Le distributeur de manne des Hébreux

Distributeur de manne
Les monuments de pierre taillés avec précision ne sont pas les seuls mystères du Moyen-Orient. Les experts en ingénierie ont aussi examiné le récit biblique de l'exode des israélites hors d'Égypte. Comment ont-ils survécu 40 ans dans le désert ? Aurait-ils possédé des machines complexes aux capacités extraordinaires permettant à l'homme non pas de bâtir, mais de survivre ?

Dans la Bible Hébraïque, le Livre de l'Exode décrit comment les juifs ont souffert de leur statut d'esclaves en Égypte. Puis, au quatorzième siècle avant Jésus-Christ, inquiété par leur nombre grandissant, le Pharaon a ordonné la mort de tous les premiers nés juifs vivants en Égypte. Dans l'espoir de sauver son fils, une mère a placé son petit enfant dans un panier et l'a laissé partir à la dérive sur le Nil. L'enfant a été trouvé par la famille du Pharaon qui l'a nommé Moïse et l'a élevé comme l'un des siens. Adulte, Moïse a découvert sa véritable identité et a demandé au Pharaon de libérer les juifs. Après que le Pharaon l'eut rejeté, Moïse a aidé les juifs à fuir l'Égypte.

 

Les historiens croient que Moïse et son peuple ont traversé la Mer Rouge et se sont rendu au désert du Sinaï. Selon les textes anciens, Dieu s'est mis en colère contre les juifs parce qu'ils vénéraient des idoles et il les a forcé à errer dans le désert pendant 40 ans avant de leur permettre de pénétrer en Israël. Il est écrit dans la Bible qu'au cours de cette période, les israélites ont survécu en mangeant un seul aliment : la manne.
 

Mais qu'est-ce que la manne ?

Est-ce un aliment que l'on retrouve en abondance dans la nature, fournit par Dieu ? Ou est-ce, comme certains le croient, quelque chose de bien différent ?

Dans la Bible on explique comment les israélites ont quitté l'Égypte, où ils étaient des esclaves, pour rejoindre la terre promise. Il a fallut qu'ils traversent le désert du Sinaï. Inévitablement, puisque les israélites étaient très nombreux et qu'il n'y avait que très peu de végétation dans le désert, ils ont vite manqué de victuailles. Dieu est intervenu et a envoyé de la manne du ciel. Des graines tombaient dans le désert comme de la pluie et les hébreux les cueillaient le lendemain pour les manger. Le vendredi ils recevaient deux portions car le samedi, jour du sabbat, la manne ne tombait pas du ciel.

Alors que la bible hébraïque n'offre pas de description claire de la manne, un autre texte juif en fournit un indice : le Zohar.

Le Zohar est une collection de commentaires et d'interprétations spirituelles de la Torah. Il est au cœur de la croyance mystique Kabbale écrite au XIIIe siècle. Dans le Zohar il est écrit que l'Ancien des Jours fournissait la manne. Mais qui était cet Ancien des Jours ? Un homme, un dieu ou quelqu'un d'autre ?

Qu'est-ce que L'Ancien des Jours ?

Distributeur de manne
Le texte du Zohar évoque des cerveaux de différentes tailles, des visages de différentes grandeurs. Ils étaient liés par des tubes et des sources de lumière. Certains théologiens suggèrent qu'il s'agirait d'une description de Dieu. Toutefois, d'un point de vue moderne, ce que l'on décrit dans le Zohar ce n'est pas une forme de dieu, mais plutôt une sorte de machine.

Intrigués par cette information, deux ingénieurs électriciens, George Sassoon et Rodney Dale, se sont servi des descriptions anatomiques de l'Ancien des jours pour concevoir un distributeur de manne. La « bouche » est en fait une entrée d'air qui transporte ce qui est décrit comme étant « le souffle de la vie ». L'air monte dans le tube qui est décrit comme « le cerveau des anciens », mais c'est en fait un alambic à rosée. Bien qu'il soit question de la mer Méditerranée, ils ont réussi à déterminer leur position relative et à élaborer les caractéristiques de la machine. Ils ont obtenu un modèle biochimiquement viable. La machine aspirait la rosée du matin et la condensait dans une partie qui ressemblait à un dôme. Ensuite elle se mélangeait avec une culture d'algues. La culture était traitée par une énergie, par exemple un laser puissant, afin d'en accélérer la croissance. Bien sûr la machine avait besoin d'énergie pour cultiver l'algue. Selon l'hypothèse des ingénieurs, l'énergie était produite dans un petit réacteur nucléaire qui générait la chaleur et la lumière requise.
 

