Les femmes-cygnes

Femme cygne
Dans le monde entier on peut trouver des traces de l'étrange mythe des « femmes-cygnes » (Schwanenfrau / Swanmay).

Ses principales caractéristiques sont celles-ci :

Le héros de l'histoire voit des oiseaux (cygnes, oies, canards, etc...) se baignant dans un lac. En retirant leurs ailes ou leurs robes de plumes, ils deviennent de belles jeunes filles, généralement d'une nature surnaturelle. Le héros s'empare alors d'une des robes laissées sur la rive et sa propriétaire tombe en son pouvoir et devient son épouse.

Mais plusieurs années après la femme s'envole et retourne dans son monde, soit parce qu'elle a retrouvé sa robe, soit parce que son mari a brisé un tabou la concernant.


Parfois, dans certaines régions, ces femmes-oiseaux sont remplacées par des femmes-phoques : les Selkies, Silkies ou Selchies.

Voici le résumé de quelques uns de ces contes tels qu'on peut glaner dans de nombreux pays :
 

Les femmes-cygnes dans les pays scandinaves

Suède :

Un jeune paysan de Mellby en Suède voit trois cygnes descendre du ciel. Ils retirent leurs robes de plumes pour se baigner dans la mer et se transforment en femmes. Sur le conseille de sa mère, le jeune homme revient le lendemain et, lorsque les femmes-cygnes reviennent, il vole la robe de l'une d'elle et l'oblige ainsi à l'épouser. Un jeudi soir, sept ans plus tard, le chasseur, en discutant, rappelle à sa femme comment il l'avait conquise. Et il lui montre ou il avait caché sa robe de plumes. A peine l'a-t-elle touchée qu'elle se retransforme en cygne et s'envole par la fenêtre. Son mari en mourra de chagrin avant même que l'année ne se soit écoulée.

Suède :

Dans le sud du Smaland, un paysan constate qu'on piétine son herbe chaque nuit. Il envoi ses deux fils ainés monter la garde mais ils s'endorment. Le fils cadet parvient toutefois à voir que ce sont trois colombes qui retirent leurs plumage pour se transformer en femmes et qui dansent sur l'herbe toute la nuit. Il vole alors le plumage de l'une d'elles et l'oblige à l'épouser.

Scandinavie :


Un chasseur voit sept canards descendre du ciel. En enlevant leur robe de plume, ils se transforment en jeune filles qui vont se baigner dans un lac. Le chasseur vole l'une des robes, empêchant ainsi sa propriétaire à s'envoler. Elle se retrouve donc obligée de l'épouser et ils ont deux enfants. Un jour sa petite fille découvre ou son père avait caché la robe de plumes et elle la montre à sa mère. Celle-ci l'enfile et s'envole, disant que pour la retrouver il faudra aller à l'est du soleil et à l'ouest de la lune. Son mari part donc à sa recherche, et, après plusieurs aventures, vole des chaussures magiques lui permettant de voler jusqu'à une montagne de cristal ou il retrouve son épouse.

Islande :

Dans le Völundarkvida et l' Edda de Soemund, le forgeron Völund est le fils d'un roi finlandais et a deux frêres : Slagfid, et Egil. ils se sont installés à ulfdal et y ont rencontré trois Valkyries qui avaient déposé leurs plumages de cygne et filaient du lin prés du lac Wolfiake ("lac du loup"). Parmi elles il y avait Hladgud ("Cygne blanc") et Hervör ("Toute-blanche"), filles du roi Hlodver, et Ölrùn, flle de Kiar de Valland. Egil a épousé Olrun, Slagfid a épousé Hiadgud et Volund a épousé Hervor. Ils ont vécu ensembles 7 ou 9 ans puis les Valkyries se sont envolées loin, à la recherche de combats, et ne sont plus revenues. Slagfid et Egil sont partis à leur recherche mais Volund est resté prés du lac Wolfdale.

