L'Opération Paperclip

Opération Paperclip
Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux scientifiques, ingénieurs et techniciens allemands ont été capturés et emmenés en Amérique dans le cadre d'un projet secret connu sous le nom d'opération Paperclip.

A Oberjoch, en Allemagne, en mai 1945, à la suite du suicide d'Adolf Hitler et de la capitulation allemande, Wernher von Braun et des centaines d'autres ingénieurs de fusées allemands se sont rendus au Royaume-Uni et au Corps de contre-espionnage de l'armée US. Mais c’était un geste que von Braun avait prévu plusieurs mois auparavant.

Von Braun et ses collègues ont pris la décision consciente de se rendre aux Américains parce qu'ils sentaient qu'ils auraient accès à une technologie de pointe et qu'ils auraient une meilleure occasion de réaliser leur rêve d'aller sur la Lune et d'aller sur Mars, et d'explorer ce qui se trouvait là-bas.

Bien qu'il fût un membre connu de la SS, von Braun mit à profit sa position de responsable du programme de fusées V-2 en Allemagne pour convaincre les autorités U.S. de l'emmené avec lui et environ 100 membres de son équipe choisis de rejoindre l'Amérique. Quelque 1 500 scientifiques et techniciens allemands suivront von Braun au Royaume-Uni à travers un programme top secret appelé Operation Paperclip.
 

L'Opération Paperclip était un projet du gouvernement américain visant à faire venir des scientifiques allemands aux États-Unis pour les faire travailler, que ce soit pour l'armée ou pour l'industrie. Ils ont été placés en détention, ont obtenu l'asile, ils ont été conduits aux États-Unis. Leurs crimes de guerre horribles avec les victimes des camps de concentration ont été effacés.

L'Operation Paperclip était une opération secrète, ordonnée par l'exécutif, visant à faire venir aux États-Unis des scientifiques nazis, principalement des scientifiques et des ingénieurs de fusées nazis, pour aider à construire un programme de fusée pour les États-Unis. L'Operation Paperclip a été gardée secrète pendant des décennies. Et vous devez vous demander si c’était à cause de cette connaissance spéciale, peut-être extraterrestre, que ces scientifiques nazis possédaient et dont les américains avaient tant besoin pour leur propre programme spatial.

Et c'est aux États-Unis que les anciens nazis ont continué à construire le monde de demain, celui que nous connaissons aujourd'hui.

La fin de la guerre et la déroute allemande

Au printemps de 1945, c'est l'effondrement. L'armée allemande est en déroute. Alors que les armées alliées avancent vers Berlin, les scientifiques et ingénieurs allemands ont abandonné leurs laboratoires. La recherche d'Hitler pour une arme miracle échoua. Mais alors que la guerre touchait à sa fin, qu’est-il arrivé aux scientifiques allemands ? Bien qu'il soit reconnu que beaucoup se sont retrouvés aux États-Unis, quels secrets ont-ils emporté avec eux ?

Le 30 avril 1945, tandis que l'étau se ressert sur Berlin, Adolf Hitler s'est suicidé. Deux jours plus tard, la ville tombe aux mains des alliés. Le 7 mai 1945, l'armée allemande capitule sans condition.

Après la guerre en Europe, de nombreux membres influents du parti nazi ont disparu, certains n’ayant jamais été retrouvés. Deux mois après la défaite de l'Allemagne, un groupe de scientifiques américains, dirigé par le Dr Robert Oppenheimer, se rassemble dans une région reculée du Nouveau-Mexique appelée jornada del muerto ou « voyage du mort ». Là, à 5h29 du matin, le 16 juillet, l'armée américaine fait exploser la première bombe atomique de l'histoire de l'humanité.

Mais comment les Américains ont-ils découvert la clé du premier dispositif nucléaire au monde ? L'ont-ils développé eux-mêmes ou ont-ils eu accès aux mêmes textes anciens que les Allemands qui décrivaient des armes puissantes et des avions extraterrestres ? C'est quelque chose qui n'a jamais été nié par les gens qui font des recherches sur ce sujet. Il y a un géophysicien en Allemagne, le Dr Axel Stoll, qui a réalisé une traduction technique de certains anciens textes indiens en pensant que cela avait peut-être un rapport avec les disques volants allemands construits pendant la Seconde Guerre mondiale. Donc, cette idée est une possibilité.

Le premier homme sur la Lune

L’avancée technologique la plus étonnante de l’histoire de l’humanité a peut-être été de placer un homme sur la lune. Le 20 juillet 1969, moins de 25 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin se trouvaient à la surface d'un monde extraterrestre. Mais comment un tel saut technologique a-t-il eu lieu si rapidement ? Et aurait-il pu être lié aux technologies anciennes découvertes par l'Allemagne ? Si vous pensez à toute les technologies dont nous disposons aujourd'hui, il n'y en a pas une qui n'ait pas été mise au point ou qui n'ait pas été perfectionnée par les Allemands au cours du IIIème Reich et des années américaines. Les Allemands ont à peu près inventé le monde tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Après la fin de la seconde guerre mondiale, un grand nombre de scientifiques, d'ingénieurs et de techniciens nazis sont capturés et conduits aux Etats-Unis dans le cadre d'une opération secrète du nom de Paperclip.

Le plus important et le plus influent de ces anciens scientifiques allemands était le Dr Wernher Von Braun, commandant du centre de recherche spatiale allemand de Peenemunde. Von Braun était vraiment le développeur des fusées V-1 et V-2. Il était membre du parti nazi. Ses commandants étaient des généraux SS. Il était au courant de certains des projets les plus secrets que l'Allemagne nazie développait pendant la guerre.

