installation encore plus sécurisée était en préparation.

Lorsque les archives nationales ont renvoyé les dossiers au gouvernement britannique, ils ont été emmenés dans un lieu tenu secret. Il y a ceux qui croient que cet endroit est une ancienne base de la Royal Air Force dans le comté du Wiltshire. Rudloe Manor, dans le sud-ouest du Wiltshire, était un site utilisé par le ministère de la Défense pour mener des enquêtes sur les ovnis depuis les années 1940.

L'histoire de Rudloe Manor

En surface, il ne semble s’agir que d’un manoir anglais pittoresque. Mais au-dessous de cette structure se cache un stupéfiant 2.2 millions de pieds carrés de vastes cavernes divisées en plusieurs petites chambres. Ces carrières souterraines ont été excavées au XIXème siècle pour extraire la pierre de Bath, un type de calcaire utilisé dans la construction de la ville voisine de Bath et de plusieurs autres villes anglaises.

Un siècle plus tard, en 1939, l'Angleterre fut entraînée dans la Seconde Guerre mondiale et la Royal Air Force britannique reprit les carrières abandonnées pour les transformer en usine d'avions souterraine.

À la fin de la guerre, de nombreuses installations de ce type ont été rendues sous contrôle civil, mais le manoir de Rudloe et ses tunnels et chambres secrets d'une superficie de plus de deux millions de pieds carrés n'ont jamais été rendus. Pendant des années, il a accueilli un groupe de la Royale Air Force appelé Provost and Security Services. Ils sont un peu comme les James Bonds mais pour la Royal Air Force britannique. Ils font des enquêtes d’espionnage, des programmes de contre-espionnage, etc., même des enquêtes de terrorisme.

Mais dans les années 1990 et certainement dans les années 1950, les Provost and Security Services ont été fortement impliqués dans les enquêtes sur les ovnis. Pendant des années, l'armée de l'air et le ministère de la Défense ont nié que des enquêtes sur les OVNIS se déroulaient au manoir Rudloe. Ensuite, un document a été publié et il a été démontré qu'en réalité, des enquêtes sur les ovnis avaient été effectuées à Rudloe Manor. Et le personnel qui travaillait là-bas travaillait main dans la main avec ceux qui étaient dans le bâtiment du siège à Londres.

Peu de temps avant que le ministère de la Défense publie leurs fichiers OVNI en 2007, ils ont annoncé que le manoir de Rudloe n'était plus utilisé par l'armée. Mais si cela est vrai, pourquoi les terrains sont-ils entourés de clôtures grillagées, surveillées par des caméras de sécurité et même protégées par des chiens de garde ?

L'enquête de terrain de Giorgio Tsoukalos

Pour trouver les réponses, en janvier 2017, Giorgio Tsoukalos s'est rendu dans les limites protégées du manoir de Rudloe. Nick Pope, qui, au début des années 90, travaillait pour le ministère de la Défense et enquêtait sur les OVNIS, était également à la recherche de la vérité et l'accompagne.

Nick Pope : Nous y sommes.
Giorgio Tsoukalos : Au cours de votre séjour au ministère de la Défense, qu'avez-vous appris sur cet endroit ou sur des cas d'ovnis qui auraient pu se produire dans cette région ?
– Eh bien, toute cette région est riche en observations d'OVNI. Rudloe Manor était le siège d'une unité connue sous le nom de Provost and Security Services.
– Mm.
– Tout cela est lié à la sécurité et au renseignement de la Force aérienne. Le personnel basé ici au manoir de Rudloe a enquêté sur les observations d'OVNIS. Mais pendant des années, nous l'avons nié. Nous avons dit au Parlement, aux médias et au public que ces choses ne présentaient aucun intérêt et que Rudloe Manor ne participait pas à cela. Et pourtant, lorsque les dossiers ont été déclassifiés, il s’est avéré que les gens avaient raison.
– Ici ?
– Ici.
– D'accord.
– Et donc, ce bâtiment était vraiment au cœur de la recherche secrète sur les OVNIS en Grande-Bretagne et en particulier des installations souterraines situées au-dessous de nous. Toutes sortes de secrets et de projets de recherche et d'investigation ont eu lieu dans cette installation particulière.

Le Corsham Computer Center (C.C.C.)

