Le satanisme contemporain

Image de Le satanisme contemporain
LaVeyCrowley, et d’autres auteurs (à l’image de Parsons) sont les théoriciens du satanisme moderne. Leurs écrits ont permis de définir les principes fondateurs ainsi que les pratiques basiques du satanisme contemporain, en détournant divers concepts et théories philosophiques.

L'esprit du mal

À travers un portrait rapide et synthétique du Diable à diverses époques et dans diverses cultures et religions, l’observateur attentif comprend le caractère fondamentalement protéiforme de l’esprit du Mal, qui reflète, en réalité, les diverses difficultés sociopolitiques qu’une société peut traverser : placée face à des ennemis sociaux ou politiques méconnus ou effrayants, elle les érige en adversaires diaboliques propageant le Mal sur terre.


Une peur collective

C’est le cas, par exemple, du judaïsme du IIe siècle avant Jésus-Christ diabolisant les occupants romains, du Moyen Âge européen terrorisé par l’avancée turque, ou des rapports américo-soviétiques, puis irano-américains de la fin du XXe siècle. Au-delà de cette stigmatisation diabolique, apparaît également une fascination réelle pour le Diable, qui succède, et ce n’est pas le moindre paradoxe, à une peur collective : ce nouveau Prométhée, parfois appelé Satan ou Lucifer, aurait apporté la connaissance et l’esprit critique aux hommes. À ce titre-là il mériterait l’admiration des hommes, quitte à lui vouer un culte, peu importe que son existence physique soit avérée ou non, qu’il soit un ange déchu ou seulement le symbole du rejet d’idées oppressives. Ce satanisme contemporain, qui repose sur le satanisme sauvage du XVIIe siècle et diverses théories philosophiques, s’appuie aujourd’hui sur de multiples courants, Églises et obédiences, ainsi que sur un système médiatico-commercial assurant la publicité de certaines de ses égéries.


Lire la suite ...