Islande :

Un homme de Myrdal entend des gens chanter et danser dans une grotte au bord de la mer. Il ramasse une peau de phoque qui trainait par terre et retourne avec à sa maison. Le lendemain il revient vers la grotte et voir une femme qui pleure : c'est la selkie (femme-phoque) à qui appartenait la peau et qui ne peut plus se retransformer en phoque. Il l'oblige à l'épouser et ils ont sept enfants. Les années passent, l'homme garde la peau de phoque cachée dans un coffre dont il garde toujours la clef sur lui. Un jour il s'en va en oubliant d'emporter la clef. Sa femme en profite pour récupérer sa peau et pour se retransformer en phoque. Avant de disparaitre elle hésite car elle a 7 enfants sur terre mais en a 7 aussi sous la mer.

Les femmes-cygnes en Europe

Angleterre :

Dans le "Deor", le "Waldere" et le "Beowulf" anglais et le "Grosse Rosengarten" allemand, ce Völund est appelé Wayland Smith (Weyland, Wieland, Weland, Velent ou Watlende). Il avait épousé Hervör, une femme-cygne, et ils ont eu un fils, Heime. Mais un jour Hervör abandonna Weyland.

Une autre version dit que Wayland et ses deux frêres (Egil et Slagfir / Slagfid / Slagfinn) vivaient avec trois Valkyries (Ölrún, Alvitr et Svanhvít).

Après neuf ans de vie commune, ces dernières abandonnèrent leurs maris. Egil et Slagfir partirent à leur recherche mais ne revinrent jamais.

Allemagne :

Un noble était parti à la chasse dans une forêt, quand il a vu une belle jeune fille (une "Wünschelwybere") qui se baignait dans un lac. il lui a volé le collier d'or magique qu'elle portait, la privant ainsi de son pouvoir de voler, et elle est devenue son épouse. Ils ont eu sept fils, qui avaient tous une chaîne d'or autour du cou, et cela leurs donnait le pouvoir de se transformer en cygnes, comme jadis leur mère savait le faire

Allemagne :

Un chasseur dans le sud de l'Allemagne avait perdu son épouse, et était tombé dans une profonde affliction. Il est allé demander conseil à un ermite. Ce dernier lui a conseillé d'attendre jusqu'à ce qu'il voit trois cygnes descendre du ciel et retirer leurs vêtements de plumes. Il devrait alors voler une des robes de plumes pour obliger sa propriétaire à devenir sa femme. C'est ce qu'il fit, et il vécu 15 ans de bonheur avec elle. Mais un jour, il a oublié de verrouiller le placard dans lequel il cachait la robe de plumes et sa femme l'a découverte, l'a enfilée et s'est envolée. Sous les conseils de l'ermite, le chasseur se fait alors transporter, caché dans un sac de farine, jusqu'au château ou sa femme s'est réfugiée. Mais avant de la reconquérir, il devra combattre trois dragons.

Poméranie (Pologne) :

Un chasseur vole les vêtements d'une fille qui se baignait au pieds du mont Huhnerberg. Elle prétend être une princesse qui a subi un enchantement et ajoute qu'elle a besoin de ses vêtements pour se transformer. Mais il l'oblige à l'épouser et ils ont plusieurs enfants. Le mari garde toujours ses vêtements cachés dans un coffre. Un jour qu'il est absent, la femme persuade sa belle-mère de lui ouvrir le coffre, elle s'empare alors de ses vêtements et s'enfuit. Son mari doit alors escalader le mont Huhnerberg pour aller rechercher son épouse réfugiée dans un château sous la garde du diable.

Lituanie :