À l'automne 1945, l'armée US a assigné von Braun, âgé de 33 ans, et ses collègues allemands au champ d’essai de missiles de White Sands Proving Ground, au Nouveau-Mexique. Depuis les années 1940, White Sands était le site d'expérimentation militaire pour les développements de pointe en matière de fusées et de voyages dans l'espace.

Selon les archives officielles, la tâche de von Braun était d'aider à enseigner aux Américains comment reconstruire et lancer des fusées V-2 capturées et rapportées d'Allemagne. Mais d’autres croient que von Braun a eu un autre travail très secret. L'ancien lieutenant-colonel de l'armée Philip Corso, dans son livre, The Day after Roswell, a affirmé que l'installation hébergeait également des projets de Rechercher et Développement classés, y compris l'étude de la technologie extraterrestre. Le lieutenant-colonel Philip Corso a servi l'armée américaine pendant de nombreuses années, et il a affirmé qu’il travaillait réellement sur une technologie extraterrestre récupérée, y compris le véhicule accidenté qui a été retrouvé à Roswell (Nouveau-Mexique) en 1947.

Une fois en Amérique, Von Braun s’est rapidement imposé comme le chef du programme de fusées en plein essor de l’armée américaine. Il deviendra par la suite l'un des principaux architectes de la NASA. En fait, les premières fusées lancées par les États-Unis au Nouveau-Mexique étaient ni plus ni moins des fusées V-2. La seule différence réelle était que les américains avaient retiré les croix gammées.

Toute la course à la conquête de l'espace semble presque être une énorme blague, car il n'y a jamais eu de programme spatial américain ni de programme spatial russe, mais il y a eu un programme spatial allemand. Il ne fait aucun doute que la NASA n'aurait jamais pu mettre un pied sur la Lune sans Von Braun et les autres scientifiques allemands. À bien des égards, le gouvernement américain s'est contenté de poursuivre les travaux du troisième Reich. Ils ont construit des bases souterraines et des usines occultes, développé une technologie secrète. Et cette technologie existait aussi dans les temps anciens, c'est la même technologie que celle utilisée dans les vimanas.

Une aide des extraterrestres

En 1970, le chercheur sur les ovnis Allen Greenfield affirme avoir rencontré l'expert en fusées Von Braun alors qu'il examinait des dossiers déclassifiés à la base aérienne Wright-Patterson. Et il lui a dit :

Comment avez-vous développé autant de technologies aussi rapidement ? 

Et il a regardé les rangées de fichiers sur les OVNI. Et il a répondu :

– Ils nous ont aidé.
– Vous voulez dire, eux ?

 , signifiant les extraterrestres.

Il a dit :

Oui, nous avons eu de l'aide. Nous avons tous reçu de l'aide de leur part. 

Or, il existe une théorie selon laquelle la technologie extraterrestre de Roswell, et peut-être d’autres accidents, a également été emportée sur le White Sands Proving Ground où Wernher von Braun travaillait et que toute cette recherche et développement qui se déroulait à White Sands était en fait au moins en partie une technologie alien. Corso a affirmé que ces efforts d'ingénierie inverse avaient abouti aux puces de circuit intégré, aux fibres optiques et aux lasers d'aujourd'hui.

L'explosion soudaine de la technologie post-Seconde Guerre mondiale est inexplicable pour beaucoup. C’est pourquoi ils citent Wernher von Braun et les nazis comme source de cette technologie. On prétend également qu'une super-arme nazie très secrète appelée Die Glocke aurait été confiée aux Américains. Selon certaines sources, « la cloche », comme on l'appelait, a été importée aux États-Unis dans le cadre d'un accord secret conclu avec le général SS Hans Kammler, le même homme qui a dirigé la construction de Mittelwerk et de Peenemunde. On dit que Die Glocke, ou la cloche, représente l'apogée du programme d'armes fantastiques des SS nazis. C'est une cloche métallique, d'environ 3 m de diamètre, avec de nombreuses propriétés mystérieuses. Les scientifiques qui ont examiné cela et les souvenirs de son apparence et de son utilisation suggèrent que celle-ci avait des propriétés anti-gravitationnelles.

L’existence de technologies incroyablement sophistiqué à la fin de la guerre suffit à elle seule à prouver que les nazis se sont inspirés de technologies venues d'un autre monde. En fin de compte, la recherche d'Adolf Hitler pour une nouvelle arme puissante miracle échoua. Mais les progrès technologiques créés par des scientifiques allemands ont réussi à changer la face du monde et ont même réussi à menacer notre existence. La technologie actuelle de l'ère spatiale pourrait-elle réellement résulter d'anciennes recherches sur les extraterrestres ?

Nous devons légitimement considérer que les scientifiques allemands ont été à la base de tout cela et que leur technologie transférée correspond exactement à ce qui est maintenant utilisé dans des « véhicules de reproduction extraterrestres » avancés, construits par notre propre complexe militaro-industriel.

Selon la rumeur, une grande partie des armes secrètes nazies aurait été dissimulée au centre de recherche souterrain de Mittelwerk. Dans les années 1990, l’archéologue et scientifique allemand Willi Kramer a déterminé qu’il manquait en quelque sorte 70 tonnes de matériel existant à Mittelwerk. Est-il possible que le matériel manquant ait fini entre les mains des américains ? Peut-être que d'autres indices peuvent être trouvés en examinant l'histoire de la manière dont Wernher von Braun a envoyé un homme sur la lune.

Et si les extraterrestres possédaient autrefois des armes mortelles capables de destruction massive, que leur est-il arrivé ? Sont-ils devenus victimes de leur propre supériorité intellectuelle ? Si c'est le cas, connaitrons nous le même sort ? Peut-être que le temps et l'espace nous le diront.

Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Extraterrestres et OVNI



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.