Le traitement des femmes dans le Coran

Femme islamique
Voici quelques sélections de sourates qui définissent le rôle de la femme :

Sourate 2, 28 :
Les hommes ont de nombreux avantages sur les femmes.

Sourate 2, 223 :
Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ quand et comme vous le voulez (sodomie) et œuvrez pour vous-mêmes à l'avance...
Sourate 2, 282 :
…Appelez deux témoins choisis parmi vous ; si vous ne trouvez pas deux hommes, appelez-en un seul et deux femmes parmi les personnes habiles à témoigner ; afin que, si l’une oublie, l’autre puisse rappeler le fait…

Sourate 4, 3 :
Epousez comme il vous plaira, deux, trois ou quatre femmes, mais si vous craignez de n'être pas équitables, prenez une seule femme ou vos captives de guerre.

Sourate 4, 11-12 :
Dieu vous commande, dans le partage de vos biens entre vos enfants, de donner au fils mâle la portion de deux filles ; s'il n'y a que des filles, et qu'elles soient plus de deux, elles auront les deux tiers de la succession. S'il n'y en a qu'une seule, elle recevra la moitié.

Sourate 4, 15-19 :
Si vos femmes commettent l’ action infâme (l’adultère), appelez quatre témoins. Si leurs témoignages se réunissent contre elles, enfermez-les dans des maisons jusqu’à ce que la mort les visite ou que Dieu leur procure un moyen de Salut.

Sourate 4, 25 :
Et quiconque parmi vous n'a pas les moyens pour épouser des femmes libres croyantes, eh bien il peut épouser une femme parmi celles de vos esclaves croyantes. Allah connaît mieux votre foi, car vous êtes les uns des autres (de la même religion). Et épousez-les avec l'autorisation de leurs maîtres et donnez-leur un mahr convenable; (épousez-les) étant vertueuses et non pas livrées à la débauche ni ayant des amants clandestins. Si, une fois engagées dans le mariage, elles commettent l'adultère, elles reçoivent la moitié du châtiment qui revient aux femmes libres (non esclaves) mariées. Ceci est autorisé à celui d'entre vous qui craint la débauche; mais ce serait mieux pour vous d'être endurant. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Sourate 4, 28 :
Il vous est défendu d'épouser des femmes mariées, excepté celles qui seraient tombées entre vos mains comme esclaves. Telle est la loi de Dieu. Il vous est permis du reste de vous procurer avec de l'argent des épouses que vous maintiendrez dans les bonnes moeurs et en évitant la débauche.

Sourate 4, 34-38 :
Les hommes sont supérieurs aux femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'elles font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises, et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Vous réprimanderez celles dont vous aurez à craindre la désobéissance, vous les reléguerez dans des lits à part, vous les battrez. Mais aussitôt qu’elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand.

Sourate 4, 43 :
Ô vous qui croyez, si vous êtes malade ou en voyage, si vous avez été en contact avec vos excréments ou que vous ayez touché une femme et que vous n'ayez pas d'eau, recourez à du sable.

Sourate 24, 31 :
Commande aux femmes qui croient de baisser leurs yeux et d’être chastes, de ne découvrir de leurs ornements que ce qui est en évidence, de couvrir leurs seins de voile, de ne faire voir leurs ornements qu’à leurs maris ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, à leurs fils ou aux fils de leurs maris, à leurs frères ou aux fils de leurs frères, aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes de ceux-ci, ou à leurs esclave acquêts de leurs mains droites, ou aux domestiques mâles qui n’ont point besoin de femmes, ou aux enfants qui ne distinguent pas encore les parties sexuelles d’une femme. Que les femmes n’agitent point les pieds de manière à faire voir les ornements cachés. Tournez vos cœurs vers Allah, afin que vous soyez heureux.

Sourate 30, 49-51 :
O prophète ! Il t'es permis d'épouser les femmes que tu auras dotées, les captives qu'Allah aura fait tomber entre tes mains, les filles de tes oncles et de tes tantes maternels et paternels qui ont pris la fuite avec toi, et toute femme fidèle qui aura donné son âme au prophète. C'est une prérogative que nous t'accordons sur les autres croyants.