Un couple de vieillards vit près d'une forêt où ils vont chaque matin couper du bois. Un cygne s'habitue peut à peu à leur compagnie, et les suit chez eux, où il se transforme en jeune fille en enlevant ses ailes et leur fait tout le ménage, pour ensuite s'envoler à nouveau, et cela se reproduit chaque jour. Triste qu'elle ne veuille pas rester humaine, le vieillard brule un jour ses ailes, et la jeune fille est obligée de rester avec eux. Mais elle se languit de ses frères et sœurs, ses parents, et de son amoureux. Un jour le roi du pays passe par là, et voyant la jeune fille, s'écrie qu'il donnerait un million de pièces d'or pour elle. Les vieux la vendent donc, et le roi la prend pour épouse, et bientôt elle met au monde un petit garçon. Mais l'un après l'autre, son père, sa mère, ses frères et sœurs viennent la trouver sous forme de cygnes, et lui disent que si elle acceptent d'abandonner son enfant, ils lui donneront une de leurs plumes, et ainsi elle pourrait redevenir cygne, mais elle ne peut s'y résoudre. Jusqu'au jour où vient son fiancé, elle n'y tient plus et part avec lui. Mais ce dernier meurt peut après, tandis que le roi épouse une mauvaise femme. Chaque nuit la femme-cygne vient allaiter et bercer son enfant, et il s'endort à son départ pour ne se réveiller qu'à son retour la nuit suivante. Le roi s'étonne de ce sommeil, observe son enfant la nuit, et voit venir et repartir la femme-cygne. Ne sachant que faire, il demande conseil auprès d'un vieux qui passe dans son château. Celui-ci lui conseille d'enduire la fenêtre de sa chambre de poix. Le roi fait ainsi, et il attrape alors la femme, qui redevient humaine. Il chasse la seconde femme et ils vivent à nouveau unis.

Hongrie :

Trois pigeons vivent sur un grand lac blanc, où ils peuvent se transformer en jeunes filles.
Ce sont des fées et un garçon peut en épouser une s'il peut voler la robe de l'une d'elle et s'enfuir avec. Mais il devra résister à la tentation de regarder en arrière quand elle l'appellera.

Croatie :

Un soldat voit une louve entrer dans un moulin hanté. Elle retire sa peau, se transforme en femme et s'endort. Il s'empare de la peau et la cloue sur la roue du moulin. La femme est obligée de l'épouser et ils ont deux enfants. Un jour, Sonny, le fils aîné apprend par son père ou la peau était cachée et il va le répéter à sa mère. Celle-ci s'empare alors de la peau et disparait avec pour toujours.

Bretagne :

Trois cygnes se déshabillent et se transforment en femmes pour se baigner dans un lac. Ce sont les filles du roi de la vallée noire. Le fils du roi de Poher s'empare du vêtement de l'une d'elle et l'oblige ainsi à le conduire au palais de son père.

Iles Shetland :

Un homme voit des selkies (femmes-phoques) danser sous la lune. Il s'empare de la peau que l'une d'elles avait laissé par terre, l'empêchant ainsi de se retransformer en phoque. Elle est obligée de l'épouser et ils ont plusieurs enfants. Un jour l'un d'eux trouve la peau de phoque que son père avait cachée et il l'apporte à sa mère. Celle-ci la remet, se retransforme en phoque et s'enfuit rejoindre son vrai mari.

Iles Feroe :

Un jeune agriculteur de la ville de Mikladalur sur l'ile Kalsoy va sur la plage pour voir la danse des selkies (femmes phoques). Il cache la peau de l'une d'elle, l'empêchant ainsi de retourner à la mer, et la force à l'épouser. Il garde sa peau dans un coffre, et en conserve la clé avec lui de jour comme de nuit. Un jour, alors qu'il est à la pêche, il découvre qu'il a oublié de garder sa clé. Quand il rentre à sa maison, il constate que sa femme selkie s'est échappée dans la mer, abandonnant leurs enfants. Plus tard, lors d'une chasse, l'agriculteur tue trois phoques, alors son ex-femme promet de se venger sur les hommes de Mikladalur en les noyant ou en les faisant tomber des falaises.

France et Angleterre :

Philippe Mouskes raconte, vers 1240, que le comte d'Aquitaine, a rencontré une belle dame près d'une fontaine. Il l'a épousée et ils ont eu plusieurs enfants, dont la future Aliénor d'Aquitaine. Après un certain temps, la comtesse, lors d'une cérémonie chrétienne, s'est transformée en cygne et s'est envolée à travers le toit de l'église. (On retrouve ici une influence de la légende de Mélusine qui s'était enfuie lorsque son mari a découvert qu'elle était une femme-serpent ).

