Ollantaytambo

Ollantaytambo
Dans les Andes, au Pérou, une région que les Incas appelaient autrefois la Vallée sacrée abrite les ruines de l'ancienne ville d'Ollantaytambo.

Servant à la fois de temple et de forteresse, les historiens traditionnels affirment qu'Ollantaytambo a été construit vers 1440 après JC par l'empereur Inca Pachacuti. Mais certains spécialistes pensent qu'Ollantaytambo a été construit sur les ruines d'une ville beaucoup plus ancienne, dont les origines restent inconnues.

La Porte des Dieux a été construite plusieurs milliers d'années avant l'arrivée des Incas dans la région. Elle a été construite par une culture appelée Urin Pacha. Nous leur donnons ce nom mais nous n'avons aucune idée de qui ils étaient, d'où ils venaient ou où ils sont allés.


Il est évident que les premières parties d'Ollantaytambo remontent à au moins 12 000 ans, voire plus. D'après les recherches, on a pu déterminer que cela a été construit par la civilisation Arak. Le peuple Arak est aussi ancien que ce qui serait l'équivalent d'Adam dans la Bible ou des premiers humains (ou encore les Premiers Hommes de Westeros avant l'arrivée des Andals).

Mais comment les premiers hommes sur terre auraient-ils pu produire une construction en pierre aussi étonnante avec de gros blocs imbriqués parfaitement ajustés ? Comment ont-ils pu construire des aqueducs et des systèmes d'irrigation qui fonctionnent encore aujourd'hui ? Comment ont-ils déplacé et placé des pierres colossales de granit, chacune pesant plus de 50 tonnes ?
 

Comment la forteresse d'Ollantaytambo a-t-elle été construite ?

Ollantaytambo est une forteresse de montagne. Elle est particulièrement réputée pour la taille incroyable des blocs utilisés lors de sa construction. Plus particulièrement ceux qui se trouvent à son plus haut niveau, le point culminant de cette montagne. Six d'entre eux sont alignés et ont été transportés d'une autre montagne. On les a descendu de la montagne, fait traverser une plaine, une rivière, puis on les a remonté sur l'autre montagne. Et, bien sûr, le plus grand mystère est de savoir comment ont-ils pu non seulement découper ces roches, mais aussi les déplacer tout en haut de cette montagne ?

De nos jours, si nous devions déplacer par véhicule un bloc plus lourd que 50 tonnes, nous devrions assembler une unité de transport spéciale composée de poutres en acier, de plusieurs essieux et de vérins hydrauliques. Pour le déplacer en haut de la colline, il faudrait probablement changer la physionomie de cette falaise, construire une route, peut-être l'ancrer, en utilisant une sorte de système de câbles et de poulies. Plusieurs options différentes existent, dont aucune ne serait disponible pour les personnes qui vivaient à cette époque.

Ces six dalles géantes de granit rouge sont ici depuis des milliers d'années en raison de l'incroyable technologie des anciens. En cas de tremblement de terre majeur, des cales peuvent monter et descendre, absorbant le choc du tremblement de terre, ce qui maintient les dalles géantes en place. Le site dispose d'une technologie antisismique que nous sommes à peine capable de reproduire de nos jours.

Le fait de pouvoir assembler des pierres de plusieurs tonnes parfaitement ajustées de manière à ce qu'un seul cheveu humain ne puisse pas s'intégrer entre elles n'est pas une question de sueur ni d'heures de travail ou de nombre de travailleurs, c'est une question de technologie.

La technologie utilisée pour construire Ollantaytambo

Les archéologues du courant principal affirment que le granit dur et dense a été découpé et façonné à l'aide d'outils en pierre ou en bronze. Mais la preuve de tels outils n'a jamais été trouvée sur le site. Et plus étrange encore est le moyen par lequel les roches énormes sont liées, comme si elles étaient fusionnées entre-elles par une forme inconnue d’énergie. C'est presque comme si deux pierres sont soudées ensemble par un type de faisceau de rayonnement élevé ou un laser qui fusionnerait les roches ensemble. Ensuite, ils pourraient empiler une troisième pierre par dessus et faire à nouveau une soudure. Il n’y a aucune explication quant à la manière dont ils ont pu créer une source de chaleur aussi élevée et fusionner ces roches d’une manière aussi complexe.

