La Forêt de Rendlesham

Incident de la forêt de Rendlesham
Au cours de la guerre froide, beaucoup plus de soldats se trouvaient dans deux bases de l'armée de l'air britanniques situées aux extrémités nord et sud de la forêt de Rendlesham, dans le Comté de Suffolk, en Angleterre : les bases Bentwaters et Woodbridge de la RAF. Elles se trouvent à 130 km au nord-est de Londres et comptaient plus de 12 000 militaires.

Le 26 décembre 1980, peu après minuit, un radar militaire détecta un objet volant non identifié. Et il y avait des rapports civils d'étranges lumières vacillantes dans le ciel. Quelques minutes plus tard, des policiers militaires, dont le sergent d'état-major James Penniston et l'aviateur de première classe John Burroughs, ont été envoyés dans les bois pour enquêter. Ce qu'ils ont rencontré était quelque chose que ces militaires expérimentés n'avaient jamais vu auparavant.

L'OVNI de la Forêt de Rendlesham

À la lumière diffuse, ils ont commencé à voir la silhouette d'un vaisseau triangulaire. Il était complètement de couleur noire, sauf quelques éclats occasionnels de lumière bleue et orange et de lumière jaune. Il y avait des lumières bleues. Il y avait comme une pointe orange au-dessus. Il y avait une lumière blanche qui sortait par en dessous, puis il y avait comme une brume orange tout autour de l'engin.

Dans son rapport, le sergent Penniston a décrit les dimensions de l’engin étrange comme ayant une hauteur d’environ 2m et des côtés de 3m. Il a également noté qu'on pouvait voir des marques inhabituelles en relief ressemblant à des hiéroglyphes égyptiens. Il s'attendait à trouver des inscriptions comme "USAF" ou quelque chose comme ça. Mais ce qu'il trouve ce sont des glyphes, des glyphes illustrés, qui n’avaient aucun sens.

Ensuite, il passe sa main sur le côté de l'appareil, il était très chaud au toucher. Après avoir touché l'embarcation, le militaire âgé de 26 ans a déclaré avoir reçu une vision étrange et puissante. C'était des séries de uns et de zéros qui défilaient dans sa tête, et encore des zéros et des uns, et cela n'avait aucun sens. Il enlève ses mains et ça s'est arrêté.

Et puis il y a eu un éclair de lumière.

Et puis, à ce moment-là, il leur a semblé que cela allait monter dans les airs, s’envoler et revenir vers la côte. Et ils ont perdu le contact.

Une observation gardée sous silence pendant 30 ans

Le commandant adjoint de la base a ordonné à Penniston et à Burroughs de traiter l'observation alléguée comme si elle ne s'était jamais produite. Pourtant, après trois décennies, James Penniston reste hanté par son étrange vision. A tel point qu'il s'est senti obligé d'en conserver une trace écrite.

C'est un document qu'il a gardé enfermé pendant près de 30 ans. C'est comme si quelqu'un tenait une photo devant lui avec toute cette série de zéros et de uns, et qu'il ne pouvait voir que dans son esprit ? Alors, un après-midi, il a enregistré ces uns et ces zéros dans un cahier. Que signifient-ils ? Il ne sais pas.

De plus en plus de scientifiques pensent que les numéros étranges de la vision de James Penniston pourraient être une sorte de code extraterrestre ? Si tel était le cas, Penniston ne serait pas le premier à prétendre avoir reçu des messages de visiteurs d'un autre monde. En fait, l’histoire regorge de récits de personnes contraintes à agir par le contact avec ce qu’elles prétendent être un être extraterrestre, un être divin ou surnaturel.

Les extraterrestres ont-ils été aidés par des individus parmi nous, choisis pour communiquer des messages importants ?

Un carnet gardé secret

Pendant près de 30 ans après leur prétendue rencontre avec un engin non identifié dans la forêt anglaise de Rendelsham, les aviateurs militaires à la retraite James Penniston et John Burroughs se sont rarement parlé de l'incident.

Pourtant, les deux hommes sont restés hantés par leur expérience. C'était un événement qui a changé leur vie et qui s'est passé là-bas. Le problème des événements qui changent une vie, ils vous affectent pour votre vie.

Ils veulent savoir ce que c'était et ils pensent que certains membres de leur gouvernement ont une meilleure idée et pourraient leur dire ce qui s'est passé, ce qui leur est arrivé. Eux ne peuvent pas nous dire avec certitude ce que c'était et d'où cela venait.

Peu de temps après cette rencontre, James Penniston s'était senti obligé d'écrire la longue et complexe séquence numérique de zéros et de uns qu'il affirmait avoir vue lorsqu'il avait touché le vaisseau spatial. Mais s'agissait-il vraiment de nombres aléatoires ? Il obtenais ceci non pas de mémoire mais de cette image mentale de ces codes écrits, ce code de type binaire.

Alors, il a essayé de le supprimer, mais il n'avais que l'envie de les poser par écrit.

Nous réalisons maintenant que le code binaire est le meilleur moyen de communiquer avec une civilisation ancienne. Si nous le savons, il est évident que tout le monde le sait également. Et lorsque nous savons que nos ancêtres, soit seuls, soit avec l’aide d’étrangers, le savaient aussi, nous nous rendons compte que le code binaire est vraiment le meilleur, sinon le seul moyen de communication extraterrestre.

Le refus de l'appel

Pendant trois décennies, Penniston a caché la mystérieuse séquence numérique entre les couvertures de son carnet de notes de l'Air Force. Là, ils sont restés non examinés et non chiffrés. Il avait peur de mourir. Il étais assis là à dire :

D'accord, il y a quelque chose qui ne va pas chez toi, Jim. Tu n'as pas raison. Tu ne penses pas bien. Ce truc est tellement bizarre. Tu ne poux le dire à personne. Ils te prendront ton arme, ils t'expulseront.
 