Séville :

Le marquis du Soleil a gagné l'âme d'un homme au jeu. Il ne lui rendra que lorsque ce dernier aura usé des chaussures en fer. Alors qu'il est en route vers le château du marquis, l'homme aux chaussures de fer voit trois colombes retirer leurs plumes pour se transformer en jeunes filles et se baigner dans une rivière. Il vole l'une des robes de plumes et oblige sa détentrice à lui indiquer son chemin. Il apprendra par la suite que cette femme-colombe est une fille du marquis.

Les femmes-cygnes au Moyen-Orient

Turquie :

Un homme a obligé une Samodiva (femme-cygne) à l'épouser. Mais plus tard, lors d'une fête destinée à célébrer la naissance de leur fils, son mari ivre lui demande de danser. Elle accepte, mais fait valoir que sa danse serait bien plus belle si elle pouvait porter sa robe de plumes. Son mari, dans l'intention d'impressionner ses collègues chasseurs, va alors chercher les vêtements qu'il avait cachés. Mais, une fois qu'elle a repris sa forme originale, la Samodiva humilie son mari avec une chanson avant de s'envoler : "ô idiot; ne cherche pas pour épouse, une Samodiva. Écoute mes paroles, ô idiot; ne cherche pas pour épouse, une Samodiva. Les Samodivas ne sont pas économes, elles ne savent pas comment s'occuper des enfants. ô idiot; ne t'avais-je pas dit que les Samodivas ne sont pas des femmes au foyer ? "

Arabes :

Après de multiples aventures, Hasan de Bassora se retrouve hébergé dans un château par 7 jeunes vierges. Lorsqu'elles doivent s'absenter, ayant été convoquées par leur père, elles lui confient les clés du château. Il pénètre alors dans un joli pavillon ou il voit 10 femmes-oiseaux se baigner dans une fontaine et il tombe amoureux de l'une d'elles. A leur retour, les 7 jeunes vierges lui conseillent de voler les vêtement de plumes de la femme-oiseau de son choix lorsqu'elle reviendra se baigner. L'ayant fait, le femme-oiseau se trouve dans l'impossibilité de repartir chez elle et elle se voit obligée d'épouser Hasan. Il s'avère qu'elle est la fille du roi des Janns. Ils vont s'installer à Bagdad et ont deux enfants. Un jour que Hasan est en voyage, la femme persuade sa belle-mère de lui rendre sa robe de plumes. Une fois qu'elle l'a récupérée, elle s'envole en emportant ses deux enfants vers les 7 iles de Wâk. Pour la retrouver, Hasan devra traverser sept rivières, sept mers et sept grandes montagnes, puis affronter sa belle-sœur, qui règne sur les démons des iles de Wâk Heureusement il sera aidé par des objets magiques offerts par son épouse.

Kurdistan :

La fille de l'oiseau Bird Simer a été capturée par un géant alors qu'elle avait pris une forme humaine avec trois autres oiseaux. Elle sera délivrée par deux héros et elle épousera l'une d'eux. Mais ensuite elle remettra sa robe de plumes et s'envolera.

Ossétie (Caucase/Georgie) :

Xaemyc e épousé une fille de Don-Bettyr, le génie des eaux. Mais celle-ci ne peut supporter la lumière du soleil que si elle porte toute la journée un masque formé d'une carapace de tortue. Mais un jour le traître Syrdon lui vole son masque pendant qu'elle dort, alors elle est obligée de retourner vivre sous les eaux.

Les femmes-cygnes en Asie

Pakistan :

Safeyd, le roi des géants de la montagne de Kôh Kâf part au mariage de son frêre en laissant la clef de son jardin au prince humain Bairâm. A l'intérieur du jardin, ce dernier voit quatre colombes blanches qui retirent leurs plumes et se transforment en fées pour se baigner dans une fontaine. Il vole la robe de plume de l'une d'elles, Ghulâb Bâno, et l'oblige à l'épouser. Un jour, cependant, la fée lui demande de lui rendre ses plumes car elle voudrait rendre visite à ses parents qu'elle n'a pas vu depuis longtemps. Mais, une fois arrivée, ses parents sont furieux qu'elle ait épousé un mortel, et ils l'emprisonnent dans une sombre ville souterraine. Le prince Bairâm part alors à sa recherche, emportant avec lui trois objets magiques offerts par son ami Safeyd, pour la délivrer.

