Le traitement des artistes dans le Coran et les hadiths

Illustration coranique
On constate que les sourates tout comme les hadiths sont farouchement opposés à toute forme d'art. Voici quelques exemples sélectionnés :

Sourate 26, 224 :
Et quant aux poètes, ce sont les égarés qui les suivent.

Selon un Hadith de Sahih al Boukhari :
Abou Mâlik Al Achaari rapporte que le Prophète Mouhammad a dit : Il y aura parmi ma communauté des gens qui considéreront le vin, le porc, la soie (pour les hommes) et les instruments de musique comme étant licites.
Selon Abou Ishaq :
Abou Houraïra rapporte que le Prophète Mouhammad a dit : Écouter les instruments de musique est un péché. Se rassembler pour le faire est un péché plus grave. Y prendre du plaisir est un manque de reconnaissance envers les bienfaits de Dieu.

Selon Ahmad, Abou Dâoûd, et Ibné Mâja :
Nâfi' raconte que Abdoullah Ibné Oumar entendit lors d'un voyage la flûte d'un berger. Il plaça alors ses doigts dans ses oreilles et écarta sa monture de la route en disant : "Nâfi' ! Nâfi' ! Entends-tu encore ? Je répondis : Oui. Il continua à avancer jusqu'à ce que je lui réponde : Non. Il leva alors ses mains et ramena sa monture vers la route et dit : J'étais en présence du Prophète Muhammad lorsqu'il entendit la flûte d'un berger. Il fit alors exactement la même chose que je viens de faire.

Selon Ahmad et Abou Dâoûd :
Abdoullah Ibné Oumar rapporte que le Prophète Mouhammad a dit : En vérité, Allah a interdit le vin, les jeux de hasard, le tambour et le luth.

Selon un Hadith de Ahmed :
Le Prophète Mouhammad a dit : Allah m'a envoyé comme miséricorde et guidée pour les mondes. Et Il m'a ordonné de faire disparaître les différents instruments de musique, ainsi que les idoles qui étaient adorées durant l'Ignorance.

Selon Abou Dâoûd et Bayhaqui :
Ibné Mas'oud rapporte : La musique fait pousser l'hypocrisie dans le cœur.

Selon Abou Ishâq An naïsâboûri :
Anas rapporte du Prophète Mouhammad : Celui qui s'assoit pour écouter une chanteuse aura du plomb fondu coulé dans les oreilles le Jour Final.

Selon Abou Ishâq :
Ibné Maseoud raconte que le Prophète Mouhammad entendit un homme chanter la nuit. Il dit : Pas de prière pour lui ! Pas de prière pour lui ! Pas de prière pour lui ! (C'est à dire que ses prières ne sont pas acceptées)

Selon Ibné Ghaylân ;
Ali cite ceci du Prophète Mouhammad : J'ai été envoyé pour briser les instruments de musique.

Selon Tabrâni :
Oumar rapporte du Prophète Mouhammad : Le salaire du chanteur et de la chanteuse est illicite.

Selon le Sahih Muslim, Hadith 3943 :
D'après Abd-Allah ibn Masoûd , l'Envoyé d'Allah a dit : Au Jour de la Résurrection, les gens qui éprouveront de la part d'Allah les plus terribles châtiments seront les fabricants de figures (peintres, sculpteurs, dessinateurs et autres).


Que l'alcool soit interdit ça peut se comprendre... que le porc soit interdit ça peut se comprendre aussi car à cette époque les réfrigérateurs n'existaient pas et le porc est une viande qui s'abime très rapidement à l'air ambiant et chaud du désert. Mais pour ce qui concerne les instruments de musique on a du mal à comprendre les motivations de tels interdits, d'autant plus que dans la plupart des pays musulmans ces interdits n'ont jamais vraiment été respectés.

Source : Cette sélection d'extraits du Coran et des Hadiths provient d'un site actuellement disparu :
http://atil.ovh.org/noosphere/art.php
Mais heureusement, Dramatic en a fait une copie pour que ces écrits subsistent.
Dramatic n'est pas l'auteur du contenu de cet article et ne peut en être tenu pour responsable si certaines personnes sont heurtées par certains passages.



Retour à la catégorie : La magie arabe (suite 3)



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.