Jurassic Park a existé

Les mayas ont fait des peintures de dinosaures

Jurassik Park
Aujourd'hui, à moins de 90 kilomètres de l'épicentre de l'impact des astéroïdes, se trouve l'une des villes les plus grandes et les mieux préservées de l'ancienne civilisation Maya, Chichen Itza. Vous devez vous demander si ce n'est pas une coïncidence étrange que le même endroit, le Yucatan, qui a connu cet impact d'astéroïde dévastateur, qui a provoqué l'extinction des dinosaures, constitue également la principale zone d'habitation de l'ancienne civilisation Maya.

Chichen Itza aurait été le lieu où les Mayas ont pris contact avec les dieux. Et c'est une coïncidence extraordinaire. De tous les endroits potentiels autour du golfe du Mexique qu'ils auraient pu choisir, ils ont pris un endroit où littéralement quelque chose est tombé du ciel il y a 65 millions d'années. Et les Mayas croyaient que ce contact avec les dieux, ce contact avec le ciel s'était passé à une époque plus récente. Et donc, ce que nous avons ici, est soit une coïncidence, soit autre chose. Et, en réalité, c’est quelque chose que presque personne n’a abordé, mais nous pensons que ça devrait être exploré plus en détail.


Dans la région maya et dans d’autres régions du Mexique, il existe de curieuses représentations de dinosaures.
Il y a des ptérosaures. Ce célèbre dinosaure figure sur l'un des tableaux de Bonampak. Il faut donc se demander comment les Mayas connaissaient les dinosaures car, soi-disant, les dinosaures sont éteints depuis des millions d'années.

Mais si, comme le pensent les scientifiques traditionnels, les dinosaures s'étaient éteints depuis des millions d'années avant l'évolution de l'humanité sur cette planète, alors qu'est-ce qui expliquerait la richesse de l'art maya illustrant les interactions entre les humains et ce qui semble être des dinosaures, dans la région même où ils sont supposés être morts ? Les partisans de la théorie des anciens astronautes estiment que des preuves supplémentaires peuvent être trouvées dans le nord du Cambodge, dans l'un des plus grands complexes de temples du monde, Angkor Vat.
 

Au Cambodge on trouve des sculptures de dinosaures

Parmi les sculptures en pierre complexes qui ornent les murs du site sacré d'Angkor Vat, les chercheurs ont été fascinés par de nombreuses images d'animaux qui auraient erré dans la région au moment où le temple a été construit. Mais l'un d'eux, décrivant ce qui semble être un dinosaure, laisse les archéologues et les érudits perplexes.

Il existe un temple appelé Ta Prohm, qui comporte une série de médaillons gravés à la surface. Un médaillon en particulier a attiré l'attention parce qu'il ressemble à un stégosaure. Ainsi, certains ont représenté cet exemple de dinosaure ayant vécu dans les temps historiques. C'est un stégosaure vivant, pas juste un squelette, c'est un stegosaurus avec sa peau et ses muscles, comme si quelqu'un l'avait vu de son vivant.

Alors, comment est-il possible que l'artiste ait réussi à sculpter quelque chose comme ça ? Ont-ils reçu la connaissance de quelque chose comme ça ? Il ne fait aucun doute que les anciennes civilisations ont dû rencontrer les derniers dinosaures.

Beaucoup d'entre eux vivaient dans des zones où les dinosaures étaient très abondants et ils les ont croisé. Le fait qu'ils aient incorporé ce qui semble être des dinosaures dans leurs représentations artistiques est une tentative de les interpréter. Comment exactement ils les interprètent, ce n'est pas vraiment clair. Même il y a 200 ans, nous avions du mal à comprendre comment les os de dinosaures s'emboîtaient. Comment expliquer que les anciens bâtisseurs d’Angkor Vat aient une connaissance aussi sophistiquée de l’anatomie des dinosaures ? De nombreux théoriciens pensent qu'il se pourrait que leur savoir soit venu à la suite d'interactions réelles.

Les serpents géants du Botswana pourraient être des dinosaures

En 2001, dans les collines de Tsodilo, au nord du Botswana, en Afrique, les archéologues découvrent ce que beaucoup pensent être le plus vieil artefact religieux connu au monde : une sculpture de 7 mètres de long sur un serpentin, réalisée par le peuple antique San.

Le culte du serpent est l’une des formes de culte religieux les plus anciennes. On le retrouve dans beaucoup de civilisations différentes. Mais est-ce que l'énorme échelle de la tête du serpent, mesurant plus de 2 mètres à elle seule, pourrait suggérer que la sculpture représente non pas un python mais un dinosaure ? De nombreuses œuvres d'art anciennes montrent clairement qu'une espèce de reptile est vénérée par un humain. Une sorte de présence reptilienne qui existait autrefois sur la Terre. La question est de savoir s'il est possible que nos ancêtres aient tenté d'imiter quelque chose qu'ils ont vu. La réponse est résolument oui.

Chaque fois qu'on trouve la preuve de la possibilité que les dinosaures et les humains aient coexisté, la science essaie chaque fois de les écarter en fournissant d'autres explications. Mais nous savons que les preuves archéologiques suggèrent réellement que ce n’est pas aussi simple. Il est certainement possible que nos premiers ancêtres aient rencontré des dinosaures.

Les anciennes représentations de dinosaures pourraient-elles vraiment prouver que les humains et les dinosaures ont déjà coexisté ? Selon les scientifiques, cette notion est non seulement incroyable, mais carrément impossible. À moins, bien sûr, qu'ils soient confrontés à des preuves sous la forme d'une empreinte de fossile fossilisée d'un dinosaure, côte à côte avec celle d'un être humain.

Des empreintes de pieds humains à coté de celles de dinosaures

Empreinte de dinosaure
Dans le Parc d'état de Dinosaur Valley, à Glen Rose, au Texas, Roland T. Bird, explorateur sur le terrain pour le musée américain, a rapporté en 1930 avoir trouvé des empreintes humaines « clairement définies » le long des traces de dinosaures dans la même couche exposée de calcaire du lit d'une rivière.

Certains chercheurs ont trouvé des empreintes humaines aux côtés de celles des dinosaures.

D'autres preuves, provenant d'autres parties du monde, montrent que des êtres humains comme nous étaient présents à l'époque des dinosaures.

Nous avons trouvé des empreintes humaines, des dinosaures et tous les types de fossiles dont les scientifiques nous disent qu'ils ne devraient pas être au même niveau que l'homme, mais que nous trouvons coexistants. Nous n’avons jamais pensé à cela, car la science nous a dit qu’il existe 65 millions d’années entre nous et eux. Mais il existe encore une fois des preuves archéologiques et géologiques suggérant que ce n'est pas le cas.

Il y a des empreintes de pas qui montrent des ancêtres des nôtres et des dinosaures dans la même strate. Ces empreintes fossilisées pourraient-elles réellement être la preuve que, à un moment donné, les humains ont coexisté avec les dinosaures ?

Mais selon les scientifiques, les preuves fossiles découvertes dans la vallée des dinosaures ne sont pas concluantes.


 
Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Les secrets du passé



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.