Sibérie :

Sur les conseils d'une vieille dame, un Samoyède découvre 7 jeunes filles surnaturelles qui se baignent dans un lac et il vole la robe de plumes de l'une d'elles. Celle-ci est alors obligée de mettre ses pouvoirs à son service et elle l'aide à se venger des 7 frêres qui avaient tué sa mère. Se rendant invisible, elle va leurs voler leurs coeurs et les lui rapporte. Il détruit alors les coeurs de ses ennemis, les faisant ainsi mourir. Voyant cela, la jeune fille lui vole à lui aussi son coeur.

Bouriates (Sibérie) :

Une femme-cygne a été obligée d'épouser un chasseur Bouriate et ils ont 11 enfants. Un jour elle demande à son mari s'il se souvient où il a caché sa vieille peau. Son mari, confiant après tant d'année de vie commune, la lui montre. Alors elle se glisse immédiatement dedans et s'envole sur le toit.
De là, elle déclare son intention de retourner au ciel, et demande à ses enfants d'effectuer des cérémonies en son honneur chaque printemps et chaque automne, lorsque les cygnes migrent.

Inde :

Purûrava a épousé l'apsara (nymphe) Urvasî. Mais un jour, voulant poursuivre des voleurs, il se montre nu à elle, chose qu'elle lui avait interdite. Elle le quitte donc et part vivre loin de la. Purûrava part à sa recherche et la retrouve dans un lac ou elle se baigne, avec d'autres apsaras, sous la forme de cygnes.

Chine :

Le bouvier Niu-lang ("bouvier") rencontre 7 fées qui se baignent dans un lac. Sur les conseils de son boeuf, il vole leurs vêtements. Le plus jeune des fées, Zhi-nu (= "tisserande") vient lui demander de les lui rendre. Mais il l'oblige à l'épouser et ils ont deux enfants. Un jour elle retrouve ses vêtements cachés dans un puits. elle les remet et retourne au ciel. Cependant l'empereur céleste est furieux que Zhi-nu ait abandonné son travail de tissage des nuages pendant tout ce temps pour vivre avec un simple mortel et il l'empèche de redescendre. Niu-lang s'installe alors avec ses enfants dans un panier qu'il fait tirer par son boeuf qui est capable de voler (ou alors il s'installe dans la peau du boeuf qu'il a tué). Il peut ainsi monter au ciel pour retrouver son épouse. Mais l'empereur céleste crée un grand fleuve pour séparer les deux époux. Niu-lang devient ainsi l'étoile Altaïr et Zhi-ni devient l'étoile Véga, et tous les deux sont séparés par le fleuve céleste, la voie lactée. Niu-lang / Altaïr est accompagné de ses enfants : les étoiles Béta et Gamma Aquilae (les deux Hé-gu). On dit que, chaque année, le 7ème jour du 7ème mois lunaire, une entremetteuse (correspondant à l'étoile Deneb) rassemble toutes les pies du monde pour former un pont appelé Que-Qiao ( "pont des pies") afin de permettre aux deux époux de se rejoindre.

Chine :

Une femme-grue a été obligée d'épouser un homme. Un jour que son mari est absent, elle persuade sa belle-même de lui rendre sa peau : "jadis j'étais une jeune fille céleste. Mais maintenant, je suis mariée à votre fils et nous avons eu un enfant. Comment pouvez-vous croire que je vous abandonnerai ?" ... mais une fois qu'elle a récupéré sa peau , elle se retransforme en grue et s'envole par la fenêtre.