Toutes ces choses étaient un danger pour lui. C'est ce à quoi il pensais à ce moment ; que s'il commençait à dire à qui que ce soit exactement ce qu'il pensais, ce serait la fin.

Le « refus de l'appel » est probablement une expérience vécue par tous les penseurs, à savoir qu'il existe un projet, une tâche, une mission. Mais nous hésitons, nous doutons de nous-mêmes et ne répondons pas immédiatement à notre destin. Ce n'est pas une bonne chose.

Après avoir finalement quitté l'armée de l'air et rentré aux États-Unis, Penniston découvrit qu'il était hanté par des rêves persistants, à la fois sur son expérience dans la forêt et sur la signification du mystérieux message numérique qu'il avait reçu. Que signifient-ils ? Il ne sais pas.

Il ne les a jamais fait analyser ou quoi que ce soit du genre. Il faisait son travail avec une situation qu'il n'avait jamais traitée auparavant.

Le décryptage informatique

En octobre 2010, Penniston a confié ses six pages manuscrites de zéros et de uns à un programmeur informatique. Il espérait que les séries de nombres apparemment aléatoires pourraient être traduites en quelque chose qui ressemblerait à un message lisible.

Quelqu'un pourrait-il écrire six pages de code binaire ? Eh bien, probablement pas. Il aurait besoin d'aide, ou il devrait être une sorte de savant ou de super calculateur.

Le programmeur à commencé à retranscrire le message sur son ordinateur pour voir ce qu'il pourrait trouver. Il pensait :

ça ne va aboutir à rien.
 

Et puis quelque chose qui semblait être un authentique message concernant les extraterrestres a émergé. À son grand étonnement, après avoir entré les numéros sur un ordinateur, une phrase fragmentaire a émergé.

EXPLORATION DE L’HUMANITÉ CONTINUE POUR AVANCÉE PLANÉTAIRE.
 

Une autre partie du message a révélé ce qui semblait être des coordonnées de navigation. Cette série de chiffres maintenant décodée pourrait-elle être la preuve recherchée par la race humaine ? Preuve que nous ne sommes pas seuls ?

« Exploration de l'humanité », est-ce que c'est pour le bien ou pour le mal ? « L'avancée planétaire », est-ce l'avancement de la race humaine, comme beaucoup l'ont théorisé, ou est-ce l'avancement de certaines armadas venant à la conquête de la Terre ?

Les coordonnées de Hy Brasil

Quant aux coordonnées de navigation, elles indiquent étonnamment l'emplacement géographique d'une mystérieuse île engloutie connue dans la légende celtique sous le nom de Hy Brasil. Elle aurait été le foyer d'une civilisation millénaire en avance sur son temps. Elle est aussi parfois appelée « l'autre Atlantide ».

Les celtes croyaient que c'était un pays mystérieux dans lequel les gens qui y vivaient avaient un haut degré de civilisation. Ils utilisaient la technologie du son et celle de la guérison par vibration. C'étaient des gens très éthiques, très moraux, et ils considéraient tous les autres peuples de l'Europe comme des barbares, et ils ne voulaient surtout pas se mélanger à eux. Ils appréciaient leur isolement.

Mais si l'étrange message binaire du cahier de Penniston indique réellement les coordonnées de Hy Brasil, qu'est-ce que cela signifie ? Il pourrait s'agir d'anciens astronautes, et l'incident de la forêt de Rendelsham aurait peut-être été leur retour, pour trouver une personne prête à recevoir leur message, qui avait le bon réglage pour recevoir ce message. Peut-être cherchent-ils à nous faire savoir que les gens de Hy Brasil sont toujours présents et veulent nous préparer à accepter à l'avenir une sorte de congrès ouvert et une communication entre notre monde et le leur.

Ils prévoient de retourner sur place

Il y a certains détails de l'incident que James Penniston et John Burroughs ne se souviennent pas. Ils ont oublié certaines choses. Ed a dit qu'il se souvient que l'un d'eux a sorti son arme et qu'ensuite ils ont perdu connaissance. Mais l'autre n'en a aucun souvenir. En décembre 2010, James Penniston et John Burroughs prévoient de retourner dans la forêt de Rendlesham sur le site même où ils affirment avoir rencontré un mystérieux vaisseau spatial 30 ans plus tôt. Ils se sentent tous deux obligés de revenir. Le fait de se retrouver dans cette région leur rappellera peut-être ce qui s’est réellement passé en décembre 1980.

Ils ne peuvent pas l'expliquer, tout comme ils ne pouvaient pas l'expliquer la première fois, mais ils pensent qu'ils vont mieux comprendre ce qu'ils doivent faire à partir de là.

Si Penniston et Burroughs retournent dans la forêt anglaise où ils prétendent avoir eu une rencontre rapprochée avec un OVNI, que vont-ils y trouver ? Plus d'indices ? Encore plus de messages ? Et que dire du code binaire mystérieux trouvé dans le cahier de Penniston ? La phrase : « EXPLORATION DE L’HUMANITÉ CONTINUE POUR AVANCÉE PLANÉTAIRE » et les coordonnées géographiques étranges qui pointent vers une île perdue prouvent-elles vraiment que nous sommes visités, et peut-être même étudiés, par des visiteurs d'un autre monde ? Cet événement pourrait-il vraiment être le dernier d'une longue série de rencontres extraterrestres remontant à l'Antiquité ? Au temps des dieux ? Si oui, nous aident-ils ? Ou sont-ils en train de nous préparer à les aider ?

Retour à la catégorie : Observations d'Ovnis



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.