Les endroits maudits, partie 4 : La vallée de la mort

Vallée de la mort en Yakoutie
Au cœur de la Sibérie, dans une région appelée « Yakoutie », en Russie, une vaste région du centre-nord de la Sibérie qui est l'une des plus isolées et des moins explorées au monde. Ici, au cœur des forêts denses et des marais épais le long de la rivière Vilyuy, on parle souvent de « La vallée de la mort ».

La vallée de la mort, en Sibérie, est un endroit où la population locale ne s'aventure pas. Parce qu'ils disent que personne n'en sort vivant. Les locaux hésitent beaucoup à parler de ce qui s'y passe et ne veulent pas que les gens y aillent. C’est une zone qui est décrite comme très maléfique, au point où les gens qui y vivent, la tribu des Yakoutes, la décrivent comme un lieu presque inhabitable.

En 1854, Richard Karl Maak, géographe et spécialiste des sciences naturelles, fut chargé par la Société de géographie de Russie de mener une expédition scientifique dans le redoutable bassin de la rivière Vilyuy. Dans son journal, Maak a écrit sur plusieurs objets métalliques volumineux et mystérieux que les chasseurs locaux ont qualifiés de « chaudrons ».

Ces images illustrent ce à quoi ressemblaient les « chaudrons », disait-on. La première image montre un chaudron à l'envers avec une entrée ouverte où même un homme sur son renne peut y entrer. La seconde montre un autre chaudron avec des supports latéraux.
Chaudron de Yakoutie
Chaudron de Yakoutie
Chaudron avec supports
Chaudron avec supports en Yakoutie


L’existence des structures métalliques a été confirmée à trois reprises entre 1933 et 1947 par Mikhail Koretsky de Vladivostok qui s’était rendu dans la Vallée de la Mort à la recherche de l’or. Il a affirmé avoir vu sept chaudrons en forme de dôme, chacun mesurant de 20 à 30 pieds de diamètre, entourés d'une végétation étrange et non naturelle.

Certaines personnes ont signalé par la suite une perte de cheveux, une maladie étrange les affectant, un état persistent de peau étrange qui ne disparaîtrait jamais. Mais qu'est-ce qui pourrait expliquer une telle réaction toxique ? Et d'où pourraient provenir les dangereux chaudrons ?
 

L'exploration d'Ivan Mackerle

A la recherche de réponses, le chercheur sur les ovnis Ivan Mackerle et une équipe de scientifiques se sont rendus dans la vallée de la Mort pour tenter de localiser les étranges objets métalliques. Il ne savait pas si c’était une légende ou si c’était réel, alors il voulait tout d’abord trouver cet endroit et l’investiguer pour se faire sa propre opinion.

En utilisant un parachute motorisé pour fouiller la vaste vallée, les chercheurs ont finalement repéré un curieux motif circulaire dans un marais. Lorsque les membres de l'équipe l'ont exploré à pied, ils ont trouvé que le sol situé sous l'étrange marais était très inhabituel. Cela sonnait métallique et creux, alors ils pensaient avoir trouvé les chaudrons.

Ensuite, ils ont trouvé un autre endroit comme celui-ci et même un troisième qui présentait des variations magnétiques plus élevées. Tout cela ressemblait à des preuves de chaudrons enfoncés dans la terre. Mais avant de pouvoir explorer le site plus avant, les membres de l'exploration ont soudainement commencé à se plaindre de symptômes étranges, voire bizarres, similaires à ceux décrits dans les légendes locales.

Tout à coup, Ivan Mackerle s'est senti très étourdi, il a perdu son équilibre, a vomi et il a eu de la fièvre. Et il ne savait pas pourquoi. Il ne pouvais pas marcher. Il perdait la vue. Ne pouvait ni boire ni avaler et les pupilles de ses yeux se dilataient rapidement. Alors il a pensé qu'il avait peut-être une intoxication.

Quand il est rentré à la maison, il a passé un examen médical complet et les médecins n’ont trouvé aucune raison de sa maladie.

Ce que racontent les légendes locales

Les explorateurs ont-ils réellement trouvé l'emplacement des chaudrons en métal ? Et quelle était la cause des symptômes étranges et soudains de Mackerle ? Cela aurait-il pu provenir d'une sorte de rayonnement émanant de profondément sous terre ?

Selon les légendes locales yakoutes, les chaudrons en métal faisaient partie d'une arme puissante laissée après une grande bataille entre extraterrestres. Selon de vieilles légendes, il y aurait eu une bataille épique entre les démons de la forêt nommés Niurgun Bootur et Tong Duurai. Pendant la bataille, des boules de feu jaillissaient de la Terre. Cela faisait un bruit horrible et toute la forêt avait été détruite, les arbres étaient à l'envers et les rochers brisés. Et quand tout fut nettoyé, les habitants trouvèrent une structure verticale qui y resta un moment, jusqu'à ce qu'elle s'enfonce dans le pergélisol.

On dit que la vallée de la mort contient des objets étranges incorporés dans le pergélisol qui sont activés à travers les âges, au cours des siècles, et tirent essentiellement sur des objets ardents qui interceptent des objets entrants destinés à nuire à la planète.

La population locale dit que c'est une sorte d'installation souterraine extraterrestre, qui contient d'étranges machines qui sont activées de temps en temps et qui servent à tirer sur des comètes, des météores ou des vaisseaux spatiaux qui se trouvent dans les environs. En fait, c'est peut-être ce qui a provoqué l'explosion de Tunguska.

C'est une histoire tellement extraordinaire que nous devons vraiment nous demander si cela pourrait être réel. Si c'est réel, alors nous sommes vraiment confrontés à l'évidence que quelque part dans le passé, des extraterrestres en chair et en os sont descendus sur terre et que les chaudrons sont les vestiges de leur passage.

La soi-disant « Vallée de la Mort » pourrait-elle vraiment être le site d'un système de défense radioactif souterrain, comme le pensent certains néo-évhéméristes ? Et cela pourrait-il aider à expliquer les nombreux récits de maladie et de décès survenus dans cette région de la Sibérie ? Peut-être que d'autres preuves peuvent être trouvées dans les profondeurs de la terre, pas dans la toundra russe, mais ailleurs.



Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Phénomènes bizarres



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le , il y a moins d'un an.