Thais de Chine :

Le prince Chaushutun voit sept paons enlever leurs plumes et se transformer en jeunes filles pour se baigner. Sept jours plus tard les paons reviennent et Chaushutun s'empare de l'une des robes de plumes, obligeant ainsi sa propriétaire, Namarona, à l'épouser. Mais le ministre Mahashena est furieux que ce ne soit pas sa propre fille qui ait épousé le prince. Il accuse donc Namarona d'être une sorcière et la fait jeter en prison en attendant de la sacrifier. Celle-ci se fait rendre sa robe de plumes par la reine afin de danser avec une dernière fois. Et elle en profite pour s'enfuir en volant.
Chaushutun part à sa recherche. Accroché à un oiseau géant, il parvient au royaume céleste de Mongwudoongpan ou, après diverses épreuves, il pourra retrouver son épouse.

Japon :

Sur la côte de Suruga, à Miwo, vivait un pêcheur du nom de Hakurioo. Un jour il trouva une robe de plumes blanches sur la plage et la ramassa. La déesse céleste à qui elle appartenait vint la réclamer car elle ne pouvait pas retourner au ciel sans elle. Hakurioo accepta de la lui rendre en échange d'une danse. (Cette légende de la robe céleste se retrouve aussi chez les Aïnous, en Alaska et dans les poèmes chinois de la dynastie Tang parlant de la "danse de la robe de l'arc-en-ciel").

Japon :

Une grue se transforme en femme pour pouvoir vivre avec l'homme qu'elle aime. Mais avec le temps cet homme devient cupide, et veut devenir de plus en plus riche. Alors elle l'aide à confectionner de belles étoffes, en lui demandant juste de ne pas entrer dans la chambre ou elle travaille la nuit. L'homme ne pense plus qu'a la richesse, et la femme-grue dépérit... Une nuit son mari entre dans la chambre, et la voit, transformée en grue, qui arrache son plus fin duvet pour faire les étoffes qu'il vent si cher. Meurtrie par sa trahison, elle s'envole à jamais.

Iles Célèbes :

Huit femmes-colombes sont descendues du ciel et ont retiré leurs robes pour se baigner. Un homme vole la robe de l'une d'elle et elle est obligée de l'épouser, devenant ainsi l'ancêtre de la tribu Bantik.

Java :

Un héro capture une nymphe céleste qui se baignait et l'épouse. Un jour il soulève le couvercle pour surveiller la cuisson du riz, chose qu'elle lui avait interdit. alors elle l'abandonne et retourne dans le ciel.

Vanuatu :

Un homme vole les ailes d' une Tuarerere (femme ailée) qui se baignait. Elle ne peut donc plus s'envoler et doit l'épouser. Ils ont deux enfants. Mais un jour, lors d'une querelle de ménage, l'homme insulte son épouse. Elle pleure alors si abondamment que ses larmes font fondre le sol, dégageant ainsi ses ailes qui avaient été enterrées sous la maison. Elle s'en empare alors et s'envole dans le ciel. Son mari fabrique alors un pont de flèches pour la rejoindre.

Les femmes-cygnes en Amérique

Chez les Esquimaux :

Kivioq voit des femmes qui se baignent dans un lac et Il vole les vêtements de l'une d'elles. Toutes les femmes remettent alors leurs vêtements, se transforment en oies sauvages et s'envolent, sauf une qui reste prisonnière de Kivoq. Celui-ci l'épouse et ils ont deux fils. Mais la femme refuse obstinément de manger de la viande, elle préfère le sable, les cailloux et l'herbe. Un jour elle fabrique trois paires d' ailes en assemblant des plumes d'oiseaux qu'elle avait ramassées. Et elle s'envole loin de la en emportant ses enfants. Quand son mari la retrouve enfin, il se rend compte qu'entretemps elle s'est remariée avec un autre homme.

