Le nombre actif

Le nombre du prénom

Le prénom seul, a une influence active sur le comportement.

Depuis tout petit votre entourage vous appelle par votre prénom. Chacun de nous entend prononcer son prénom (ou diminutif) des quantités de fois par jour, par ses parents, ses éducateurs, ses camarades et ses amis. Il est donc certain que c'est cela qui vous influence le plus directement. Essayez d'imaginer que vous portiez un prénom totalement différent et peu orthodoxe. Laissez-vous aller à des choses comme "Charles-Edouard" ou bien "Gertrude". Pensez-vous en toute franchise que votre comportement serait exactement le même ?

Evolution personnelle par le choix du prénom

L'évolution de chacun dans la vie est conditionnée par beaucoup d'éléments mais au tout premier plan par l'entourage (parents, frères et sœurs, famille, amis) et par la façon dont on est éduqué et traité. Ces possibilités d'évolution sont généralement bien indiquées par le prénom familier ou usuel, tant par le choix même de ce prénom qui reflète déjà la personnalité (et donc l'influence) de ceux qui l'ont choisi, que dans la façon d'appeler le sujet. Il n'est donc pas sot de penser que cette « projection de lettres » a certainement une influence sur le développement de la personnalité ou « évolution personnelle » de chacun. Sans attribuer à cette somme de lettres, pouvant être traduite par un nombre, une importance prépondérante, il est nécessaire d'en tenir compte dans l'étude d'un sujet, particulièrement en comparaison des autres données (nom de famille, nom complet, voyelles, consonnes, etc.).

Des cas particuliers

Le cas des prénoms composés :

Lorsque le sujet porte un prénom composé (par exemple: « Jean-Claude », « Paul-Emile », etc.) on additionne les lettres des deux prénoms comme s'il s'agissait d'un seul.

Le cas des diminutifs :

Lorsque le sujet est appelé couramment par un diminutif (par exemple: « Clo-Clo » pour Claude ou « Jeannot » pour Jean), il est préférable de prendre en considération les lettres des deux noms : prénom réel + diminutif et non pas seulement l'un ou l'autre, car chacun conserve son influence et les deux influences se complètent, même dans le cas où le diminutif est pratiquement seul utilisé dans la vie courante. En effet, il y aura toujours des circonstances où l'on devra utiliser le vrai prénom (papiers officiels, il figure sur la carte d'identité, etc...)

Exemple : Pour Marie-Louise appelée couramment « Marilou », on additionne :

 M  A  R  I  E  -  L  O  U  I  S  E     M  A  R  I  L  O  U 
 4  5  9  9  5     3  6  3  9  1  5     4  1  9  9  3  6  3 
 M  A  R  I  E  -  L  O  U  I  S  E 
 4  5  9  9  5     3  6  3  9  1  5    

 M  A  R  I  L  O  U 
 4  1  9  9  3  6  3 

4+1+9+9+5 + 3+6+3+9+1+5 + 4+1+9+9+3+6+3 = 90
9 + 0 = 9

Une autre variante consisterait aussi à faire 3 études séparées (l'une avec le prénom, l'une avec le surnom, et la dernière avec les deux) et ensuite de faire la synthèse.



Si vous connaissez déjà le nombre qui correspond à votre prénom, consultez directement les interprétations :

Nombre du prénom = 1   Nombre du prénom = 2   Nombre du prénom = 3   Nombre du prénom = 4   Nombre du prénom = 5   Nombre du prénom = 6   Nombre du prénom = 7   Nombre du prénom = 8   Nombre du prénom = 9   Nombre du prénom 11   Nombre du prénom 22   

Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

 Début : Nombre Actif

 2. Evolution personnelle par le choix du prénom

 3. Des cas particuliers

 4. (paragraphe sans titre)


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : Le nombre du prénom


Retour à la catégorie : Numérologie



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le , il y a moins d'un an.