La potence pour un simple vol

Image de La potence pour un simple vol
Une fois un délit ou un crime identifié, une sommation à comparaitre est signifiée trois fois à l'accusé, qui dispose de six semaines et trois jours pour rassembler des témoins à décharge. Au terme du procès, généralement tenu en secret, la sentence est immédiatement exécutée. Si les délits mineurs valent des amendes, la Sainte-Vehme ne répugne guère à appliquer la peine capitale, par pendaison, dans tous les cas d'homicides et de crimes sexuels, mais aussi pour hérésie et sorcellerie, parfois même pour de simples vols. Enfin, chacun de ses membres a le droit de faire pendre l'accusé qui n'a pas comparu devant le tribunal...


Or cette vision « sainte » de la justice – charmant tableau auquel s'ajoute l'usage très fréquent de la torture pour obtenir des aveux – va vite faire des émules aux alentours de Dortmund. Bientôt, de semblables tribunaux se mettent en place dans la plupart des villes de Westphalie, où les apprentis juges ne manquent pas : siéger à la Vehme est le meilleur moyen d'y échapper, et, très vite, la place devient lucrative, le pot-de-vin d'un accusé pouvant inciter à la clémence...


Lire la suite ...