Sourate 33, 52 :
Il ne t'est plus permis désormais de prendre (d'autres) femmes. ni de changer d'épouses, même si leur beauté te plaît ; - à l'exception des esclaves que tu possèdes. Et Allah observe toute chose.

Les Hadiths font également une énorme différence entre les femmes et les hommes

Voici quelques sélections de Hadiths au sujet des femmes :

Hadith de Boukhari 1, 28 :
Le prophète a dit : il m'a été donné de voir l'enfer et j'ai vu que la majorité de ses habitants étaient les femmes qui étaient ingrates durant leur vie. On lui alors demandé, Sont elles croyantes dans Allah ?, il a répliqué : Elles sont ingrates envers leurs maris pour les faveurs et le biens dont elles bénéficient.

Hadith de Boukhari 2, 161 et 7, 124 :
Muhammad a dit: J'ai vu l'enfer peuplé surtout de femmes.

Hadith de Boukhari 2, 541 :
S'adressant à d'autres femmes, il leur dit: Je n'ai vu personne aussi dépourvu que vous d'intelligence et de religion.

Hadith de Boukhari 3, 826 :
Muhammad interrogea quelques femmes : Le témoignage d'une femme ne vaut-il pas la moitié de celui d'un homme? Elles répondirent: Oui. Il leur dit: C'est en raison de la déficience intellectuelle de la femme.

Hadith de Boukhari 6, 51 :
Jaber rapporte que les Juifs avaient coutume de dire: Si un homme a une relation anale avec son épouse, celle-ci donne naissance à un enfant qui louche. Ce verset fut alors révélé: Vos femmes sont pour vous un champ de labour: allez à votre champ quand ou par ou vous le voudrez.

Hadith de Boukhari 7, 30 :
Muhammad a dit: La femme, la maison et le cheval sont de mauvais augure.

Hadith de Boukhari 7, 33 :
Muhammad a dit: Je n'ai laissé après moi aucune calamité plus préjudiciable aux hommes que les femmes.

Hadith d'Al Hadis 1, 215 :
Omar a rapporté que le prophète qui a dit : Aucun homme ne sera interrogé pour avoir battu son épouse.

Hadith de Sahih 001, 142 et 143 :
D'après `Abd-Allâh ibn `Umar (qu'Allah soit satisfait des deux), l'Envoyé d'Allah dit: : O femmes qui sont ici assemblées, faites l'aumône et sollicitez plus fréquemment le pardon d'Allah, car j'ai vu que vous formerez la majeure partie des gens de l'Enfer. Une femme sage parmi les assistantes s'exclama: Et pourquoi cela, ô Envoyé d'Allah ? - C'est, répondit-il, que vous multipliez vos malédictions et que vous êtes ingrates envers vos époux. Je n'ai vu parmi les êtres faibles en intelligence et en religion personne qui, mieux que l'une de vous, fasse perdre l'esprit à un homme sensé. - En quoi, reprit-elle, ô Envoyé d'Allah, en quoi consiste le défaut de notre intelligence et de notre religion ? - Le témoignage de la femme équivaut seulement à la moitié de celui d'un homme... cela tient du défaut de son intelligence, répliqua le Prophète; et puis, quand elles ont leurs menstrues, les femmes ne cessent-elles pas de prier et de jeûner pour des nuits ?... Eh bien ! C'est en cela le défaut de leur religion.

Hadith de Sahih 004, 6600 :
Imran Husain rapporte que le messager d'Allah a dit: Parmi les habitants du Paradis, les femmes en sont une minorité.

Source : Cette sélection d'extraits du Coran et des Hadiths provient d'un site actuellement disparu :
http://atil.ovh.org/noosphere/femmes.php
Mais heureusement, Dramatic en a fait une copie pour que ces écrits subsistent.
Dramatic n'est pas l'auteur du contenu de cet article et ne peut en être tenu pour responsable si certaines personnes sont heurtées par certains passages.



Retour à la catégorie : La magie arabe (suite 3)



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.