Alors que le manoir était le visage de Rudloe Manor et le siège des enquêtes sur les OVNIS en Grande-Bretagne, l'accès aux installations souterraines se trouve à trois kilomètres de là, dans une installation tout aussi secrète connue sous le nom de C.C.C. Tout cela fait partie de l'installation souterraine, il y a donc des tunnels qui commencent juste en dessous du manoir et vont au C.C.C. Personne ne sait exactement combien de personnes travaillent là-bas, mais il y en a des milliers. Personne ne sait exactement ce qu'ils font.

Nick Pope a travaillé pour le gouvernement, pour le ministère de la Défense pendant 21 ans et il ne sais pas. Et même s'il le savait, il ne pourrait pas te le dire.

Les fichiers OVNIS retenus par le ministère de la Défense sont-ils conservés au manoir Rudloe, comme le croient les partisans de la théorie des anciens astronautes ? Et des secrets encore plus grands pourraient-ils être cachés sur le site mystérieux appelé le C.C.C. ?

Officiellement, cela s'appelle le Corsham Computer Center. Et vous ne pouvez pas y entrer. C'est absolument interdit. Peu importe ce qui se passe là-bas, c'est gros.

Il est dit ici : "Avant d'ouvrir cette porte" pour permettre à quelqu'un d'entrer, vous devez vous assurer qu'il est autorisé.

Quelqu'un connait le code secret ?

Promenade devant l'entrée du CCC qui tourne court

Malgré le fait qu'il ne soit pas ouvert au public, Giorgio Tsoukalos a demandé à Nick Pope de l'emmener au centre-ville pour ensuite qu'il aille jeter un regard direct sur l'installation du C.C.C. En tant qu'ancien employé du ministère de la Défense, Nick Pope estimait qu'il n'était pas approprié pour lui de s'y rendre lui-même sans autorisation.

Au C.C.C. les lumières sont allumées. Et, comme Nick Pope l'a expliqué, il y a du fil de fer barbelé, il est clôturé, c'est impénétrable. Selon le ministère britannique de la Défense, le C.C.C. est simplement un centre de traitement de données pour la Royal Navy. Mais si c'est vrai, pourquoi est-il si lourdement gardé ? Clairement, c'est un accès à ce qui semble être un système souterrain.

Et si les histoires que Nick Pope a racontées sont vraies, nous avons sous nos pieds un vaste système de tunnels et d'installations souterraines.

Quelques minutes après l’arrivée de Giorgio à la barrière de sécurité, l’équipe est accueillie par une unité de la police militaire. Malheureusement, la situation prend fin avec l’arrêt du tournage. Mais pourquoi ? Qu'est-ce qui est si secret que Giorgio et son équipe de tournage ne sont même pas autorisés à filmer l'entrée depuis une propriété publique ? C'est donc exactement ce qu'on vous a dit : fortification, clôture en fil de fer barbelé.

Mais au moins à présent nous savons deux choses :
A. C'est opérationnel
B. C'est évidemment important.

Ils ont envoyé les agents de sécurité immédiatement et ils devaient être surveillé depuis le début. Ce bâtiment apparemment anodin et les installations souterraines qui en découlent pourraient-ils poursuivre les investigations extraterrestres précédemment menées à Rudloe Manor ? Des partisans de la théorie des anciens astronautes disent que oui et suggèrent qu'ils enquêtent non seulement sur les rapports d'OVNIS mais aussi sur des phénomènes mystérieux qui se produisent dans le comté de Wiltshire depuis des milliers d'années.

Pourquoi avoir choisi le site du Rudloe Manor ?

L'auteur et historien Andrew Collins a vécu dans le Wiltshire ou ses environs pendant la plus grande partie de sa vie et a enquêté sur les nombreux événements étranges associés à la région.

Giorgio Tsoukalos et Nick Pope se sont arrangés pour le rencontrer afin de discuter des raisons pour lesquelles le ministère de la Défense aurait pu choisir cet endroit pour être le siège de leurs enquêtes sur les OVNIS.

Vous regardez le ici centre de l'activité étrange dans toute la Grande-Bretagne. Nous avons des ovnis, nous avons des crop circles, nous avons la quantité la plus intensive de sites préhistoriques, d'anciens monticules, de terriers. De plus, nous avons, bien évidemment, l’étrange activité qui entoure des lieux tels que Rudloe Manor ou Corsham dans son ensemble, où nous sommes ici aujourd’hui.

