La justice selon le Coran

Justice selon le coran

Sourate 4, 19 :
Si vos femmes commettent l'action infâme [l'adultère] appelez quatre témoins. Si leurs témoignages se réunissent contre elles, enfermez-les dans des maisons jusqu'à ce que la mort les visite ou que Dieu leur procure un moyen de salut.

Sourate 4, 28 :
Il vous est défendu d'épouser des femmes mariées, excepté celles qui seraient tombées entre vos mains comme esclaves. Telle est la loi de Dieu. Il vous est permis du reste de vous procurer avec de l'argent des épouses que vous maintiendrez dans les bonnes mœurs et en évitant la débauche...



Sourate 4, 38 :
Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises. Elles conservent soigneusement pendant l'absence de leurs maris ce que Dieu a ordonné de conserver intact. Vous réprimanderez celles dont vous aurez à craindre l'inobéissance. Vous les reléguerez dans des lits à part, vous les battrez ; mais aussitôt qu'elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand.

Sourate 4, 136-137 :
Ceux qui auront cru puis auront été infidèles; puis auront cru puis auront été infidèles [...] Allah ne se trouvera point leur pardonner.

Sourate 5, 33-37 :
La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas ; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment.

Sourate 5, 38-42 :
Vous couperez les mains des voleurs, homme ou femme, en punition de leur crime. C’est la peine que Dieu a établie contre eux. Il est puissant et sage.

Sourate 16, 71 :
Dieu a favorisé certains d'entre vous, plus que d'autres, dans la répartition de ses dons. Que ceux qui ont été favorisés ne reversent pas ce qui leur a été accordé à leurs esclaves, au point que ceux-ci deviennent leurs égaux.

Sourate 16, 106-108 :
Celui qui renie Allah après avoir eu foi en lui [...], ceux dont la poitrine s'est ouverte à l'impiété, sur ceux-ci tomberont le courroux d'Allah et un tourment terrible.

Sourate 24, 2 :
Vous infligerez à l’homme et à la femme adultères cent coups de fouet à chacun. Que la compassion ne vous entrave pas dans l’accomplissement de ce précepte d’Allah, si vous croyez en Allah et au jour dernier. Que le supplice d’Allah ait lieu en présence d’un certain nombre de croyants.

Sourate 33, 52 :
Il ne t'est plus permis désormais de prendre d'autres femmes. ni de changer d'épouses, même si leur beauté te plaît ; à l'exception des esclaves que tu possèdes. Et Allah observe toute chose.

Les Hadiths sont tout aussi redoutables

Hadith de Boukhari 7, 133 :
Muhammad a dit: Ne portez pas de fausses chevelures car Allah envoie Sa malédiction sur les femmes qui font allonger leurs cheveux par des moyens artificiels.

Hadith de Boukhari 7, 94 et 8, 82 :
Anas a relaté : Certains de la tribu d'Ukl sont venues chez le prophète (Mahomet) et ont embrassé L'islam. Le climat de Médine ne leur convenait pas, alors le prophète leur a ordonné de boire l'urine et le lait des chameau pour se soigner. Ils l'ont fait et ont récupérés de leur mal. Ils se sont détourné de l'islam et ont tué le berger des chameaux et sont partis avec les chameaux. Le prophète a envoyé certains à leur poursuite et ainsi ils les ont attrapés et rapportés, et le prophète a commandé que leurs mains et jambes devaient être tranchées et que leurs yeux devraient être marqués au fer rouge et que leurs mains et leurs jambes coupées ne soient pas cautérisées, et ceci jusqu'à ce qu'ils meurent.

Hadith de Boukhari 9,57 :
Muhammad a dit: Quiconque abandonne sa religion islamique, tuez-le.

Hadith de Boukhari 9,50 :
Muhammad a dit: « Aucun musulman ne devrait être mis à mort pour le meurtre d'un infidèle.

Hadith de Boukhari 9,83,17
Abdullah a relaté : L'apôtre d'Allah a dit : Le sang d'un musulman qui admet qu'aucun n'a le droit d'être adoré sauf Allah et que je suis son apôtre, ne peut être répandu hormis trois cas : En cas de meurtre, pour une personne mariée qui commet l'adultère, et celui qui se détourne de L'islam et quitte les musulmans.

HADITH 14 d'An-Nawâwî :
Il n'est permis de verser légalement le sang d'un musulman que dans trois cas:
- celui de l'homme marié qui commet l'adultère
- celui de l'assassin qui, légalement, mérite la mort
- celui de l'homme qui renie sa religion et se sépare de la communauté

Hadith. Musulman 32 :
Le prophète a dit : Quand l'esclave s'enfuit loin de son maître, sa prière n'est pas acceptée ; il est un infidèle.

Hadith 4428 d'Abu Dawud :
Buraidah a dit :
Une femme de Ghamid est venue chez le prophète et a dit : j'ai commis le fornication.
Il a dit : Pars en exil !
Elle est revenue le jour suivant, elle est venue à lui encore, et a dit : Peut-être veux-tu me renvoyer comme tu as fait à Maiz b. Malik. Je jure par Allah, que je suis enceinte.
Il lui a dit : Reviens lorsque tu auras donné naissance à l'enfant.
Alors, elle est alors repartie. Quand elle a donné naissance à l'enfant elle lui a apporté l'enfant, et a dit : Le voilà ! Je lui ai donné naissance.
Il a dit : Retourne, allaite le jusqu'à ce qu'il soit sevré.
Quand elle l'eut sevré, elle le lui a apporté avec quelque chose dans sa main qu'il mangeait (comme preuve qu'il était bien sevré). Le garçon a été alors donné à un certain homme des musulmans et le prophète a donné son commandement concernant cette femme. Ainsi un puit a été creusé pour elle, et il a donné des ordres pour qu'elle soit lapidée à la mort. Khalid était l'un de ceux qui lui jetait des pierres. Quand une éclaboussure de sang est tombée sur sa joue, il l'a maltraitée.
Le prophète lui a dit : Doucement, Khalid. Pour celui qui tient dans ses mains mon âme, elle s'est repentit à tel point que celui qui lui prend à tort un impôt supplémentaire, devra se repentir pareillement, alors seulement il serait pardonnée.

Hadith d'Abou Daoud et Tirmidhi :
Si vous voyez des gens en train de faire comme le peuple de Loth (pratiques homosexuelles), tuez-les, tuez celui qui commet l’acte tout comme celui qui le subit.

Source : Cette sélection d'extraits du Coran et des Hadiths provient d'un site actuellement disparu :
http://atil.ovh.org/noosphere/coranjustice.php
Mais heureusement, Dramatic en a fait une copie pour que ces écrits subsistent.
Dramatic n'est pas l'auteur du contenu de cet article et ne peut en être tenu pour responsable si certaines personnes sont heurtées par certains passages.



Retour à la catégorie : Le Coran dans la Magie Arabe



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.