De plus amples preuves des méthodes mystérieuses utilisées par les anciens artisans se trouvent à proximité, au Temple du Condor. Ici, d’énormes dalles de pierre andésite ont été extraites de ce que l’on appelle « le mur du rocher vivant ». Le Temple du Condor est curieux parce que nous trouvons d'énormes sections de pierre ressemblant à des cubes qui ont été retirées de la montagne avec une précision telle que nous ne pouvons pas trouver une égratignure à la surface. Les coins aussi ne sont pas coupants. Ils sont parfaitement arrondis et personne ne peut expliquer comment cela aurait pu être réalisé.

Le Temple du Condor

La surface de la roche semble rugueuse, mais au toucher, elle est lisse comme un miroir de salle de bain. Ce qui signifie qu'un certain type de processus de vitrification a été utilisé. Et au bas de l'endroit où cette alcôve a été découpée, on peut voir un motif entrecroisé en forme de damier. Ça semble être des marques de scie. Ce motif est une preuve irréfutable concernant un usinage mécanique ancien avec un technologie très avancées. Les outils préhistoriques ne fonctionneraient jamais pour faire ce qu'ils ont fait.

 
Un autre site qui vous fait découvrir Ollantaytambo la forteresse Inca.

Ollantaytambo est principalement composé d'andésite. Pour couper l'andésite, vous avez besoin de quelque chose de plus dur que l'andésite. Vous pouvez utiliser un diamant, mais il n’existait aucun outil au moment de l’âge de pierre pour couper ces roches ; il devait donc s'agir d’un outil probablement extraterrestre.

Les anciens ingénieurs d'Ollantaytambo auraient-ils vraiment utilisé des outils acquis auprès de sources d'un autre monde, comme le prétendent certains partisans de la théorie des anciens astronautes ? On peut peut-être trouver des indices en examinant les mythes les plus anciens sur la création dans les Andes.

Les mythes de la création dans les Andes

Ces mythes nous racontent que les anciens ancêtres, ou fondateurs, ont été décrits comme un frère et une sœur appelés « enfants du soleil ». Ils ont été envoyés par le « dieu soleil » et ces êtres mystérieux sont arrivés sur Terre avec quelque chose décrit comme un coin d'or.

Ce coin en or était-il une sorte d'appareil tenu à la main qui pourrait tailler la pierre et même éventuellement faire léviter les blocs géants ? Si le coin doré utilisé par les enfants du soleil était vraiment une sorte d’appareil de haute technologie pour tailler la pierre ou la faire léviter, il leur aurait probablement été donné par des extraterrestres. Le fait qu'Ollantaytambo ait spécifiquement cette histoire à propos de ce coin d'or nous porte à penser qu'une activité extraterrestre aurait eu lieu ici, il y a des milliers et des milliers d'années.

Ce type de technologie extraterrestre sophistiquée a été utilisé afin de réaliser certains de ces exploits d'ingénierie étonnants que nous pouvons observer à Ollantaytambo aujourd'hui. Ce que nous ne pouvons pas expliquer, c'est le déplacement de pierres de 50 tonnes le long d'une falaise pour créer les murs de la forteresse. Cela, en soi, nécessitait plus que des grues, plus que des treuils, plus que des échafaudages. Il fallait quelque chose comme un dispositif anti-gravitationnel ou un rayon tracteur pour soulever autant de pierre à cette hauteur. C'est pourquoi les gens y voient un exemple d'aide apportée à une civilisation terrestre par d'anciens extraterrestres.

Les exploits incroyables des premiers peuples des Andes fournissent-ils vraiment la preuve que les premiers hommes étaient en contact avec des êtres d'un autre monde ? Si tel est le cas, n'y aurait-il pas encore plus de preuves incroyables autre part ? Il y a ceux qui croient qu'une telle preuve existe, cachée dans les ruines d'une métropole mésoaméricaine : l'ancienne ville de Teotihuacan.

Retour à la catégorie : Découvertes archéologiques



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.