Amérique du nord :

Le fils du chef des Indiens Haidas voit deux femmes-oies qui se baignent, leurs peaux étant pendues à un arbre. Il attrape les deux peaux, et lorsque les femmes viennent le supplier, il rend sa peau à la soeur aînée, mais garde celle de la cadette. Puis il entraine celle-ci à son domicile et l'oblige à l'épouser. Son épouse, toutefois, conserve une partie de sa nature d'oie : elle ne mange que des racines comestibles. Chaque nuit, elle récupére donc sa peau d'oie pour aller brouter en secret dans les prairies sous-marines. Lorsque la famine vient au village, elle implore sa propre famille pour obtenir de l'aide et un troupeaux d'oies vient apporter de la nourriture pour nourrir les villageois. Quand un voisin ingrat se plaint de n'avoir reçu que de la nourriture d'oie, elle se sent insultée. Elle reprend donc sa peau et s'envole.

Amérique du nord :

Wabi, un chasseur Algonquien voit un panier descendre du ciel, porté par une boule de feu. Il contient 12 (ou 7 ?) jeunes filles venues cueillir des plantes. Aprés un essai infructueux, il revient un autre jour et parvient à en capturer une et elle devient sa femme. Ils ont un enfant, mais elle s'ennuie de ses soeurs. Un jour elle tresse un panier de liane et monte dedans avec son fils. Elle prononce une formule magique et, de ses mains tendues vers le cie, sort une boule de feu qui les emporte dans le ciel. Deux ans plus tard, avec l'autorisation de son père qui est une étoile, elle revient chercher son mari et tous les deux se sont transformés en faucons, au ciel. Les animaux que Wabi avait emmenés avec lui deviennent les constellations du ciel.

Amérique du sud :

Un chasseur Arawâk de Guyane capture un vautour qui se transforme en femme quand il retire son plumage. C'est la fille d' Anuanima, roi d'un peuple vivant au-dessus du ciel. Elle devient sa femme et l'emmène dans son pays céleste ou, après bien des aventures, elle le présente à son père. Le couple vivra heureux jusqu'à ce qu'un jour il redescendra sur terre pour aller voir sa mère vieillissante. Il sera alors bloqué la pendant longtemps, sa famille lui envoyant épreuves après épreuves pour l'empécher de remonter. Heureusement il sera aidé par des oiseaux. Mais il sera tué par son propre fils qui ne le connaissait pas, ne l'ayant pas vu depuis des années. Finalement les oiseaux le vengeront en mettant le feu au monde des hommes-vautours.

Les femmes-cygnes en Afrique

Madagascar :

Trois nymphes célestes descendent pour se baigner sur terre. En se déguisant, Andrianbro (Adrianoro) parvient à en attraper une et l'oblige à l'épouser. Mais elle le prévient qu'elle ne doit jamais boire d'alcool sinon elle en mourrait. Cependant, un jour qu'il est absent, ses parents obligent sa femme à boire de l'alcool et elle en meurt. De retour, et apprenant le décés de sa femme, Andrianbro bannit ses parents et demande qu'on ouvre la tombe. Il y retrouve son épouse, revenue à la vie mais devenue verte. Mais elle ne peut plus rester sur terre et retourne chez son père et sa mère au ciel. Son mari l'accompagne mais subit alors de nombreuses épreuves imposées par son beau-père. Il en triomphe grace à l'aide des animaux.

Kirris du Cameroun du nord :

Un chasseur voit des buffles retirer leur peau, se transformer en femmes et aller manger du sel dans un point d'eau. Il vole alors une des peaux, empéchant ainsi sa propriétaire de s'enfuir. Elle est donc obligée de l'épouser et ils ont un fils. Un jour celui-ci apprend par son père ou la peau était cachée et il va le répéter à sa mère. Celle-ci s'empare alors de la peau et disparait avec son fils dans la brousse.

Même Tschaïkowsky, pour écrire le ballet "Le lac des cygnes", s'est inspiré d'un conte allemand et russe (mis par écrit par Johan Musäus) parlant des femmes-cygnes. Mais ici l'histoire a été très déformée :
Un beau prince atteint l'âge de se marier, mais refuse toutes les prétendantes qui lui sont présentées. Un jour, parti à la chasse, il aperçoit un cygne blanc qui la nuit venue, se change en princesse et lui raconte sa triste histoire : elle est victime de l'enchantement d'une méchante magicienne et ne sera délivrée


Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Inexplicable et mystérieux



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.