Et je ne pense pas que les gens se rendent compte de certains de ces sites, mais ils sont plus vieux que les pyramides égyptiennes.

Nous avons ici Stonehenge et Avebury lui-même. La plupart des gens pensent que ces sites datent de 4 500 à 5 000 ans, mais ils remontent en fait à au moins 10 000 ans.

J'habitais au centre d'Avebury, qui est le plus grand complexe de cercles de pierres du monde. Des ovnis ont été vus, à proximité des pierres. Parfois, ils ont été vus pour réellement entrer dans le cercle et atterrir. D'autres fois, ils se sont manifestés sous forme de formes, de figures, de choses étranges.

Les fenêtres et les lignes telluriques

Dans tout le pays, il y a certaines zones où les ovnis se manifestent plus que partout ailleurs. On les appelle les fenêtres, et je pense que la région autour de Stonehenge et Avebury est exactement l'une de ces fenêtres. Parce qu'il y a des rapports d'ovnis et de lumières étranges observés ici depuis plusieurs centaines d'années. Et on a longtemps spéculé qu'il y avait une connexion entre les OVNIS et ce qu'on appelle les « lignes telluriques ».

En 1925, l'archéologue amateur Alfred Watkins publia The Old Straight Track, un livre dans lequel il proposa que les plus anciens monuments et mégalithes de l'homme soient reliés par un réseau de « lignes de tellure ».

Certains chercheurs affirment que des tests scientifiques montrent que les lignes telluriques sont de nature magnétique et délimitent les lignes des champs d'énergie invisibles de la Terre. Je connais au moins une ligne de force allant d’Angleterre au bas de la botte en Italie en une ligne droite. Et ce qui est fascinant, c'est que, surtout en Italie, dans toutes ces villes, elles contiennent le mot racine « étoile ».

Nous avons ce que nous appelons les réseaux de la Terre. Ce sont des sites, des sites énergétiques, partout dans le monde, qui semblent tous liés par ces lignes d'énergie qui semblent converger, et sur tous ces sites, vous retrouverez le même type de phénomènes lumineux étranges, d'Ovnis, d'événements mystérieux, d'activité préhistorique, de sites sacrés. Et c'est exactement ce que nous avons dans le Wiltshire.

Les « lignes telluriques » pourraient-elles faire partie d’un réseau d’énergie invisible ? Et cela pourrait-il expliquer à la fois le nombre élevé d’occurrences mystérieuses dans cette région, ainsi que la décision du ministère britannique de la Défense de baser le quartier général pour leurs enquêtes sur les OVNIS ici ? Pourquoi le gouvernement est-il là ? Que voient-ils ?

Les observations d'OVNI du Wiltshire

Il y a beaucoup d'observations d'OVNIS convaincantes dans le Wiltshire qui sont stupéfiantes dans leur niveau de signification. Par exemple, en 1948, un couple marchait dans les champs du Wiltshire et une soucoupe volante se dressait à basse altitude. Ils voient deux personnes à l'intérieur du vaisseau, suffisamment près pour pouvoir dire que les gens les regardaient droit dans les yeux.

Et ce fut au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Et rappelez-vous, maintenant, après la Seconde Guerre mondiale, les Britanniques n'ont jamais rendu la ville souterraine située en dessous du manoir Rudloe. Et il se pourrait qu'il y ait des énergies inhabituelles à cet endroit précis où le ministère de la Défense avait le centre de son quartier général chargé de l'enquête sur les OVNIS.

Est-il possible que le ministère de la Défense ait conservé le contrôle du manoir Rudloe après la Seconde Guerre mondiale, sachant que des extraterrestres se rendaient dans la région de Wiltshire non seulement à l'époque moderne, mais depuis des milliers d'années ? Des partisans de la théorie des anciens astronautes l'affirment et suggèrent que des informations supplémentaires sur ce qui se passe réellement dans les vastes installations souterraines peuvent être trouvées en enquêtant sur un incident connu sous le nom de Roswell, en Grande-Bretagne.


Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Les OVNIs modernes



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.