Dahn Yoga

Pratique du Dahn Yoga
Dans le Journal de Montréal  daté du 08/08/2006 on peut lire ceci :

Des écoles de yoga associées à une organisation dénoncée comme « secte » aux États-Unis, ont commencé à se multiplier dans la région de Montréal. L'affaire inquiète d'autant plus qu'une de leurs adeptes est morte et que cette mort fait l'objet d'une poursuite au civil.

En activité sous le nom de centres HSP ou Dahn Yoga, le mouvement, qui compte plus de 600 centres dans le monde, s'est retrouvé au centre d'une importante controverse en 2003, lorsqu'une adepte est décédée dans un atelier en Arizona. Si la police de l'État a conclu à une mort accidentelle par déshydratation, la famille de la victime a intenté une poursuite de 84 millions de dollars contre l'entreprise. Seung Heun Lee, créateur coréen du Dahn Yoga dans les années 1980, est aujourd'hui à la tête d'un empire de plusieurs millions de dollars, dont le quartier général se trouve à Sedona, en Arizona. Il affirme cependant avoir des dons surnaturels pour la guérison et les diagnostics.

 

Un système d'auto-guérison qui sera fatal

Le Dahn Yoga, qu'il a introduit aux États-Unis en 1991, est une discipline qui allie arts martiaux, étirements et prône la « respiration cérébrale » comme moyen d'auto-guérison. M. Lee projette de former d'ici dix ans 100 millions de guérisseurs pour arriver à former ce qu'il appelle « la société guérisseuse ». Il y a déjà plus de 50 000 adeptes aux États-Unis.

Julia Siverls, professeur de 41 ans, de Brooklyn, est décédée, en juillet 2003, dans les montagnes de Sedona, en Arizona. Elle participait à une ultime épreuve d'endurance pour devenir maître guérisseuse de Dahn Yoga. La police a conclu à une mort par déshydratation et insolation, mais les circonstances de sa mort restent mystérieuses pour la famille. La famille allègue que leur fille a été notamment droguée et poussée à bout au cours de cette randonnée.

La poursuite indique que Mme Siverls a été forcée de transporter un sac de pierres de 40 livres pendant plus de 30 kilomètres, tout en étant rationnée à l'égard de l'eau. Le leader du groupe l'aurait alors forcée à poursuivre sa route, même si elle est tombée inconsciente à deux reprises le matin.

Plusieurs poursuites sont engagées aux États-Unis

Mais ce sont les déclarations de Robert Rueb, un membre qui faisait aussi partie du petit groupe, qui viennent encore entretenir les doutes de la famille, tel que le rapportait, il y a deux semaines, la revue Village Voice  de New York. Rueb poursuit également Dahn Yoga, parce qu'il s'est blessé au genou au cours de cette randonnée extrême. Il ajoute qu'avant l'arrivée de la police, le groupe aurait aussi eu la consigne de se débarrasser des pierres et de dire à la police qu'il transportait des quantités suffisantes d'eau et de nourriture.

Des médias américains rapportent qu’outre les deux procès contre l'organisation, plusieurs membres se sont plaints des techniques de vente sous pression, notamment pour des ateliers de maîtres guérisseurs donnés en Arizona au coût de 10 000 $.

Retour à la catégorie : Complotisme et sociétés secrètes



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.