L'Arche d'Alliance servait à transporter la machine à manne

Arche d'Alliance
Le distributeur de manne était un appareil très dangereux. Le réacteur qui alimentait la machine aurait pu être transporté dans l'Arche d'Alliance.

Dans plusieurs passages de la Bible, on raconte que ceux qui s'approchaient trop près de l'Arche d'Alliance, et qui ne savaient pas s'en servir, étaient frappés par la mort. Parfois, ceux qui s'étaient approchés de l'Arche se mettaient à perdre leurs cheveux et leurs ongles. C'est la preuve d'une forme d'empoisonnement par radiations qui était directement liée à l'Arche d'Alliance. Ainsi, l'Arche d'Alliance contenait un appareil extraterrestre qui avait été donné aux israélites pendant leurs quarante années d'errance dans le désert.

Le distributeur de manne aurait fournit une sorte d'algue verte hautement nutritive, ou « chlorelle », comme source de nourriture. Il s'agit encore une fois d'une théorie appuyée par la science moderne. En effet, dans le domaine de l'exploration spatiale, on a déjà mené des recherches sur la chlorelle. Elle était cultivée dans des réservoirs et donnée aux personnes voyageant dans des environnements clos pour les garder en vie. Des études menées par la Nasa dans les années 1960 et 1970 ont établi que l'être humain pouvait survivre longtemps en ne consommant que de la chlorelle et rien d'autre. Si les astronautes peuvent survivre grâce à la chlorelle, les israélites auraient-ils pu en faire autant ?

Le distributeur de manne était fragile. Afin de fonctionner convenablement il fallait le nettoyer une fois par semaine. Ce jour là on démontait la machine et on la nettoyait. Il est possible que le Sabbat que l'on observe de nos jours tire son origine du nettoyage de la machine. L'une des théories que l'on pourrait avancer, c'est que la machine, bien qu'ils aient su comment l'entretenir pour qu'elle produise la manne, aurait finit par se bloquer après un certain temps, de sorte qu'elle aurait arrêté de fonctionner. C'est pour cette raison qu'ils sont sortis du désert.
 

Une technologie extraterrestre vieille de 10 000 ans

Si la survie des israélites reposait sur le distributeur de manne, où l'ont-ils trouvé ? Certains croient qu'ils l'auraient volé aux égyptiens avant leur exode ; d'autres soupçonnent que des extraterrestres le leur auraient donné pour des raisons humanitaires, pour prévenir leur famine dans le désert. D'une manière comme d'une autre, la réponse, tout comme l'Arche d'Alliance, s'est perdue dans les méandres de l'histoire.

Aujourd'hui, des chercheurs ont réussi à mettre au point un procédé visant à produire une substance à haute teneur en protéines au moyen d'énergie solaire, de vapeur d'eau et de chlorelle. Serait-ce la reproduction d'une technologie extraterrestre remontant à des milliers d'années ? On a fabriqué une machine basée sur la culture d'une algue qui constitue une sorte de super-aliment. Une technologie semblable est décrite dans le Zohar. L'histoire est-elle en train de se répéter ? L'une des grandes questions est : d'où venait la machine ? Il y a deux réponses possibles :
- elle pourrait avoir été fabriquée sur terre
- elle viendrait de quelque part dans l'espace

Ça demande une certaine dose d'imagination mais ce qui est intéressant c'est que la machine produit d'elle même un aliment que l'on consomme de nos jours dans les navettes spatiales.

Si l'Antiquité comptait des distributeurs de manne, des scies géantes et des aéronefs sophistiqués, quelle était la source d'énergie de toutes ces technologies ?



Lire la suite ...   
Retour à la catégorie : Etrange



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 25 Octobre 2018, il y a moins d'un an.